masquer le menu

36 tricolores dans les places payées

- 8 juillet 2018 - Par Benjo DiMeo

Français ITM Main Event 2018
Ils étaient 67 sur la ligne de départ du Day 3 parmi 2 786 compétiteur (et même 68, si l'on compte Sean Marshall, expatrié Américain ayant conservé son passeport Français, que nous avons repéré en toute fin de journée) : au final, ils auront été 35 à tenir la distance tout au long des dix heures de la journée, et reviendront lundi au Rio pour entamer une nouvelle phase du tournoi. Félicitations à tous les Français ITM dans le Main Event ! Et, tout de même, un gros "GG" à ceux dont le parcours s'est arrêté avant la bulle, et qui ont manqué ce moment toujours magique, comme Michel Abécassis, Nicolas Cardyn, Erwan Pecheux, Damien Cayet, Nicolas "Woody All In"...

Eric Sfez a confirmé ses excellentes disposition de la veille : on retrouve ce joueur au style agressif et aux méthodes atypiques en tête du clan Français pour la deuxième journée consécutive. Il est rejoint par un Martial Blangenwitsch en feu tout au long du Day 3, et un Timothée Scotti qui a rendu fier tous les joueurs Winamax en tenant tête à nombre de pros reconnus aujourd'hui.

Autre ascension fulgurante aujourd'hui : celle de Moundir. Notre aventurier préféré atteint les places payées pour la première fois en deux participations avec l'art et la manière, ayant remporté nombre de gros pots en succession - à un moment, on l'a même vu au dessus du million. Ce résultat est déjà une très belle performance en soi pour notre WIP, pour qui le Main Event représente une sorte de Graal depuis qu'il s'est pris de passion pour le poker, mais vu la hauteur de son tapis, on peut parier que son histoire est loin d'être terminée.

Pas mal de visages familiers peuplent le classement ci-dessous (encore incomplet, mais cela sera corrigé très vite) : Laurent Polito, le serial-qualifié Winamax Alexandre Amiel, Sylvain Loosli, un Victor Choupeaux qui a souffert aujourd'hui, Alexandre Réard, Patrick Sacrispeyre... Et aussi pas mal de "nouveaux" qui signent leur premier ITM sur le plus beau tournoi du monde - nous avons déjà pu faire connaissance avec plusieurs d'entre eux. Les vainqueurs du KING5 intègrent deux de leurs membres au classement, et le finaliste de l'édition 2017 Benjamin Pollak entame un second deep run consécutif.

Team Winamax
Mustapha Kanit, Sylvain Loosli, Moundir, Joao Vieira, Davidi Kitai et Alexandre Amiel


Bref, du beau monde, et si l'on ajoute la présence de trois des étrangers du Team Winamax (et une quantité industrielle de grands joueurs du monde entier), dont un Davidi Kitai et un Joao Vieira très en forme aujourd'hui, on obtient largement de quoi saliver d'avance à l'aube du quatrième tour. Mais attention : les short-stacks sont nombreux parmi les Français ! Avec des blindes à 3 000 / 6 000 en début de Day 4, nous comptons au moins dix représentants avec 20BB ou moins.

Note : les tapis ci-dessous sont pour la plupart approximatifs, ayant été relevés durant la période de "main par main". Dès ce soir, nous publierons les chiffres issus du classement officiel.

Eric Sfez 1 326 000
Martial Blangenwitsch 1 100 000
Samuel Touil 1 030 000
Timothée Scotti (Qualifié Winamax) 840 000
Axel Hallay 800 000
Moundir (WIP) 750 000
Laurent Polito 450 000
Alexandre Amiel (Qualifié Winamax) 400 000
Carole Agostini 380 000
Anthony Kazgandjian 365 000

Sylvain Loosli (Team Winamax) 350 000
Pierre-Guy Gentil (Vainqueur KING5) 345 000

Benjamin Pollak 260 000
Freddy Caisson 245 000
Samy Charni 230 000
Victor Choupeaux 210 000
Samy Boujmala 210 000
Alexandre Saulnier 170 000
Alexandre Réard 130 000
Franck Eburderie 103 000

Nesrine Reilly 95 000
Michel Pomaret 90 000
Patrick Sacrispeyre 85 000
Felix Merdinguer 80 000
Romain "Le-Capitaine" (Vainqueur KING5) 75 000
Alexis Fleur 60 000
Jérémy Saderne 55 000
Aurélie Reard 55 000
Antonin Teisseire 45 000

Et aussi : Mohamed Mokrani, Nicolas Noguera, Joseph Teanotoga, Smain Mamouni, Antoine Labat, Kamel Boukhalfa (Qualifié Winamax), et Sean Marshall.

Eliminés hors des places payées : Florian Ribouchon, Nicolas Cardyn, William Reymond, Thomas Cazayous, Mathieu Rabalison, Michel Abécassis, Serge Chechin, Manuel Bevand, Pascal Rabany, Vincent Lahalle, Erwann Pecheux, Frédéric Bertrand, Paul-Pires-Trigo,
Nicolas Pons, Vincent Grignon, Tristan Forge, Damien Cayet, Mickael Boulalavong, François Tosques, Julien Ponche, Fabien Perrot,
Nicolas Dumont, Clément Genon, Christopher Chaudey, Johan Schmitt, Guillaume Dupuy, David Benyamine, Philippe Narboni, Benjamin Chalot, Richard Quessette, Yorane Kérignard, et Boris Martin.

A l'international
Ben Yu 1 040 000
Chris Moorman 969 000
Phil Ivey 827 000
Ludovic Geilich 760 000
Brian Yoon 758
James Obst 615 000
Kristen Bicknell 565 000
Antonio Esfandiari 499 000
Shaun Deeb 474 000
Ivan Luca 425 000
Manig Loeser 384 000
Loni Harwood 318 000
Dominik Panka 307 000
Barry Greenstein 262 000
Joe Cada 211 000
Tom McEvoy 207 000
Johnny Chan 162 000
ainsi que Patrik Antonius.

Tableau de bord
1 182 joueurs restants (sur 7 874 au départ)
Blindes : 3 000 / 6 000 ante 1 000
Tapis moyen 333 000
Prix assuré : 15 000 $

Rendez-vous à 20h (11h à Vegas) pour la suite du Main Event ! En parallèle se tiendront deux finales :

La finale de l'Event #66 (NLHE 1 500$) avec six ricains que je ne connais pas, et plus de 300K$ à la gagne.
La finale de l'Event #67 (PLO Bounty 1 500$), sans Romain Lewis, qui signe tout de même sa meilleur perf sur un tournoi de Omaha : 23e pour 3 946$, plus un paquet de bountys récoltés !

Il y aura aussi la "suite du début" du Little One Drop (Day 1C et Day 1D) et le coup d'envoi d'une autre épreuve de PLO, à 3 000$ cette fois. Bref, une journée bien chargée, mais on va surtout se concentrer sur le Main Event. On vous laisse avec cette courte mais magique vidéo montrant l'un des meilleurs joueurs du monde au moment de réaliser qu'une pause de vingt minutes va avoir lieu juste avant la bulle. Phil Ivey est un joueur de poker comme les autres, finalement.