masquer le menu

Good Morning Vegas : Saint-Malod, Captain João et Super Phil

- 11 octobre 2021 - Par Flegmatic

Un Français sorti de nulle part qui passe tout près d'un bracelet, un nouveau podium pour le Team Winamax, un casting de dingues pour la finale du Stud Championship et un concours de flash géant : retour sur un deuxième week-end animé.

Le tournoi du week-end : Mixed Triple Draw Lowball 2 500 $

Bref chipleader alors qu'il ne restait plus que trois joueurs, João Vieira a dû se contenter de la médaille de bronze sur l'Event #18, un tournoi de Mixed Games en Limit combinant Deuce to Seven, Ace to Five et Badugi. Le Portugais rejoint donc Mustapha Kanit, Adrián Mateos et Pierre Calamusa dans le rang des finalistes frappés d'un W rouge sur ces WSOP. Le deuxième bracelet attendra pour Naza, qui voit tout de même sa bankroll enrichie de 57 558 $, qui ne tarderont pas à être réinvestis. Par exemple sur le "5K 6-max" sur lequel il s'était imposé il y a deux ans et qui démarre ce mardi à Vegas ?

Le Français du week-end : Jérémy Malod

Malod
Crédit photo : PokerGo.com

Après David Benyamine sur le HORSE à 25 000 $, après Pierre Calamusa sur le Super Turbo Bounty, la troisième grosse perf' française de ces WSOP 2021 est venue de là où on ne l'attendait pas : le nom de Jérémy Malod nous était complètement inconnu au moment où nous l'avons vu apparaître tout en haut des tablettes de l'Event 15, un 6-max à 1 500 $. En allant sur Poker52 consulter le compte-rendu de Fabien Richard, l'un des seuls journalistes européens ayant réussi à entrer aux USA cette année (GG), on apprendra que Malod est un joueur de cash-game originaire de Lyon, qui parcourt habituellement la planète poker avec un ami prénommé Johan. Longtemps chip-leader lors de la toute première finale WSOP de sa carrière, allant même jusqu'à se retrouver en possession de 70% des jetons en circulation, Malod n'aura cependant rien pu faire lors du dernier duel, placé face à un Bradley Jansen bien aidé par le sabot. Un commentaire du Français après cette deuxième place à 193 711 $ ? "Pas grave, next." Gageons que Malod va délaisser quelque peu les cash-games au cours des prochaines semaines, et retrouver bien vite le chemin de l'Amazon Room.

Le pas-encore-millionaire du jour

5 326 inscriptions sur le Millionaire Maker à 1 500 $ l’entrée :  c’est beaucoup… mais c’est 40 % de moins qu’en 2019. La baisse d’affluence pressentie lors de la première semaine des WSOP 2021 semble donc se confirmer sur le premier tournoi de No-Limit emblématique du festival. On partage l’avis du confrère SuperCaddy sur le ClubPoker : « Pas bien surprenant, et sans doute pas bien grave non plus au regard du contexte si particulier dans lequel se tient le festival cette année. » Passons, donc… et intéressons-nous plutôt à un field qui ne compte plus que 170 joueurs après deux jours de jeu. 799 joueurs ont été payés : la bulle est derrière nous depuis longtemps. Parmi ceux qui ont déjà écrit leur nom au palmarès du tournoi, citons Aladin Reskallah (724e), Florian Ribouchon (672e), François Tosques (413e), Pierre Calamusa (213e), ou encore Jérémy Saderne (203e). Le chip-leader se nomme Darry Ronconi : en grande difficulté avec moins de 10 BB à la bulle, l’Américain entamera le Day 3 avec plus de 100 BB.

WSOP
On repère un tricolore tout en haut du classement : Thomas Eychenne, avec 2,275 millions. Derrière, on ne retrouve que des noms familiers : Clément Richez (35e), le vainqueur KING5 Antoine Goutard (73e), le Team Pro François Pirault (86e - photo), Sonny Franco (125e), et enfin Adrien Delmas (168e), qu’on est ravis de revoir sur un chip-count, neuf mois après son départ du Team Winamax. L’objectif pour tout ce beau monde : se rapprocher un peu plus du premier prix, dont vous aurez probablement déjà deviné le montant.

