masquer le menu

Casting de rêve pour la dernière ligne droite

- 14 juin 2018 - Par Veunstyle72

Ivan Deyra, Julien Sitbon et Jérémie Sarda seront au Day 4
Une foule de professionels est encore présente à 60 joueurs restants
Event #24 - The Marathon NLHE 2 620 $ (Day 3)

ivan deyra

Aïe ! Un marathonien le genou à terre, nous sommes un peu avant minuit, et l'athlète touché se nomme Ivan Deyra, compté à 300 000, soit 30bb, pour une moyenne à 60bb à 1h30 de la fin. "Tout va bien, tout va bien !" préfère tout de suite rassurer Ivan en voyant les soigneurs arriver en courant, "c'est juste une crampe, ça arrive à tout le monde, donnez moi une bouteille d'eau, deux minutes pour souffler, et ça repart." Valuemerguez ne paie pas de mine avec son physique d'enfant, mais sur une course de fond, on peut toujours compter sur lui quand même, mélangé au milieu d'une horde de Kenyans en tout genre : "J'avais 120 000 il y a une heure, je peux te dire que c'est une bataille ce marathon." Et la guerre est encore loin d'être finie.

sitbon sarda
Présent dans le peloton de tête avec son million de jetons en stock, Julien Sitbon est beau et il le sait. Beau naturellement, mais beau aussi pour aller décrocher ce marathon, grâce à tous ces beaux jetons. C'est une journée folle qu'a vécu le Français ! Il a tenté de nous résumer ça, prenant un peu de bon temps pour se dégourdir les jambes, pendant que deux joueurs à sa table se disputaient le pot du chiplead à 1,8 million : "Au plus bas, j'ai du avoir 65 000. Je double alors avec une paire de 8. J'open, payé par la BB, et sur T34, il m'a check raise à tapis. J'ai payé, il avait A3. Je suis remonté à 160 000 et là j'ai grind jusqu'a 700 000, sans showdowns, sans coup important à tapis, sans rien. Mais tout ça, c'est rien, attend la main qui arrive : open d'un Américain UTG+1, call en petite blinde, je call en BB avec... QQ. Flop : QJ7. Check, je check, il fait 14 000, fold de la SB, je fais 46 000, il fait 152 000, je fais tapis... il snap call, deux Valets ! Il avait genre 500 000, je passe à 1,2 millions et là, j'avais le chiplead !"

La belle histoire de Julien Sitbon ne devrait pas s'arrêter là, et il sera important de garder un oeil sur lui. N'oublions pas non plus son voisin, Jéremie Sarda, qui possède moitié moins, 500 000, ce qui fait toujours 50 blindes.

bart lybaert
Bart Lybaert est toujours là. Comme depuis 3 jours, et pendant encore 3 jours s'il faut, avec 900 000 jetons devant lui. Si en plus on lui ajoute la blancheur de Volatar, je pense que tous ses adversaires peuvent déjà rentrer chez eux.

abdelatif
Du côté des français, Ben Ashraf est toujours là, et traine ses grandes tresses à côté de la belle chevelure de Cate Hall. Un autre Belge traine encore toujours dans les parages, Jonathan Abdelatif. Martin Staszko, runner up du Main Event 2011 est également dans ce virage. 

moorman
Vous ajouterez bien un petit Chris Moorman pour la dernière ligne droite de ce marathon ? On va se régaler sur ce tournoi !

martin jacobson
Pouf, un petit champion du monde encore in, et pas le plus mauvais de tous les champions du monde, Martin Jacobson.

scotty nguyen
La légende Scotty Nguyen est toujours debout et le dangereux et imprévisible Anton Morgenstern est monté dans le même train

faraz_rettenmaieir_kelly
Ici, on retrouve carrément un grand spécialiste de cette course de fond qu'est le marathon, c'est l'Américain Faraz Jaka, installé à la droite de Marvin Rettenmaier, et qui avait terminé 6e l'an dernier ! L'Anglais JP Kelly complète le virage et apporte une étoile supplémentaire au casting.

Le 6-max, quel pied !

