masquer le menu

25K, 25 mains

- 22 juin 2018 - Par Flegmatic

Une heure à la table de Sylvain Loosli, Daniel Negreanu, Robert Mizrachi et Brian Rast
Event #42 - PLO High Roller 25 000 $ (Day 2)

Si le gros des troupes s'est donné rendez-vous dans la Brasilia Room pour le lancement du tournoi de Hold'em à 2 500 $, l'Event qui attire à lui les projecteurs aujourd'hui au Rio est incontestablement ce High Roller de Pot-Limit Omaha. 101 joueurs sur la ligne de départ à 14 heures - vite rejoints par une poignée d'autres qui ont attendu le début du Day 2 pour re-entry ou se lancer dans l'aventure -, dont une bonne partie de grands noms de ce jeu, qui formeraient une liste bien trop longue pour être fastidieusement énumérée ici.

Daniel Negreanu - Robert Mizrachi

Daniel Negreanu et Robert Mizrachi, juste avant le coup d'envoi du Day 2, en pleine discussion avec Yaniv Birman (debout), titré la veille sur le Championship de Stud, et qui n'a pas résisté à l'appel de ce superbe tournoi de PLO aujourd'hui.

Coup de pouce du seat draw, trois sont assis à la même table, entourant l'un des deux Français à avoir franchi le Day 1 mercredi (avec David Benyamine), notre Pro du Team Winamax Sylvain Loosli. Ces trois joueurs, je ne vous ferai pas l'injure de vous les présenter autrement que par la somme de leur palmarès, qui culmine à 14 bracelets et plus de 67 millions de dollars de gains en tournoi : Daniel NegreanuBrian Rast et Robert Mizrachi. Pour rendre hommage à tout ce beau monde et à ce 25K dans son ensemble, un exercice de style s'imposait : vous raconter 25 des premières mains de cette journée, étalées sur près d'une heure de jeu. Avant de rentrer dans le vif du sujet, voici l'état des troupes à 14 heures.

1) Daniel Negreanu (Canada) 532 000 (177 BB)
3) Robert Mizrachi (USA) 453 000 (151 BB)
4) Gavin Cochrane (UK) 180 000 (60 BB)
5) Sylvain Loosli (France, Team Winamax) 51 000 (17 BB)
6) Andjelko Andrejevic (USA) 42 500 (14 BB)
7) Craig Varnell (USA) 479 500 (160 BB)
8) Brian Rast (USA) 317 500 (106 BB)

Blindes : 1 500 / 3 000

Vous avez bien tout en tête ? Alors c'est parti.

Table Sylvain Loosli PLO 25K

Léger retard à l'allumage pour Sylvain Loosli, qui est arrivé à table quelques minutes après le coup d'envoi officiel et s'est assis sans prendre le temps d'enlever son sac à dos.

#1 : Robert Mizrachi ouvre à 8 000 au bouton et ne trouve aucune réaction dans les blindes (ne vous inquiétez pas, ça va s'agiter un peu plus par la suite).

#2 : Bob prend à nouveau l'initiative au cut-off avec le même montant et Andjelko Andrejevic défend sa grosse blinde. Tout s'envenime ensuite sur un flop Q83 : donk bet, raise à tapis et payé. Avec J4107, Andjelko est en danger contre le KK93 de Robert et prend la porte suite à un turn Q et une rivière 6.

#3 : UTG+1, Daniel Negreanu ouvre à 8 000 (ce sera le sizing standard à cette table pendant la majeure partie du niveau), et c'est au tour de Craig Varnell de défendre. Si le nom de ce dernier ne vous dit rien, sachez qu'il a tout simplement remporté le tournoi de PLO à 565 $ organisé en début de festival. Pour l'instant, son passage chez les grands se déroule à merveile, puisqu'il a empaqueté le neuvième plus gros tapis hier soir. En pleine confiance, Craig check/raise de 4 000 à 15 000 sur un flop 763, avant d'envoyer deux barrels à 23 000 et 34 000 sur un turn 4 et une rivière A. "Tu as probablement la quinte," souffle Danny en payant puis tablant 77A, pour se voir montrer AK54.

Brian Rast - Daniel Negreanu

#4 : Rebelote pour Negreanu UTG, qui trouve cette fois quatre payeurs : Bob Mizrachi, Gavin Cochrane, Craig Varnell et Brian Rast. Le Canadien opte pour un c-bet sur Q53, dont s'acquitte seul Rast. Ce dernier check/call ensuite une mise à 40 000 après un turn 10, mais refuse les 80 000 envoyés par Daniel sur le 9 débarqué river. À charge de revanche.

