masquer le menu

Pierre Calamusa effleure le bracelet

- 6 octobre 2021 - Par Benjo DiMeo

LeVietF0u chute sur la dernière marche de sa seconde finale WSOP
Event #10 : Super Turbo Bounty NLHE 1 000 $


Pierre Calamusa
Pas encore remis des émotions offertes par Mustapha Kanit et Adrian Mateos en finale du High Roller il y a 24 heures, nous avons encore vibré dès le réveil en ce mercredi, au rythme d'un nouveau deep run du Team Winamax. Là où la paire italo-espagnole s'est distinguée sur une épreuve deepstack au field réduit mais costaud, Pierre Calamusa a tiré son épingle du jeu sur un tournoi bien différent, mais probablement pas plus simple à manœuvrer : le Super Turbo Bounty à 1 000 $ l'entrée. Avec son field dantesque (1 640 joueurs) et des blindes augmentant à toute vitesse (20 minutes par round), cette épreuve Knockout programmée sur une seule et unique journée avait tout d'un test d'endurance, et surtout d'un champ de mines. Durant seize longues et intenses heures, LeVietF0u est parvenu à les éviter, ces mines... avant de finalement sauter sur la toute dernière.

Pierre Calamusa
C'est sans doute alors qu'il ne restait plus que deux tables que Pierre a commencé à croire véritablement en ses chances, lorsqu'un joueur nommé David Cline lui a offert un cadeau inespéré : un bluff à tapis avec hauteur 8 sur un flop Q33, qu'il s'est empressé de payer avec une main virtuellement gagnante à 100 % : deux As rouges. Une livraison digne des meilleurs agents de Chronopost qui lui permettra de s'installer en table finale avec le quasi-chip lead. Las : ces mêmes As, craqués par le 107 d'un Scott Podolsky trouvant une rivière miraculeuse, feront rapidement tomber notre héros de son piédestal. Au poker Turbo encore plus qu'ailleurs, le talent ne suffit pas : il doit impérativement être mixé avec une bonne rasade de chance. Cette chance, Pierre en bénéficiera en recevant les Rois pile lorsque Paul Dhaliwal enverra son tapis avec As-8, puis sur un coin-flip favorable (deux 10 contre QJ) scellant l'élimination de Jeremiah Fitzpatrick en troisième place.

HU Pierre
Le pro du Team Winamax ne le savait pas encore, mais il avait atteint son point culminant : malgré un double-up salvateur lors de l'ultime mano a mano, Pierre n'allait jamais parvenir à reprendre le dessus sur un Michael Perrone en position dominante. C'est peu avant midi, heure de Paris (trois heures du matin à Vegas) que plus de 500 spectateurs francophones ont regardé la dernière main, un As-7 ne tenant pas face à Dame-9, grâce au téléphone d'un Stéphane Matheu branché sur Instagram Live. Mille mercis, coach.

Fidèle à son personnage, Pierre Calamusa a choisi de rester positif au moment de lâcher quelques mots pour les viewers faisant pleuvoir des messages de félicitations dans le chat du live. "Bon, presque ! Il reste encore une place. C'était très sympathique." Les tournois Turbos sont définis par leur extrême volatilité et une marge de manœuvre réduite : y avait-il mieux à faire lors du sprint final ? "J'aurais peut-être pu prendre un peu plus de risques... Mais j'ai eu Valet-3 offsuit sur chaque main : je ne pouvais ni faire tapis, ni payer mon tapis". Du coup, mieux valait partir se coucher avec le sourire : "Quatrième tournoi des Series : c'est que le début. C'est top !" Yep : une deuxième finale WSOP c'est top, deux ans après cet inoubliable run aux côtés de Joao Vieira sur le 5K 6-max. Et si le bracelet devra attendre encore un peu, la récompense n'est pas négligeable : 94 060 dollars, auxquels il faut ajouter un total de 23 bounties à 300 dollars récoltés tout au long de la journée. De notre côté, c'est avec une impatience non dissimulée que l'on attend le prochain vlog du VietF0u : il s'annonce forcément juteux. N'oubliez pas de filmer la teuf post-finale !

Pierre Calamusa

WSOP : le coverage Winamax