masquer le menu

Joyeux bordel !

- 8 juillet 2018 - Par Flegmatic

Matthew Hopkins est le bubble-boy du Main Event 2018, au milieu d'un délicieux foutoir
36 Français - au moins - atteignent les places payées
4 membres du Team Winamax sont au Day 4
Main Event Day 3 - Level 15 (2 500 / 5 000 ante 500)

Bulle
De la même manière qu'une finale de n'importe quelle compétition sportive ne vaut que pour être gagnée, une bulle, a fortiori celle du Main Event ne vaut que pour être franchie. Et si vous demandez leur avis aux 1 182 joueurs qui sont entrés dans les places payées ce soir, ainsi qu'aux quelques centaines de croupiers, superviseurs, membres du staff et des médias, la bulle du Main Event 2018 ne fut ni meilleure, ni pire qu'une autre. À défaut de nous avoir offert du suspense (aucun bad beat encaissé, et, parmi les quelques coups à tapis, un As-Roi qui bat deux Dames et la rencontre de deux paires d'As), elle nous a au moins donné son lot d'animations. La faute, comme souvent, à des joueurs indisciplinés, qui ont eu bien du mal à respecter la consigne leur stipulant de rester sagement assis à leur table - n'est-ce pas Alexis Fleur ?

Bulle Feature Table
Alors qu'une seule élimination nous séparait de l'ITM, il a fallu patienter durant une absurde mais nécessaire pause de vingt minutes - avec l'augmentation des blindes, l'organisation a dû procéder à un chiprace des jetons de 500 (saluée par les huées des joueurs , même ceux qui n'avaient rien compris à ce qu'il se passait) avant que le jeu ne puisse reprendre. C'est finalement sur l'une des tables TV extérieures que tout s'est débloqué : là, un certain Matthew Hopkins a cru bon de 3-bet shove son As-5 off pour ses huit dernières blindes et est tombé contre le As-Dame de Bryce McVay.

Bulle Matthew Hopkins
Comme le veut la tradition, Hopkins s'est vu remettre, par le directeur de tournoi en chef de ces WSOP Jack Eiffel, son siège d'une valeur de 10 000 $ pour le Main Event 2019. Un lot de consolation auquel n'a pas eu le droit Sam Taylor, sorti quelques minutes auparavant - brelan contre full ! - et qui repart de ce Big One bel et bien brocouille (comme on dit dans le Bouchonnois). Applaudissements nourris, scènes de liesse diverses et variées (voir ci-dessous), séance de bagging et direction la sortie de l'Amazon Room, histoire de profiter d'une nuit de sommeil qui sera forcément bien trop courte, avant de refaire le chemin inverse pour être de retour à son siège dimanche à 11 heures. On vous laisse savourer ce moment en images avec le Facebook Live signé Veunstyle.

LE FACEBOOK LIVE DE LA BULLE

Bulle


Bulle


Bulle People


Axel Hallay Bulle


Tournée


Jetons

 

Survivre
Survivre à un coin-flip à la bulle : la plus délicieuse des sensations

Que faire quand on rentre dans l'argent ? On vous donne la check-list

Lever les bras
1/ Lever les bras bien haut est un bon début.

Applaudir
2/ Applaudir, comme Franck Eburderie, est au-to-ma-tique.

Romain
3/ N'oubliez pas de faire des check de bro avec vos adversaires, vous venez de passer une journée entière à stresser en leur compagnie.

Joao
4/ Allez-y, checkez bien tout le monde, il ne faudrait pas oublier quelqu'un, ça ferait mauvais genre.

Les proches
5/ Vos proches se demandent depuis un moment si vous avez fini par passer cette foutue bulle. Vous pouvez enfin les appeler, et pourquoi pas Facetimer en direct, histoire qu'ils profitent à distance de l'ambiance phéniménale de ce moment unique dans l'année d'un joueur de poker.

Bulle
6/ J'espère que vous avez pensé à appeler le serveur dix minutes plus tôt, histoire qu'il arrive pile au bon moment le plateau rempli de bières.

Photo
7/ Après, il sera temps de prendre en photo votre stack pour le publier sur les réseaux sociaux, ou dans votre groupe Whatsapp de potes de poker, comme le fait Anthony Kazgandjian.

Pedro
8/ Après tout cela, il sera temps de sourire pour l'objectif des reporters Winamax et, pour certains, se dire qu'on vient de vivre la meilleure journée d'anniversaire qui soit. N'est-ce pas, Pedro du KING5 ?

Mec Fatigué
9/ Pour certains, il était temps que la journée se termine. Et pour nous aussi d'ailleurs. Sauf que nous, on a encore un peu de boulot...