masquer le menu

Miles ahead

- 14 juillet 2018 - Par Flegmatic

Main Event - On connaît les trois derniers joueurs de la finale
Tony Miles large chipleader avec plus de 60% des jetons
John Cynn en embuscade

Michael Dyer short stack après une journée galère
Nicolas Manion dernier sortant du jour (4e, 2 825 000 $)

Tony Miles Winamax

La photo ci-dessus a beau avoir été prise en début de journée, elle n'en reste pas moins d'actualité, peu après minuit ici à Las Vegas. Souriant, en confiance, sûr de son jeu et porté par un rail en folie, Tony Miles a joué la partition parfaite aujourd'hui. Quatrième tapis sur six au départ de cette deuxième journée de finale, le grinder de Floride a remporté chacun des gros pots qu'il a joué aujourd'hui, avant de faire parler son agressivité et mettre une pression de tous les instants sur ses adversaires, lors d'une longue phase de jeu en 4-handed. Résultat des courses : Tony se présentera demain dans la peau du chipleader et avec le costume de grandissime favori pour le titre et les 8,8 millions de dollars à la gagne. Avec 238 900 000 jetons devant lui, le petit protégé de Pierre Calamusa possède plus de 60% des jetons en circulation et est désormais tout proche de la consécration.

Tony Miles - Joe Cada

Le coup clé pour Tony fut sans aucun doute ce lancer de pièce à 90 blindes, remporté avec As-Roi contre la paire de 10 de Joe Cada. À ce moment-là, non seulement Miles privait de doublé le Champion du Monde 2009, de loin le joueur le plus expérimenté et le plus dangereux de la table, mais il se propulsait en même temps autour des cent blindes, réduisant considérabement l'écart avec celui que l'on pensait jusque-là irratrapable, Michael Dyer. Miles - Dyer : incontestablement le match de la journée, remporté sans coup férir par le premier. D'abord sur un gros pot où Miles floppait brelan contre deux paires et profitait d'une line étrange de Dyer pour passer leader une première fois. Ensuite sur cette main à plus de 100 millions, remportée avec un brelan d'As, suite à un nouveau call/muck de Dyer. Le début de la fin pour ce dernier, dont le tapis ne cessera de diminuer par la suite, alors que celui de Miles prendra le chemin inverse.

Tony Miles

"C'est un rêve qui devient réalité, s'est exprimé Tony une fois cette journée magique pliée. J'ai été au fond du fond dans ma vie, et maintenant, je ne pourrais pas être plus haut," enchaîne-t-il, faisant référence à son passé trouble, marqué par des addictions à la drogue, à l'alcool et au jeu. Et là où certains médias américains se complaisent dans la description détaillée des passages les plus sordides, nous choisirons ici de nous concentrer sur l'essentiel, le jeu. "J'ai une très bonne routine depuis maintenant plusieurs jours, poursuit Tony. Pierre m'aide beaucoup sur ce point, on se prépare ensemble avant chaque début de journée. Je me rapproche aussi d'autres joueurs français et du Team Winamax. Ils forment une vraie famille, c'est très stimulant." Une proximité nouvelle qui l'a convaincu à porter (et de quelle façon !) le W rouge sur lui aujourd'hui et qui lui donne aussi quelques envies d'ailleurs. "Je suis très motivé à l'idée de partir pour une longue période en France et en Europe. J'ai vécu en Allemagne très jeune, mais je n'y suis jamais retourné depuis. Ça me plairait de jouer le circuit européen et de rencontrer de nouvelles personnes." Plus près de nous, lorsqu'il s'agit d'évoquer ses chances de victoire demain, Tony préfère légitimement ne pas s'enflammer. "Je reste humble. C'est du poker, tout peut arriver."

Vers un duel Miles - Cynn ?

John Cynn

Parce que tout peut effectivement arriver, Tony Miles va devoir se méfier de celui qui sera demain son principal adversaire, un joueur que nous n'avions que peu ou pas considéré jusque-là, le discret mais efficace John Cynn (photo). À l'inverse de la veille, où il avait démarré pied au plancher avant de davantage contrôler, le joueur de l'Illinois a mis plus de temps avant de rentrer dans la partie aujourd'hui. Après avoir perdu la majorité des coups dans lesquels il est rentré, Cynn s'est offert un double up salutaire contre Nicolas Manion, sur un coup où ce dernier a envoyé trois barrels en bluff alors que John avait payé deux fois avec un flush draw qui a fini par rentrer sur la rivière.