#5 : Alors que Tom Marchese débarque entre Negreanu et Mizrachi, Rast agresse le Canadien en bataille de blindes, avant de le faire abandonner dès le flop sur un c-bet.

#6 : Varnell ouvre depuis le cut-off et abandonne rapidement suite à un 3-bet de Rast à hauteur de 28 000.

#7 : Particulièrement actif, Brian open au cut-off et se fait payer par Marchese et Mizrachi dans les blindes. Le flop Q22 n'apporte aucune action, avant que Rast ne delayed c-bet à 13 000 sur un 9 au turn. Marchese paie et les deux hommes checkent ensuite l'A river. Tom dévoile alors le jeu gagnant, A102J, pour un full très petitement rentabilisé.

#8 : Negreanu et Cochrane s'acquittent de l'ouverture à 8 000 de Varnell, mais abandonnent après le c-bet de ce dernier sur un flop K66.

#9 : Encore à Brian Rast de s'illustrer en début de parole. Robert Mizrachi est le seul autre à voir le flop J97. Si Bob paie la première mise de 11 000, il lâche l'affaire après un second barrel à 27 000 envoyé sur le turn 5.

#10 : UTG, Brian fait de nouveau parler la poudre et accroche sans sa roue Daniel Negreanu et Craig Varnell. Les deux hommes restent dans le coup après un c-bet à 11 000 sur un flop A93, et voient Rast check/back le 5 au turn. La rivière est un 8, qui incite ce dernier à ajouter 30 000 dans le pot. Seul Varnell paie, et remporte le coup en montrant AJ103.

Daniel Negreanu

Minute selfie et signatures d'autographes pour un Daniel Negreanu toujours aussi populaire et disponible.

#11  : Premier open de Marchese UTG+1, dont la mise de 7 000 est payée par Rast en BB. Sur un board K3J10Q, Tom mise 10 000 au flop, check/back le turn et passe river suite à un bet de 14 000 de Rast.

#12 : Bataille de blindes entre Rast et Negreanu et nouvelle victoire du Canadien, grâce à une relance de 7 500 à 21 500 sur un flop KK7.

#13 : Tout le monde passe jusqu'au bouton de Brian Rast, qui ouvre à 8 000 et récupère tranquillement ce pot.

#14 : Craig Varnell ouvre au hi-jack et le duo Marchese - Mizrachi défend ses blindes. Rien n'est misé sur le flop 89Q et le turn 9, alors Marchese prend les devants sur la rivière J, avec une mise à 13 000, suffisante pour faire passer tout le monde.

#15 : Personne n'est intéressé par l'open de Negreanu au cut-off.

#16 : Action entre Robert Mizrachi et le très discret Gavin Cochrane. Ouverture du premier à 8 000, 3-bet du second à 27 000, puis c-bet à 20 000 sur AQ6. Alors qu'arrive le turn 2, Gavin ralentit, et fold alors que Bobby lui demande ses quelques 100 000 jetons restants.

Negreanu - Marchese - Mizrachi - Loosli

Il y a du monde dans le rail pour suivre de près cette table cinq étoiles.

#17 : Ouverture de Negreanu au hi-jack, payée par Craig Varnell en grosse blinde. Je manque l'action au flop, distrait par la sortie à la table d'à côté de Michael Mizrachi. Éliminé en cours de Day 1, le nouveau triple vainqueur du Poker Players Championship a re-entry à 14 heures, presque triplé son tapis en moins de 15 minutes... pour donc prendre la porte la porte environ trente minutes plus tard. Vis ma vie de Grinder. Ah, et sinon, Daniel Negreanu a remporté le coup.

#18 : Tiens, un limp ! Celui de Craig Varnell en bataille de blindes, qui envoie ensuite deux salves à 4 500 puis 14 000 sur 1056K, pour finalement faire passer son voisin Brian Rast.

#19 : Nouvelle manche du match dans le match Brian Rast - Daniel Negreanu. En BvB, le premier fait monter les enchères à 9 000, puis propose une mise de 10 000 sur AQJ. Check collégial sur un K très intéressant au turn, avant qu'un J ne fasse irruption sur la river. 26 500 chez Rast et tank du côté de Negreanu, qui finit par payer. "J'ai ça," lâche alors Brian en montrant JJ. "Oh, et puis ça," poursuit-il, tablant un 10 qui lui offre une quinte flush royale. Double nuts ! Je n'ai pas le souvenir d'avoir déjà vu ça. Il est fun ce jeu à quatre cartes. [EDIT : Flegmatic s'est laissé emporter par son enthousiasme. En Omaha, pour constituer sa main, on combine 2 cartes de sa main et 3 cartes du board au maximum . Brian Rast n'avait donc qu'un carré de Valets "seulement", la quinte flush royale n'étant pas valable sur un tel board.]

