masquer le menu

Bellande, enfin !

- 2 juillet 2018 - Par Veunstyle72

Jean-Robert Bellande remporte son premier bracelet WSOP : santé !
Event #58 : NLHE 6-max 5 000 $ (Day 4 et Finale)

Des bouches vont se fermer ce soir dans le milieu du poker. Toutes ces bouches moqueuses, ricaneuses qui vont devoir admettre une chose aujourd'hui, le joueur le plus solide sur ce tournoi à 5 000$, que beaucoup diront qu'il est l'un des plus relevés de ces WSOP dans al variante reine du poker, celui qui repartira avec le bracelet WSOP et les 616 302$ qui vont bien avec, c'est Jean Robert Bellande.

"Tous ces blabla à propos du fait que je gagne mon premier bracelet, c'est comme si on m'enlevait un poids !"

jean robert bellande

L'Américain touche enfin du bout des doigt, je répète, enfin (!) le graal tant espéré par tout joueur de poker. Parce que quand on parle d'une quête du bracelet, avec Jean Robert, c'est un peu l'Indiana Jones du poker qui cherche sa pierre précieuse partout depuis 15 ans environ, mais avec deux mains gauches. Avec lui, impossible de s'ennuyer à une table de poker. On aime ou on déteste, mais JR fait partie de ces joueurs qui ne laissent personne indifférent. Sa taille est imposante, sa voix est profonde, ses bad beats sont déjà devenus légendaires, et aujourd'hui il ajoute à tout ça un bracelet WSOP, qu'il préfère poser sur le dos d'un bon vieux Château Margaux. Qu'en penser ? Que Jean-Robert écrit une magnifique nouvelle page de sa carrière, et que ce soir le Bordeaux n'a pas fini de couler à flôt, tout simplement.
 


Ne me dites pas que quand on évoque Jean Robert Bellande, vous ne pensez pas à ce jinx d'anthologie, à ce bad beat de légende ?

Table finale à double vitesse, sur ce tournoi qui a presque réussi aux Français. Il a fallu une demie heure pour voir la première élimination, celle du Polonais Kacper Pyzara en 6e position. C'est le futur vainqueur de ce tournoi qui s'est occupé de lui, avec JJ contre A7. Puis en 5e position, deux mains plus tard, l'Américain Eric Blair se faisait éliminer par son compatriote Andrew Graham, sur un coup qui ne rentrera pas dans la légende, As-Trois contre As-Dame. Deux orbites plus tard, Jean Robert Bellande faisait une seconde victime sur cette finale, Tay Nguyen, 4e, avec encore une fois une paire de Valets, sauf que cette fois il dominait largement son adversaire, avec une paire de Huit. Chouette une finale express s'est-on alors dit... avant d'attendre environ 3h30 pour obtenir une nouvelle élimination, et donc le Heads Up final ! Après des rebondissements dans tous les sens, après avoir même pris un temps le chiplead, c'est un autre Américain, Andrew Graham, qui prenait la plus petite marche du podium, finalement éliminé par Jean Robert Bellande, l'homme en forme du jour, dans un pot de 10 blindes assez anecdotique, Roi-Deux contre Valet-Neuf. 

Dean_Lyall

Le Heads Up Bellande/Lyall pouvait commencer, et l'Ecossais ne partait pas favori, avec un désavantage de 2 contre 1 pour Bellande. Le héros de "Survivor in China" (Ouais, il a fait pas mal de choses dans sa vie le copain JR) pensait peut-être rapidement plier le match, sauf que Lyall avait apparement d'autres projets, notamment celui de s'accrocher comme une huitre sur son rocher, à son stack. Après avoir doublé une première fois, Dean Lyall est même passé devant, prenant à son tour une avance de 2 contre 1. Mais ça, c'était avait que Jean Robert Bellande ne s'énerve et ne gagne pas moins de 8 mains d'affilée, rendez-vous compte en heads up ! Sur la 9e main, Lyall a décidé de se rebeller, tout en prononçant les mots magique, "all in". Dans le timing et avec sa main, A3, l'idée n'était pas complètement stupide, c'est juste le timing qui était horrible, puisque Jean Robert ouvrait QQ