La finale du week-end : casting 5 étoiles sur le Stud Championship

Phil Hellmuth

On vous parlait en fin de semaine dernière de la 66e finale WSOP de Phil Hellmuth (un record, et de loin), sur l'épreuve Championship de Omaha High-Low, avant qu'elle ne tourne court à cause d'un petit tapis. Ce mardi, le Poker Brat aura une bien meilleure chance d'accrocher un seizième bracelet à son poignet, puisqu'il abordera le Day 3 du Stud Championship avec le chiplead à sept joueurs restants. Entre le grand Phil et une nouvelle breloque ? Oh pas grand monde, simplement Anthony Zinno (deux bracelets, une pelletée de finales), le grand copain de Julien Martini et top reg des high rollers du circuit James Chen, Stephen Chidwick (qu'on ne présente plus) ou encore Jack McClelland, ancien directeur des WSOP dans les années 1980 et pensionnaire du Poker Hall of Fame depuis 2014. Sans nul doute le plus beau casting de finalistes depuis le début de ces World Series, qui se battra pour le premier prix de 182 872 $ et un titre hautement prestigieux.

La blague du jour : le Flip & Go Event

Nous n’avons pas trouvé beaucoup d’infos à propos de ce qu’il est bien convenu d’appeler la plaisanterie la plus marrante de cette édition 2021 des WSOP : le Flip & Go à 1 000 $, entamé dimanche. Le principe est simple (si ce n’est dérangé du cerveau) : à chaque table, tous les joueurs sont obligatoirement à tapis dès la première main, sans aucun autre choix possible (il y a juste une petite particularité : chacun reçoit 3 cartes et doit immédiatement en jeter une). Le gagnant de la main est qualifié pour le Day 1 (programmé dans la foulée le dimanche soir), où le tournoi reprend, dans l'argent et sur un format Turbo classique. Bien entendu, les re-entries étaient autorisés en nombre illimité : il aura par exemple fallu 13 tentatives à Adrián Mateos pour gagner son premier coup à tapis… Mais avec seulement 3 755 $ remportés pour sa 52e place sur le Day 1, l’Espagnol a quitté ce Flip & Go sans récupérer son investissement initial. 23 joueurs seront au départ du Day 2 ce lundi soir : on y reconnaît David Peters, Elio Fox ou encore Jake Schwartz. Pour en savoir plus sur ce tournoi où l'ambiance fut plus présente que le skill, rendez-vous sur cet article de Chad Holloway sur PokerNews. On y apprend entre autres qu'un total de 1 232 buy-ins ont été dépensés : le prize-pool dépasse donc sans forcer le million de dollars.

Les tweets du week-end

Alors que tout le monde s'écharpe en MTT, le Top Shark 2020 Léo 'Ya 2 ecoles' préfère taper le carton aux tables de cash game high stakes de la King's Lounge. Avant de partir en quête de bracelet sur le "5K 6-max" ?

Erik Seidel a trouvé face à lui un adversaire qui a du chien.

Pas de panique Remko, après deux ans de sevrage, tu es probablement simplement atteint de la fièvre des WSOP.

"Petit rappel pour tous les joueurs présents aux WSOP. Il est facile de s'énerver contre un croupier ou un joueur qui commet une erreur à table qui peut influencer le reste de l'action. Mais gardez en tête que beaucoup d'entre eux sont nouveaux ou n'ont pas joué/travaillé depuis des années. Essayez simplement de les aider et de leur rappeler les bonnes pratiques. Sauf en ce qui concerne les récidivistes. Eux, vous avez le droit de leur faire une prise de karaté." Merci Faraz Jaka pour ce petit conseil tout en bienveillance.

Pendant ce temps, on ne sait pas ce que Daniel Cates prend, mais on n'est pas sûr d'en vouloir.

Lundi 11 octobre : demandez le programme !

WSOP Poker Go
Crédit photo : PokerGO.com

On vous a déjà parlé du Millionnaire Maker, dont le Day 3 débutera ce soir. Quoi d’autre en ce lundi au Rio ? On suivra de loin la fin du bizarre tournoi Flip & Go, mais on fera un peu plus attention à l’incroyable casting réuni en finale du Stud Championship. Il reste encore un peu trop de monde (304 joueurs) sur l’épreuve mixte Pot-Limit/Limit Omaha High-Low pour y faire vraiment gaffe. Et les coups d'envoi ? À 11 heures, heure locale, le tournoi Ladies débutera avec sa désormais traditionnelle formule empêchant les relous de s’inscrire : le prix d’entrée est fixé à 10 000 $, mais les femmes bénéficient d’une réduction de 90 %. Un peu plus tard, on pourra s’essayer à une épreuve 8-game 6-max pas trop chère (1 500 $ le ticket).

Benjo & Flegmatic