masquer le menu

Quelques têtes connues, pas mal de nouveaux venus

- 12 juillet 2018 - Par Benjo DiMeo

Joe Cada est le seul visage reconnaissable d'une finale où la majorité des prétendants sont des joueurs de l'ombre

finalistes
Qui sont les finalistes de l'édition 2018 du plus gros tournoi de poker du monde ? Cet article n'apportera qu'une réponse très partielle : comme souvent, la dernière table du Main Event nous offre l'occasion de voir briller nombre de joueurs n'ayant jamais connu auparavant les projecteurs d'une table TV médiatisée, à commencer par le chip-leader, Nicolas Manion, qui a décroché ce statut sur la toute dernière main des demi-finales au terme d'un pot déjà entré dans la légende.

Le joueur du Michigan, dont le palmarès sur Hendon Mob affiche quelques résultats sur des tournois de petite envergure, s'est qualifié - deux fois ! - sur l'un des nombreux satellites live organisés au Rio en amont du Main Event. Son Day 6 avait commencé avec seulement 23 blindes au milieu des 109 joueurs restants, et s'était achevé, incroyablement, par une paire de Rois qu'il a refusée de jouer préflop dans un gros pot disputé contre deux joueurs : c'était la bonne décision ! 24 heurs plus tard, Manion allait jouer la main que l'on connaît, dans la situation exactement inverse : deux As rentabilisés au maximum contre deux paires de Rois, lui permettant de se qualifier pour la finale avec un tapis énormissimme.

setup TV
Antoine Labat
est le dindon de la farce décrite ci-dessus. Le grinder Français figurait parmi les chip-leaders en début de journée : ce coup terrible a fait disparaître plus de 80% de son tapis. Mais avant d'enterrer Labat et ses 13 blindes avant même que la finale ne soit commencée, gardons à l'esprit qu'Antoine a disputé la quasi-totalité du Day 6 avec très peu de jetons, navigant avec une aisance presque insolente de 109 à 26 joueurs restants sans jamais être au dessus de la moyenne, avant de connaître un rush phénoménal le lendemain. Rappelons-nous aussi qu'en 2009 puis en 2017, un certain Antoine Saout avait entamé ses deux finales Main Event short-stack. A chip and a chair, bordel !

L'atout star de cette finale est bien évidemment Joe Cada. Statistique : la dernière fois qu'un vainqueur du Main Event a eu l'occasion de revenir en finale du tournoi qui l'a rendu immortel, c'était en 2003, lorsque Dan Harrington avait atteint le podium de "l'édition Moneymaker", nuit ans après son sacre. Le club des joueurs ayant remporté le plus gros tournoi de poker du monde plus d'une fois est très fermé : on y retrouve Johnny Moss, Doyle Brunson, Johnny Chan, Stu Ungar, et... c'est tout. Cada peut-il les rejoindre ? Il en est capable, et avec 39BB, sa position lui donne le droit de rêver, malgré la présence de deux stacks à plus de 180BB.

rail anglais
Pour le reste, outre le protégé de Pierre Calamusa, l'Américain Tony Miles, nous allons devoir creuser un peu pour trouver des infos sur les finalistes, comme l'Ukrainien Artem Metalidi, le deuxième plus gros tapis Michael Dyer, ou encore l'Australien Alex Lynskey, soutenu toute la journée par un rail d'Anglais très (parfois trop) bruyants.

Si on ne connaît pas encore très bien tous les participants à la finale du Main Event 2018, on sait en revanche qu'elle risque fort d'être très longue : le rythme très rapide des demi-finales (une dizaine d'heures de jeu seulement pour passer de 26 à 9 joueurs) fait que la profondeur des tapis est très importante.

Les positions

Siège 1 - Artem Metalidi (Ukraine) 15 475 000 (26BB)
Siège 2 - John Cynn (USA) 37 075 000 (62BB)
Siège 3 - Alex Lynskey (Australie) 25 925 000 (43BB)
Siège 4 - Tony Miles (USA) 42 750 000 (71BB)
Siège 5 - Nicolas Manion (USA) 112 775 000 (188BB)
Siège 6 - Aram Zobian (USA) 18 875 000 (31BB)
Siège 7 - Michael Dyer (USA) 109 175 000 (182BB)
Siège 8 - Joe Cada (USA) 23 675 000 (39BB)
Siège 9 - Antoine Labat (France) 8 050 000 (13BB)

Blindes : 300 000 / 600 00, ante 100 000 pendant encore 83 minutes. Le tapis moyen représente 72BB ! Du jamais vu ? C'est fort possible.

alex lynskey
Alex Lynskey entamera la finale au milieu du peloton. Son palmarès live affiche 1,8 million de dollars de gains, et comprend une place de runner-up sur le Marathon Event des WSOP 2017

Les prix restants

Vainqueur : 8 800 000 $
Runner up : 5 000 000 $
3e : 3 750 000 $
4e : 2 825 000 $
5e : 2 150 000 $
6e : 1 800 000 $
7e : 1 500 000 $
8e : 1 250 000 $ 
9e : 1 000 000 $

cliff josephy
Cliff Josephy était l'un des "stackeurs" de Joe Cada l'année de sa victoire. On ne sait pas si "JohnnyBax" sponsorise encore Cada, mais neuf ans après, il est toujours là pour soutenir le poulain le plus lucratif de sa carrière de stackeur

Les sortants du Day 7

10e : Yueqi Zhu (Chine) 850 025 $
11e : Ryan Phan (USA) 725 000 $
12e : Frederik Brink (Danemark) 575 000 $
13e : Hari Bercovici (Israel) 575 000 $
14e : Konstantin Beylin (USA) 475 000 $
15e : Martijn Gerrits (Pays Bas) $475 000 $
16e : Kao Saechao (USA) 375 000 $
17e : Ming Xi (Chine) 375 000 $ 
18e : Sylvain Loosli (France) 375 000 $

Sylvain Loosli
Un visage que l'on aurait évidemment aimé voir en table finale. Le finaliste de l'édition 2013 n'aura pas réussi à se sortir de la zone short-stack, et sortira en 18e place après une confrontation où il était pourtant favori : 66 contre As-5. Un très beau résultat, tout de même, dont Sylvain peut être fier

19e : Alexander Haro (USA) 282 630 $
20e : Ivan Luca (Argentine) 282 630 $
21e : Paulo Goncalves (Brésil) 282 630 $
22e : Nirath Rean (USA) 282 630 $
23e : Eric Froehlich (USA) 282 630 $
24e : Bart Lybaert (Belgique) 282 630 $
25e : Barry Hutter (USA) 282 630 $
26e : Jeff Trudeau (USA) 282 630 $

tony miles pierre calamusa
Las Vegas est une ville cruelle et sans pitié, mais parfois, tel un oasis au milieu du désert, de belles histoires y naissent. Témoin la rencontre entre Pierre Calamusa et Tony Miles il y a trois semaines. La personalité et le parcours de l'Américain ont séduit le membre du Team, qui a décidé d'investir une partie du ticket d'entrée de Main Event. Une décision aussi généreuse qu'avisée !


Le grand débat a commencé (n'hésitez pas à dérouler le thread) :