masquer le menu

Good Morning Vegas : ça chauffe pour les Bleus

- 19 octobre 2021 - Par Rootsah

Et de quatre podiums pour le clan français ! Après David Benyamine, Pierre Calamusa et Jérémy Malod, Florian Guimond s'est à son tour offert une médaille, en bronze, sur le Deepstack à 800 $. En espérant un cinquième dès aujourd'hui au Day 2 du Freezeout 500 $ avec François Pirault et Rosalie Petit.

Le podium du jour : Florian Guimond

Florian GuimondTroisième pour sa première ligne WSOP en live sur Hendon Mob : c’est la très belle perf’ qu’a réussi Florian Guimond lundi dans l’Event #33, un 8-Handed Deepstack. Un résultat en forme de confirmation du talent d’un joueur qui fait partie des tout bons grinders de sa génération, ayant fait ses armes sur une room concurrente du monde hippique (un titre WPT Online notamment), et qui s’est illustré sur Winamax sous le pseudo miichel59266, derrière lequel il a notamment terminé runner-up du Grand Tournament il y a un peu plus d’un an. "La Twice" a aussi remporté le Sunday Surprise et un titre WSeries. Une confirmation, car avant la pandémie, Florian avait commencé à s’illustrer en live, notamment sur le circuit France Poker Open où il avait compilé quelques tables finales, dont une 3e place sur le Highroller du FPO Lyon 2019 qui lui avait rapporté 11 200 €. Un score désormais largement éclipsé par les 124 671 $ remportés pour ce 4e podium français aux WSOP 2021, après ceux de Pierre Calamusa, Jeremy Malod et David Benyamine. Le coach SpinForWin a en tout cas montré à ses élèves qu’ils pouvaient lui faire confiance… On mentionnera aussi la 10e place pour 20 342 $ de Cédric Adam au sein de ce field qui avait comptabilisé 2 778 entrées, ou encore la 26e de Damien Gayer (8 589 $), les deux joueurs signant leur seconde place payée dans ces WSOP. Le bracelet est revenu à Ran Koller (269 478 $) à l’issue d’un duel 100% israélien contre Ran Ilani (runner-up pour 166 552 $).

Crédit photo : Melissa Haereiti - Pokernews

Le "try again" du jour

Eli ElezraLarge chipleader au départ de la finale à huit, Eli Elezra espérait y décrocher son cinquième bracelet. Derrière, Maria Ho était bien placée pour espérer décrocher son tout premier tandis que Daniel Negreanu, pour sa première TF de l'automne avait dans le viseur sa septième breloque. Mais ni le Kid Poker (8e), ni l'Américaine (5e), ni l'ancien membre des commandos israëliens (4e) n'ont réussi ne serait-ce qu'à monter sur le podium  du H.O.R.S.E. à 3 000 $, victimes d'un Jim Collopy qui s'est rapidement emparé de la tête en Limit Hold'em pour ne plus jamais la lâcher. Une table finale clinquante qui sacre non pas une superstar mais un professionnel discret, présent sur le circuit depuis la fin des années 2000 et qui avait déjà triomphé sur la scène des World Series, en 2014 à Melbourne lors du festival Asia-Pacific. Mais on ne se fait pas de souci pour Eli, Maria et Daniel : on les reverra sous les spotlights des feature tables, et sans doute plus tôt qu'on ne le pense.

Les tweets du jour

Day 3 beaucoup trop bref pour notre Top Shark, éliminé en 92e place du Monster Stack. Pas désarmé, On_The_Road a immédiatement rejoint le gros Day 1 NLHE du jour. Il n'aura pas eu à regretter son empressement (voir le programme du jour ci-dessous)
 

Il y avait du monde pour assister à la Bracelet Ceremony de Phil Hellmuth, qui en a profité pour s'excuser en personne de son comportement lors de la finale du Stud Championship, avant de revenir sur ce que représente pour lui ce 16e bracelet, le tout premier en Deuce to Seven. Oh et ne t'inquiète pas François, le Poker Brat a mis 32 ans à construire son palmarès. On parie que d'ici là ton armoire à trophées aura elle aussi fière allure.

Petit rappel utile signé Phil Galfond : non ce n'est pas de la faute du croupier si votre brelan se fait craquer par un flush draw sur la river.

"Première main à ma table : le bouton laisse un walk aux joueurs dans les blindes qui étaient sit out." C'est aussi pour ça qu'on aime les WSOP. 

Mardi 19 octobre : demandez le programme !

Jetons

Crédit photo - PokerGO.com

Sur les 2 931 joueurs au départ du tournoi Freezeout à 500 $, il ne sont plus que 132 onze heures de poker plus tard. Les taux d'élimination délirants des Day 1 continuent de nous affoler. Les boucheries de Hold'em qui pullulaient aux WSOP au milieu des années 2010 seraient-elles en train de faire leur grand retour au Rio cette année ? Toujours est-il que ce grand écrémage se poursuivra ce mardi à partir de midi, le long d'un Day 2 qui ne s'arrêtera que quand sera connu le vainqueur du bracelet et des 167 272 $ à la gagne. Derrière le Russe Denys Chafikov et son chiplead fragile (50 blindes seulement), ils seront deux Français à y prétendre et non des moindres : François Pirault (29e, 24 BB), dans la lignée de son deep run sur le Monster Stack et Rosalie Petit (101e, 11 BB), qui signe son tout premier ITM aux WSOP, mais déjà le troisième de l'automne.

Sur le Monster Stack, il ne reste que 24 prétendants au titre mais le vainqueur ne sera connu que dans la nuit de mercredi à jeudi. Après les éliminations entre autres de Arnaud Enselme (136e), Jérémy Saderne (108e), François Pirault (92e) et Clément Van Driessche (42e), seul subsiste Ivan Deyra pour défendre le clan tricolore du haut de ses 16 blindes. Il reprendra notamment à la table d'un homme en forme, Ryan Leng, deuxième au chipcount et triple vainqueur de bracelet, dont deux cette année (un online et l'autre au Rio, en 8-Game).

En dehors du Hold'em nous surveillerons bien sûr le Day 2 du Dealer's Choice Championship, avec João Vieira et David Benyamine dans le Top 5 sur la quarantaine de joueurs restants, loin derrière le large chipleader Nacho Barbero, tandis que débutera à 14 heures la finale d'un tournoi de Deuce to Seven Triple Draw à 1 500 $, où David 'Bakes' Baker visera un troisième bracelet.

Au rayon des nouveautés enfin, cette journée verra le lancement de deux tournois de NLHE radicalement opposés : un Super Turbo Bounty à 1 500 $ (niveaux de 20 minutes, prime de 500 $ pour chaque joueur éliminé) et l'épreuve la plus chère du programme jusqu'à présent, le High Roller à 50 000 $, sur lequel Adrián Mateos et Mustapha Kanit tenteront de faire au moins aussi bien que sur le 25K inaugural.

Flegmatic et Rootsah

WSOP : le coverage Winamax