masquer le menu

La jeune garde ne fatigue jamais

- 27 juin 2018 - Par Veunstyle72

Quatre membres du Team franchissent le premier jour
Event #54 - Big Blind Ante NLHE 3 000$ (Day 1)

volatar romain

Et si la solution miracle pour monter des jetons dans un tournoi de poker était de s'enfiler quotidiennement un petit récipient de ce liquide que l'on appelle "bière" ? En vérité, je ne suis pas sur, mais cette petite binouse est toujours fortement appréciée en fin de journée, particulièrement une fois que des jetons sont rangés dans un sac. 

C'est exactement le genre d'aventure qu'ont vécu Adrien Delmas, Guillaume Diaz et Romain Lewis aujourd'hui. Sur cette photo, il manque Sylvain Loosli, qui avait déjà quitté la salle de son côté quelques secondes auparavant, avec un tapis de 61 000, ainsi que Ivan Deyra et Pierre Calamusa... mais ça c'est parce qu'ils ont disparu avant la fin de cette journée : "J'ai perdu deux fois As-Roi contre les Rois mais également trois flips dans cette journée. Comment voulais-tu que j'y arrive ?", confiait LeVietFou, qui va peut-être se chauffer à disputer le tournoi Tag Team, qui aura lieu de bon matin ce mercredi.

Au total, sur les 1 020 inscriptions du jour, ils sont environ 260 à être passé au stade suivant. L'argent ne sera pas très loin lors de ce jour 2, puisque 153 joueurs seront in the money. Et si le premier palier de gains ne fait pas forcément rêver, ce sera 4 513$, le prix de la première place est tout de suite légèrement plus excitante : 522 715 $ ! 

jeff gross adrien delmas

Adrien Delmas aura vu du pays aujourd'hui. Après Scotty Nguyen, le Top Shark a terminé sa journée en compagnie de Jeff Gross. La barbe la plus douce du team n'a pas tremblé, et il est même celui qui a emballé le plus gros stack de l'équipe, avec 77 800 jetons.

mathieu rabalison romain lewis
Romain Lewis a passé sa journée avec le stack initial de 15 000... avant de connaitre un petit rush de folie en toute fin de journée, pour finalement conclure à 52 400 ! A ses côtés, Mathieu Rabalison est également qualifié pour le jour 2

comel serock
Mal de crâne chez Sébastien Comel, son voisin et adversaire Joe Serock l'a poussé à tapis. Après quelques instants de réfléxion, le Français tente le heroe call... et se fracasse les dents sur top set. Next !

edouard_echinard
Longtemps classé parmi les plus gros tapis du tournoi, Edouard Echinard conclue sa journée avec un très honnète tapis de 76 700 : "J'ai fait flush max contre flush au valet. J'ai aussi fait backdoor flush avec A2 contre KK, pas mécontent de le gagner celui là. Et le reste, c'est beaucoup de grind"

guy pariente
Encore un Français qualifié, Guy Pariente. Et quelques instants avant la conclusion de cette journée, Guy a reçu la visite de Thi Nguyen, qui lui montrait en photo qu'elle venait de bust avec AQ sur 7K9T. L'argent est parti à la turn, son voisin lui a retourné T8 et la river est venue... 6 pour quinte flush !!

fahredin mustafov
Finissons ce petit tour avec une image énervante : Fahredin Mustafov est probablement chipleader et en plus il se fait masser par la crème des crèmes des masseuses, Drea. La vie est horrible, n'est-ce pas Fahredin ?

Voir le Top 50 et mourir

- 27 juin 2018 - Par Flegmatic

Meilleur Français de ce tournoi, Lorenzo Lavis termine 46e (4 765 $)
Event #51 - Bounty NLHE 1 500 $ (Day 2)

Lorenzo Lavis

Nous n'aurons pas l'occasion de vibrer pour un Français sur le Day 3 de ce tournoi Bounty. L'avant-dernier niveau de la journée a été fatal au dernier de nos représentants, Lorenzo Lavis, qui n'avait plus qu'une quinzaine de blindes devant lui. "J'ai perdu deux flips sur mon ancienne table, raconte le Marseillais, et en arrivant sur la nouvelle, j'ai tenté un 3-bet qui n'est pas passé."

