masquer le menu

Ceci n'est pas une conclu

- 7 juillet 2018 - Par Benjo DiMeo

Centre de convention du Rio, Las Vegas. La salle de presse des World Series of Poker se vide à toute vitesse. Le Day 2C du Main Event s'est achevé une demi-heure plus tôt. Il est 23h31 est l'heure est grave : tentant d'ignorer le bruit ambiant (histoires de bad beat, vidéos regardées avec le son plein pot, télé branchée sur une redif d'un vieux Federer-Djoko à Wimbledon), trois couvreurs Français sont penchés sur leur dernier article de la journée.

Salle de presse
- Quelle plaie, ces bilans de fin de journée. Je vois pas pourquoi on se fait chier à les écrire. On a déjà passé dix heures à raconter du poker, et il faut encore faire un résumé ? En plus, personne ne les lit, c'est toujours trop long. Les gens, une fois qu'il sont maté le chip-count et les photos, ils passent à autre chose.
- C'est pas faux. Et je t'avoue que j'ai pas spécialement envie de traîner deux heures sur cette conclu ce soir : on vient de se taper cinq jours de suite, et on est à peine sortis du Day 2. Cinquante heures de poker ! Les joueurs du Main, eux, ils n'en sont qu'à vingt heures.
- La prochaine fois, tu n'as qu'à t'inscrire au lieu de couvrir, ça règlera le problème. Bon, elle va pas s'écrire toute seule, cette conclu. On met quoi ?
- Commence par les chiffres, faut toujours commencer par les chiffres. Y'avait 3 480 joueurs au départ à onze heures, il en reste combien à minuit ?
- Merde, j'ai oublié de compter le nombre de tables à la fin. Attends : hier, il y a eu 55% d'éliminés. Suffit de calculer. Dans un tournoi de poker, la structure règne en maître : aucune raison que le pourcentage ne soit pas respecté une fois de plus.
- OK, il ne doit pas rester plus de 1 700 joueurs, alors. Dans le tas, combien il reste de Français ?
- On en avait compté 90 au départ, faudra préciser que c'est un record, et en plus il y en a un ou deux qui sont venus se rajouter in extremis, ils étaient notés comme Américains dans le chip-count. Si tu appliques la règle des 55%, il nous en reste une quarantaine.
- Marrant, on a réussi à en compter 44 en fin de journée. Vu le nombre de joueurs qu'on ne connaissait pas du tout, ou pas bien en début de journée, ça serait drôle d'avoir réussi à tous les choper, comme hier. On verra bien quand le classement officiel sera publié. En tout cas, tu peux direct mettre nos chip-counts dans un post dédié. Puisque c'est la seule chose que les gens vont lire...
- Des gros stacks ?
- Eric Sfez semble être en tête du clan avec 551 600. 275 blindes ! Il a joué des coups à la Eric Sfez. Pas du tout GTO, j'adore ! C'est bien qu'il reste encore des joueurs prêts à tenter des coups de folie. Derrière, Victor Choupeaux. Le bon vieux Choop, il a failli bust hier contre un mec qui a heureusement eu la bonne idée de passer un full gagnant. Aujourd'hui, il se retrouve à la table du même mec, un hasard de dingue ! Il m'a dit qu'il avait marché sur l'eau toute la journée.
- Un gars sûr. Il termine toujours avec un gros stack ! Et le chip-leader du Day 1C, Samuel Touil ? Il a spew ?
- Non ! En tout cas pas encore. Ca fait toujours un peu peur quand un mec comme lui a plein de jetons. Ca peut descendre aussi vite que ça a monté. Mais là, il m'a juste dit qu'il avait chuté à 100 000 avant de finalement remonter à 300 000. Retour à la case départ, quoi !