- 14 juin 2018 - Par Veunstyle72

Affluence en baisse mais spectacle toujours au rendez-vous
Event #28 - NLHE 6-Handed 3 000 $ (Day 1)

seidel klein
Le businessman Bill Klein nous montre où le spectacle est, et ce serait chez Erik Seidel apparemment

Pas moins de 868 joueurs sont venus participer aujourd'hui à ce très beau tournoi 6-max, 3 000$ de prix d'entrée. C'est bien, mais un peu moins que l'année dernière (959). Alors que nous approchons tout doucement de la fin de journée, j'ai voulu faire un petit point sur l'état des tapis des troupes. Les Français, comme les gens du monde entier bien sur, raffolent de ce format, qui permet de s'évader un peu de tous ces tournois fullring en 9 ou 10-handed. Ici, c'est comme au SISMIX, sauf que l'entrée coute 6 fois plus cher, et que ce ne sont pas contre des Marocains et Espagnols que vous jouerez, mais contre tout un tas de joueurs avides de ce format, bien sûr !

adrien allain
Cette image d'Adrien Allain, seul au milieu de la Pavilion Room, est synonyme de busto. Pour lui comme pour un paquet de Français finalement. "On va boire une bière ?" a alors proposé "Mikedou", croisé quelques instants plus tard, lui aussi sur la liste de éliminés.

gaelle baumann
Cette image est plus sympa, de Gaëlle Baumann face à sa copine blonde, sauf que les apparences sont trompeuses. Après avoir loupé un bluff, Gaëlle est tombée bas puis a chuté définitivement. Son bluff ? Derrière un open du bouton et un call de la SB, elle a décidé de défendre en BB avec Q8. Le board est venu AJ742, Gaëlle avait donc trouvé un flush draw au flop, et après avoir call le c-bet du joueur au bouton (également payé pas le joueur en petite blinde), elle a décidé de lead turn et de bet cher river.. sauf que monsieur en petite blinde n'a jamais trouvé le bon fold, muni d'un solide petit 43 pour flush floppée. A très vite Gaëlle !

choop
On passe aux bonnes nouvelles ou pas ?! Victor Choupeaux fait des piles de 40, et ça, c'est souvent mauvais signe pour ses adversaires. Avec 75 000 dans la besace, Victor attend tranquillement la fin du day avec un petit massage.

patroni
Du côté de Laurent Patroni, ce n'est tellement pas la joie, qu'un simple téléphone permet de cacher tout son stack, c'est vous dire.

seb comel
Seb Comel est calme mais serein, avec plus de 70 000 devant lui.

yorane kerignard
Yorane Kerignard a le sourire et les jetons qui suivent avec (120 000). A sa table, Ryan Riess va faire la découverte d'un autre Français, le second en une journée.

volatile gathy akenhead
On termine ce petit tour en compagnie de Guillaume Diaz, qui aura connu de pires journées dans sa vie, soyez-en sûr. Après sa perf' au Venetian, Volatile38 a continué de faire chauffer la machine en route, mais cette fois du côté des WSOP. Inscrit lors du niveau 8, il n'a pas perdu de temps pour se mettre en marche : "J'ai gagné AA vs 99, et derrière, c'était parti." Installé à la table de Mickael Gathy et James Akenhead, Guillaume s'est fait 3-bet par le Belge sur les deux premières : "Je vais finir par croire que c'est personnel tout ça", a-t-il simplement glissé à Mcikael Gathy, avant de regagner un coup contre lui.

Puis la table a cassé, Volatar va alors rapidement passer la 3e : open UTG+1, il défend en late avec 99. Un troisième joueur complète, mais va rapidement abandonner au flop sur J32, misé par l'OR à 3 000. La turn tombe... et c'est un 9 magique, qui offre maintenant brelan à Guillaume. Nouvelle séquence de mise, 7 500 proposé par l'OR avec (20 000 derrière), et nouveau call de Guillaume, après un court instant de réfléxion. La rivière 3 est l'une des plus belles du paquet pour Guillaume, qui se retrouve maintenant avec un full en main. Il entend finalement "all in" et insta call, pour découvrir KQ en face, ouais ouais ouais. Ça nous fait un bon 110 000 tout ça. L'oiseau est arrivé deux heures avant, caaaaalmement !