jean robert bellande

"Queen deuce deuce !" a-t-il osé réclamer au croupier, afin de boucler enfin cette table finale. Et après le déroulé d'un board T9364 Jean Robert Bellande pouvait lever les bras au ciel avant de les faire tomber dans ceux de sa compagne et de ses amis dans le rail. L'Américain souffle, un souffle de soulagement, et ajoute un petit "Oh my God !" qui vient probablement du fin fond du coeur. Deux minutes plus tard, il soulevait enfin son premier bracelet, devant le tableau des champions déjà courronnés cet été. Et bien ce soir, Jean Robert a gagné le droit à son tour, d'y afficher son portrait pour les 16 jours qu'il reste sur ces WSOP 2018.

jean robert bellande

Photo : WSOP.com

Parlons peu, parlons vin

Après sa victoire, les photos et surtout son long passage à la caisse, j'ai réussi à attraper l'animal Bellande. L'air fatigué mais comme drogué par le bonheur d'avoir enfin gagné, Jean Robert a accepté de revenir sur une partie très stratégique de son jeu... le vin à table. Ce fut rapide mais très enrichissant. 

Bonsoir Jean Robert Bellande, je suis reporter pour un média Français et il y a quelques jours on t'a vu boire une petite bouteille de Petrus comme s'il s'agissait d'un coca cola, quelle est véritablement ton approche du vin ?

"Oh my Gosh ! Il n'y a rien de meilleur que le vin Français, ça me comble de bonheur ! Ce n'est probablement pas la meilleure idée du siècle que de boire un grand cru plus cher que le buy in du tournoi, mais... écoutes, je fais ça parce que je m'amuse au poker, pour moi il faut savoir mixer entre le fait de bien jouer et aussi celui de s'éclater avec tes amis à table, c'est important de s'amuser, il faut ! Si vous regardez jouer, vous verrez que je m'amuse toujours à table. Que je gagne ou que je perde, je passe un bon moment."

Et aujourd'hui, tu as gagné... alors avec quel genre de grand cru fête-t-on un bracelet WSOP ? 

"J'ai déjà passé beaucoup de temps avec Margaux aujourd'hui, on a passé un bon moment ensemble, et je pense que c'était mérité. Je ne suis pas un grand connaisseur de vin, mais je sais que j'adore les grands crus Français, j'adore Château Margaux, j'adore Petrus, mais ce que je veux dire, honnêtement pour moi Margaux c'est le meilleur choix, celui que je pourrais faire pour la vie."

Frank Kassela est alors arrivé de nul part pour sauter dans les bras de Jean Robert : "Tu l'as fait hein ! Tu l'as fait ! Tu savais que je voulais que tu le fasses", mettant fin à cette rencontre qui partait pourtant bien. Merci tout de même Jean Robert, et mollo sur les bouteilles de chez nous s'il te plait.

**L'abus de grands crus à une table de poker ou ailleurs est déconseillé pour la santé

Merci qui ? Merci Michel !

- 2 juillet 2018 - Par Veunstyle72

L'aventure s'arrête aux portes de la finale pour Michel Abecassis, éliminé en 11e position (31 334 $)
Event #60 : Pot-Limit Omaha Hi-Lo Championship 10 000 $ (Day 3 et Finale)

michel abecassis

Le sentiment d'inachevé qui ronge l'esprit de Michel Abecassis ne devrait même pas exister : le parrain du Team a pris la 11e place d'un tournoi qui lui est très cher, et même si la finale lui échappe de peu, Michel a tout de même réalisé une nouvelle performance de marque dans sa carrière de joueur de cartes. En remportant 31 334 dollars, il réalise même un résultat qui se glisse directement dans le Top 10 de ses meilleurs cashs en live.