Son ultime main est on ne peut plus standard. Suite à une ouverture du cut-off, Lorenzo pousse son tapis avec AQ et se heurte à une paire de Rois. Si sa 46e place ne lui rapporte sur le papier "que" 4 765 $, les quatre bounties qu'il a collectés pendant le tournoi lui permettent d'engranger 2 000 billets de plus. "Il y avait pas mal de bons joueurs encore sur ce tournoi, poursuit-il. J'en avais trois très bons à ma table."

Un tournoi qui ne sacrera donc pas un Français, après les sorties d'Anthony Kazgandjian (58e) et Paul Pirès-Trigo (55e, 4 014 $ chacun), dans des circonstances inconnues. "On se reverra, conclut Lorenzo, j'ai prévu de mal tourner dans le coin." Ce sera avec grand plaisir.

Jay Farber

Pas un tournoi de Hold'em ou presque sur ces World Series, sans que l'on aperçoive la ganache - et les gros bras tatoués - du runner-up du Main Event 2013 Jay Farber. Après sa 13e place sur un 1 500 $, il a l'occasion d'ajouter une deuxième belle ligne à son été.

Christian Harder
Le vainqueur du PCA 2017 Christian Harder était bien dans ce tournoi, avant de perdre un coin flip avec deux Dames contre As-Roi, pour finalement se faire sortir autour de la 40e place.

Javier Gomez
Parce qu'il n'y a pas qu'Adrián Mateos qui sait tenir les cartes de l'autre côté des Pyrénées, nos voisins espagnols peuvent toujours compter sur le minot Javier Gomez.

Promenade dans le BBA

- 27 juin 2018 - Par Veunstyle72

Le Team répond fortement présent sur cet event
Event #54 - Big Blind Ante NLHE 3 000$ (Day 1)

Les organisateurs des WSOP nous ont fait une belle petite surprise aujourd'hui : les tournois de 15h sont très globalement réservés aux tournois de variantes... mais pas aujourd'hui, puisqu'un tournoi de No Limit Holdem est au programme. Mais pas n'importe lequel, ici on pratique le fameux Big Blind Ante. Comment ça marche ? Hyper simple : au lieu que chacun pose son ante, un joueur le fait pour toute la table. En l'occurence ici, c'est le joueur en big blinde. Alors ça donne parfois des niveaux un peu étranges, comme celui qui nous intéresse en ce moment, le 300/500, ante 500, mais au final, cela reste un régal pour tout le monde, pour la fluidité du jeu.

Six niveaux ont déjà filé, et après une troisième pause, les joueurs sont revenus disputer le niveau 7. Profitons en pour faire un tour du propriétaire, et voir ce qui se trame dans les parages, il parait que le Team Winamax est en force !

delmas scotty

Et on commence avec cette image, qui, moi personnellement, me fait rêver ! Adrien Delmas, Team Pro Winamax depuis sa victoire sur la Top Shark Academy en janvier dernier, à côté de la légende du poker Scotty Nguyen ! Choc des générations, qui se ressent immédiatement lorsqu'on demande à Adrien son avis sur cette rencontre : "A vrai dire, je ne sais pas vraiment ce qu'il a fait dans le poker, je le connais de réputation surtout."

Alors mon cher Adrien, pour votre culture pokeristique, sachez que nous parlons d'un homme qui a remporté plus de 12,5 millions de dollars en tournois live, avec 304 résultats sur Hendon Mob dont dont 47 premières places (!) et 5 bracelets WSOP dont celui du Main Event en 1998. Une toute petite légende du poker et des WSOP, trois fois rien voyons...

