masquer le menu

La plus belle des secondes fois

- 4 juillet 2018 - Par Flegmatic

Main Event - Fin du Day 1B
La tendance de participation à la hausse semble se confirmer
Tous les membres du Team Winamax engagés - six au total ! - passent la journée
Le clan français se fait encore discret...
Mais l'un de ses membres est chip-leader !

La foule
Sur le Main Event comme sur n'importe quel autre tournoi offrant de multiples journées de départ, le Day 1B fait figure de journée de transition. Après un Day 1A extrêmement attendu, qui permet de lancer les hostilités, et avant un Day 1C tout aussi excitant, qui apporte les réponses définitives à toutes les interrogations que l'on peut se poser (en plus d'un field d'une ampleure jamais vue le reste de l'année), le Day 1B ne peut jamais être autre chose qu'un indicateur de tendances, forcément crucial au sein du tournoi dans son ensemble, mais insuffisant par lui-même. Une affirmation peut-être d'autant plus vraie cette année, où l'inconnue qui entoure le Day 1C, programmé un 4 juillet, sacro-sainte journée d'indépendance aux États-Unis, n'a jamais été aussi forte.

Quoi qu'il en soit, ce Day 1B restera celui des interminables et ininterrompues files d'attente en direction des bureaux d'enregistrement des WSOP, de très tôt ce matin jusqu'à très tard cette nuit. En plus des retardataires qui attendent le dernier moment pour récupérer leur ticket pour le Main Event, elles regroupent une quantité astronomique de joueurs cherchant à participer au plus beau tournoi du monde à moindres frais, via l'un des nombreux satellites au programme. De quoi faire bourdonner à nouveau les couloirs du Rio, redevenus aussi vivants qu'une ruche en plein printemps.

Plus proche de nous, ce mardi est aussi celui qui a vu entrer les premiers qualifiés Expresso, trois joueurs aussi inexpérimentés en live que tendus à l'idée de se lancer dans le plus beau et le plus mythique des tournois de la planète. Beaucoup plus habitués à cliquer sur des boutons qu'à toucher des cartes et des jetons, GrégoryJean-Christian et Éric n'en menaient pas large au moment de prendre place à leurs tables et semblaient aussi nerveux que pleins de bonnes intentions. Du côté du Team Winamax, au lendemain d'un Day 1A qui a vu trébucher Guillaume Diaz, c'est tout simplement le carton plein. De Mustapha Kanit à Adrien Delmas en passant par Michel AbécassisPatrick Bruel, Pierre Calamusa et João Vieira, tous n'ont pas vécu la même journée (voir plus bas), mais s'offrent le droit de revenir mardi pour, a minima, quelques heures de bonheur en plus. Un tableau qui ne serait pas complet sans notre WIP en chef Moundir et notre serial qualifier online Alexandre Amiel. Que pourrait-on bien espérer de plus ? Un Français parmi les leaders de la journée peut-être ? Allez, c'est parti !

Smaïn Mamouni, un français chipleader du Day 1B ?

Smain Mamouni
Monté à 120 000 lentement mais sûrement pendant les quatre premiers niveaux de la journée, Smaïn Mamouni a connu le genre de coup dont on se souvient toute sa vie, un coup qui l’a propulsé vers les sommets du classement quelques minutes avant la fin de journée. Encore tout tremblant après avoir vécu l'un des moments les plus intenses de sa vie de joueur de poker, Smaïn me raconte le coup : « UTG, je relance à 1 300 avec AK, c’est payé en MP et la BB décide de squeeze à 7 500. Je paye et le troisième paye aussi. Je touche le tirage couleur max sur le flop Q35. La BB envoie 15 000 et je décide de relancer tout de suite à 40 000. Le joueur en MP envoie son tapis pour 85 000. La BB pousse aussi son tapis, il a genre 90 000. Je peux plus folder maintenant que j’ai mis autant dans ce coup. Je paye et les deux ont brelan. QQ chez la BB et 55 en MP. Je touche tout de suite le 9 sur la turn et ça tient. » Smaïn passe la barre des 300 000 jetons en prenant ce pot gigantesque et finira sa journée avec 311 600 jetons dans la besace, probable chipleader de ce Day 1B.

