masquer le menu

Énorme perf' pour Jérémy Saderne au Venetian

- 23 juin 2018 - Par Flegmatic

Le vainqueur du WiPT 2017 termine runner-up d'un 1 600 $ pour 364 573 $ !

Jérémy Saderne WiPT

En mars 2017, juste avant la Finale du Winamax Poker Tour qui allait lancer sa carrière.

Et si le plus gros résultat français de l'été nous venait d'ailleurs qu'au Rio ? Attention, nous n'avons pas la mémoire courte au point d'avoir oublié les victoires de Julien Martini et William Reymond, mais il est parfois bon de sortir la tête de ce centre de conventions dans lequel nous passons le plus clair de nos journées. Alors certes, on ne peut remporter de bracelet dans aucun casino du Strip, mais on peut s'en mettre plein les poches. C'est exactement ce qu'a fait Jérémy Saderne cette nuit au Venetian.

Depuis mi-mai, ce dernier est devenu le paradis des grinders mid-stakes, grâce à son DeepStack Championship Poker Series, un festival de 128 tournois (!) aux buy-in résolument friendly, compris entre 200 et 1 600 $, qui se concluera du 25 au 30 juin par un Main Event à 3 500 $. Surtout, les organisateurs ont décidé d'appliquer des dotations garanties parfois très généreuses sur une poignée de tournois phares, ce qui n'a pas été sans engendrer quelques gros overlays. La personnalité du propriétaire du Venetian, Sheldon Adelson, farouche opposant au retour du poker en ligne aux États-Unis, le déplacement de la poker room dans une sorte de hangar en dehors du casino lui-même et une concurrence peut-être plus féroce que jamais cet été à Vegas, sont autant d'éléments explicatifs de ces quelques trous d'air. Trois points détaillés à l'origine par mon confrère espagnol Álex Hernando sur le forum Poker Red (en espagnol, donc).

Table Finale Venetian Saderne

Ça, c'était pour la mise en contexte. Retournons maintenant au jeu à proprement parler et au tournoi qui nous intéresse, un 1 600 $ étalé sur cinq jours, qui proposait trois Day 1, et qui s'est achevé sur les coups de 5h30 du matin dans la nuit de vendredi à samedi. Vous l'avez compris, ce tournoi a donné lieu à une deuxième place tricolore, signée donc du vainqueur du Winamax Poker 2017.

Large chipleader à 12 joueurs restants (sur les 2 877 entrées enregistrées), le Marseillais est toujours tête au moment où démarre la finale à 10 (photo). Rattrapé puis dépassé par un Michael Soyza en plein rush, qui signe cinq éliminations consécutives, de la 8e à la 4e place, Jérémy se charge de sortir un certain Rich Alsup, pour attaquer le heads-up final à égalité avec son adversaire, 35 millions de jetons contre 37. Une situation qui aurait pu donner lieu à un deal équitable, mais les deux hommes ne parviennent pas à se mettre d'accord et lancent donc les hostilités pour une gagne colossale à 588 249 $. À noter par ailleurs que l'ami Michael n'est pas le premier venu, avec plus d'1,2 million de dollars de gains en tournoi, dont quelques belles victoires engrangées entre Macao et Melbourne.

Malheureusement pour le minot, ce HU à plus de 220 000 $ tourne vite en sa défaveur, et il finit par s'incliner une heure plus tard, non sans récupérer au passage les 364 573 $ de sa deuxième place, ce qui représente de très loin son plus gros gain en carrière. En attendant de te croiser au Rio dans les prochains jours pour en discuter plus en détail, un énorme bravo Jérémy !