Dernière chose mon petit Adrien, s'il te dit "si tu call, c'est terminé baby", alors un conseille, ne joue pas le board et rend vite tes cartes au croupier ! C'est ce que je ferais, après voir vu cette petite vidéo. 

elky leo

A tapis sur cette photo, Leo Margets a "enfin remporté mon premier coup à tapis depuis une semaine que je joue à Las Vegas, sur ce tournoi !" Et il y en a eu un autre, et encore un autre. Et celui-ci tout récemment, avec TT vs 77 pour éliminer une joueuse shortstack. L'Espagnole pointe à 34 000 tandis que Beber, installé juste à sa droite, ne respire pas encore complètement la confiance dans ce tournoi avec un petit stack de 10 000 jetons.

giuseppe zarbo

Tiens une nouvelle tête Française/Italienne, c'est au choix : Giuseppe Zarbo est à Las Vegas, mais pas pour très longtemps. L'un des recordman d'ITM sur le Main Event côté Français (avec 4 cash sur ce tournoi) ne pourra même pas tenter d'ajouter une 5e ligne à son palmarès: "Ma fille va participer au championnat d'Europe d'athlétisme sur du 3 000 mètres, et elle pourrait même se qualifier pour les Jeux Olympiques de la jeunesse !" En voilà un nouveau beau challenge à relever pour Giuseppe.

max silver mikedou

Le point mikedou est aujourd'hui présenté par Max Silver, l'homme qui se trouve à gauche de la photo, le créateur de l'application Snapshove. L'ancien Team Pro Winamax est présent sur la plupart des tournois de ces WSOP, il n'allait surement pas louper celui-ci. Pour le moment, pas grand chose à signaler chez Ludovic Riehl, qui grind gentiment.

florian ribouchon

Ohhh un petit Florian Ribouchon, in à Vegas. "Je suis là depuis vendredi, mais pas la peine de me demander quel jour on est, je n'en sais rien du tout !" Oulà, compliqué de poser les pieds sur terre quand on est ici : "De toute façon, je sais ce que ça va donner, comme d'habitude, pas grand chose. Mais il suffit d'une fois. Tu sais, si tu perds 10k régulièrement, et qu'un jour tu ship 400k, je pense que t'es pas mal finalement."

Pas con le Ribouchon !

sonny franco

Un grand thé chaud à la table de Sonny Franco s'il vous plait. Et ba alors petit, on commence à fatiguer sur ce marathon des WSOP ?

thi nguyen

Un deuxième thé s'il vous plait, mais encore plus chaud pour Thi N'Guyen, qui ne supporte définitivement pas la clim du Rio. Pour le moment, sur ces WSOP, Thi ne s'est pas encore remarquer... mais en revanche, au Wynn, elle a déjà créé une belle sensation, en se retrouvant aux côtés d'un certain Antoine Saout sur une table finale.

ivan deyra

Ivan Deyra se demande si la solution ne se trouverait pas... sous ses fesses ! "J'ai adopté la même technique que Joao, Romain et Volatile, le petit coussin sous les fesses pour bien se tenir droit. Et franchement, ça marche gavé bien." Pour le moment, Ivan pointe à 19 000 sur les 15 000 du départ, mais a déjà prévenu pour la fin de journée : "ça va bombarder !" Wait & see...

jonathan jaffe

Mais bien sur qu'il est encore possible de s'inscrire, jusqu'à la fin du niveau 8 même. Ici, Jonathan Jaffe s'apprête à faire son entrée dans ce tournoi. Et moi, quand je vois Jaffe, je ne pense qu'à une seule séquence dans sa vie, celle ci :

muskan sethi sitbon

On retrouve également Julien Sitbon sur ce tournoi, qui a décidé de parfaitement profiter de son été, lui qui vraiment in dans beaucoup de choses sur ces championnats du monde. Aujourd'hui, il fait face à l'Indienne Muskan Sethi, qu'on a plaisir à retrouver sur Instagram, mais qu'on aime bien quand même en vrai. "J'étais monté à 40 000 et puis j'ai open AJ à 900, un mec a call et sur T844J, j'ai check call une mise sur le flop de 800, on check tous les deux turn et river il a overbet à 5700 à la river. J'ai call et il m'a retourné 88 pour brelan transformé en full house." Bénéfice net, le tapis de Julien est désormais de 24 000. Rien d'alarmant pour le moment.