Smain Mamouni
Remis de ses émotions, Smaïn nous expliquera que c’est seulement la deuxième fois qu’il prend part au Main Event. La première fois, c’était en … 2008. Depuis, même si on le voit régulièrement sur le circuit européen (il a notamment remporté le WPT Deepstack de Marrakech pour 105 000 $ en 2017 et finit 4e du High Roller de l’EPT National de Monte-Carlo cette année), Smaïn ne trouvait plus le temps pour se rendre sur le vieux continent pendant les WSOP. Il semble qu’il ait bien fait de changer d’avis pour cette édition 2018. Conscient qu’un chipleader de Day 1 ne gagne pas souvent le tournoi, Smaïn arborait un grand sourire au moment d’évoquer sa journée, ravi d’avoir la chance d’avoir autant de munitions pour aborder sereinement la suite de l’épreuve. Même le croupier semblait tout heureux d’avoir contribué à son bonheur en lui offrant cette turn magique, il lui a même demandé un autographe et fait des selfies avec lui à la fin de la journée !

Le Team Winamax reçu six sur six

Le Team Pro
J’ai déjà fait des trucs compliqués dans ma vie (comme traduire un livre, ou me réveiller pour être à l’heure à l’aéroport), mais je ne connais pas grand chose de plus difficile que de réunir une équipe de joueurs de poker à la fin d’une journée de tournoi. Ceux qui sont arrivés les premiers au rendez-vous demandé par votre serviteur s’impatientent, et aimeraient bien rentrer le plus vite possible à l'hôtel. Ceux qui sont à la traîne (parce que leur table joue moins vite les cinq derniers coups de la journée, ou parce qu'ils doivent absolument aller aux WC séance tenante après s'être retenus pendant deux heures) se perdent dans la cohue, et sont injoignables au téléphone. L'enfer pour le couvreur qui aimerait prendre une belle photo souvenir avant d'aller taper son dernier article de la journée.

Notre tâche fut rendue encore plus ardue par une statistique on ne peut plus favorable au Team Pro : les six engagés de la journée on franchi avec succès leur premier tour ! Avec 49 000, Patrick Bruel se situe dans la moitié basse du tableau (tout comme Adrien Delmas), mais conservait une bonne humeur flamboyante après dix heures de jeu, nous régalant d'anecdote et admettant sans honte ne pas avoir joué son plus beau poker aujourd'hui. A l'autre bout du spectre, Michel Abécassis pouvait se montrer satisfait, avec presque 120 000 unités accumulés au terme d'une journée yoyo : "Je suis monté à 60, puis je suis tombé à 24, puis je suis remonté à 45..." C'est là qu'arrive un de ces coups joués d'avance : "Je 3-bet avec les As, je me fais 4-bet, bon, je paie juste... Flop : trois petites cartes, le joueur donk-bet à tapis. Payé, hein ! Il a deux Rois..."

Michel est devancé par un certain Moundir : combattif, n'hésitant pas à jouer franc du collier, notre WIP sera au Day 2 avec un gros stack acquis à la force du poignet. Seul joueur manquant à notre photo souvenir, Joao Vieira s'est constitué un tapis bien au dessus de la moyenne.

Plus de trente Français ont participé au Day 1B. Découvrez-ci dessous leurs positions chiffrées. Attention : cette liste n'est PAS exhaustive (il faudra attendre le classement officiel pour découvrir d'éventuels noms nous ayant échappé aujourd'hui), et pas mal de chip-counts sont approximatifs - les décomptes ont été faits durant la dernière heure de jeu, et ont pu évoluer entre temps.

