masquer le menu

Les variantes, un monde à part

- 11 juin 2018 - Par Veunstyle72

Jean Montury rêve d'une nouvelle finale WSOP
Event #22 - Eight Game Mix 6-Handed 1 500$ (Day 2)

montury

Plus que 20 joueurs à 1h15 du matin ici même au Rio de Las Vegas, dans ce petit tournoi de huit variantes, et Jean Montury est toujours là, au milieu des Negreanu, Matusow, Racener et compagnie. Jean s'amuse, c'est d'ailleurs aussi pour ça qu'il a mis l'argent sur la table, mais aussi un tout petit peu pour tenter d'arracher un bracelet souvenir.

"Je viens de faire un coup de dingue en 2-7, c'est le coup de mon tournoi je crois. Je viens de passer de 140 000 à 240 000 !" Pour cela, Montury a utilisé une petite technique de bluff connu de tous à ce jeu : "J'ai pat, en espérant qu'ils passent une meilleure main que la mienne... et ça a fonctionné !"

Quoi qu'il arrive, Jean réalisera la plus belle perf' Française sur ce tournoi, puisque même s'ils étaient encore quatre tout à l'heure, une fois la bulle atteinte, les choses ont bien changé depuis : Patrice Biton fut le premier éliminé, suive par Fabrice Soulier a disparu, en 30e position, et tout récemment, c'est Claude Marbleu qui a rendu les armes, 21e. 

Claude Marbleu venait pourtant de me glisser quelques petits conseils pour gagner à ce jeu : "Il faut avoir du cul tout simplement. Avoir du cul et ne pas jouer en Texas NLHE. C'est quand même plus intéressant que le Texas, non ?"

Objectif du jour pour ces survivants de la nuit : terminer le dernier niveau en cours, remballez des jetons dans un sac, prendre un bon bain de soleil demain matin, et revenir au Rio dans la foulée, pour se les geler, mais également pour gagner un bracelet ! La reprise s'effectuera à 14h.

marbleu
Robert Williamson III en compagnie de Claude Marbleu, quelques instants avant de disparaitre

john racener
Pendant ce temps, John Racener continue de dérouler et signe à cette occasion son 5e ITM déjà sur ces WSOP 2018 ! Et actuellement, il pointe même dans le Top 3 de ce tournoi.

bach negreanu matusow
Le casting est plutôt très sexy. Ici, l'Anglais Philip Long (qu'on ne voit presque pas à gauche) a trouvé un moyen de double up contre son voisin David Bach, pour s'emparer du chiplead... en NLHE bien sur... tout ça sous les yeux de Daniel Negreanu et Mike Matusow.

Encore un bracelet, toujours des sourires

- 11 juin 2018 - Par Veunstyle72

La victoire sur l'Omaha low-cost revient à un pro : Graig Varnell
Event #19 - Pot Limit Omaha 565$ (Day 3 - Table finale)

Graig Varnell

Il y a des jours comme ça où le Rio vibre plus que d'autres. Ce dimanche 10 juin restera comme une après midi bruyante, et cette fois, c'est le rail de Graig Varnell qui a fait monter les décibels : l'Américain s'est adjugé l'event 19 en Pot Limit Omaha pour 181 790$, sur un field qui a enregistré 2 419 inscriptions !

En commençant la journée avec le second plus gros tapis, Graig Varnell avait de bons espoirs pour cette journée... mais il avait également deux sacrés clients à effacer de la carte, pour pouvoir y croire : le chipleader Canadien Maxime Heroux, et le champion du monde 2010, Jonathan Duhamel, 3e à ce moment là, "pour moi, ils étaient les deux adversaires les plus redoutables de cette finale".

Et puis Jonathan Duhamel s'est rapidement cassé les dents aujourd'hui (faisant doubler un short très tôt dans la partie) pour s'incliner en 6e position. Quant à Maxime Heroux, c'est finalement en 4e position que son tournoi s'est arrêté. Là encore, Graig Varnell s'ouvrait à se moment là une belle autoroute pour aller chercher le bracelet, après avoir récupéré une bonne partie du stack de Maxime Heroux, lui craquant notamment les As avec une paire de Dames (qui trouvait une 3e copine sur le flop).

Démarrant le duel final avec un avantage de 6 pour 1, Varnell a fait durer le suspens en offrant quelques double up à son adversaire Seth Zimmerman. Mais après deux heures d'un âpre combat, c'est Varnell qui obtiendra le dernier mot. Dominé préflop, il finira tout de même devant grâce à la rivière. Graig Varnell devient ainsi champion WSOP pour la première fois de sa carrière.

Prochain rendez-vous avec le Pot Limit Omaha... ce soir, avec l'Event 11 qui a démarré à 19h. 