#20 : La parole arrive à Craig Varnell au cut-off, qui avance 8 000 pions au milieu, imité par Brian Rast à sa gauche et Tom Marchese en grosse blinde. Varnell refuse le continuation bet sur 648, mais paie les 12 500 proposés par Rast. Il finit cependant par abandonner après une deuxième salve à 32 000 envoyé sur la Q au turn.

Brian Rast - Daniel Negreanu 2

#21 : Derrière un limp de Varnell, Marchese et Mizrachi veulent voir le flop JJ5. L'ami Craig mise alors 4 500 et voit Marchese click/back à 9 000. Le pot ne grossira plus alors que le turn 9 et la river 4 sont dévoilés, et Varnell empoche la mise avec 107105. Pendant ce temps, Daniel Negreanu a lâché une petite stat' : il n'a pas manqué un seul Main Event WSOP depuis son tout premier en 1998. De son côté, Robert Mizrachi a débuté en 2000 et n'a été absent qu'une fois, l'année suivante. On ne sait jamais, ça pourra peut-être vous servir lors de votre prochain dîner mondain.

#22 : Limp de Bob Mizrachi en bataille de blindes. Bet 3 000 de Gavin Cochrane sur 1098. Fold. Circulez, il n'y a rien à voir.

#23 (dites, c'est bientôt fini ?) : Robert Mizrachi se transforme brièvement en professeur d'histoire, et apprend à un Brian Rast médusé, qu'une table finale de Main Event WSOP s'est déjà jouée dehors, sur Fremont Street, à l'époque où les World Series avaient lieu au Binion's. Pour compléter, c'était en 1997, pour le cinquième et dernier bracelet de Stu Ungar. Et sinon, Gavin Cochrane remporte une bataille de blindes contre Sylvain Loosli.

#24 (on y est presque) : Sylvain limp en small blind et abandonne rapidement au flop après une mise de Varnell.

#25 (enfin !) : Les blindes passent à 2 000 / 4 000, Daniel Negreanu ouvre à 10 000 sous les fusils et se fait relancer à 36 000 par Tom Marchese. Brian Rast cold call en grosse blinde, tandis que le Canadien s'écarte du chemin. Il ne faut que quelques secondes pour que les tapis volent sur un flop Q25. Couvert, Marchese montre AA36 et reste devant le A10J9 de Rast. Un double up en conclusion de ces 25 mains, que demander de mieux ?

"J'ai reçu une belle collection de poubelles," me glisse alors un Sylvain Loosli qui, cela ne vous aura sûrement pas échappé, n'a fait que fold pendant près d'une heure. "Heureusement que j'ai gagné un coup sur ma première main. Avec Roi-Dame-Dame-2 double suited, j'ai 3-bet Mizrachi préflop puis shove sur A38. Heureusement qu'il n'avait pas d'As !"

Tombé aussi bas que six blindes lors du Day 1, "suite à trois heures horribles où [il] a perdu tous les coups," avant de remonter à 20 blindes en toute fin de journée, le Toulonnais sait se montrer patient pour sortir du bois au moment opportun. D'ailleurs, le temps d'écrire ce pavé, Sylvain a vu Brian Rast puis Daniel Negreanu - sur un vilain deux outer river - prendre la porte (le premier ayant pu re-entry sur le gong), alors que lui continue de faire de la résistance avec ses 10 BB. Le mode short stack ninja est plus que jamais activé.

Enfin, selon les premiers chiffres avancés, il semblerait que 229 inscriptions aient été enregistrées au total, dépassant comme attendu les 205 entrées de l'an dernier. Quant au prizepool complet, on devrait le connaître bientôt.

EDIT : Le payout est tombé. Le quatrième et plus gros High Roller PLO de l'histoire des WSOP récompensera 35 joueurs, d'un min-cash de 37 500 $ à un énorme gain de 1 402 683 $ pour le futur vainqueur. Un vainqueur qui ne sera pas Sylvain Loosli, dont le numéro d'équilibriste s'est achevé juste avant la deuxième pause de la journée. La journée n'est pas terminée pour autant pour le November Nine 2013, qui va rejoindre le tournoi de Hold'em à 2 500 $, après le dinner break en cours.