masquer le menu

Bart Lybaert : la force tranquille

- 10 juillet 2018 - Par Veunstyle72

Le Belge Bart Lybaert pointe en cinquième position au classement à 109 joueurs restants

Bart Lybaert
Fin du Day 5 : la coupure d'éléctricité a scié les pattes de tout le monde. On a profité pour partir à la rencontre du phénomène Belge, Bart Lybaert, Cinquième au classement au terme d'une journée vécue à rythme éfréné, et à quelques heures d'affronter les Diables Rouges Belges sur un terrain de foot ! Grand, costaud, mais tout aussi méchant qu'en ours en peluche, Bart vit sa vie à fond et sourit en per-ma-nen-ce. Un régal de joueur à suivre, surtout quand les journées sont aussi longues que sur le Main Event. Qui est ce jeune homme à l'air si insouciant, qui monte des pyramides de jetons depuis le début de l'été comme s'il s'agissait d'un jeu d'enfant ? Avec deux millions de dollars de gains en live depuis 2013, plusieurs perfs à six chiffres et deux bracelets manqués de peu en 2016 puis 2018, aurait t-on trouvé un futur successeur à Davidi Kitai ? Vous n'aurez pas toutes les réponses à ces questions dans cette interview, mais vous risquez tout de même de découvrir un sympathique personnage trop peu connu du grand public. Pour le moment...

Bart, comment se passe ce tournoi, raconte nous un peu !

Hier, sur le Day 4, c'était très dur. J'ai fait trois ou quatre gros fold pour sauver mon stack, et je suis tombé à 500 000 au plus bas. Mais je me suis battu et j'ai fini le jour avec 900 000. Et aujourd'hui, dans la première heure de jeu, j'ai gagné tous les coups sans showdown pour monter à 3 millions. Après ça, j'avais plus de 100bb et je pouvais de nouveau jouer mon jeu.

Pourrais-tu me citer une ou deux mains décisives dans ta journée ?

J'ai deux grosses mains justement. Sur la première, j'ai A9. Le joueur au CO relance à 100 000. Moi je suis au bouton, je le 3-bet à 300 000, il paie. Je trouve alors un flush draw sur un flop QT5 et après mon c-bet, l'adversaire m'a check/raise à tapis pour 1,2 million. J'ai call, il avait JJ. Je trouve une trèfle tout de suite à la turn, pour passer de 4,5 millions à 6 millions de jetons. Et deux coups après, c'est plus simple, j'ai gagné AA contre KK, contre un joueur qui avait 2,5 millions. Et je suis monté à 8,5 millions. Au plus haut, j'ai eu 10 millions aujourd'hui. 

C'est quoi, le style Bart Lybaert ?

J'ai l'image d'un joueur agressif, et souvent, quand le pot est grand, je veux l'avoir. Je ne suis presque jamais en bluff quand je fais grossir les pots. Les gens me croient fou parce que je relance beaucoup préflop, je 3-bet aussi pas mal, mais une fois postflop, je ne joue pas si agressif. Peut-être plus qu'agressif que la moyenne, mais je suis moins fou que ce que les gens pensent. 

C'est pas toi le plus fou des Belges alors ?

Ah des Belges... hum peut-être ouais ! Ah non, c'est Davidi Kitai en fait, bien sur !

C'est quoi la ta technique à toi pour monter des jetons sur le Main Event, un tournoi si très particulier ? Ce n'est pas un EPT, un WPT ou autre, c'est le Main Event des WSOP, quoi !

C'est mon quatrième Main Event, et c'est la première année ou je monte des jetons ! D'habitude je bust lors du Day 3, avant l'argent. On ne peut pas dire que je suis un expert, mais cette fois, ça va mieux.

Bart lybaert
On te sent toujours super à l'aise quand tu joues Bart, c'est quoi ton secret ?

En vérite, je me suis mis au sport. J'ai un ami qui m'a dit que je devais m'y mettre, sauf que je n'en avais jamais fait avant. Et maintenant, c'est séance de sport tous les jours ! Ça me relaxe quand je suis à table, et ça m'a beaucoup aidé par exemple sur le Marathon Event [Bart s'est incliné 3e sur 1637 inscriptions pour 290 000$ de gains, NDRL]. Pour le mental, c'est super important, et c'est quelque chose que je ne faisais pas du tout avant.

Est-ce qu'on peut dire que cette année, en terme de résultats, que c'est ton meilleur Vegas ?

Ah oui, bien sur ! 4e passage ici, 3e année ou je décide de tout jouer. Il y a deux ans, j'étais en tête du leaderboard, mais je n'ai pas gagné beaucoup d'argent, quelque chose comme 50 000€ de bénéfice, j'avais beaucoup de min-cash. L'an dernier, je suis parti perdant, et cette année, c'est mieux.

Voire peut-être beaucoup mieux ! On peut parler de l'année de la confirmation ?

Disons qu'en aout dernier, j'ai réalisé mon plus gros cash à l'Estrellas de Barcelone [3e pour 368 000€] : depuis cette date, j'ai gagné plus d'argent en un an que sur mes cinq années précédentes de poker. 

Comment expliques-tu ça ?

Je pense que maintenant, j'ai l'expérience. Je joue depuis 2013, la jeunesse a un peu disparu. Je suis moins foufou qu'avant, je me sens plus à l'aise à table. Pas de stress, rien. Alors qu'avant, c'était très différent.

Là, on joue pour 8,8 millions de dollars, tu penses qu'il y aura un peu de stress à un moment donné, ou jamais ?

J'espère jamais ! Après, je me dis qu'à ce stade du tournoi, on ne peut que gagner de l'argent de toute façon, tout ce qu'on vit maintenant, c'est du positif, de l'extra. L'argent, je m'en moque un peu. Je veux surtout pouvoir faire ce que je veux tous les jours de ma vie. Et que j'ai un million, huit millions ou 500 000€ sur mon compte, l'essentiel, c'est que je puisse subvenir à mes besoins pour les trois mois suivants, après ça, je suis très heureux ! Même si je ne gagne pas, même si je bust maintenant, ce n'est pas grave. On gagne déjà beaucoup d'argent, et c'est très bien comme ça.

Tu t'es fixé des objectifs sur ce Main Event ? 

D'abord la table finale, et après c'est la victoire, bien évidemment.

Tu t'imagines champion du monde, avec ta tête placardé sur les grandes affiches installées dans le Rio ? 

Je vais te dire, je suis inscrit sur Instagram depuis deux ans, et je n'ai encore jamais posté de photo. J'ai toujours dit que j'allais attendre le bon moment pour poster ma première photo, et je pense qu'une photo de champion du Main Event, c'est pas mal pour commencer ! 

Admettons que tu gagnes le Main Event cette année, que vas-tu faire de tout cet argent ?

Ouais, j'ai un projet très précis : je prends un vol direction Ibiza et je fais la fête ! On me trouvera là bas jusqu'au début du prochain festival de poker à Barcelone, au mois d'aout !