masquer le menu

Sans Simon

- 12 juin 2019 - Par Veunstyle72

Simon Legat atteint la 4e place et remporte 142 648 $ ! 
C'est pour le moment la plus belle perf' française de l'été
Event #22 : Double Stack NLHE 1 000 $ (Day 3 et Finale)

Quel parcours pour le Français Simon Legat !

À chaque fois que je vois une perf' d'une telle envergure, la flamme se ravive en moi comme pour me dire "mais tu vois que c'est possible ! Tout le monde peut y arriver." Il faut juste de la volonté, il faut un peu chatter, et voilà comment se retrouver en 4e position d'un tournoi de poker, sur 3 253 inscriptions, pour un résultat de 142 648 $, lors de son tout premier passage au Rio, à l'occasion des WSOP. 

De Medellin à Las Vegas, il n'y a qu'un pas que Simon Legat a franchi, like a boss comme dirait William Kassouf, et le voilà désormais plus riche d'un joli billet de 6 chiffres... en euros, car en pesos, ça fait tout de suite beaucoup plus, 420 millions ! 

simon legat

"Je suis content, évidemment. Un peu étonné du run good qui m'a suivi tout du long, mais je suis content de mon jeu. Niveau expérience, c'était énorme. Ça fait partie des gros tournois que je joue dans une année, je ne suis pas habitué à ce genre de buy in. J'ai juste fait le Big50 avant c'était donc mon second tournoi. Table finale, 4e... ouais, c'est énorme."

Parti aujourd'hui avec le 7e tapis (sur 11 joueurs restants), Simon s'était fixé un objectif très clair, qui était au moins d'atteindre la table finale à 9. "C'eût été frustrant de louper cette finale. On a commencé avec deux joueurs super short, 8 blindes, et j'ai joué sans faire la moindre erreur d'ICM, pour arriver en table finale donc, et continuer de garder ce rêve intact, d'aller chercher le bracelet." 

En admiration devant ce vaisseau ESPN, Simon rêvait secretement de mettre ses pieds sous cette table, ce qui paraissait bien utopique, lorsqu'ils étaient encore 3 000 dans ce tournoi. Il l'a rêvé, les WSOP l'ont fait : "On était dans la Pavillion Room hier, et d'un coup ils nous ont déplacé, quand il ne restait plus que trois tables. Pas trop l'habitude, je me suis demandé ce qu'il se passait.. et là, on est arrivé en Amazon. J'avais une chance sur trois d'être sur cette grosse table télévisée (mais sans les caméras)... et c'est tombé sur moi ! Premier sentiment, j'étais évidemment super content, même s'il restait encore beaucoup de chemin avant d'arriver sur la vraie table finale. L'argent, c'était déjà bien à 22 left, mais ce n'était pas encore non plus complètement fou. Je commence quand même à prendre quelques photos, à envoyer ça aux potes, à la famille, à savourer le moment. Même moi j'avais du mal à y croire ! Tu penses à la télé, la finale du Main Event, les stars, les millions, c'est mythique ! Et puis... je perds un coup d'entrée. Je me dis "si ça se trouve, c'est la table qui me fait cet effet, les émotions etc.", il fallait que je me remette vite. Et au final, ça c'est quand même plutôt bien passé."

simon legat

Tellement bien passé qu'en arrivant ce matin, l'objectif était donc cette finale, puis rapidement le podium, avec toujours dans un coin de la tête, la possibilité de remporter ce bracelet. Et comme dans un conte de fées, tout s'est parfaitement déroulé.

"J'ai vécu une table finale complètement linéaire. Ça veut dire que je suis arrivé avec 8 millions de jetons, et j'ai pratiquement jamais bougé. J'ai volé les blindes, je me les suis faites voler, je gagnais un tout petit pot par ici, j'en perdais un autre petit par là. Mais surtout, les autres ont sauté avant moi, genre des bons suicides ICM. Il y a notamment eu un gros pot entre deux gros tapis, ils ont tous mis avec As-Dame et une paire de Rois. L'autre a fait l'As, et j'ai gagné une place supplémentaire comme ça par exemple."

L'espoir n'existait donc pas vraiment pour Simon, qui était là, mais qui luttait surtout. Une situation qui a bien changé, tombé à quatre joueurs, puisque son stack a commencé à évoluer positivement tandis que dans sa tête, Simon Legat pouvait éventuellement penser au bracelet : "Tombé à 6 blindes, j'ai fait tapis et... personne ne m'a payé, j'ai trouvé ça fou. Et la main d'après je double, avec A4 contre 3 et 6, pour arriver à mon plus haut point dans ce tournoi, 15 millions de jetons, ce qui me faisait 15 blindes. Et là, ça commençait à redevenir intéressant, la bonne nouvelle c'est qu'il n y avait pas un joueur en particulier qui était plus fort que les autres. Ça s'est d'ailleurs confirmé en finale... et je me suis dit "je pense que je ne suis pas moins bon qu'eux". J'avais quand même une épingle du jeu à tirer moi aussi... et puis deux tours après finalement, je fais tapis pour 14BB avec A9, payé par As-Dame. Et la meilleure main est restée devant jusqu'au bout.

Désormais plus riche de 142 648 $, la fameuse question est posée : que va-t-il faire de son argent  ? "Je vais continuer à jouer à Medellin, de façon régulière, et je pense que je vais me faire plaisir sur des petits tournois de poker. Mais aussi, je vais pouvoir investir dans l'immobilier. Un bon appart là bas, ça varie énormément selon l'endroit où tu es, mais disons que pour 90 millions de pesos (un peu moins de 30 000€) t'as déjà un appart cool. Bien évidemment que pour moi, c'est un gros gain ces 142 000 $. Ça ne changera pas définitivement ma vie, mais au moins par exemple, je sais que je pourrai déjà revenir l'année prochaine !"

L'interview a ensuité été interrompu par Guillaume Diaz, qui s'est jeté dans les bras du héros du jour : "Non, non, non, quel tilt ! J'étais si sûr que tu pouvais le gagner celui-là. Je regardais les updates du tournoi, je te voyais remonter... et non. Bon, ça va, ça c'est quand même super bien passé pour toi, c'est génial", temperait très vite volatile38, évidemment ravi pour son vieux pote Simon.

Cette performance est d'ailleurs, à ce jour, la plus belle pour un Français sur ces WSOP, depuis le début de cette 50e édition. La barre est placée, et pas encore si elevée (142 000 $), on attend vite de voir qui va pouvoir la faire tomber.

romain legat volatile