masquer le menu

Level 9, sur les Side Events, c'est la teuf

- 7 juillet 2018 - Par Flegmatic

Main Event Day 2C - Level 9 (600 / 1 200, ante 200)

Gaëlle, lève toi

Gaëlle Baumann

Cela fait bien longtemps que le Main Event a déserté la Zone Tan de l'Amazon, poussé par le Day 2 d'un de ces petits tournois à 1 500 $ qui nous aurait pu nous paraître négligeable à côté du Big One, si Gaëlle Baumann ne s'était pas mise dans l'idée de réaliser un nouveau deep run de choix. Aux dernières nouvelles, O RLY compte 175 000 jetons, soit près de 60 blindes, alors qu'il ne reste plus que 72 joueurs sur les 1 351 au départ. Au moment de notre passage à table, l'Alsacienne a une fois de plus mis la main au milieu, en remportant un pot 3-bet par son voisin de gauche. Sur 74JQ4, le flop a été checké, avant que notre Pro ne mise 14 900 au turn et 39 000 river, faisant passant son adversaire.

Kenny Hallaert - Gaëlle Baumann

"Hier, je me suis retrouvée crippled à cinq blindes, raconte Gaëlle. J'ai dû ensuite faire tapis une dizaine de fois pour remonter à 16 blindes. Aujourd'hui, j'ai doublé tout de suite avec As-9 sur 10-6-3-2-As, bouton contre BB. Ensuite, le même mec shove au bouton avec Dame-7 off alors que j'ai Roi-Dame suité et il m'a même fait doubler une troisième fois. Il open encore au bouton, je 3-bet avec une paire d'As, et il shove après mon c-bet sur Valet-6-2 (dont un carreau) avec 107 pour deux backdoors rien." Après quatre min-cash valant un peu moins de 10 000 $, Gaëlle se verrait bien boucler son Vegas avec un petit bracelet au poignet et 323 472 $ dans le porte-monnaie. Pour l'instant, elle est assurée d'empocher 4 092 $ et devra se méfier du November Nine Kenny Hallaert, assis juste à sa droite. Sont également toujours en course sur ce tournoi, le stakhanoviste et spécialiste des perfs de dernière minute Jimmy Guerrero ainsi que le Canadien Mark Radoja.

Pot for bounty

Pavillion White

Puisqu'on y est, faisons le point complet sur les Side Events qui se déroulent actuellement au Rio. Depuis 15 heures, toute la partie White de la Pavillion Room est occupée par un tournoi qui en profite pour faire son apparition au programme des WSOP, une épreuve de Pot-Limit Omaha à 1 500 $ en format Bounty, récompensant chaque joueur d'un petit jeton de 500 $ pour toute élimination réalisée. Après 5h30 de jeu et encore 2h30 pour s'inscrire, 802 entrées ont été recensées, dont celle d'un certain Romain Lewis qui est allé se croustiller ce petit donkament. Et pourquoi pas comme on dit.

Anecdotes, statistiques et citations à la con

Antonin Teisseire

Oh tiens, Antonin Teisseire ! Ça va 'Tonin ? "Non." D'accord, merci T'onin. Précisons quand même que le vainqueur du WPO 2016 avait 85 000 devant lui après avoir commencé le Day avec 110 000.

Thomas Cazayous
"Je suis content que ma table ait cassé. Non seulement, en table TV c'est beaucoup plus lent, mais en plus il prenait tellement temps pour jouer..." - Signé : un Thomas Cazayous qui ne gardera pas un grand souvenir de son passage en table TV extérieure aux côtés de William Kassouf.

"C'est la dernière fois que je joue un tournoi qui dure huit jours.... Pfffff...." - Signé : un joueur semble t-il pas du tout satisfait de son stack de 40 000 en milieu de Day 2. Pourtant, il était en finale l'an passé. "Les trois premiers jours ne servent à rien dans cette épreuve."