Sa dernière main ? Elle s'est déroulée à tapis avant le flop : "Il a pot, j'ai re-pot, il a fait tapis, c'est payé", m'explique t-il rapidement. Les mains ? Du grand classique : AKK6 chez Michel, contre AA93 chez David "ODB" Baker. Ou encore vulgairement, "les Rois suited chez Michel, contre les As suited en face". Ces deux là se sont pas mal cherchés aujourd'hui, que ce soit avec des cartes, ou en parlant, et il n'en est presque pas étonnant de voir que les dieux du poker avaient prévu un petit setup à venir. L'Américain n'a même pas eu besoin de faire usage de sa paire d'As, puisque le board est venu 233TJ, lui offrant trips au flop. Michel s'est levé, a observé la table quelques instants, puis a quitté l'aire de jeu.

"Le Pot Limit Omaha Hi-Lo est clairement mon jeu préféré. J'avais déjà fait deux tables finales, et c'est vrai que j'aurais adoré participé à celle-ci aujourd'hui. Dans l'ensemble évidemment, je ne peux pas me plaindre, je suis très content de la façon dont j'ai joué. Le PLO8 est un jeu qui n'a pas évolué de la même manière que le NLHE par exemple, en ça, je ne me sens pas du tout dépassé. Le niveau est pourtant très bon, mais avec les profondeurs de stack limité, on est vite tous devenus prisonniers de l'ICM. Ce jeu offre des pourcentages d'équité très minces, ça ne se joue pas à grand chose. D'où les quelques gros fold que j'ai pu faire."

4e en 2001 d'un 2 600$, 4e en 2003 d'un 2 500$, et toujours en PLO8 bien sur, on était presque prêt à parier qu'il allait prendre la 4e place de ce 10 000$, tellement Michel respirait la tranquillité, la sagesse et l'expérience. Les cartes ont décidé de lui jouer un autre tour, mais comme Bruno Fitoussi il y a quelques jours, c'est un monument du poker Français qui s'est illustré. Dans une journée des WSOP sans grande saveur (il y a très peu de tournois et pas les plus intéressants) c'est évidemment un rayon de soleil qui est venu s'incrustrer au beau milieu du Rio. 

"Je vais me reconvertir dans quoi moi maintenant ?" se demandait Michel en plaisantant, après avoir récupéré son petit ticket, qui lui permettra d'aller collecter son argent au payout plus tard : "Cette variante est quand même particulière pour moi. J'ai un bon pourcentage de deeprun. Le seul problème, c'est qu'il n'y a pratiquement qu'ici, pendant les WSOP, qu'on peut trouver de bons tournois de PLO8." Et désormais, Michel va devoir patienter... jusqu'à l'année prochaine, pour rejouer cette variante, avec un bracelet WSOP au bout. 

Direction la finale

table finale

Le tournoi se poursuit, et après l'élimination de Michel Abecassis, c'est Assani Fisher (10e) qui a bullé la dernière table. Celle-ci ne sera pas streamée, les tables TV des WSOP étant actuellement en pleine préparation pour le Main Event, c'est un chantier sans nom qui nous est offert dans l'Amazon Room. Michael McKenna, déjà chipleader en début de journée, entamera cette ultime table dans la peau du chipleader, et cherchera à décrocher son premier bracelet. Ce problème de bracelet est déjà résolu du côté de Phil Galfond, David "ODB" Baker, Chris Lee et Marco Johnson, qui voudront simplement un ajouter un supplémentaire à leur collection. 

Table finale non officielle 
Siège 1 - David "ODB" Baker : 1 345 000
Siège 2 - Phil Galfond : 1 365 000
Siège 3 - Ali Abduljabbar : 1 435 000
Siège 4 - Marco Johnson : 850 000
Siège 5 - Chase Steely : 1 605 000
Siège 6 - Yong Wang : 340 000
Siège 7 - Michael McKenna : 2 110 000
Siège 8 - Chris Lee : 1 200 000
Siège 9 - Chad Power : 1 680 000

