masquer le menu

Labat : le coup de batte

- 12 juillet 2018 - Par Benjo DiMeo

Choquant ! Antoine Labat joue, et perd le plus gros pot du tournoi
L'une des mains les plus ahurissantes jamais vues sur le Main Event des Championnats du Monde de poker
Setup inévitable, ou décision désastreuse ?
Le Français possédait le deuxième plus gros tapis : il entamera la finale avec 13BB
Main Event - Fin du Day 7


Setup TV
Après avoir frappé la ville Las Vegas à plusieurs reprises ces derniers jours, la foudre s'est abattue à l'intérieur du Rio en ce mercredi soir. L'éclair est tombé à 23 heures 40 précisément. Sur la tête d'un joueur de poker, Antoine Labat, au cours d'une main dont on risque de parler longtemps, très longtemps. La décision qu'a prise le joueur Français, qui possédait le deuxième plus gros tapis à dix joueurs restants, était-elle la bonne ? Antoine a t-il commis un "suicide ICM", brûlant des millions de dollars en équité sur un coup où il aurait pu sagement passer préflop ? Est-il, au contraire, la victime d'une confrontation inévitable au vu des paramètres du coup ? Les experts sont - déjà - en train de s'écharper. De notre côté, nous nous contenterons de vous raconter ce moment électrique, ahurissant, jamais vu dans l'histoire du Main Event des World Series of Poker.

La "finale à dix" ronronnait depuis un peu plus de deux heures, seulement troublée une seule fois jusque-là, par le double-up de Tony Miles, le protégé de Pierre Calamusa, trouvant deux paires sur le turn avec Valet-9 pour craquer les As de John Cynn, et se maintenir en vie.

Antoine Labat
Et puis est arrivée cette main. LA main. Elle débute avec une relance UTG du très actif Nicolas Manion. En milieu de parole, Antoine, qui avait augmenté un peu son stack en deux heures grâce à quelques petits pots gagnés (et un très beau bluff passé sur le flop avec hauteur Roi contre Manion), se contente de payer avec une paire de Rois en main. Cette décision de slowplayer constitue peut-être, vous allez le voir, le facteur déterminant de ce qui va suivre. Mais à ce moment précis, Antoine aura sûrement été ravi de constater que son piège était en train de fonctionner : derrière lui, Yueqi Zhu fait tapis pour 24,7 millions depuis le hijack. La parole revient à Manion qui... fait tapis lui aussi ! Pour 43,1 million au total.

Antoine couvre Manion, mais de peu. La décision est cruciale. Jamais dans sa carrière de joueur de poker il n'a eu une décision aussi importante à prendre. Jamais, peut-être, n'avait rêvé qu'il se retrouverait un jour à devoir réfléchir à une telle décision. Mais c'est bien là qu'il se trouve, sur le podium télévisé, en plein milieu de la phase finale du plus gros tournoi de poker du monde, observé par la planète poker entière, avec dans un coin de la tête la somme de 8,8 millions de dollars, et le titre suprême que recherchent tous les joueurs de poker.

Antoine ne va pas payer tout de suite. Il va réfléchir, réfléchir, se doutant forcément de la possibilité que ses Rois ne soient pas en tête. Et puis il va appuyer sur la gâchette.


Dernière main
Bronca assourdissante dans l'Amazon Room au moment où les cartes sont révélées. Antoine est encore plus mal en point qu'il ne l'imaginait : non seulement Manion possède bel et bien la seule main le battant préflop, mais Zhu retourne lui aussi les Rois, faisant chuter ses chances, déjà très minces, à presque zéro. Deux pour-cents, très exactement.

Dernière main
Il y a plus de cent millions de jetons au pot (!!!), et le suspens est proche de zéro. Le flop 7J4 laissera entrevoir un mince filet de lumière dans le tableau noir d'Antoine Labat, qui s'évaporera dès le turn, un 3. C'était fini. Le Day 7 était fini.

Dernière main
Deuxième plus gros tapis deux minutes plus tôt, Antoine Labat ne pouvait que constater l'étendue du désastre en voyant ses piles de jetons filer vers Nicolas Manion. Quand le croupier a terminé son travail de fossoyeur, il ne restait plus à Antoine qu'une poignée de jetons. Huit millions. A peine 13 grosses blindes pour revenir demain.

Yueqi Zhu
Pendant ce temps, Yueqi Zhu, tout aussi sonné, était éliminé en dixième place, concluant de façon frustrante, un été pourtant fort beau, émaillé par un bracelet remporté en Omaha au milieu du mois de juin. L'Américain remporte 850 025 dollars.

Restez branchés pour nos derniers articles du Day 7...