masquer le menu

Bravo Leo !

- 13 juillet 2018 - Par Flegmatic

Après une fin de tournoi pleine de suspense, Leo Margets termine runner-up
Pour sa première place payée de l'été, l'Espagnole du Team W remporte 123 297 $
Event #73 : NLHE Double Stack 1 000 $ (Niveaux de 30 minutes)

Leo Margets

Les infos nous sont parvenues à un rythme éffréné sur le chat Whatsapp du Team Winamax. "Il ne reste plus que 11 onze joueurs !" "La finale a commencé !" "C'est le heads-up !" Et pour cause, le tournoi en question, un Event de Hold'em à 1 000 $ avec un tapis de départ de 10 000 jetons et, surtout, des niveaux raccourcis à trentes minutes, rentre directement dans la catégorie des Turbo. Une épreuve sur laquelle Leo Margets a choisi de jeter ses dernières forces, après un été assez compliqué, où elle n'a pas atteint une seule fois les places payées. Bien lui en a pris.

Après être passée entre les balles le long d'un Day 1 qui a vu le field se réduire de 1 221 à 54 joueurs, l'Espagnole du Team Winamax a enchaîné les double ups pour se glisser jusqu'en table finale et, enfin, se présenter en heads-up face à Denis Timofeev. Entre temps, quelques têtes connues avaient rendu les armes comme le Brésilien Thiago Nishijima (8e) et ce diable de Ben Yu (4e). Une fois Evan Lipshultz (3e), mis hors d'état de nuire, il ne reste alors plus que deux prix à distribuer : 123 297 $ pour la deuxième place et 199 586 $ au futur vainqueur, en plus d'un rutilant bracelet.

Leo Margets DU

Démarré avec 15 blindes du côté de la Catalane, contre 45 chez son adversaire, le duel final a rapidement pris une direction qui n'était pas pour nous déplaire. Partie à tapis avant le flop avec une paire de 9, Leo conserve son avantage contre Roi-Valet, non sans trembler, après un board 7-10-Valet-Valet-8. Quelques mains plus tard, notre Pro check/raise à tapis sur J1052. Franchement embêté, Timofeev finit par payer avec son A9, et reste derrière le 82 de Leo, après un superbe J tombé dans la rivière.

Leo Margest DU 2

Avec un net avantage de 2,5 contre 1, on se dit alors qu'il ne reste plus à Leo qu'à finir le boulot. À peine le temps de souffler que tout part à nouveau au milieu (Turbo, on vous a dit !) : paire de 2 pour l'Espagnole, A9 chez l'ami russe et un suspense de courte durée, un As venant gâcher la fête dès le flop. La suite du duel ne sera plus qu'une courte agonie pour notre Pro, malgré quelques blindes charpadées de temps à temps suite à des relances à tapis non payées. Armé de 87, Timofeev finit par pousser Leo Margets à tapis, qui paie rapidement avec K9. Le flop 1053 décide de la jouer taquin, le 3 au turn laisse espérer un nouveau double up, mais le 6 brise les rêves de titre de notre championne.

Romain Lewis - Leo Margets

Le choc est dur à encaisser sur le moment, mais ses collègues du Team s'empressent de lui sauter dans les bras pour la féliciter, et atténuer la déception d'être passée si près de ce fichu bracelet. "Nice run !", souffle Sylvain Loosli. "Tu as fait du mieux que tu pouvais," enchaîne Davidi Kitai. "Tu en gagneras un plus gros," lâche Adrien Delmas. "Runner-up ? Comment tu peux faire runner-up ?!," plaisante enfin Romain Lewis, lui qui a connu cette frustration de terminer deuxième pas moins de deux fois cet été.

Leo Margets HU

"Chaque minute qui passe, c'est un peu de déception qui s'envole, s'exprime ensuite Leo. Voir le bracelet filer chez ton adversaire, c'est évidemment dur sur le coup, mais l'important c'est de vite remettre les choses en perspective. J'ai bien joué, j'ai tout donné, c'est ce qui est important. Surtout, j'ai mis fin au pire run de ma vie en live : trente tournois de suite sans ITM. Mais même durant cette mauvaise période, j'essayais toujours de ne pas me frustrer. Donc cette deuxième place, c'est la petite touche finale qui change toute l'histoire. Et ça fait plaisir de voir mes efforts récompensés."

Leo Margets Rail

Ce troisième résultat à six chiffres de sa carrière (derrière une victoire à Lloret del Mar en 2010 et sa 27e place sur le Main Event en 2009), c'est aussi avec ses collègues du Team Winamax que Leo est allée le chercher. "C'est nouveau pour moi d'évoluer au sein d'une équipe comme celle-là, poursuit-elle. C'est super motivant et réconfortant. Très inspirant aussi, de pouvoir commenter ses mains tout de suite avec tous les membres du Team." Un appui dont elle a pu bénéficier directement durant cette finale, ne serait-ce que brièvement. Ainsi, lorsque Timofeev a demandé un court break en milieu de heads-up, Leo a immédiatement foncé voir ses potes du Team, pour prendre le maximum de confiance et de conseils. Si vous pensiez toujours avant cet article que le poker était une discipline solitaire et individualiste, il va falloir réviser votre jugement.

Enfin, alors que Leo parle justement de remise en perspective, cette perf' ibérique ne pouvait pas mieux tomber, quelques jours à peine après l'arrivée tant attendue de Winamax sur le marché espagnol. "C'est incroyable comme timing ! Maintenant, je vous attends sur les tables !" Comment pouvait-on mieux conclure ?

Event #73 : NLHE Double Stack 1 000 $ (Niveaux de 30min)
Résultats de la finale

Denis Timofeev Victoire

Pas échaudés par l'élimination de leur poulain Artan Metalidi en 8e place du Main Event, l'ensemble du rail russo-ukrainien s'est dirigé avec grand plaisir vers la Brasilia Room, arrivant juste à temps pour poser pour la photo de groupe. Nice timing guys!

Vainqueur : Denis Timofeev (Russie) 199 586 $
Runner-up : Leo Margets (Espagne, Team Winamax) 123 297 $
3e : Evan Lipshultz (USA) 87 831 $
4e : Ben Yu (USA) 63 327 $
5e : Justin Young (USA) 46 221 $
6e : Juan Carlos Martin (Argentine) 34 157 $
7e : Hien Nguyen (USA) 25 560 $
8e : Thiago Nishijima (Brésil) 19 371 $
9e : Jason Johnson (USA) 14 871 $