masquer le menu

Le grand dégel

- 20 juin 2018 - Par Flegmatic

Qualifié pour zéro euro, Olivier Nagel termine 56e et empoche 9 758 $
Event #34 - Double Stack NLHE 1 000 $ (Day 3)

Olivier Nagel OUT

L'histoire aurait pu être magnifique, mais elle n'en reste pas moins très belle. Troisième du KING5 2018 avec ses quatre potes de l'équipe Exil in Vegas, Olivier Nagel a porté haut les couleurs de Winamax durant trois jours. Très haut même aujourd'hui lorsque, après à peine plus d'une heure de jeu, il transformait son tapis de 164 000 (soit 16 blindes) en une montagne de 800 000 jetons, avant de redescendre à 550 000 suite à un bluff audacieux. "Et puis ensuite, je n'ai plus vu grand-chose," a avoué l'Alsacien.

Changé de table alors qu'il commençait déjà à se faire grignoter par la structure, et toujours card dead, Olivier devait se contenter "d'une relance par tour, histoire de rester à flot." Tombé à 250 000 sur des blindes 15 000 / 30 000, il envoie finalement son tapis en début de parole avec J10 et se fait payer par la grosse blinde, qui retourne K10. Les cinq cartes du board ne seront d'aucune aide à notre qualifié, dont la formidable aventure s'arrête en 56e place, sur 5 700 entrées, pour un gain 9 758 $.

"Je pense que j'avais une bonne image sur cette table. Quand je fais tapis ici, je représente une main assez forte. Et lui met quand même la moitié de son tapis en jeu. Les blindes arrivaient vite vers moi, mais j'aurais peut-être pu attendre encore un peu. Bon, c'est comme ça." Si cette sortie peut laisser à Olivier un arrière-goût amer, il ne garde que du positif de son tournoi. "C'est juste incroyable !, lâche-t-il. J'avais déjà fait quelques perfs online pour 3 000 / 4 000 €. Mais là, c'est presque 10 000 $ ! D'ailleurs, ça va être le meilleur problème de mes vacances, réfléchir quoi faire de cet argent. J'avais prévu de m'acheter une voiture avant la fin de l'année, à voir si ce sera avec ces dollars." Une réflexion qu'il va pouvoir entamer avec ses potes, lors de leur road trip est-américain, entre la Vallée de la Mort, le parc de Yosemite et San Francisco. On a connu pire.

Olivier va également pouvoir faire retomber un peu la pression, suite à un peu plus de deux jours en apnée. "J'ai essayé de rester concentré le plus possible, de ne pas simplement "profiter" du moment, pour ne pas gâcher le one time. Et puis j'ai senti le niveau monter entre le Day 1 et aujourd'hui. Au Day 3, c'était beaucoup plus facile d'identifier les quelques moins bons joueurs de la table." Une expérience qu'il va pouvoir mettre à profit lors de ses prochaines sorties, et pourquoi pas sur des tournois live Winamax. Une chose est sûre, en attendant d'accueillir à bras ouvert la seconde cargaison de qualifés de fin de festival (pour le Main Event notamment), Olivier, tu nous as bien fait vibrer !