WSOP
- Du côté des short-stacks, Pollak et Davidi m'ont dit un truc intéressant : avec le désert de cartes qu'ils ont traversé, ils auraient pu sauter cinq fois chacun aujourd'hui, si ils avaient reçu les mêmes cartes dans un tournoi normal. Davidi, par exemple, il a fait trois fois deux paires contre deux paires supérieures. Il a réussi à payer une fois, il a payé perdant les deux autres. Mais il est là. Comme a dit Antonin : "Ce tournoi, on le balance pas !" Tonin, il était tombé à 15 000, il finit à 120 000. Il s'est un peu fritté avec un mec, d'ailleurs, mais rien de grave.
- Pollak était giga blasé, ça m'a fait un peu de la peine. Il a fait troisième l'an dernier, et là il se plaignait que c'est trop long. Dès le Day 2 !
- Peut-être qu'il aimerait bien commencer direct en finale. Enfin, il a été card dead. Sinon, y'a eu des grosses surprises ? Genre, un gros stack qui explose, ou un short qui remonte ?
- Pas vraiment ! Dans notre liste de Français du jour, le plus gros stack à avoir sauté, c'est Julien Polge : il avait 200BB ce matin, mais des mecs avec 200BB qui sautent, y'en a eu un paquet aujourd'hui.
- Faut penser à faire la liste des bustos : ElkY, Paul Guichard, François Pirault, Lorenzo Lavis, JP Bet, Pierre Merlin, Thi Nguyen...
- Ouais, on en a une vingtaine de confirmés. Y'en a quelques-uns où je suis pas sûr, genre Woody All In, notre fan de Barry White préféré.
- Sinon, Florian Ribouchon a changé. Il n'a commandé qu'un cocktail de la journée, et c'était tout à la fin. Peut-être pour ça qu'il finit à 251 000. Et j'ai discuté avec Timothée Scotti, le mec que j'avais rencontré à Clichy l'an passé, il avait fait runner-up de La Fièvre. Le chemin parcouru, c'est ouf ! Il a monté un gros stack. Ca me fait rêver...
- Tente les sats, j'te dis ! Les couvreurs ont eu droit au bonheur l'an passé... En parlant du WiPT, le runner-up de cette année est encore là ?
- Il est là. Et Vincent Lahalle, on a des nouvelles ?
- La Halle aux Vêtements ?

WSOP
- Bon, j'espère qu'on verra son nom sur le chip-count officiel demain matin. Faudra parler aussi de Yorane Kérignard. Le guerrier discret ! Je l'ai croisé à chaque pause de la journée, à chaque fois il me disait qu'il perdait du terrain. Mais il s'est battu : il aura 45BB demain.
- Putain, cette structure, c'est quand même le pied. Qui d'autre, de connu ? Polito, Réard, Saderne, Benyamine  ?
- Tous là. Et Manub aussi ! Je l'ai vu en début de journée, je l'ai perdu, les tables cassaient trop vite dans la Pavilion. J'étais tout content de le retrouver à cinq minutes de la fin. Il m'a dit qu'il était tombé à 17 000 au troisième niveau, il a chatté un coup, puis il a pu continuer à jouer. Il est dans la moyenne. J'aimerais bien qu'il claque une petite perf, notre retraité.
- Pour le paragraphe Team Winamax, on a quoi ?
- Adrian Mateos Diaz qui se mange les As et loupe un gros tirage, on le reverra bientôt pour les très gros tournois de la fin des WSOP, Davidi Kitai qui est resté super patient, il m'a dit qu'il était content malgré ses 22BB, et Sylvain Loosli qui triple sur la journée, tout le travail a été fait dès le début, plus ou moins.
- OK, ça va aller vite. On aura sept pros du Team au Day 3, la moitié des partants, c'est un bon score quand on pense qu'il ne reste que 35% des inscrits au total.
- Après, il faudra parler de ce qu'il s'est passé à l'international. On avait pas mal de grosses stars aujourd'hui.
- Phil Ivey est passé, et même très bien passé : il figure presque tout en haut du classement. Le plus étonnant là-dedans, c'est qu'il a passé presque toute sa journée planqué dans la Brasilia au milieu des randoms, à faire ses piles de 10 de fishou. Mais il a bien fait le boulot. Normal, en même temps.
- Et les Argentins sont pas mal aussi, Ivan Luca et Damian Salas ont plus de 300 000. Il en faudrait encore un en finale, ils ont bien mis l'ambiance l'an dernier. Et sinon : Ludovic Geilich et Loni Harwood ont des gros stacks, je les ai dans ma draft !
- A la fin, j'ai croisé Eugene Katchalov, Barry Greenstein, James Obst, Chris Moorman... tous au-dessus de la moyenne : il n'y a qu'à se baisser.
- J'ai vu Cliff Josephy perdre le pot du chiplead en fin de journée. Il souriait parce que ESPN était là, mais je peux te dire que ça bouillonnait à l'intérieur. Du coup, j'ai chatté le chipleader je crois: Ignacio Sanchez, un Américain, avec 630 000.

