masquer le menu

La folle journée d’un grinder à Vegas

- 20 juin 2019 - Par Tapis_Volant

Rencontre avec l'un des grinders français les plus acharnés de Vegas
Le nombre de tournois qu'il est capable de disputer en 24h va vous surprendre


Ferris Bueller

Quand on pense à un joueur qui n’a pas peur d’enchaîner les tournois à Vegas, le même nom revient souvent : Erwann Pecheux. Aperçu au Rio à 22h30, on pourrait croire qu’il était en train de deep run le tournoi WSOP de la journée, s'approchant de la bulle du 1 500 $ Bounty qui a démarré à 11h. Et pourtant ! Quand je lui demande ce qu’il joue à cette heure-là, il m’annonce que c’est son septième tournoi de la journée ! Oui, vous avez bien lu, le septième ! Une petite explication s’impose, en compagnie d'Erwann.

« J’ai joué le 1 500 $ Bounty du Rio. J’ai bust. Du coup, j’ai joué le 500 $ Online sur WSOP.com. J’ai re-entry et j'ai bust. Après, j’ai filé au Venitian jouer le 1 600 $ à 3 millions garantis. Je l’ai joué trois fois. Et là, je joue le 400 $ Deeepstack du Rio. J’ai pas gagné un showdown, sauf quand un mec m’a 4 bet shove Q9o quand j’avais KK. Ca fait 7 700 $ de buy-in sur la journée ! »

Quand je pense à la sensation que j'éprouve quand je bust d'un tournoi, je me sens obligé de lui demander ce que ça lui fait de vivre cette enfilade d'éliminations en un temps très court. « C’est standard, en fait ! C’est juste que j’avais run assez fluide pour bag des jetons tous les jours, là j’ai bust le WSOP du jour, j’ai double buy-in le 500 $ Online et triple bust le 1 600 $ du Venitian en 2 heures de temps. Et encore, j’ai pas re-entry parce que j’avais plus de cash ! Et plus la force. J’ai été au resto après le Venitian et maintenant, retour au Rio pour late reg le 400 $ Deepstack, une bien belle journée. Y’a même un moment où je suis à tapis avec 88 vs AK sur le 500 $ online en même temps que je suis à tapis AKs vs 99 vs KTo sur le 1600 $ Venetian, j’ai perdu les deux ! »

Pecheux Miles

Erwann avec Tony Miles sur le 1 500 $ du Rio

J’ai toujours eu du mal à comprendre comment les joueurs réguliers font pour enchaîner à ce point les tournois, pour ne pas craquer après tant d’éliminations, cette fameuse résilience dont parle souvent le coach du Team Stéphane Matheu, qui te pousse à rebondir, à ne pas être affecté par ce qui vient de t’arriver et à repartir de l’avant après une élimination. Selon le dictionnaire, la résilience est un phénomène psychologique qui consiste, pour un individu affecté par un traumatisme, à prendre acte de l'événement traumatique pour ne plus, ou ne pas, avoir à vivre dans la dépression et se reconstruire d'une façon socialement acceptable. Et c’est clair que pour être un joueur de tournoi à Vegas, il faut être résilient, clairement.

Quand je demande à Erwann s’il est atteint moralement par cette succession de tournois qui s’arrêtent brutalement, il n’a pas l’air spécialement affecté. « Le bust du 1 500 $, ça va, le Online, c'est ok aussi. La première bullet du 1600 $, ça allait, la 2ème ça m’a un peu saoulé j’ai fait deuxième flush contre full puis 33<88 contre le même joueur. Et j’avoue que la 3eme bullet j’ai bust drawing dead preflop A6s vs AA 14bb deep, j’étais pas très bien, juste après, mais maintenant ça va, c’est le métier, on joue des dizaines de tournois en un mois. Forcément il y a un moment où rien ne va et on turbo bust de tout sans rien pouvoir faire. J’en étais à 13 tournois en 8 jours pour 5 ITM, c’était très bien. Malheureusement, aujourd’hui j’ai joué 7 tournois car rien ne s’est bien passé et du coup je suis maintenant à 5/20 en 9 jours. Les joueurs du Team Winamax ont tendance à sélectionner leurs tournois et à se reposer, ils veulent pas se griller et ont peut être raison. Moi, je suis là un mois au paradis du MTT live. Je suis là pour faire du volume, j’en profite, quitte parfois à un peu trop tirer sur mon mental et mon physique. Mes décisions ne changent pas je pense ou du moins très très peu. Mais là j’avoue que je suis un peu fatigué, et si je bust, je vais direct au lit. »

De Silva Pecheux

Erwann Pecheux avec Upeshka De Silva sur le 3 000 $ 6-max qu'il a deep run

Après avoir bust sur un énième flip sur cette folle journée, Erwann me confie connaître déjà son programme du lendemain. « Dans l’ordre : 2500 $ WSOP, puis 550 $ du wynn (late reg jusqu’à 16:00) puis 1100 $ Venetian (late reg jusqu’à environ 18:00) puis Bounty 600 $ Venetian à 18h. Bien sûr, c’est que si ça se passe mal sur l’Event WSOP du jour. Après-demain, je prendrai peut-être un Day off quand même … »

Demain sera un autre jour pour le représentant du Team PMU qui s'est déjà illustré sur ces WSOP, sur le 3 000 $ 6-Max remporté par Thomas Cazayous, où Erwann a terminé son deep run à une belle mais frustrante 18e place pour un gain de 18 352 $, de quoi payer quelques buy-ins dans tous les Casinos de Las Vegas.