Level 24: 20,000-40,000

Michael_McKenna
Michael McKenna, chipleader de cette finale

Les gains du jour 
Vainqueur : 567 788 $
Runner up : 350 922 $
3e : 240 497 $
4e : 168 275 $ 
5e : 120 263 $
6e : 87 830 $
7e : 65 579 $
8e : 50 086 $
9e : 39 149 $ 

Tout peut basculer si vite

- 2 juillet 2018 - Par Veunstyle72

Michel Abecassis s'accroche
Il reste treize joueurs
Event #60 : Pot-Limit Omaha Hi-Lo Championship 10 000 $ (Day 3 et Finale)

Tout doucement mais très surement, ce tournoi devrait bientôt nous offrir le casting de la table finale. Il est 17h38 à Las Vegas et il est surtout temps de faire un point complet sur les derniers instants de ce tournoi. 

16h25. Le tournoi était en pause pour 20 minutes. Les joueurs ont soufflé et surtout un peu transpiré dehors, on peut y retourner. 16 joueurs sont encore vivant.

16h35. Et mince, en observant l'autre table, j'ai loupé Michel Abecassis dans un gros pot. Heureusement, le Doc se lève régulièrement de table, et on peut donc échanger quelque peu. Sur un board 2Q767, Michel est parti à tapis contre l'Américain Marco Johnson. Michel retourne AT83 pour une hauteur As kicker 10 en Hi et As-Deux pour le Lo max. Il fait face à A543 pour une hauteur As-Cinq en Hi et le même Lo ! "Mais qu'est-ce qu'il a fait ? Je n'ai pas compris", me glissait Michel avec un petit sourire, pas peu fier de remporter les 3/4 du pot avec pot sur ce coup !

michel abecassis

16h42. Non Michel, ce n'est pas le moment de perdre la boule comme ce moustachu poilu, reste avec nous !

michel abecassis

16h48. David ODB Baker trouve un double up. Pas la meilleure nouvelle de la terre pour Michel et ses adversaires, l'Américain étant surement l'un des joueurs les plus expérimentés en variante, parmi le field restant.

galfond

16h50. On dit au revoir à Andreas Klatt. Le jeune Allemand est parti à tapis avant le flop avec KK54 et est tombé contre 33KT. Un flop AJ3 est venu légèrement contre carrer les plans de celui qui avait battu Romain Lewis en HU à Monaco en 2017. Andreas Klatt est éliminé en 15e position.

germany
L'Allemagne qui bust, une image d'actualité dirons nous #allezouste (photo © AFP)

16h55. Jason Gooch fait la moue sur l'autre table, pas celle de Michel. Hey, tu m'étonnes. Parti à tapis avant le flop avec A922, face à AA5J, il ne faisait déjà pas figure de favori, mais jouait au moins pour éventuellement remporter le Lo. Et puis le flop est tombé, TKT, compliquant sérieusement les choses de Jason Gooch. Aucun miracle n'est arrivé turn et river, et Jason Gooch pouvait se diriger vers le payout, il remporte 25 695$.

jason gooch chase steely

16h56. Pas le temps de respirer, c'est ça qu'on aime ! On retourne sur la table de Michel, puisque c'est bien lui qui est dans l'action. Suite à un limp de David "ODB" Baker, et l'over limp d'un autre joueur, Michel check sa BB. "Quand il limp comme ça, c'est souvent qu'il ne joue que d'un seul côté, en Hi ou en Lo." Le flop fait son apparition sur la table, 8JK. Il est l'heure de vous donner la main de Michel Abecassis : il vient de frapper brelan, avec 88xx en main... et prend les devants, en misant 70 000. C'est payé par "ODB" et le 3e larron fold. Sur la turn T, Michel opte cette fois pour un check, il observe ainsi "ODB" miser 110 000. "Il peut avoir KJ, mais il peut très bien avoir également KK ou JJ, puisque comme je te disais, quand il limp, c'est souvent qu'il ne joue que le haut ou le bas. Là en l'occurence, on peut penser qu'il ne joue que le Hi. J'aurais peut-être du fold..." Au lieu ça, Michel a call pour découvrir la rivière, un 4. Une carte qui ne change rien du tout à la texture du board. Michel check une seconde fois et son adversaire va proposer 200 000. "Peut-être qu'il avait brelan ou deux paires, c'est ce que je me disais à la turn. Mais s'il a ça, il n'est pas censé miser encore sur la river. Je pense donc qu'il a plus souvent une main du genre AQTx par exemple, ou KKxx, JJxx..." Michel trouvera finalement un fold ici, tout en se gardant 650 000 jetons.