Des milliers de joueurs veulent devenir millionnaires

- 11 juin 2018 - Par Veunstyle72

Le compteur affiche 4315 inscriptions aujourd'hui, pour un total de 7361 sur l'ensemble du tournoi 
Event #21 - The Millionaire Maker NLHE 1 500$ (day 1B)

adrien allain

Ce tournoi est complètement fou ! "Je ne sais plus où donner de la tête !", me confiait une collègue Américaine qui travaille actuellement sur le Millionnaire Maker. Des joueurs par milliers, plusieurs salles utilisées, le re-entry qui est possible pour tout le monde... bref, les amateurs de loterie sont servis avec ce tournoi, il y a à boire et à gambler dans tous les sens. Et avec 4315 inscriptions au total sur ce 1B, le field est donc grimpé à 7 361 inscriptions au total, soit 400 de moins que l'an passé. Ce jour 1B a bien sauvé les meubles.

Et le jeune homme que vous apercevez en photo ci-dessus, est bien le Français le plus efficace en ce moment : Adrien Allain possède plus de 100 blindes, soit plus de 60 000 jetons. Le Breton s'éclate et éclate surtout tous ces adversaires : "Il ne le sait pas encore, mais il est sur un siège éjectable", me glissait-il, en parlant du joueur qui venait de s'installer juste à sa gauche, avec un petit 15 000 jetons. Adrien est en confiance, les cartes sont de son côté, pour le moment ce marathon ne pouvait pas mieux démarrer. Mais alors quelle est la solution pour monter autant de jetons : "Nuts + Nuts = la tête à Greg Raymer !", se vantait-il, après s'être occupé de l'ancien champion du monde. "J'ai aussi fait un coup sympa : j'open KQ, payé une fois. C'est venu AT5, je c-bet, il call, turn 2 sans souffrance, il check encore, je 2-barrel et il call. Et river, sur une Q, il mise 4 500. Je l'ai mis à tapis pour 15 000 de plus. Après une minute de réflexion, il a fini par call muck". Muck ?? Mais c'est interdit ! "Oui, je sais, j'ai tenté de lui dire à la croupière, mais trop tard. Il m'a dit qu'il avait flush aussi. Mouais, ça sent surtout la grosse top paire par lâché".

Bilan, Adrien s'éclate comme un petit fou, et entrevoit, doucement mais surement, le premier day2 de son été. 

romain lewis

Romain Lewis est l'autre joueur dont j'allais vous parler, avec quelque chose comme 60 000, cinq minutes avant le dernier break. Et puis... Romain est arrivé au break avec zéro jeton en sa possession : "J'ai fait de la merde..." se lamentait-il, "je n'arrive même pas à faire mon auto analyse. C'était nul". Ce truc nul, c'était avec As-Roi, dans un pot 3-bet de 1 300 à 4 000 par le joueur au CO. Le board est venu KT732, et Romain a call à tapis les 3-barrels de son adversaire, . "Je ne sais même pas pourquoi j'ai fait ça, c'est ridicule" . Face à lui, une couleur, hauteur Dame, et voilà un petit rLewis de retour à sa villa, pour aller rapidement oublier cette journée qui avait pourtant si bien commencé. Demain est un autre jour.

gaelle baumann

Romain abandonne Gaëlle Baumann, seule rescapée du Team aujourd'hui, après les élimination entre autres, de Guillaume Diaz, d'Adrien Delmas, Adrian Mateos ou encore Pierre Calamusa. Et la miss du Team fait le yoyo dans ce tournoi : "Je monte, je descends, je remonte, je descends." Et malheureusement, c'est en pleine redescente que j'ai observé Gaëlle la dernière fois. Dur dur de vouloir être miillionnaire en 3 jours.

julien sitbon
Parmi les quelques Français encore in à 2h de la fin, on peut tomber le sourire de Julien Sitbon, malgré son tout petit tapis de 11 000 : "J'ai perdu un sale coup, j'étais bien... mais en vrai, je crois que le 5 000$ d'hier m'a bien tué." Julien a notamment perdu AA vs 99 et KQ vs KJ, les deux fois à tapis préflop. Il va falloir marcher sur l'eau pendant 3 jours pour remporter ce tournoi de toute façon.

damien le goff
Damien Le Goff ne semble pas très superstieux... et pourtant, il joue exactement au même endroit il ya quelques jours à peine, sur le même siège, lorsqu'il atteignait la 30e place du tournoi à 1500$ sur lequel Romain Lewis faisait deuxième. "J'espère juste ne pas 

jean robert autran
Oh une nouvelle tête Française ! Bienvenue à Jean Robert Autran sur ces WSOP !

sonny franco
Sonny Franco est arrivé en tardif sur ce tournoi... tout comme son voisin roux sur la photo, au premier plan, qui n'est autre qu'Adam Friedman, le tout récent vainqueur d'un bracelet WSOP. Pour le moment, les choses se passent gentiment pour le Français.