Bust Manion

Se contentant de jouer des petits pots, laissant les leaders Miles et Dyer s'écharper, Cynn s'est chargé de la dernière élimination de la journée (photo), celle d'un Manion en sursis depuis plusieurs heures. Sa paire de Rois est restée devant le As-10 de l'ami Nic, récompensé de 2 825 000 $ pour sa quatrième place, au terme d'une finale où il n'aura finalement fait que perdre des jetons à un rythme aussi régulier qu'alarmant. Manion restera quoi qu'il arrive le vainqueur de cet énorme setup à dix joueurs restants qui a précipité la formation de la finale. Bien loin de ces préoccupations John Cynn grimpait de son côté à son plus haut niveau depuis le début du tournoi, 128 700 000 jetons. Dans la peau de celui qui n'aura pas grand-chose à perdre mais avec tout de même 80 blindes pour s'exprimer, il peut encore créer la surprise.

Michael Dyer

Encore faudra-t-il se débarasser d'un Michael Dyer que l'on a peut-être vu atteindre ses limites aujourd'hui. En position idéale avec un tapis deux fois plus important que son poursuivant direct au moment de reprendre aujourd'hui, celui dont la fréquence de c-bet était tellement élevée qu'elle a donné lieu à la création d'un compte Twitter parodique, s'est quelque peu envoyé en l'air contre Tony Miles et a manqué de réussite pour finir, faisant notamment doubler Manion peu avant son élimination. Avec un maigre tapis de 16 blindes pour attaquer l'ultime Day de ce Main Event, il va lui falloir plus d'une bonne rencontre pour espérer revenir dans la course.

Les éliminations de la journée en images 

Aram Zobian OUT

Short stack officiel du jour, Aram Zobian (6e, 1 800 000 $) n'a joué que quelques mains, se faisant sortir sur une bataille de blindes perdue avec 86 contre le A8 de Michael Dyer. Alors plus que jamais chipleader, on pensait que ce dernier allait poursuivre sa route vers les sommets. La suite nous donnera tort.

Joe Cada OUT
Il nous a longtemps fait espérer un improbable doublé, trente ans après Johnny Chan, mais a fini par chuter en 5e place (2 150 000 $). Revenu à 47 blindes, le Champion du Monde 2009 Joe Cada a tout investi préflop avec une paire de 10, et a perdu un lancer de pièce en forme de tournoi sur cette finale, contre le As-Roi d'un Tony Miles qui a mis près de cinq minutes à payer. Le coin flip d'une vie.

Nicolas Manion Rail
Il ne fallait plus qu'un sortant aujourd'hui, et ce fut Nic Manion. Chipleader d'une courte tête au départ de cette finale, il n'a finalement gagné que très peu de coups, se contenant de degrind gentiment avant de passer en mode push or fold. Son élimination avec As-10 contre les Rois de John Cynn permet à ce dernier de revenir sur Tony Miles, pour continuer à croire au titre de Champion du Monde.

Bracelet Main Event
Plus que quelques heures de jeu, et l'on connaîtra le nom du futur possesseur de ce bracelet tant convoité.

Chipcount
Siège 1 - John Cynn (USA) 128 700 000 (80BB)
Siège 2 - Tony Miles (USA) 238 900 000 (149BB)
Siège 3 - Michael Dyer (USA) 26 200 000 (16BB)

Il reste 50 minutes sur le niveau 800 000 / 1 600 000, ante 200 000

3 left

Les trois derniers joueurs de ce Main Event célèbrent ensemble leur accession au Day 3 de cette finale, avant de revenir s'affronter samedi.

Les trois derniers prix à distribuer

Vainqueur : 8 800 000 $
Runner up : 5 000 000 $
3e : 3 750 000 $

Les six premiers éliminés de la finale

4e : Nicolas Manion (USA) 2 825 000 $
5e : Joe Cada (USA) 2 150 000 $
6e : Aram Zobian (USA) 1 800 000 $

7e : Alex Lynskey (Australie) 1 500 000 $
8e : Artem Metalidi (Ukraine) 1 250 000 $ 
9e : Antoine Labat (France) 1 000 000 $

La dernière journée du Main Event démarrera à 17h30 (2h30 en France), samedi 14 juillet