masquer le menu

Le Variété Club de France

- 9 juillet 2019 - Par Flegmatic

Amateurs, revenants, inconnus et une poignée de stars : la liste des 31 Français ITM est variée et on aime ça
Main Event 10 000 € (Fin du Day 4)

ITM FR

N'y allons pas par quatre chemins, le casting tricolore dans les places payées du cinquantième Main Event WSOP de l'histoire est pour le moins atypique. C'est un doux euphémisme que de le dire : si on nous avait proposé de dresser une liste de 30 noms parmi les plus de 150 joueurs français qualifiés pour le Day 2 (un record, et de loin), il n'y aurait eu absolument aucune chance pour qu'elle ressemble de près ou de loin à celle à laquelle nous avons eu droit ce soir.

Julian Milliard

Tout d'abord parce que l'un d'entre eux a récupéré son drapeau bleu-blanc-rouge à quelques minutes seulement de l'éclatement de la bulle. Ironie du sort, Julian Milliard (photo), puisque c'est son nom, a même terminé tout en haut de notre chipcount national, avec un tapis monstrueux de 1,2 million, soit près de trois averages. Promis, on essaiera d'en apprendre plus lors du Day 4 sur ce Frenchie expatrié en Floride depuis 15 ans.

David Pêcheur

À noter que Milliard le bien nommé partage son statut de leader avec un joueur connu et respecté du circuit (même s'il préfère le statut d'amateur éclairé), notamment finaliste en 2015 puis 10e en 2017 de la Finale du Winamax Poker Tour, David Pêcheur. Un binôme qui domine d'assez loin le reste d'un listing où, autre surprise, les pros semblent quelque peu noyés dans la masse, submergés par une vague d'amateurs, passionnés et autres revenants.

Hugo Pingray

Ces derniers sont d'ailleurs parfaitement représentés, avec, en chef de file, un Hugo Pingray de retour sur la terre de son exploit, cinq ans après sa retentissante victoire à 1,3 million de dollars sur le Monster Stack. Et ce, même si le Londonien a terminé la journée avec un tapis plus faible que ce avec quoi il avait commencé. Derrière, Clément Tripodi se rappelle lui aussi à notre bon souvenir, retrouvant les places payées du Big One six ans après s'y est glissé jusqu'en 23e place. Et que dire de Cyril 'Don Limit' André, que l'on ne pensait même pas croiser ici, lui qui préfère rouler sa bosse depuis un bon moment déjà sur les tables de cash game les plus chères de Macao. Des tables qu'a également délaissées Benjamin Souriau, le temps de quelques jours à taper le carton sur le plus beau tournoi de la planète.

Morgane Portier

Le Main Event, c'est aussi et surtout l'occasion pour des milliers d'amateurs éclairés de tenter leur one time de l'année, ou parfois même leur one time tout court. Dans cette catégorie, difficile pour nous de ne pas penser en premier à nos collègues, présents et passés, comme Jonathan Guez et Jean-Pierre Besançon. Pour son premier Big One, le premier a atteint les places payées presque sans encombre, tandis que le second, désormais habitué de Sin City, tentera de faire mieux que sa 619e place de 2013. Un one time qui semble d'ores et déjà atteint pour ces anonymes qui ont franchi la bulle en serrant les dents, comme l'une des dernières Françaises du field Morgane Portier (photo) ou encore Christophe Pommier, annoncé à tort éliminé plus tôt dans ces colonnes et qui est venu nous voir lui-même pour s'inviter dans cet article (et nous l'en remercions).

JB KING5

Quitte à mélanger amateur et short stack, difficile d'imaginer meilleur combinaison aujourd'hui que celle de Jean-Baptiste (photo), capitaine de l'équipe victorieuse du KING5, ces fameux Dézanuseurs toulousains qui ne cessent décidément de nous faire vibrer. C'est d'ailleurs ensemble qu'ils ont souffert, jusqu'à ce que le tapis de JB fonde à 7 000 soit... exactement une blinde pour reprendre la partie demain ! Tous les moyens sont bons pour prendre 15 000 $ (et plus si affinités, sait-on jamais) en complet freeroll, même stall pendant deux heures.

Dézanuseurs Toulousains

L'indispensable photo d'équipe post-bulle.

Puisque l'on parle de cliqueurs de boutons, n'oublions pas ceux qui plutôt l'habitude de passer du temps derrière leur PC, tel un Paul 'La Patouille' Patouilliart, toujours en vie malgré un vilain bad beat subi peu avant la bulle (deux As craqués par une paire de Dames) ou le dernier représentant de nos qualifiés online via satellite, Maxime Chilaud.

Quentin Roussey

Et les pros dans tout cela ? Rassurez-vous si vous êtes membre d'un quelconque fan club, il en reste tout de même une poignée. En plus de notre Romain Lewis à nous, on pense évidemment à la superstar ElkY, largement au-dessus de la moyenne, aux sponsorisés Sarah Herzali (parfaitement lancée par un 3-way all-in opportun) et Kalidou Sow, ainsi qu'à Ugo Faggioli, qui décroche enfin son premier drapeau américain après une belle collection de perfs en Europe et à Marrakech et le dynamiteur Quentin Roussey (photo), adeptes de swings en tous genres.

Ils ont donc le même drapeau, la même passion, mais pas le même profil. Pas le même tapis non plus, certains devant se préparer à mettre leurs quelques pions en danger dès les premières minutes du Day 4. Mais cette histoire est pour une autre journée. En attendant, laissons-les savourer leur place parmi les 15% restants du deuxième plus gros Main Event de l'histoire. Ils l'ont bien mérité et nous, on a bien envie d'aller nous coucher.

Les 31 Français dans l'argent du Main Event 2019

Julian Milliard-Feral 1 210 000
David Pêcheur 1 200 000
Bertrand « ElkY » Grospellier 727 000
Pierre-Yves Joubert 606 000
Sarah Herzali 570 000
Ugo Faggioli 563 000
Ludovic Breau 518 000
Maxime Chilaud (Qualifié Winamax) 500 000
Romain Lewis (Team Winamax) 487 000

Hugo Pingray 435 000

Mohamed Mamouni

Grégoire Auzoux 360 000
Jonathan Guez 343 000
Joseph Sabe 333 000
Quentin Roussey 302 000
Jean-Pierre Besancon 277 000
Clement Dumortier 280 000
Clément Tripodi (Qualifié Winamax) 270 000
Mohamed Mamouni 260 000
Kalidou Sow 230 000
Julien Duveau 230 000
Samy Boujmala 200 000

Paul Patouilliart

Haim Haggiag 156 000
Serge Chechin 145 000
Paul Patouilliart 141 000
Christophe Pommier 117 000
Julien Loire 85 000
Mathieu Rabalison 81 000
Morgane Portier 76 000
Cyril « DonLimit » André 58 000
Benjamin Souriau 56 000
Jean-Baptiste "AGNOoriginel" (KING5) 7 000

Et aussi : Davidi Kitai (Belgique, Team Winamax) 76 000

1 286 joueurs restants
Blindes au Day 4 : 4 000 / 8 000 BB ante 8 000
Tapis moyen 400 000 (50 BB)

Eliminés avant la bulle : Jimmy Kebe, Alexandre Réard et Amaury Mamou-Mani