masquer le menu

Ari, une finale qui lui fait du bien

- 23 juin 2019 - Par Flegmatic

Première table finale WSOP pour Ari Engel
Le Canadien vise le bracelet et les 427 399 $ à la gagne
Event #48 : NLHE 2 500 $ (Day 3)

Ari Engel TF

Il n'est pas le plus connu, il n'est pas le plus charismatique ni le plus impressionnant à une table de poker, mais Ari Engel fait indéniablement partie de la légende des World Series of Poker. Et aujourd'hui, le Canadien répare ce qui ressemblait fort à une anomalie, en atteignant sa toute première finale WSOP. Car s'il ne faisait pas partie de la liste des stars de notre jeu courant toujours après un bracelet, dressée par Tapis_Volant en début de festival, il y avait sa place sans aucun problème. Qu'est-ce qui fait donc de cette accession en finale un événement que l'on pourrait qualifié de "mérité", si la notion de mérite avait sa place dans le monde du poker ?

La longévité et la régularité de l'homme tout d'abord. Avec 316 résultats recensés sur Hendon Mob depuis 2006, dont l'immense majorité aux États-Unis, pour plus de 6,2 millions de dollars amassés, Ari Engel est un grinder pur et dur, qui se consacre entièrement au poker depuis qu'il est en âge légal de pouvoir y jouer. Mais n'allez pas croire que le Canadien n'aime que tâter des jetons en dur, bien au contraire. Ainsi, c'est d'abord online qu'il a construit sa carrière, sous le pseudo 'BodogAri'. S'il s'est depuis retiré de la banque de résultats PocketFives, Engel comptait déjà en 2014 plus de deux millions de dollars de gains sur les tables virtuelles, après avoir un temps occupé le rang de numéro 1 online.

Un talent qu'il a très vite transposé en live, notamment sur les étapes WSOP-Circuit, qui constituent son terrain de jeu privilégié. Depuis 2007, année de sa première place payée et de sa première bague, Engel a accumulé un total de 82 places payées sur ce circuit parallèle et "low cost" des WSOP, dont pas moins de 40 finales et neuf titres. De quoi le placer en quatrième place ex aequo des détenteurs de bagues, et en septième place au classement global des places payées WSOP, tous circuits confondus, avec un total de 124 cashes, soit par exemple plus que Daniel Negreanu, Erik Seidel ou Barry Greenstein.

Ari Engel

Sauf qu'en 42 places payées au Rio, l'ami Ari n'avait donc jamais connu les joies d'une table finale. Pire, son meilleur résultat est une maigre 13e place sur un 5 000 $ en 2017, qui lui avait rapporté 25 000 $. Le talent du Canadien ne s'exprimerait-il que sur les tournois middle stakes, entre 300 et 1 500 $ ? En regardant de plus près ses rares excursions en dehors de sa terre promise des États-Unis, on peut largement en douter. Parmi ses meilleurs résultats se trouvent ainsi une table finale EPT à Prague en 2011, 6e pour 125 000 € l'année de la troisième place de Nicolas Levi, une cinquième place sur un High Roller à 10 300 € de l'EPT Barcelone 2016 et surtout le plus beau titre de sa carrière, sur le Main Event de l'Aussie Millions 2016 pour plus d'1,1 million de dollars.

Difficile donc de savoir ce qui clochait pour lui jusque-là sur les World Series, encore plus quand on voit la facilité avec laquelle il semble dérouler aujourd'hui sur le Day 3 de ce 2 500 $. Car quand tous les autres favoris tombaient un à un dès les premières heures de jeu (Mark Radoja, 22e ; Kristen Bicknell, 21e ; Anatoly Filatov, 19e ; Barny Boatman, 18e ; Kenny Hallaert, 15e), parti en 6e place sur 26 aujourd'hui, n'a eu de cesse de faire grossir son stack, profitant notamment d'une longue phase à dix joueurs restants, alors que les deux dernières tables sont en 5-handed, pour creuser encore un peu plus l'écart sur la concurrence.

Il aura fallu un setup entraînant l'élimination en 10e place de Harald Sammer, avec As-Roi pour Engel contre paire d'As chez Wilbern Hoffman et Dame-10 chez l'Autrichien pour voir le Canadien céder son fauteuil de chipleader. Malgré cela, et sans faire injure à ses adversaires, parmi lesquels on retrouve tout de même plusieurs réguliers du circuit américain tels que Josh Arieh, Ben Keeline et David 'Bakes' Baker, difficile de placer Ari autrement qu'en position de favori pour un bracelet valant 427 399 $. Un bracelet dont on ne sait pas encore s'il sera décerné ou non aujourd'hui, une quatrième journée étant prévue au programme.

Le seat draw au départ de la finale

Table Finale 2500

1/ James Hughes 710 000
2/ Josh Arieh 980 000
3/ Pablo Melogno 2 450 000
4/ Truyen Nguyen 2 000 000
5/ Ari Engel 2 560 000
6/ Ben Keeline 1 350 000
7/ David 'Bakes' Baker 1 010 000
8/ Wilbern Hoffman 3 360 000
9/ Ryan Olisar 500 000

Blindes : 20 000 / 40 000

Échelle des gains

Vainqueur : 427 399 $
Runner-up : 264 104 $
3e : 186 392 $
4e : 133 306 $
5e : 96 632 $
6e : 71 010 $
7e : 52 909 $
8e : 39 980 $
9e :  30 643 $