masquer le menu

Je l'aurai un jour, ce maudit bracelet

- 7 juin 2019 - Par Tapis_Volant

Shannon Shorr privé de son premier bracelet par Daniel Strelitz
Event #11 : No Limit Hold'em 5 000 $ (Finale)

Shorr

Alors que Shannon Shorr vient de terminer runner-up sur le 5 000 $ No Limit Hold'em, défait par son compatriote Daniel Strelitz après un heads-up à sens unique, intéressons-nous un peu à ces joueurs dont on attend impatiemment le moment où ils décrocheront leur premier bracelet WSOP.

Dans les couloirs du Rio et surtout parmi les observateurs du poker mondial, une liste circule avec les joueurs qui « méritent » un bracelet au vu de leur parcours sur les World Series depuis de longues années, des joueurs qui ont fait leur preuve, qui sont souvent passés à un coin flip de l’objectif ultime, qui ont caressé l'espoir d'enfiler la breloque à leur poignet, des joueurs qui se font souvent charrier par les membres du club. Parler de « mérite » au poker n’a clairement pas beaucoup de sens, mais certains joueurs se sont tellement cassés les dents sur cet objectif ultime qu’on aimerait tous les voir soulever leur première breloque.

Plus de 1 400 bracelets ont été distribués depuis 1970 et le début des World Series of Poker, certains joueurs les accumulent, comme le recordman Phil Hellmuth (15 bracelets) ou le trio de poursuivants Johnny Chan, Doyle Brunson et Phil Ivey (10 bracelets), tandis que des joueurs exceptionnels courent après chaque été, se contentent de places d’honneur et regardent le bracelet leur filer entre les doigts

Même si cette liste n’est pas si évidente à déterminer, elle revient sur le tapis chaque année aux WSOP. Qui sont les joueurs qui n’ont pas de bracelet mais qui en mériteraient un ? Qui sont ceux dont on croît qu’ils en ont tellement ils sont omniprésents dans les palmarès ? Vainqueur d’un bracelet l’an dernier, Chris Moorman faisait assurément partie de ce club des rejetés, jusqu’à la délivrance et sa victoire sur le 3 000 $ NLH 6-Handed, après trois podiums obtenus en 2011.

Shorr_Pote

Vaincu aujourd’hui en heads-up sur le 5 000 $ Hold’em, Shannon Shorr occupe une place de choix sur cette liste et devient presque habitué à l’échec depuis sa place de runner-up en 2008 où il échoua contre Matt Keikoan sur un 2 000 $ No-Limit pour 349 141 $. Très déçu après sa défaite en heads-up contre Daniel Strelitz, félicité par ses potes dont beaucoup possèdent déjà un bracelet, le joueur américain ajoute une place de runner-up à son impressionnant palmarès sur les WSOP.

68 places payées, deux fois runner-up, deux fois 3e (sur un 550 € Pot Limit-Omaha en 2015 sur les WSOP-E, sur le 10 000 $ 6-handed Championship en 2012), 12 tables finales et 1,7 millions de dollars de gains sur les WSOP pour ce spécialiste de Hold’em et toujours cette victoire qui lui échappe.

Si son adversaire du jour, Daniel Strelitz était clairement sur la seconde liste des joueurs-qui-méritent-un-bracelet et vient donc d'accéder au Graal après plusieurs tentatives infructueuses, certains joueurs du circuit très connus espèrent un jour vaincre la malédiction et décrocher enfin leur premier bracelet à leur tour.

Si je devais en citer quelques-uns, en plus de Shannon Shorr, qu'on attend impatiemment soulever un bracelet, je citerai notamment Dan Smith, Steven Chidwick, Isaac Haxton, Jason Koon et Mike Watson. Ces cinq joueurs sont passés souvent à un cheveu de la breloque et ont tous un palmarès impressionnant sur les WSOP, excusez du peu.

Palmares Smith

Le palmarès de Dan Smith sur les WSOP

Dan Smith
Gains WSOP : 9 730 497 $
Places payées : 31
Tables finales : 9
Meilleure perf’ : Runner-up du High-Roller for One Drop 111 111 $ en 2016 pour 3 078 974 $

Steven Chidwick
Gains WSOP : 2 239 969 $
Places payées : 52
Tables finales : 12
Meilleur perf’ : Runner-up du 7-card Stud Hi-lo Championship 10 000 $ en 2015 pour 180 529 $

Jason Koon
Gains WSOP : 1 764 162 $
Places payés : 40
Tables finales : 5
Meilleure perf’ : Runner-up du Heads-Up NLH/PLO 3 000 $ en 2012 pour 128 660 $

Haxton

Isaac Haxton
Gains WSOP : 2 923 424 $
Places payés : 27
Tables finales : 6
Meilleure perf’ : Runner-up du 40th Annual NLH 40 000 $ en 2009 pour 1 168 566 $

Mike Watson
Gains WSOP : 2 893 733 $
Places payés : 60
Tables finales : 13
Meilleure perf’ : Runner-up du 2-to-7 Lowball Draw 10 000 $ en 2016 pour 168 936 $

Évidemment, on pourrait citer aussi beaucoup d’autres joueurs qui sont passés tout près du bracelet à plusieurs reprises, comme Jon « Pearljammer » Turner, Ismaël Bojang, Dylan Linde, Joseph Cheong, Dario Sammartino, Sam Trickett, Adam Owen, Tom Marchese ou même le français Gabriel Nassif ou certains joueurs dont on pense qu’ils décrocheront un bracelet d’ici peu comme Alex Foxen, Maurice Hawkins, Jake Schindler ou Jerry Wong.

Passé si près du bracelet ne donne qu’une seule envie : recommencer. Encore et encore. Pour un jour accéder au rêve ultime du joueur de poker.

Daniel Strelitz décroche son premier bracelet

Strelitz

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, c'est donc l'Américain Daniel Strelitz qui s'impose sur ce 5 000 $, remportant ainsi son premier bracelet WSOP. Ce premier gros tournoi de No-Limit aura généré 400 entrées et n'aura pas souri aux Français. En effet, aucune trace de nos tricolores ne figure parmi les 60 places payées de l'épreuve.

WSOP Event #11 NLHE 5 000 $ - Résultats de la finale
400 entrées - Prizepool 1 860 000 $

Vainqueur : Daniel Strelitz (USA) 442 385 $
Runner-up : Shannon Shorr (USA) 273 416 $
3e : Ognjen Sekularac (Serbie) 186 050 $
4e : Ali Imsirovic (USA) 129 018 $
5e : Maria Ho (USA) 91 211 $
6e : Arsenii Karmatckii (Russie) 65 764 $