polge

Et cette chère joueuse indienne va avoir le plaisir de rencontrer un second Français pour le prix d'une seule et même table, puisque Julien Polge est installé directement à sa gauche. 20 000 jetons décorent pour le moment le tapis du vainqueur du Monster Million des Winamax Series en janvier dernier, sous le pseudo "TwelthMonKey".

loosli bojang reard

Huuum ce virage, sexy as hell ! Sylvain Loosli se bagarre actuellement avec l'un des hommes en forme de ces WSOP 2018, Ismael Bojang, ainsi qu'un autre Français qu'on n'aime généralement pas trop rencontrer à une table de poker, Alexandre Reard. Ce sont 30 000 beaux jetons qui ornent le tapis de Loosli actuellement : "Je n'ai pas eu de spots trop compliqués à jouer jusque là... just cruising !"

yorane kasher soze

"Tu le crois ça ? On est coloc à Vegas, et il faut qu'on se retrouve côte à côte sur ce tournoi !" Yorane Kerignard n'aime pas trop ce qu'il se passe, mais un adversaire reste un adversaire, même si vous partagez la même douche à la maison messieurs. Et si Yorane ne s'en tire pas trop mal jusque là, avec 38 000 jetons, c'est surtout "Kasher Soze" qui déroule, avec 73 000 en sa possession !

daniel ott romain lewis

Qui a dit qu'on ne se souvenait jamais du runner up d'un tournoi ? Je fais partie de cette clique là, je confirme. Et je crois qu'on va pouvoir mettre Romain Lewis dans le même sac, lui qui n'avait pas encore reconnu son voisin de droite, enfin deux crans à sa droite, Daniel Ott. Qui ça ? Le runner up... du dernier Main Event, tout simplement ! 

javier tsunamy

Javier Tsunamy tente de faire autant de dégat qu'ici au Es Saadi de Marrakech, où il a pris ses quartiers depuis quelques années maintenant. Mais contrairement au Maroc, impossible de jouer en short et en tongs. Javier est comme beaucoup ici, il souffre de la climatisation ! Le principal, c'est que ça n'affecte pas vraiment son poker, lui qui présentait un tapis de 66 000.

volatar

Et on finit ce petit tour de table en souhaitant un gros good luck à Guillaume Diaz, qui va tenter de rapidement effacer la déception du Monster Stack. C'est un autre tournoi qui commence, une nouvelle page à écrire, et Guillaume est plus que jamais motivé pour aller réitérer une autre grosse perf' !

Deux victoires en moins d'un mois pour Antoine Saout !

- 27 juin 2018 - Par Flegmatic

Le Breton triomphe au Venetian et au Wynn pour plus de 220 000 $

Antoine Saout

Antoine l'an dernier, avant d'attaquer sa deuxième table finale de Main Event

Trois ans que cela dure. Trois ans qu'Antoine Saout fait partie des Français à amasser le plus de billets verts ici à Las Vegas. En 2016, le Breton terminait deuxième d'un 1 600 $ au Venetian avant d'enchaîner par la meilleure perf' tricolore sur le Main Event, le tout pour près de 530 000 $. L'an passé, il réussissait à faire encore sur le plus beau tournoi du monde, se hissant à nouveau en table finale (après 2009), avec une inoubliable cinquième place à 2 millions de dollars.

Antoine Saout Venetian

Cette année, en plus de deux places payées sur ces WSOP, c'est surtout sur le Strip qu'Antoine s'est illustré, signant presque coup sur coup les deux plus belles victoires de sa carrière. À peine arrivé à Sin City, alors que le coup d'envoi des World Series vient juste d'être donné et que nos yeux hagards découvrent le hangar qui sert de nouvelle poker room au Venetian, Tonio ouvre le bal des perfs françaises avec une retentissante victoire sur un SuperStack à 600 $. Au milieu d'un field à 1 600 entrées, le Breton va chercher les 137 504 $ à la gagne pour parfaitement lancer son été.