michel abecassis david baker
Duel de haute volée, entre David "ODB" Baker et Michel Abecassis

17h02. On repart dans la tête de Michel Abecassis. Il est au bouton et open, à 75 000 (toujours sur 15 000/30 000). Son voisin de gauche, Assani Fisher, prend alors une belle poignée et relance à la hauteur du pot. Ce sera 255 000. Ça passe jusqu'à Michel, qui va réfléchir un petit moment. Un bon moment en fait. Un trop long moment pour Yong Wang, qui demande le Time contre le Français. Michel finit par rendre ses cartes avant que le floor ne lui fasse l'ultime décompte. Beau joueur, Assani Fisher montre alors ses cartes à Michel : AAQ6, le docteur vous remercie pour ces infos gratuites jeune homme. Quant à Michel, il se lèvera quelques instants plus tard pour m'annoncer sa main : "J'ai fait un gros fold, j'avais AJJ5. Est-ce que je dois call ? Je ne sais pas trop en fait..."

michel abecassis

17h11. Au tour de Phil Galfond de trouver un double up. Un coup à toi, un coup à moi, il est très très difficile de s'ennuyer avec cette variante. 

galfond

17h12. Un gros "Allez Mik !" émane du rail. Les premiers Français à venir prendre des nouvelles du Doc sont Antonin Teisseire, l'auteur de cette phrase que la moitié de l'Amazon a entendu, accompagné d'Arthur Conan et Sonny Franco. "Hey, franchement Michel, "champion WSOP sur un PLO8", ça aurait de la gueule non ?! Bon en tout cas, on file au craps ensuite, moi je te le dis !" D'un bon gros rire, Michel a comme acquiésé cette proposition. Mon petit doigt me dit qu'il n'aurait pas fallu insister trop longtemps de toute façon. Prévenez l'Aria, Michel arrive ce soir et ça va faire du bruit.

michel abecassis

La suite, tout de suite, arrive très vite, les choses se sont accélérées, mais vous verrez tout ça dans un prochain post.

Des raisons d'y croire

- 1 juillet 2018 - Par Veunstyle72

Michel Abecassis est en position pour remporter aujourd'hui son premier bracelet WSOP
Event #60 : Pot-Limit Omaha Hi-Lo Championship 10 000 $ (Day 3 et Finale)

michel abecassis

Quelle journée bien spéciale, le 1er juillet 2018. Ce matin, on s'est levé en tournant une belle page du calendrier. Adieu le mois de juin et ses dizaines de tournois dans tous les sens, bonjour le mois de juillet et ses millions de dollars offerts sur le Main Event et le One Drop. Mais on s'est aussi levé ce matin avec de l'espoir, beaucoup d'espoir. Celui déjà de voir l'Espagne sauter de la Coupe du Monde. Les Russes n'ont pas inventé le football, et ça c'est confirmé ce matin, mais ils ont réussi leur pari. On a ensuite espéré pendant longtemps que Kasper Schmeichel, le gardien du Danemark, réussisse à faire pleurer son père dans les tribunes, en arrêtant tous les pénaltys des Croates, mais finalement la belle histoire n'aura pas lieu. Il ne reste plus qu'un seul espoir aujourd'hui, une seule mission à accomplir, un seul objectif à rentrer, une dernière case à cocher, qui aboutira à une photo pour l'éternité : voir Michel Abecassis décrocher un bracelet WSOP ! 