Smaïn Mamouni 311 600
Alexis Fleur 180 000
Norbert Douilly 174 000
Nicolas Cardyn 145 000
Nicolas Noguera 122 000
Moundir (WIP) 120 000
Michel Abecassis (Team Winamax) 118 000
William Reymond 115 000
Julien Sitbon 103 000
Matthieu Rabalison 96 000

Michel Pomaret 82 000
François Tosques 75 900
Yann Brosolo 67 900
Ludovic Riehl 67 300
-- moyenne 66 000 --
Pierre Calamusa (Team Winamax) 66 000
Erwann Pecheux 59 900
Grégory Bénac 58 000
Jean-Christian Mauplot 54 600
Patrick Bruel (Team Winamax) 49 000

Adrien Delmas (Team Winamax) 48 000
Sarah Herzali 45 500
Alexandre Amiel 55 000
Kasher Soze 40 000
Antoine Saout 26 000
Ouri Cohen 20 000

Mustapha Kanit (Team Winamax) 135 000
Joao Vieira (Team Winamax) 86 000

Les blindes débuteront à 300 / 600 (ante 100) au départ du Day 2.

On les a vus et on les reverra

2 379 joueurs au total se sont lancés dans la bataille aujourd'hui (plus 10% par rappoirt à 2017), remplissant sans peine les salles Amazon et Brasilia, ainsi qu'une partie de la Pavillion. Parmi les 1800 et quelques survivants, citons...

 Andreas Klatt, la gagnante du Ladies Event 2017 Heidi May, le triple vainqueur de bracelets David Bach, le Champion EPT Frederik JensenKristen BicknellShaun Deeb, le revenant George DanzerKevin MacPheeChris FergusonMax Pescatori, le double Champion du Monde Johnny ChanChris Bjorin, Phil et Farah Galfond, Calvin AndersonEli Elezra, etc.

Mustapha Kanit & Jason Mercier
Jason Mercier a loupé deux bonnes heures de jeu en milieu de journée pour... Aller jouer une énorme partie de cash-game dans la Bobby's Room. L'Américain a fini par retrouver le chemin du Rio, de l'autre côté de l'autoroute I-15, pour quelques ultimes tours de table avec Mustapha Kanit. Le premier sera au Day 2 avec 62 600, le second avec 135 000. Pour sa première (et dernière ?) épreuve WSOP de l'été, l'Italien est bien rentré dans son match.

On les a vus et on ne les verra plus

Doug Polk, qui s'est pris un setup avec deux Dames contre deux Rois avant de se faire sortir, et dont les WSOP auront été plus que courts (un seul tournoi disputé).
Les Champions du Monde 2004 et 2006 Greg Raymer et Jamie Gold.
Un Noah Schwartz désabusé, victime d'un degen français non identifié.
Didier Luel, notre qualifié online Paul-François Tedeschi (une paire d'As craquée par Valet-10 qui trouve top pair au flop puis brelan au turn), Jérémie SardaSébastien ComelSandrine Wilhelm, Frédéric Delval et le poulain du Team PMU Jonathan Therme.
Le November Nine 2016 Kenny HallaertAnton Morgenstern, le Canadien au nom qui nous fera toujours rire Jean-Philippe Piquette ou encore Jason Sommerville.

Smain Mamouni
Un coup tombé du ciel qui vous fait passer chip-leader, cela vaut bien un cliché souvenir, n'est-ce pas Smain ?

Raz de marée en vue

File d'attente
Un tout petit apercu de la file d'attente à minuit. Cela va durer une bonne partie de la nuit : le Day 1C s'annonce MASSIF

Rendez-vous à 11h (20h en France) pour le coup d'envoi du Day 1C, assurément la plus grosse journée de poker live de la planète. A 20h15, Harper et Flegmatic seront en direct sur Winamax TV pour vous montrer en exclu les coulisses de Vegas.

Benjo, Flegmatic et Tapis Volant