masquer le menu

João Vieira se contente du bronze

- 11 octobre 2021 - Par Flegmatic

Troisième place au bout du suspense pour le Portugais (57 558 $)
Event #18 : Mixed Triple Draw Lowball 2 500 $

João Vieira #1

Et de trois podiums pour le Team Winamax sur ces WSOP ! En seulement douze jours, nos W rouges ont déjà fait mieux dans ce domaine que durant l'ensemble des World Series 2019, à une différence notable près : il manque toujours ce fichu bracelet. Après la troisième position d'Adrián Mateos sur le High Roller à 25 000 $ (accompagné en finale par Mustapha Kanit, 5e), après la place de runner-up de Pierre Calamusa sur le Super Turbo Bounty, João Vieira s'est à son tour incliné à quelques encablures du titre sur l'Event #18, terminant troisième pour 57 558 $, peu avant 1 heure du matin à Vegas.

Une quatrième finale WSOP live autour de laquelle Naza114 a tout connu. Malgré un format de jeu en Limit ne laissant a priori que peu de places aux grosses variations de tapis, ce Triple Draw Lowball combinant Deuce to Seven, Ace to Five et Badugi fut le théâtre d'une jolie session de montagnes russes pour notre Portugais préféré. Avec seulement 8 Big Bets, il n'a que le sixième tapis des sept finalistes, loin derière le chipleader et triple Champion du Monde Brian Yoon. Mais c'est justement contre l'Américain que João va remporter ses plus gros pots, pour passer de short stack en sursis à sérieux prétendant au titre, se chargeant lui-même de lui montrer le chemin de la sortie en cinquième position.

Table Finale João Coach #1

Le Coach Stéphane Matheu était bien sûr autour de la table pour soutenir son poulain...

Un deuxième scalp à son compteur (après celui de Carlos Rodriguez, 7e), qui marque paradoxalement le début d'une phase compliquée pour le Madérois, qui se met à faire le yo-yo entre la queue et la tête d'un groupe vite réduit à trois suite à l'élimination d'Aaron Rogers. Alors que Venkata Tayi s'envole vers les sommets, João tombe ainsi un temps à 3 Big Bets, avant de remporter coup sur coup deux gros pots contre Tayi en Badugi puis en Deuce to Seven. Au moment du break, peu avant minuit heure locale, c'est même lui qui mène les troupes, d'une courte tête. En un rien de temps, tous les voyants sont repassés au vert.

Malheureusement, cette embellie de courte durée marque le champ du cygne pour Naza, qui ne gagne ensuite presque plus un coup, se faisant tour à tour bluffer, attraper en bluff ou devant tout simplement abandonner en cours de route. Réduit à moins de deux Big Bets, c'est en Ace to Five qu'il dispute son dernier coup, contre Venkata Tayi.

Drapeau Portugal #2

...tout comme le rail portugais, déjà en place avec le drapeau.

"Qu'est-ce que je pouvais bien faire ?" commentera laconiquement après coup João dans le canal WhatsApp du Team Winamax - sans oublier de remercier ses compères du Team, à fond derrière lui à la fois à Vegas et depuis le Vieux Continent, à grands coups de "Nazaaaaaaaaa," lâchés sur le ton de cette intemporelle pub Budweiser. Sa façon à lui de n'exprimer aucun regret sur son jeu aujourd'hui et, pour un compétiteur comme le Portugais, on sait que c'est le plus important.

Avec un planning que l'on imagine forcément chargé jusqu'à fin novembre, dans toutes les variantes possibles et imaginables, les occasions d'aller chercher un deuxième bracelet ne manqueront pas. Après avoir fait parler la poudre en ligne depuis 18 mois, comme il sait si bien le faire, grimpant au passage tout en haut de la All-Time Money List online, João Vieira a aussi profité de ce tournoi pour rappeler si besoin était qu'il reste un adversaire tout aussi redoutable "en dur". Et qu'il ne vienne à personne l'envie d'en douter.

João Vieira #2

WSOP : le coverage Winamax