En terrain connu

- 14 juin 2018 - Par Veunstyle72

Deux Français à 21 left d'un PLO, non on ne va pas encore déclencher "l'alerte bracelet"...
Event #26 - Pot-Limit Omaha 1 000$ (Day 2)

Thibaut Klinghammer

Tous les ans ou presque, il nous refait le coup. Lui, c'est un Français que finalement peu de gens connaissent, et qui brille pourtant la plupart du temps dans une variante qui lui réussit si bien, le Pot Limit Omaha. Lui, c'est Thibaut Klinghammer, le jeune homme en photo ci-dessus. Son palmarès ne comporte que neuf résultats depuis 2010, mais cela s'explique par le fait que Thibaut est plus un joueur de cash game que de tournoi. Mais l'été, lorsque l'appel des WSOP se fait ressentir, Thibaut n'est jamais le dernier pour sauter dans un avion et débarquer à Sin City.

Et jusque là, ces championnats du monde lui ont plutôt réussi. Enfin, particulièrement ce petit tournoi de PLO : runner up en 2010, 8e en 2016, le Français est de retour en 2018 et compte faire mieux que ces deux précédents résultats. Vous l'avez donc compris, on joueura pour le bracelet chez Thibaut, et rien d'autre. Actuellement, son tapis n'est pas mirobolant, 250 000, soit un peu plus que la moyenne, mais avec lui, on ne tremble pas souvent avant la table finale : "Là, il faut quand même que je fasse attention, car je suis arrivé hier à Vegas, et je suis vraiment fatigué." A ses côtés, on ne reconnait personne. Cela ne veut pas dire que personne ne sait jouer, mais en tout cas, personne ne pourra tenter de lui voler la vedette, qui lui appartient un peu finalement, c'est juste que les autres ne le savent pas.

pascal damois

Dans ce tournoi, il y a un autre Français qui s'est amusé à monter des jetons, mais lui, on le connait beaucoup moins, voir pas du tout, il s'agit de Pascal Damois. Ses choix professionels ont dicté sa passion du poker. Non pas qu'il ne regrette, mais un jour, il faut bien travailler aussi : "Je jouais il y a quelques années, 6 ans environ, quand j'étais sur Paris, mais je n'aimais pas trop les cercles, et depuis je suis bien occupé. Je suis directeur d'un Zoo en Auvergne. C'est pour ça que je ne joue plus, je n'ai plus le temps." Pourtant, du temps, Pascal a fini par en trouver cet été, pour retourner à l'une de ses passions préférées, le poker : "Je joue aussi au NLHE, en plus du PLO, mais c'est tout. Et si jusque là, tout allait bien, ça commence maintenant à se compliquer." Installé à une table avec beaucoup de jetons, Pascal sait que "tout peut aller très très vite, alors je reste concentré." Ce Français ne possède que cinq résultats sur hendon mob... cinq tables finales, voilà qui n'est pas commun ! En ajoutera-t-il une supplémentaire à son palmarès, pour ce qui serait sa plus belle ligne ever ? La réponse n'arrivera pas forcément aujourd'hui, puisque l'organisation a décidé de disputer 10 niveaux en entier, ou d'arrêter à 6 joueurs (mais ça n'arrivera jamais), ce qui veut dire que les joueurs devront encore se battre pendant 2 niveaux d'une heure, avant de revenur disputer la fin demain. Et si on avait notre première table finale avec deux Français cette année ?! Toujours plus, touuuujours plus !

felipe ramos
Felipe Ramos est le seul visage reconnaissable, parmi ce field majoritairement rempli de joueurs amateurs ou inconnus.

Il reste 21 joueurs (sur 986 inscriptions)
Level 18 - Blindes 3 000/6 000
Moyenne : 234 000
Gain assuré : 4 852$
Première place : 169 842$

Chute de cheval collective

- 14 juin 2018 - Par Veunstyle72

Les Français mais aussi les têtes de série disparaissent gentiment
Event #27 - H.O.R.S.E. 10 000 $ (Day 2)

Depuis 2011 et la victoire de Fabrice Soulier sur cette épreuve reine des WSOP, nous portons un regard forcément différent sur ce tournoi aux allures de All Star Game du poker. La crème des joueurs de poker se présente en général sur ce event, et le vainqueur reste plus souvent dans la légende, qu'un vainqueur d'un 1000$ le samedi par exemple. Pas sur néanmoins que cette année demeure comme un grand cru...

jason mercier
Salut Jason Mercier...