Antoine Saout Wynn

Pas de quoi contenter cette machine à gagner. Trois semaines plus tard, Antoine prend la route d'un "petit" tournoi sur un jour à 1 100 $ au Wynn et rafle de nouveau la première place et le jackpot à 87 089 $ qui va avec. Le tout, face à un field particulièrement relevé, puisqu'on retrouve notamment Thi Nguyen sur la troisième marche du podium, ainsi que Giuseppe Pantaleo, David "ODB" Baker, Michel Abécassis ou encore Nacho Barbero au sein des places payées.

De quoi s'offrir une belle journée d'anniversaire en ce mardi 26 juin ! Comme il le dit lui-même sur sa page Facebook, ne manque maintenant plus qu'un gros résultat sur ces WSOP pour venir placer la cerise sur un gâteau déjà bien appétissant. On se donne rendez-vous au Day 7 du Main Tonio ?

Source photos : Facebook.

Atterrissage d'urgence

- 27 juin 2018 - Par Flegmatic

Le beau parcours de Guillaume Diaz s'achève en 58e position (15 785 $)
Event #48 - Monster Stack NLHE 1 500 $ (Day 4)

Guillaume Diaz - Romain Lewis

Si, jusque là, le scénario de cette première série d'épisodes de Dans la Tête d'un Pro aux WSOP 2018 featuring Guillaume Diaz semblait avoir été écrit par Alfred Hitchcock, dans un remake au singulier de ses fameux Oiseaux, le maître du suspense britannique aurait pu s'appliquer un peu mieux sur la fin, qui nous a quelque peu laissé sur notre... faim, justement.

Rembobinons donc la pellicule pour débarquer directement au moment croustillant. Grimpé en milieu d'après-midi à 1,9 million, ce qui représentait un peu plus de deux fois le tapis moyen, Volatile38 a ensuite pris un sérieux plomb dans l'aile, perdant un pot de 3,5 millions pour chuter à 10 blindes. Dame-Valet en main, le Grenoblois avait trouvé deux paires max qui ont dû s'avouer vaincu face à une paire de 4 transformée en brelan. Tombé du nid, le petit Volatar a trouvé les ressources pour redécoller, bien aidé il est vrai par les dieux du flip, qui font passer son As-Roi devant la paire de 9 adverse, pour retourner à 1,1 million.

Guillaume Diaz - Stéphane Matheu

Le traditionnel débriefing avec le Coach Stéphane Matheu.

Alors que le pré et le post dinner break se passent dans une relative quiétude, Guillaume se voit servir une paire de 6 en grosse blinde. Derrière une ouverture du cut-off, payée par la small blind, notre Pro décide d'envoyer ses 22 BB au milieu. Manque de réussite pour cette fois puisque, si le relanceur initial s'écarte du chemin, la SB finit par tank call avec une paire de 7. Au terme de cette journée à sensations, Guillaume achève donc son tour de montagnes russes en 58e position, et encaisse 15 785 $.

Et, nous ne le rappelerons jamais assez, mais la bonne nouvelle pour toi public, c'est que l'intégralité du tournoi de Guillaume a été suivi par les caméras de DLTDP. "D'expérience, je dirais qu'on en a pour environ huit épisodes," estime Régis Leon, l'un des créateurs de la série. Deux mois de bonheur en perspective avec Guillaume Diaz, juste ce qu'il fallait pour nous mettre du baume au coeur après cette élimination.

Pour ce qui est de la fin de ce Monster Stack, il y a fort à parier qu'elle se joue sans nous, faute de joueurs de renom présents parmi les quelques 50 restants. Quoi qu'il arrive, quelqu'un sera plus riche de 1 037 451 $ au terme de cette épreuve.