masquer le menu

Make America Gamble Again

- 13 juillet 2018 - Par Veunstyle72

Main Event - Fin du premier round de la finale
Les étrangers désertent le Main Event
Six joueurs en course, six Américains 
Michael Dyer accentue sévèrement son avance

Lorsqu'il restait encore 18 joueurs dans ce tournoi, neuf étaient non-Américains. On rêvait d'une finale hétéroclite, internationale... il n'en sera finalement rien. Trois "étrangers" seulement ont atteint la table finale, et alors qu'il ne reste plus que six joueurs à la fin de la première partie de la finale, ces trois internationaux ont disparu des tablettes. Antoine Labat (9e, vous le saviez déjà) a été rejoint par son bourreau ukrainien Artem Metalidi (8e), suivi par l'Australien Alex Lynskey (7e). 70 mains ont été disputées aujourd'hui : le tournoi a été mis en pause jusqu'à vendredi. La partie reprendra à 17h30, heure de Vegas (2h30 du matin en France).

Metalidi est tombé sous les huit blindes et a disputé un flip pour sa survie, avec 55 contre le KQ d'Aram Zobian. Lorsque le flop 652 est tombé, le clan Ukrainien a explosé de joie, fêtant le brelan de leur poulain... avant de réaliser que Zobian possédait encore un tirage couleur. La turn K n'apportait aucun changement, au contraire du 4 qui faisait définitivement passer l'Américain devant, et éliminait directement Artem Metalidi. Le jeune homme recevra un chèque de 1,25 million de dollars : nous perdons le rail le plus sexy de cette finale.

Artem Metalidi
Artem Metalidi assiste à son dernier coup de poker dans ce tournoi, avec le sourire s'il vous plait.

Dix mains plus tard, c'est l'Australien Alex Lynskey qui disparaissait de cette finale, emportant avec lui une statistique assez folle : il n'aura pas gagné un seul coup en 45 mains disputées aujourd'hui ! Si ses supporters ont fait énormément de bruit (entrainant même l'exclusion d'un ou deux énergumènes trop enjoués), Alex s'est en revanche fait beaucoup plus discret à la table. Il aura donc réussi à gratter un demi million de dollars sans rien faire. Doit-on le féliciter ? On ne va pas l'accabler non plus, alors bravo tout de même, son parcours est récompensé par un billet de 1,5 million de dollars.

6left_TF

Tombé à six joueurs, on pensait que la partie s'arrêterait... sauf qu'ESPN n'avait pas exactement prévu que tout irait aussi vite. Les joueurs ont ainsi terminé le niveau en cours, et Michael Dyer en a profité pour accentuer son avance un peu plus. Il termine cette journée avec plus de 156 millions de jetons, soit 157 blindes pour la suite du tournoi, loin, très loin devant son premier poursuivant, Nicolas Manion. Ce dernier aura souffert aujourd'hui, et il était temps que cette journée s'arrête pour lui.

Le petit poulain de Pierre Calamusa est toujours vivant dans ce tournoi, il s'agit de Tony Miles : "Il a même monté un peu de jetons aujourd'hui, le plan s'est bien déroulé", me confiait Pierre, bien moins tendu qu'en début de partie. Quand à l'intéressé, très touché émotionnellement par cette finale, ce parcours, cet exploit, il m'a confié en toute fin de partie : "Préviens les Français que je vais venir les rencontrer bientôt, il faut que je découvre votre pays." On dirait que l'amitié Calamusa/Miles a de beaux jours devant elle.

En ce qui concerne John Cynn et Aram Zobian, il y a également des choses à noter. On retiendra que le premier a parfaitement maitrisé son début de finale, faisant gonfler son tapis initial de plus de 60% rien que sur les trois premières mains du jour. Il se sera ensuite longtemps maintenu à la même hauteur, avant de s'occuper du cas Alex Linskey sur un lancer de pièce. 

Aram Zobian a vibré aussi aujourd'hui : shortstack pendant un long moment, le benjamin de cette finale a remporté un flip pour sa survie, avec A8 contre 66. La rivière l'a sauvé, lui permettant de faire une paire, grâce à l'apparition d'un 8. Dans la foulée, c'est lui qui s'est occupé d'éliminer Artem Metalidi, encore sur un coin flip. Compté à 36 millions de jetons au plus haut de sa journée, Zobian va conclure sur une note un peu moins positive, après avoir check/call 3 barrels en bataille de blindes sur 9656Q avec Dame-Neuf. Face à lui, Michael Dyer trainait avec un petit 65 des familles, qui trouvait un full house sur la turn. Il reviendra pour la deuxième partie de cette finale avec seulement 16,7 millions de jetons.

Cada est toujours là

Quant à Joe Cada, seule tête d'affiche de cette finale, il aura prononcé les mots magiques "all in" plusieurs fois aujourd'hui, faisant trembler tout un pays, qui rêve de le voir remporter une seconde fois le bracelet de Champion du Monde. Le vainqueur de l'édition 2009 termine cette journée avec une trentaine de blindes pour la reprise, et le sentiment qu'il ne sera pas forcément évident de l'éliminer aussi facilement. L'Amérique a besoin de héros et Joe Cada remplit pour le moment parfaitement ce rôle. 

joe cada
Joe Cada, tête d'affiche principale et chouchou du public sur cette finale.

On a aimé 

- Joe Cada qui boucle une nouvelle journée et fait un pas de plus vers ce qui serait un incroyable doublé 
- Pierre Calamusa qui vibre comme jamais dans le rail lors d'une finale 100% américaine
- L'ambiance dans les tribunes, principalement grâce aux chants des Anglais, toujours aussi créatifs 
- Une fin de journée sur les coups de 22 heures : c'est tôt !
- Un petit massage bien nutsé signé Janine (on vous la recommande chaudement)

On a moins aimé

- Voir Antoine Labat se faire craquer les Rois et sortir le premier de la finale
- Assister à la descente progressive de Nicolas Manion, l'homme qui avait remporté un duel à trois AA/KK/KK la veille (tout ça pour ça, bro ?)
- Alex Linskey qui ne met pas une seule fois la main au milieu de la table, pour au final quitter ce tournoi sur un flip moustache
- Les pubs toutes les 20 minutes, qui cassent le rythme du jeu (oui, on était prévenus, mais ça n'en est pas moins insupportable)
- La clim' qui s'est rallumée d'un coup d'un seul, à fonds les ballons, nous obligeant à nous réfugier dans notre salle de presse en catastrophe

Dyer contre le reste des Etats-Unis

chips

Chipcount
Siège 1 - John Cynn (USA) 61 550 000 (62BB)
Siège 2 - Tony Miles (USA) 57 500 000 (58BB)
Siège 3 - Nicolas Manion (USA) 72 250 000 (72BB)
Siège 4 - Aram Zobian (USA) 16 700 000 (17BB)
Siège 5 - Michael Dyer (USA) 156 500 000 (157BB) (chipleader)
Siège 6 - Joe Cada (USA)29 275 000 (29BB)

michael dyer
Michael Dyer, chipleader incontesté à six joueurs restants

Vainqueur : 8 800 000 $
Runner up : 5 000 000 $
3e : 3 750 000 $
4e : 2 825 000 $
5e : 2 150 000 $
6e : 1 800 000 $

7e : Alex Lynskey (Australie) 1 500 000 $
8e : Artem Metalidi (Ukraine) 1 250 000 $ 
9e : Antoine Labat (France) 1 000 000 $

Reprise de la table finale à 17h30 (2h30 en France) ce vendredi 13 juillet
Les blindes passeront à 500 000/1 000 000, ante 150 000