pierre merlin
"Il est sympa ce Millionaire Maker à 6 000$ !" Ouch, on dirait bien que Pierre Merlin a remis autant de bullets que possible sur ce tournoi.

dawley_hastings_proscoo
Gros virage par ici, avec notamment Jessica Dawley au premier plan, suivi de Brian Hastings, d'un joueur qu'on ne connait pas... et de Paul Pires Trigo. Le Français s'éclate avec ses 65 000 : "Tout à l'heure, j'ai 4-bet shove As-Dame, 30 blindes, payé par QQ. J'ai trouvé AAx au flop... A sur la turn." Un petit carré qui lui a fait le plus grand bien, et qui sera suivi un peu plus tard par une guerre avec Brian Hastings : 'Il m'a tout mis avec AJ, j'avais 45bb et KK. Je pense qu'il a miss read mon stack, ce n'est pas possible..."

Compteur débloqué pour d'autres Français

- 11 juin 2018 - Par Veunstyle72

Quatre tricolores entrent dans l'argent le 8-Game 6-Max
Et ce ne sont pas les plus mauvais...
Event #22 - Eight Game Mix 6-Handed 1 500$ (Day 2)

obst bitton marbleu
Patrice Biton (50 000) et Claude Marbleu (46 000), deux Français côte à côte et en position sur le chipleader, James Obst 

La France a quelques incroyables talents, on se tue à vous l'écrire encore et toujours. Après la démonstration de la jeune garde Winamax depuis le début de ce marathon, une jeunesses qui a fait parler la poudre ces derniers jours, remettons les fusils sur des épaules quelque peu plus expérimentées, dans la chasse au bracelet. 

Et ça tombe bien, car ce n'est pas sur un Eight Game que l'on s'attend à voir un Romain Lewis ou un Pierre Calamusa débarquer. Ce tournoi est pour les experts et les amoureux de 8 jeux différents. A 14h, ils étaient encore quatre bleu blanc rouge à espérer se glisser sur l'un des 73 sièges qui seront récompensés d'un minimum de 2 238$... et ils ont tous réussi à passer cette première étape importante dans un tournoi de poker, alléluia !

La bulle de ce tournoi a éclaté, et c'est bien tout ce qui allait compter dans ces premières heures de jeu, au day 2. Enfin, jusqu'à ce que les projets de chacun grandissent, et là tout reviendra bien plus intéressant, vous verrez.

Fabrice Soulier

Fabrice Soulier est le compatriote le plus en forme des quatre, avec un tapis de 100 000, ce qui doit continuer de le placer dans le Top 10 de ce tournoi : "C'est mon premier ITM de l'été, après deux tournois au Venetian et quatre tournois des WSOP. J'étais un peu malade au début de ce Vegas, j'avais du mal à dormir etc, mais ça va beaucoup mieux." Un Fabsoul en petite forme, ça peut vite partir en vrille, mais un Fabsoul en grande forme, ça peut vite faire beaucoup de dégâts. "Je vais donner une clé à ce jeu : ne surtout pas perdre 3 ou 4 coups de suite ! Déjà, ça t'affecte, mais surtout, ça peut vite faire mal à ton tapis !" La route est encore longue, Fabrice le sait, "et surtout, tout peut aller très très vite selon les variantes que l'on joue", mais comme chaque année, quand il a des jetons devant lui, Fabrice Soulier sera un élément important à surveiller de très près. 

jean montury

Autre tricolore qui aura la chance de passer par la case payout pour la première fois de l'été, le vainqueur de l'EPT Malte, Jean Montury. Concentré, appliqué, mais aussi bien planqué sous différentes couches de vêtements, Jean se régale. "Je ne viens pas jusque ici pour disputer du No Limit Holdem", clamait-il y a quelques jours. Les variantes, c'est son dada aussi. Et aujourd'hui, il est intérieurement comme un gosse, bien excité. "J'ai perdu un gros pot en razz tout à l'heure. Le genre de coup qui peut te faire passer un palier important, là j'aurai pu avoir 100 000 grâce à ce coup. J'avais un tirage nuts, lui était hauteur 7, et j'ai fini par trouver une doublette, et j'ai perdu." Et au final, il ne reste "plus que" 55 000 chez Jean. Ce qui offre encore un tout petit peu de marge de manoeuvre.

En 2016, Montury s'inclinait à la 9e place d'un H.O.R.S.E. à 1500$ sur ces WSOP, juste derrière un certain Scotty Nguyen (puisque je vous dis que ce sont des tournois de spécialistes) Arrivera-t-il à décrocher sa seconde table finale en carrière sur les WSOP ? C'est une question intéressante, mais pour avoir la réponse, il faudra encore un peu patienter.