Amazon Room
- Qu'est-ce qu'on a vu de fun, aujourd'hui ? C'était cool d'être à côté de Davidi Kitai quand l'arbitre a sifflé la fin de Belgique-Brésil.
- J'ai vu passer un tweet de dingue. Aparemment, un mec a sauté... Et a été réintégré dans le tournoi !
- C'est impossible, ça.
- Si : il était drawing dead dès le turn, mais quand le croupier a retourné la rivière, ils se sont aperçus que la rivière et les cartes suivantes étaient face visibles. Le superviseur a décidé que le coup était annulé, le mec a récupéré tous ses jetons, il a fallu aller le chercher, il était déjà parti.
- Dingue. Il a passé le Day 2 ?
- Tiens toi bien : il s'est retrouvé à tapis avec deux Rois contre Roi-Dame sur Roi-Dame-Dame. La dernière Dame est tombée !
- Il va passer le reste de sa vie à raconter cette journée. Du côté des Champions du Monde ? Il est là Varkonyi, le mec qu'on oublie le temps ? C'était bien de ressortir l'anecdote de 2002, quand il a rasé la tête d'Hellmuth qui ne croyait pas à sa victoire.
- Varkonyi et Hellmuth seront au Day 3 ! Ce bon Robert a plus de 200 000, mais ça s'est un peu moins bien passé pour Hellmuth en table TV, il finit en dessous de la moyenne, après avoir touché des carrés toute la journée. Je sais pas comment il se démerde.
- Varkonyi, j'aimerais bien le voir tenter un bluff un jour, juste pour faire un titre rigolo, mais il est beaucoup trop nit.
- Ha, tiens, Woody All In vient de répondre à mon texto. 75 000 pour le Day 3 ! 37BB.
- Et les meufs ? C'est important, les meufs. Vous seriez gentils de pas oublier Daria Feshchenko avec 89 000, la petite Brésilienne Bruna Unzueta avec 120 000, et la Polonaise Renata Colache avec 90 000. Et nos deux Françaises Aurélie Réard et Ness Kourdourli sont passées.
- On n'oubliera pas, Steven. Bon, grosse journée demain ! Le Day 3, on sait pas encore trop si on aura la bulle en fin de journée, ou en début de Day 4.
- Je penche plutôt pour le début de Day 4. Il y a 1 182 places payées, et environ 2800 joueurs au départ. Faudrait un sacré écrémage pour y parvenir en seulement cinq niveaux.
- Tant mieux, je préfère attaquer la bulle en début de journée, quand je suis encore relativement en forme. C'est toujours mon moment préféré du Main Event.
- Sinon, y'a le Little One Drop à 1 111$ qui débute demain. En même temps que le Main Event, je crois qu'ils se sont un peu chiés sur le coup, ça va être le bordel, les pauses vont être en même temps, y'a plein de joueurs qui se plaignent déjà. Et puis il y aura normalement la finale du side à 1 500$, mais vu qu'il reste encore 36 joueurs à une heure du mat je sais pas s'ils réussiront à aller jusqu'au bout demain. Il y a aussi le Day 2 du Omaha, on verra si Romain Lewis et Ivan Deyra ont passé le premier tour.
- Il reste Gaëlle sur le 1500, non ?
- Oui. On va peut-être vivre un très beau truc demain.
- Génial. Il ne reste plus qu'à l'écrire, cette conclu. Qui s'y colle ?
- Arrête tes conneries. On sait très bien que tu nous a refait le coup de la conversation en guise de conclu, t'es en train de taper depuis une heure, elle est faite, cette conclu. T'as tenté ça pour aller plus vite, mais ça t'a quand même pris une heure et demie. Maintenant, arrête de taper, souhaite une bonne journée au lecteurs, donne leur rendez-vous à onze heures, 20h en France, et on se casse d'ici.
- OK.