Et pour être tout à fait honnête... c'est possible ! Après une journée de rêve, la veille, sur le jour 2, le Doc MIK22 est arrivé aujourd'hui avec sa grosse veste sur le dos et une lame de 27 centimètres entre les dents, parfaitement aiguisée, pour aller déchiqueter les uns après les autres ses adversaires. Et Michel n'a pas attendu de se faire prier pour découper rapidement : "J'avais prévu de commencer doucement, d'observer mes adversaires, de m'adapter... sauf que j'ai eu du jeu tout de suite, et je n'ai donc pas eu le choix que de jouer !"

Le parrain du Team n'a pas vraiment niaisé depuis le début. Et même s'il débutait avec l'un des tapis les plus importants parmi les 24 joueurs restants, les mots "all" et "in" ont rapidement été prononcés par Michel Abecassis. En Pot Limit me direz vous ? "Mais bien sur même en Pot Limit, ça va si vite à ce jeu !", me confirmait le Doc.

michel abecassis

"Il y a pas mal de bons joueurs encore dans ce field", me confiait Michel. A commencer par les joueurs de sa table : Andreas Klatt, Phil Galfond, Brandon Shack-Harris et Chase Steely. Et encore, on ne voit pas David "ODB" Baker, installé à la gauche du Français

Quelques petites mains de Michel pour se chauffer dans cette journée ? Allons-y gaiement.

Et va commencer avec une première main, qui fut en fait la deuxième main intéressante disputée par Michel : "La première, c'était déjà contre le même adversaire (Yong Wang), j'ai vu un flop avec AA double suited, mais j'ai du abandonner." Sur la main qui nous intéresse, Michel et son adversaire ont envoyé leurs tapis respectifs sur un flop 4K3.

Michel Abecassis : A283
Yong Wang : AA24

Un tirage couleur max pour le Hi et un tirage Lo max pour Michel, contre le même tirage Lo mais une paire d'As en main pour le Hi chez son adversaire. Et après l'arrivée d'un J sur la turn mais surtout d'un 6 sur la rivière, Michel a pu s'emparer des 3/4 des jetons au milieu de la table, pour remporter son premier coup d'importance de la journée. S'en est suivi deux petits coups pour faire grimper son tapis jusqu'à 900 000 ! 

"Mais ça va vite, très vite", insistait-il, après avoir relâché quelques jetons dans la foulée : "J'avais un tirage sympa avec A389, puisque le flop est venu Q82, donc tirage Lo max et backdoor flush pour le Hi, il a c-bet, j'ai call, la turn est venue un J, il a envoyé un second barrel, j'ai call et river on a check tous les deux sur un J. Il avait deux As et ça a tenu pour lui"

Autre main sur laquelle Michel a du rendre quelques jetons : "On est 4 dans un pot limpé, et j'ai 2377. C'est venu AJ5, il y a eu un bet, j'ai call, et turn j'ai abandonné sur un 3. Je suis retombé à mes 700 000 de départ."

On se dit "bon allez, je vais raconter ça rapidement sur le coverage"... sauf que l'action est folle et ne s'arrête jamais sur cette variante. Et tout pendant que je lâchais ce premier pavé, Michel a de nouveau fait augmenter son tapis, à 860 000, après avoir remporté de nouveau les 3/4 d'un pot énorme contre Brandon Schak Harris, avec le même Lo que son adversaire, mais un meilleur Hi surtout. 

gamble josephy

Pour parler du tournoi dans son ensemble, sachez qu'il reste 17 joueurs au moment d'écrire ses lignes. Encore une élimination, et nous serons en demi finale. Il faut savoir que la journée a démarré à toute vitesse, avec déjà pas mal d'éliminations. Sur cette photo ci-dessus, on aperçoit trois joueurs dans un virage qui semblent prendre du bon temps, Nathan Gamble, Chris Josephy et Michael McKenna. En vérité, le seul qui apprécie sa journée, c'est le dernier, McKenna, qui a mangé ses deux adversaires (18e et 19e). Face eux, sur son téléphone, Eli Elezra a lui aussi connu l'élimination déjà, en 22e position. 