Alors que les joueurs sont à quelques éliminations seulement de faire sauter la bulle, il n'y a plus un seul tricolore en liste : Jean Montury, Fabrice Soulier et David Benyamine ont tous les trois trépassés aujourd'hui, pour le plus grand malheur... des trois joueurs finalement. Ce tournoi n'a lieu qu'une fois par an et offre un bracelet à un joueur de poker particulièrement complet, niveau poker. C'est LE tournoi préféré des gambleurs de variantes, comme nos 3 frenchys. Mais aucun d'entre eux ne pourra le mettre à son poignet cette année ce bracelet.

Le problème, c'est que les têtes de série ont du mal à suivre également. Sur la trentaine de joueurs restants, on doit en connaitre au maximum 1 sur 3, ce qui au final n'est vraiment pas beaucoup. Non pas que les stars ont boudé ce tournoi, simplement elles n'ont pas été au rendez-vous cette année. Derniers grands noms à avoir pris la porte avant l'ITM ? Benny Glaser, John Monnette, Jason Mercier et Phil Ivey.

phil ivey

Terminé les années de souci pour Ivey on dirait, et sa mauvaise manie de bouder à tout bout de champ sur tous les tournois, comme il le faisait depuis quelques années. Sur ce H.O.R.S.E, et même sur ces WSOP globalement, on le sent beaucoup plus détendu qu'à l'accoutumée. Je l'ai d'ailleurs surpris dans une sorte d'énorme fou rire avec John Hennigan, après une private joke que je n'ai pas eu (c'est le principe de la private en fait). A-t-il résolu tous ses soucis de gambling au blackjack ? A-t-il trouvé l'amour ? A-t-il juste compris que sourire c'était cool aussi dans la vie ? Désolé de ne pas encore avoir Phil Ivey comme ami, nous n'aurons aucune réponse à ces questions, car Ivey n'est pas du genre à parler aux couvreurs non plus, mais quel plaisir de retrouver l'ancien caïd du circuit dans cette forme.

Seul souci donc, niveau poker. Phil Ivey en est à 2 ITM sur ces WSOP, après déjà une petite trentaine de tournois proposés : le Colossus pour 2 048$ et le Millionaire Maker pour 2 345$, ce qui reste un résultat plutôt très maigre, voir presque malaisant pour Ivey. In dans tous les tournois ou presque, Ivey manque peut-être de réussite ? Peut-être a-t-il regressé ? Que son aura n'a pas autant de "pouvoir" qu'avant ? Allez savoir. C'est en tout cas sans panache qu'il a une nouvelle fois quitté un tournoi des WSOP sans passer par la case payout, sur un random coup de Razz, alors qu'il était shortstack depuis un moment. 

Ne crachons pas dans la soupe, il reste quelques bonnes têtes qu'on prend plaisir à voir tous les ans dans la course au bracelet, des gambleurs, des vrais, des réguliers, certains sont des légendes de ce jeu ou le deviendront un jour, c'est évident, comme Jean Gaspard, David Baker, Randy Ohel, John Hennigan, Mike Gorodinsky, Albert Daher, Jean Robert Bellande... mais quand même. Sans Français et sans quelques très grosses têtes d'affiche, cette édition 2018 a perdu de sa superbe. Pourvu que ces quelques dernières stars me fassent mentir et aillent se disputer le bracelet. Réponse demain seulement, car pour aujourd'hui, la partie n'ira certainement pas au bout.

mizrachi
L'un des frères Mizrachi est en tête du tournoi. Quand ce n'est pas Michael, c'est son frère, Robert Mizrachi, qui se charge de faire briller le nom de famille. A ses côtés, le jeune loup anglais Stuart Rutter, qui est passé à deux doigts de son premier bracelet WSOP la semaine dernière, sur un 10 000$ Dealers Choice