La Bulgarie sourit

- 11 juin 2018 - Par Veunstyle72

Ognyan Dimov devient le troisième Bulgare vainqueur d'un bracelet WSOP
Event #17 - NLHE 6-Max 1 500$ (Day 4 et Finale)

Ognyan Dimov

Quelle finale sur ce 1500$ 6-max, et quelle ambiance !

On parle souvent des Brésiliens, des Anglais et même des Français, quand il s'agit de mettre le feu dans le rail des WSOP, mais les Bulgares ne sont pas si mauvais en la matière non plus, on l'a découvert aujourd'hui. Ils n'avaient d'yeux que pour leur poulain Ognyan Dimov aujourd'hui, héros de cette finale, sur laquelle on aurait bien évidemment rêver, nous Français, voir Pierre Calamusa par exemple (13e) ou Ivan Deyra (27e). Mais c'est déjà de l'histoire ancienne tout ça. 

Le vainqueur de l'EPT Deauville 2015, Ognyan Dimov, a disputé la table finale d'une vie, il a fini par remporter le bracelet, plus de 378 000$, et rien n'y personne ne pouvait l'arrêter. Ni le chipleader à 6 left, Joey Weissman, qui a vécu un joli cauchemar pour s'incliner 5e, ni Ryan D'angelo finalement (4e), ni Nick Schulman (3e) n'ont pu passer à travers cette tempête. Oui on parle d'une tempête après que la table finale soit passée de 5 à 2 jours en à peine 40 minutes !

nick schulman

Pour en arriver là, Ognyan Dimov a aligné les planètes et disputé son meilleur poker. Il aussi observé le Chinois Yue Du, absolument ravi d'être revenu cet après midi pour disputer... une main, flush draw contre Top Pair. Aussi incroyable que cela puisse paraitre, on peut arriver chipleader d'une table finale et se retrouver éliminer 5e. C'est donc la mésaventure qu'a connu Joey Weissman : un 4-bet fold au début qui lui couta cher, et surtout une confrontation flush over flush, chez Ognyan Dimov, pour retomber assez short. Et voilà comment passer de favori à shortstack. Après avoir trouvé un double up un peu chanceux, Weissman a longtemps tenu bon la barre, en milieu de peloton. Mais Ognyan Dimov préparait une petite surprise à l'Américain. Après avoir open avec QQ, Weissmann a observé Dimov défendre sa BB. Puis sur J93K5, Dimov va check/call le c-bet de l'Italien, les deux joueurs ont ensuite check la turn, avant que Dimov claque un bon gros check/raise à tapis, rejettant la pression sur les épaules de l'Américain. Après un moment de réfléxion, et après avoir annoncé call, Weissman a eu la désagréable sensation de voir chez Dimov, un sexy T4, pour flush. 

Deux orbites plus tard à peine, c'est ensuite Ryan D'Angelo qui prit la porte de sortie, accompagné d'un chèque de plus de 116 000$. Son bourreau ? Ognyan Dimov bien sur. Comment ? Sur un flip cette fois, 99 vs KJ, et hop, un petit J sur la turn, l'affaire était plié pour Ryan D'Angelo.

Le podium était alors connu, et Nick Schulman allait rapidement récupérer la plus petite marche... la main d'après l'élimination précédente ! Lui et Ognyan Dimov sont repartis à tapis avant le flop. AT pour le dernier Américain de ce tournoi, contre A8 pour le Bulgare. Et cette fois, c'est la rivière qui sauvait Ognyan Dimov, à l'issue d'un tableau AQ2K8. Explosion de joie dans le rail, le HU pouvait démarrer.

Et avec 11 millions de jetons contre 1 million chez l'Italien Antonio Barbato, il ne faisait presque plus aucun doute que l'issu du tournoi était proche. Et le duel n'aura d'ailleurs pas duré longtemps, une quinzaine de mains maximum. Tombé à 7 blindes (570 000), Barbato s'est retrouvé à faire tapis avant le flop avec A9, payé par Ognyan Dimov avec K6. Le flop J76 a apporté un peu de bonheur au clan Bulgare, la turn 5 ne changeait rien, et après l'apparition d'une river K, Ognyan Dimov pouvait laisser éclater sa joie avec ses supporters, le voilà désormais champion WSOP.

Après Nick JivKov en 2012 (sur un 1500$ PLH), après Simeon Naydenov en 2013 (sur un 1500$ shoutout), c'est donc au tour d'Ognyan Dimov d'entrer dans la légende et de rendre fier toute une nation poker. Je ne sais pas quelle est la spécialité Bulgare niveau boisson, mais ça risque de couler à flot toute la nuit entre amis !

board final
Le board final

Ognyan Dimov
Avec la chérie, immensément fière de son champion