Et c'est donc sans surprise que Michael McKenna est chipleader de ce tournoi. Avec son tapis, Michel Abecassis est tout proche du podium encore. Vivement les demis, et rendez-vous sur notre fil Twitter pour plus d'infos en temps réel.

jim collopy

Jim Collopy, l'un des premiers éliminés de cette journée (23e)

Les sortants du jour (18 631$ pour tous)
18e : Nathan Gamble
19e : Cliff Josephy
20e : Abdel Hamid
21e : Jason Berilgen
22e : Eli Elezra
23e : Jim Collopy
24e : Allan Le

Les gains du jour 
Vainqueur : 567 788 $
Runner up : 350 922 $
3e : 240 497 $
4e : 168 275 $ 
5e : 120 263 $
6e : 87 830 $
7e : 65 579 $
8e : 50 086 $
9e : 39 149 $ 
10e : 39 149 $
11e - 12 : 31 334 $
13e - 14e : 25 695 $
15e - 16e : 21 602 $
17e : 18 631 $

Dimanche 1er juillet : demandez le programme !

- 1 juillet 2018 - Par Benjo DiMeo

Red Rock Canyon Veunstyle
Traditionnellement, la journée précédant le coup d'envoi du Main Event n'est pas celle qui fait trembler les murs du Rio. Les traditions sont faites pour être brisées : en ce dimanche, nous allons vibrer avec Michel Abécassis, qui a effectué une remontada de légende lors du Day 2 de l'épreuve de PLO High-Low à 10 000 $, partant de 9BB pour finalement se qualifier avec le troisième plus gros tapis. Allez Michel !

10h (19h en France) : Event #62 - NLHE Crazy Eights 888 $ (Day 1C)

Voyez-vous cela, le Crazy Eights est de retour, pour la troisième de ses quatre journées de départ. Sans surprise, la formule ne change pas par rapport à la veille, à savoir un tapis de départ de 8 000 jetons, vingt niveaux de trente minutes à traverser pour espérer voir le Day 2, une option de re-entry illimités jusqu'à la fin du huitième level, des places payées qui se pointent dès le Day 1, et 888 888 dollars garantis au futur vainqueur, qui sera couronné lundi soir. Pour vous donner un ordre d'idée, 98 joueurs ont survécu au Day 1A sur les 1 703 entrées comptabilisées, soit 5,75% du field de départ. Autant dire qu'il va falloir passer entre les balles. Parmi les joueurs déjà qualifiés pour le Day 2, citons Lorenzo Lavis (avec un beau stack), Julien Sitbon, et Julien Perouse.
NLHE Crazy Eights 888 $ : le chip-count complet du Day 1A
Le chip-count du Day 1B n'était pas encore disponible à l'heure où nous avons "mis sous presse"

14h : Event #6 - NLHE Giant 365 $ (Day 3 et Finale)

Ce tournoi mastodonte (8 920 joueurs étalés sur cinq Day !) a grandement perdu de son intérêt (pour nous, en tout cas) après l'élimination en 17e place du vainqueur du WiPT 2012/2013, j'ai nommé Mathieu "sowclet" Philbert. Le casting des neuf finalistes nous est complètement inconnu : on vous laisse découvrir l'identité des prétendants au bracelet le moins cher de l'été en cliquant ci-dessous.
NLHE Giant 365 $ : le chip-count complet du Day 3

14h : Event #58 - NLHE 6-handed 5 000 $ (Day 4 et Finale)

C'est peu de le dire : les choses ne se sont pas passées exactement passées comme nous l'avions prévu lors du Day 3 de cette si jolie épreuve au rythme survolté : de 6 français au casting des 27 derniers, nous passés à... zéro, une fois qu'il n'en restait plus que onze. Pour tout revivre de la funeste après-midi vécue samedi, depuis la sortie de Sylvain Loosli en 25e place à celle de Jimmy Guerrero en 12e place, en passant par celles de Réard, Yorane, Volatar et Brosolo, plongez-vous dans nos articles du jour. Attention : lecture lacrymale.

