masquer le menu

Joyeux MIK-anniversaire !

- 22 juin 2018 - Par Flegmatic

Michel Abécassis, Kool Shen et João Vieira sont tout près des places payées
Event #43 - NLHE 2 500 $ (Day 2)

Les deux premières heures de ce Day 2 n'ont pas été tendres avec le clan français, déjà réduit de moitié pour passer de huit à quatre. Car, ou Jérémie SardaKarim LehoussineMichel Pomaret et Antonin Teisseire ont joué les transformistes durant la nuit, ou mon opération de la myopie ne s'est pas aussi bien passée que je le pensais ou, et c'est le plus probable, ils font partie des quelques cent joueurs à avoir pris la porte. Cent éliminations en 120 minutes donc, sur les 297 joueurs au départ ce midi, qui nous amènent tout près des 188 places payées.

Michel Abécassis

Un ITM qui est plus que jamais dans le viseur des trois W rouges encore en piste, à commencer par le doyen du Team Winamax Michel Abécassis, qui fête aujourd'hui son anniversaire. Happy Birthday MIK ! Alors, ça te fait quel âge ? "Regarde bien, je l'ai étalé devant moi avec mes jetons," glisse-t-il, toujours aussi taquin. Sachant qu'un jeton rouge vaut 5K et qu'un jeton jaune représente 1K, sauras-tu cher lecteur retrouver l'âge de MIK.22 ?

Coup de pouce du destin, ce petit jeu n'aurait pas été possible quelques minutes avant de prendre cette photo, puisque le Doc n'avait que 45 000 devant lui (et deux fois moins de jetons orange), avant de doubler. "J'ouvre au bouton avec As-Dame off, mon voisin de gauche, qui me couvre, décide de 3-bet shove. Je pense avoir un net avantage de range ici et paie debout sur la table. Il montre Roi-Dame off." Alors que les blindes vont passer à 1 000 / 2 000, ante 300 au retour du break en cours, Michel se retrouve donc assis devant un confortable stack de 90 000.

Un min-cash à 3 743 $ - et plus si affinités -, en guise de cadeau d'anniversaire et pour bien lancer ces World Series : nous, on signe tout de suite. "La table n'est pas évidente quand même, explique notre birthday boyÀ part peut-être ma voisine de droite, ce sont tous des bons joueurs." À commencer sans doute par Ryan Laplante, assis deux crans à sa gauche, ou encore le Britannique Scott Margereson, qui a remporté il y a deux mois le WPT Showdown Championship pour plus de 600 000 $. Méfiance, donc.

Joao Vieira

Moins de têtes connues à la table de João Vieira, qui se maintient en vie avec ses 43 000 pions. Grand adepte du fighting spirit, le Portugais va devoir faire la bagarre encore quelques minutes pour décrocher son deuxième ITM de l'été.

Kool Shen - David Peters

Vitesse de croisière du côté de Kool Shen, qui amasse des jetons petit à petit, pour pointer à 86 000 au break, sur ses 75 700 du début de journée. Bruno a trouvé un client en face de lui, en la personne de l'ex numéro 1 mondial David Peters, qui a démarré sur les chapeaux de roues pour transformer ses déjà costauds 140 000 en un tapis de plus de 230 000.

Chipleader barbu
Insuffisant néanmoins pour ravir la casquette de chipleader à ce hipster barbu qui ne dépaillerait pas au sein de l'équipe de foot d'Islande, recensé à plus de 340 000. Oui, 170 blindes.

Peter Eichhardt - Alex Keating
Restons dans les belles barbes avec celle du trublion Alex Keating, l'un des animateurs du Main Event 2016, qui semble pour l'instant passer une bonne journée, à la gauche du vétéran suédois Peter Eichhardt.

Paul Pires Trigo

Côté français, le meneur des troupes se nomme Paul Pires-Trigo. Déjà en tête des bilans hier soir avec 88 500, celui que l'on a déjà croisé à de nombreuses reprises depuis le début de ces WSOP a monté 150 000 jetons, et aurait même pu être en meilleure posture sans un pot conséquent perdu contre son voisin de droite. Au cut-off, ce dernier opte pour un open et se fait 3-bet à 11 300 par le Français, qui attend le turn d'un board Q95J pour miser 8 300. Arrive ensuite un 8 sur la rivière, entraînant un donk bet à 24 500 de l'adversaire de Paulo, qui s'enfuit sans demander son reste. Pas de quoi paniquer, tout reste sous contrôle.