Les gains de la table finale :
Vainqueur : 414 692$
Runner up : 256 297$
3e : 179 216$
4e : 127 724$
5e : 92 808$
6e : 68 783$
7e : 52 016$
8e : 40 155$

ITM : 25e : 15 229$

bellande daher
Le seul qui parle encore Français dans cette salle finalement, c'est le libanais Albert Daher, installé face à la grande gueule de Jean Robert Bellande... même si l'Américain, pas dans une grand posture à l'approche de la bulle, fait plutôt profil bas

zinno
Vainqueur d'un bracelet WSOP en 2015, sur un 25 000$ PLO, Anthony Zinno est à la poursuite d'un 4e ITM sur ces WSOP, et pourquoi d'une première table finale, après avoir termine 8e du même Dealers Choice que Stuart Rutter, évoqué précédemment

Encore si près du bonheur

- 14 juin 2018 - Par Veunstyle72

Guillaume Diaz termine 8e d'un 600$ au Venitian pour 26 000$ dès son 2e tournoi du séjour

Guillaume_Diaz

La seconde très grosse perf’ du Team Winamax cet été, après celle de Romain Lewis, attendra encore un peu. Guillaume Diaz disputait cet après-midi midi la table finale d’un 600$ du Venetian, tournoi qui avait enregistré 2 779 inscriptions, et s’est finalement incliné en 8e position pour plus de 26 000$ de gains, après avoir déjà terminé 8e l'an dernier d'un event WSOP à 888 $ et 9e du Little One Drop à 1 111 $ l'année précédente. Globalement très satisfait, Guillaume n’a pas eu le brin de réussite nécessaire en finale, une fois de plus pour espérer convoiter les 200 000 $ de la gagne !

C’est un Volatile38 tout de même très souriant qui nous explique le déroulé de cette journée. ça va bien finir par aller au bout un jour !

Guillaume, tu n’en as pas marre de faire 8e à Vegas ??
Siii !!! Question suivante ! (rires)

Est-ce qu’à un moment tu pouvais gagner cette table finale vraiment, ou étais-tu trop short?
Question suivante, ahah ! Disons qu’en demies j’étais bien, très confiant, très serein, je suis deuxième en jetons, j’étais bien, et puis quand la moyenne est passée à 20bb, je savais que ça allait être turbo, et je n’ai malheureusement pas eu l’impression de pouvoir faire grand chose, je n’ai eu que des spots preflop et il ne s’est pas passé grand chose. Mais j’ai pris plus de 26 000 $ pour mon deuxième tournoi de l’été, je suis très content évidemment !

Que s’est-il passé sur la dernière main de ton tournoi ?
Le joueur Russe a open shove 11bb UTG, et moi j’ai ouvert QQ en petite blinde, j’avais 10bb. J’ai tank un peu, histoire de pouvoir emmener la grosse blinde avec nous… et là il se réveille avec QQ lui aussi ! Le premier avait AK suited, le flop est venu hauteur 9 mais avec le flush draw d’UTG, et c’est venu As sur la turn !

Content quand même malgré cette frustrante 8e place ?
Ouais ouais, bien évidemment. Quand tu t’enregistres avec 20 blindes à 19h, tu ne t’attends pas à prendre 26k quoi !

On va te revoir j’imagine cet été sur ces petits tournois, pourquoi tout le monde les aime, pourquoi fonctionnent-ils tous aussi bien ?
Parce qu’il y a énormément de value, principalement, ça reste cher donc le taux horaire est plutôt bon, il y a beaucoup de joueurs, tous les jours, c’est plutôt kiffant.

Un avis sur cette nouvelle salle du Venetian ? on joue un peu dans un parking, non ?
Moi j’adore ça, par rapport à avant ! Il y a beaucoup de place, tu ne fais jamais la queue, quand il y a la pause, ce n’est jamais la ruée, c’est calme, le taxi te dépose directement devant, si tu veux manger il y a de quoi faire et en plus c’est bien meilleur qu’au Rio… tout est parfait quoi !

Bon, j’insiste mais… 8e du Main Event WSOP, tu signes quand même ?
Ouais ! Et pour les 10 prochaines années même si tu veux, je prends !

Merci Guillaume et encore bravo !