"Alors, ils sont où les Français ? Ils font les malins, ils jouent agro, ils arrivent avec leurs caméras, mais au final y'a plus personne." Jean-Robert Bellande ne s'est pas privé de chambrer le clan tricolore, ciblant tout particulièrement le Team Pro avec une référence explicite aux équipes de Dans la Tête d'un Pro. On ne lui en voudra pas : le fantasque Américain (qui a, comme à son habitude, descendu presque cul sec une bouteille de rouge avant même que la pause-dîner ne soit décrétée) est large chip-leader à l'entame de la table finale ! Le voilà donc en bonne position pour remporter ce qui serait son premier bracelet WSOP, trois ans après avoir manqué d'un cheveu la victoire sur le Poker Players Championship à 50 000 dollars.
NLHE 6-handed 5 000 $ : le casting complet de la finale

14h : Event #60 - Pot-Limit Omaha Hi-Lo Championship 10 000 $ (Day 3 et Finale)

Allez MIK22 ! Retrouvez notre bilan du très, très beau Day 2 de Michel Abécassis en cliquant ici. Il ne reste plus que 24 joueurs pour le bracelet, et le premier prix de 567 000 dollars.
Pot-Limit Omaha Hi-Lo Championship 10 000 $ : le chip-count complet du Day 3

15h : Stud Hi-Lo Championship 10 000 $ (Day 1)

L'avant-dernier tournoi Championship de ces WSOP (avant le 6-handed Championship qui démarrera le 11 juillet), ne devrait pas être le plus peuplé, si l'on se fie aux 125 entrées enregistrées en 2017, année du sacre de Chris Vitch, au terme d'une table finale autour de laquelle Alex Luneau avait fait une brève apparition (8e). Aussi, tout simplement parce que le Stud Hi-Lo est loin d'être la variante la plus populaire de nos jours, d'autant plus lorsqu'il faut débourser 10 000 $ pour y jouer. En clair, attendez-vous à l'un de ces tournois au field réduit ou l'on connaîtra la majorité des têtes.

17h : Event #62 - NLHE Crazy Eights 888 $ (Day 1D)

En vilain copieur, le Day 1D fait exactement tout comme ses trois grands frères. Parce que nous ne sommes pas des vilains perroquets [NDLR : depuis quand les perroquets sont vilains ? Depuis quand les perroquets sont vilains ? Depuis quand les perroquets sont vilains ?], nous ne répèterons pas le fonctionnement de celle qui est la quatrième et dernière journée de départ, puisque que tout a déjà été expliqué dans le premier paragraphe de cet article.

19h : Event #11 - Pot-Limit Omaha Giant 365 $ (Day 1E)

Ça sent la fin également pour le Giant en version PLO. Ce samedi soir marquera la dernière chance pour les petites bankrolls fans de jeu à quatre cartes de rejoindre les 106 petits veinards (sur 2 003 entrées) qui ont déjà composté leur ticket pour le Day 2. Après cela, on enchaînera directement avec le Day 2 (lundi), puis le Day 3 (mardi). Il était temps qu'on en voit le bout, tout de même.

Mini WSOP : c'est parti pour le Main Event ! 

Mini WSOPLe grand moment que vous attendiez tous est plus proche que jamais. Ce dimanche soir à 20 heures, le Main Event à 100 € ouvrira ses portes, pour le premier de ses trois Day 1. Avec des niveaux longs de vingt minutes, vous allez pouvoir profiter d'une structure aux petits oignons, qui pourrait vous emmener jusqu'au Day 2, prévu pour mercredi. Les plus petites bankrolls auront également de quoi faire, avec les Day 1C et 1D du Crazy Eights, calés à 16 et 20 heures. Et enfin, parce que nous avons pensé à tout, un tournoi intermédiaire à 30 € s'invite même à l'affiche, en format Knockout Progressif. Bonne chance à tous !

Mini WSOP : le programme quotidien