masquer le menu

Sur la dernière marche, encore une fois

- 29 juin 2018 - Par Benjo DiMeo

Pour la troisième fois de sa carrière, Bruno Fitoussi manque de très peu un titre de Champion du Monde
L'expérimenté Joseph Couden remporte son premier bracelet
Event #53 : Pot-Limit Omaha Hi-Lo (Day 3 et finale)


Bruno Fitoussi
01h53 à Las Vegas. Les insomniaques ou les tombés du lit qui ont suivi notre fil Twitter tout au long de la nuit ont appris la nouvelle il y a un moment déjà : au terme d'une partie de plus de treize heures où il a longtemps tutoyé les sommets, après des centaines de coups de poker joués en haut, en bas, en scoop, en three quarters et autres wheels, après bien des émotions et retournements de situation, Bruno Fitoussi a rendu les armes en seconde place dans l'Event 53 face à Joseph Couden, un expérimenté joueur de cash-game (et détenteur de presque deux millions de dollars de gains en tournoi) ayant eu de son côté, comme l'expliquera Bruno après coup, la réussite autant que le talent.

Heads Up
Ainsi, l'un des ambassadeurs les plus acharnés du poker Français doit, à nouveau, se contenter d'une seconde place sur une épreuve des World Series of Poker, après avoir frolé le titre une première fois en 2005 (Razz) puis en 2007 (H.O.R.S.E. 50 000 $). Bruno avait entamé le duel avec un désavantage numérique certain (18BB contre 52BB), et son retard s'était ensuite creusé encore un peu plus, les cartes que recevaient le Français ne lui permettant pas de contre-carrer l'aggressivité de son adversaire Américain, qu'il connaissait déjà pour l'avoir affronté à plusieurs reprises sur les gros cash-games du Bellagio. Cependant, c'est chèrement que Bruno aura vendu sa peau, parvenant à doubler à pas moins de quatre reprises tout au long d'un duel étalé sur plus de deux heures, et s'accrochant fermement à ses derniers jetons.

Mike Matusow
La dernière journée de l'épreuve sera restée incertaine jusqu'au bout. Parti en 13e place à midi parmi les 20 derniers joueurs (sur un total de 935 inscrits), Bruno aura rapidement trouvé son rythme de croisière, remportant plusieurs gros pots lui permettant d'arriver en finale au poste de chip-leader. Un statut enviable, surtout lorsque l'on a affaire à des adversaires du calibre de Mike Matusow (photo), Eli Elezra ou Daniel Negreanu. Ce dernier ne trahira pas sa réputation, parvenant à survivre un bon moment malgré un tapis de départ de... une blinde ! Chip-leader à midi, Nathan Gamble sera le premier à sortir une fois la dernière table constituée.

En finale, Bruno se montrera patient et plutôt conservateur, ce qui vaudra ce bon mot à un Mike Matusow à la stratégie plus aggressive que d'habitude : "On dit souvent que je suis un foldeur pro, mais là, Bruno me fait passer pour un amateur !" L'incertitude allait continuer de planer une fois constitué le dernier quintet : les cinq stacks se tenaient dans un mouchoir de poche. Après la sortie de Christopher Conrad, Mike Matusow allait rendre les armes à son tour, mis au tapis par Bruno avec un combo "flush max / low max". Eli Elezra tentera d'orientera la discussion vers un deal. En vain : la pratique n'est pas officiellement autorisée par l'organisation des WSOP, et Bruno sera clair : "Je n'ai pas besoin de l'argent, j'ai une réputation, et j'ai envie de jouer !"

Eli Elezra
Même la timeline du tournoi fut frappée par l'incertitude ambiante. Ainsi, les règles stipulaient que la partie serait mise en pause pour la nuit s'il restait encore trois joueurs à la fin de la 30e heure de l'épreuve. Au moment où Eli Elezra donna ses derniers jetons à un Couden en grande forme tout au long du "duel à trois", il restait quatre minutes sur l'horloge. Rebelote une heure plus tard : le heads up allait quoi qu'il arrive être mis en pause au terme du Level 31. En fin de compte, Fitoussi et Couden auront disputé la dernière main du tournoi à deux minutes du couvre-feu...

Joseph Couden
Tandis que nous observions un Joseph Couden heureux et fourbu poser pour la photo souvenir devant un parterre d'amis bien fourni, j'ai demandé à Bruno si ce genre de résultat le poussait à revenir plus motivé que jamais, ou, au contraire, à faire une pause. "A part les 100 000 dollars de différence entre la première et la deuxième place, cela ne change pas grand chose", m'a t-il dit. "Je serai la demain, pour l'autre tournoi de PLO High-Low [au buy-in 6 fois supérieur, NDLR]. Je vais dormir normalement ! Tu sais, je joue depuis trop longtemps. J'aime encore jouer, je jouerai toujours, mais je ressens moins les émotions qu'il y a dix ans, en bien comme en mal."

"Je pense avoir joué mon meilleur poker possible", poursuit Bruno. "Et à un moment, quand j'ai réussi à revenir presque à égalité en heads up, j'y ai cru. Mais en face, il y avait un mec fort, agressif, et avec toutes les bonnes cartes."

Bruno Fitoussi
Avec cette nouvelle finale WSOP, Bruno Fitoussi tutoie désormais les deux millions de dollars de gains de carrière. Vous voulez mon avis ? Si on est capable d'arriver trois fois en duel pour un bracelet, alors ce foutu bracelet, on finira bien par le décrocher un jour.

Heads Up
Résultats - Event #53 : Pot-Limit Omaha Hi-Lo

Vainqueur : Joseph Couden (USA) 244 370 $
2e : Bruno Fitoussi (France) 150 990 $
3e : Eli Elezra (USA) 106 183 $
4e : Mike Matusow (USA) 75 708 $
5e : Christopher Conrad (USA) 54 738 $
6e : Kim Kallman (Finlande) 40 141 $
7e : Dustin Pattinson (USA) 29 862 $
8e : Gregory Jamison (USA) 22 541 $
9e : Daniel Negreanu (Canada) 17 268 $
10e : Nathan Gamble (USA) 13 429 $