masquer le menu

5 Français, 1 Belge : qui ira en demi-finales ?

- 10 juillet 2018 - Par Benjo DiMeo

Les FR
A la veille du coup d'envoi d'un quart de finale France-Belgique qui s'annonce en tous points historique, six joueurs de poker, cinq Français et un Belge, ont traversé sans encombres le Day 5 du plus gros tournoi du monde. Leurs pays respectifs sont à quelques heures d'une accession en finale de la Coupe du Monde de football, où de se faire chambrer par leurs voisins pour nombre d'années à venir. Nos joueurs de poker, eux, sont potentiellement à 48 heures de leur finale, et de 8,8 millions de dollars de gains ! De 7 874 joueurs sur la ligne de départ, ils ne sont plus que 109 : le marathon se poursuit. Qui sera encore en course mardi soir ? Avant la reprise de la partie, programmée à 11h à Las Vegas (20h en Europe), on fait le point sur les forces en présence, et aussi sur ceux qui ont malheureusement chuté aujourd'hui.

Bart Lybaert (Belgique) 7 500 000 (125BB)

Il domine le clan francophone de la tête et des épaules : Veunstyle a interrogé celui qui ressemble fort à un futur grand nom du poker Belge, au terme d'un Day 5 éclatant. C'est par ici.

Benjamin Pollak : 5 715 000 (95BB)

Benjamin Pollak
"C'est quand même dingue, comment je run good..." Au terme d'une cinquième journée aussi rondement menée que les quatre précédentes, Benjamin Pollak ne pouvait s'empêcher de s'étonner de sa bonne fortune sur le Main Event. Sur LES Main Events : 27e en 2013, 3e en 2017, et... muni d'un tapis énorme à 109 joueurs restants de l'édition 2018. C'est Sylvain Loosli qui a tiré Pollak de sa rêverie : "Mais t'inquiètes pas ! Tu crois que les autres joueurs ils ne run pas good ? On en est tous là !" En plus de sa réussite, Benjamin Pollak dispose d'un autre facteur déterminant : son expérience sur le plus gros tournoi du monde, dont il disputera le sixième tour pour la troisième fois en six ans. On a vérifié : c'est un record, qu'il partage avec un seul autre joueur, Richard Robinson (13e au classement ce soir).

Sylvain Loosli (Team Winamax) : 3 165 000 (62BB)

Sylvain Loosli
Lui aussi connaît parfaitement le chemin, ayant rejoint le club très fermé des "November Nine" dès 2013. A l'époque, personne ne connaissait le spécialiste de cash-game online originaire de Toulon qui s'essayait pour la première fois à un gros tournoi live. Depuis, les choses ont changé : désormais un incontournable du circuit Highroller en Europe, Sylvain s'améliore d'année en année tel un bon vin. Aujourd'hui, son expérience lui a permis de ne pas tilter après un énorme setup entre ses Rois et les As de Frederik Jensen, puis de rentabiliser au maximum une enfilade de belles mains au cours des dernières heures de la journée.

Sean Marshall : 3 165 000 (53BB)

Sean Marshall
Le très sympathique Franco-Américain (né chez nous, puis parti là-bas) est resté hors de notre radar, faute de s'activer réellement à table, si ce n'était pour maintenant son capital de survie. Un double-up en toute fin de journée, juste avant la panne de courant, lui permet d'espérer un beau Day 6.

Antoine Labat : 2 015 000 (33BB)

Antoine Labat
Il n'a jamais eu beaucoup de jetons, mais il n'est jamais tombé dans la zone rouge non plus : Antoine Labat nous a démontré aujourd'hui qu'il savait parfaitement quoi faire avec un short-stack. Si d'aventure il trouvait quelques confrontations favorables en début de Day 6, on pourrait alors voir de quoi il est capable avec une profondeur plus grande.

Alexandre Réard : 1 640 000 (27BB)

Alexandre Réard
Il n'a pas vécu la journée qu'il aurait voulu. Ou plutôt "revécu" : il y a un an, jour pour jour, Alexandre Réard terminait le Day 5 du Main Event 2017 avec 6,1 millions, soit 76 grosses blindes. Des spots compliqués au kilomètres l'empêchent de tutoyer les mêmes sommets, mais avec 27BB, Réard reste néanmoins correctement armé pour espérer une remontée, lui qui sait mieux que la majorité du field comment gérer ce paquebot qu'est le Main Event.

Martial Blangenwitsch : 140e pour 57 010 $

Martial
Vers le haut, vers le bas, vers le haut, vers le bas : l'amateur a disputé beaucoup de gros coups aujourd'hui, parfois osés. Peut-être un peu trop ?

Pierre-Guy Gentil (Vainqueur KING5) : 167e pour 49 335 $

Pedro
Il aura rendu fier le reste des Flambeurs, les gagnants du KING5 2018, aussi bien par sa maitrîse du jeu short-stack que son agressivité lorsqu'il avait des munitions : pour son premier Main Event, son investissement de zéro euros se transforme en un chèque de presque 50 000 dollars !

Timothée Scotti (Qualifié Winamax) : 229e pour 42 980 $

Timothée
Pour son premier Vegas et son premier Main Event, l'expérimenté amateur a tenu tête aux pros américains et enthousiasmé les foules, nous les premiers. Le parcours du parisien, qui rêvait des WSOP depuis ses 21 ans et enchaîne les perfs live et online depuis deux ans, restera comme l'une des belles histoires du clan Français sur l'édition 2018 du tournoi.

Axel Hallay : 238e pour 42 980 $

Hallay
Désavantagé au niveau des jetons, le jeune grinder a sauté après avoir trouvé l'une de ses seules mains potables de la journée : un Roi-Valet qui se heurte à As-Roi.

Samuel Touil : 242e pour 42 980 $

Samuel Touil
Ban run pour ce visiteur de la Bobby's Room, après plusieurs journées passées avec un stack énorme. Le chip-leader du Day 1C perd une rencontre As-Roi contre As-Dame puis trouve un brelan se faisant contrer par une quinte. Il sortira définitivement après un face à face entre As-9 et deux Dames.

Eric Sfez : 275e pour 42 980 $

Eric Sfez
Agressif et imprévisible comme à son habitude, le joueur de backgammon a manqué un gros bluff avant de perdre un gros flip.

Mohamed Mokrani : 304e pour 37 705 $

Mohamed
Short-stack, le premier sortant Français du Day 5 a vu son As-Roi de coeur se heurter à une paire de Rois.

Le Day 6 débutera à 11h, heure de Las Vegas (20h en France). Allez les Bleus ! Et les Belges ! Enfin surtout les Bleus ! Mais on adore les Belges quand même.

Benjo