masquer le menu

Une bulle de champagne

- 18 juin 2018 - Par Veunstyle72

Mike Gorodinsky est éliminé à la bulle
Jean-Robert Bellande engloutit des bouteilles de pinard à 3 000 € pièce
Event #33 - The Poker Players Championship 6-handed 50 000 $ (Day 3)

bellande

Quel tournoi, quel casting, quel délire ici ! La bulle vient de sauter sur cet incroyable tournoi à 50 000$, et vous vous doutez bien qu'une bulle à 72 500$, le prix de l'ITM, ce n'est pas la bulle du 1 000€ qui nous attend demain. Non là, la tension était palpable, vraiment. Trois joueurs se sont retrouvés en difficulté au moment de cette bulle : John Hennigan, Mike Gorodinsky et Yehuda Buchalter

Et durant le main par main (on stoppe la clock et on enlève 2 minutes sur chaque main), Mike Gorodinsky s'est notamment retrouvé à tapis une fois, en Deuce-to-Seven triple Draw... mais a presque eu de la réussite pour s'en sortir en trouvant un jeu assez parfait sur le dernier draw, quand Mike Leah avait déjà décidé de pat un Valet. 

C'est entre ces deux mêmes acteurs que la bulle va se jouer ensuite... en NLHE, comme dans beaucoup de jeu de variantes, dès qu'on arrive sur du NLHE, c'est en tout cas ce qu'on observe régulièrement. Et c'est Mike Gorodinsky qui a envoyé son tout nouveau tapis au milieu de la table... payée par Mike Leah assez rapidement !

On demande aux joueurs de ne pas montrer leurs cartes, mais sur ce genre de tournoi très cher, il faut savoir que les joueurs font tout de même tout ce qui leur passe par la tête, sans que ça n'ait l'air de déranger qui que ce soit. "T'as quoi ? Deux As ??" demande alors Gorodinsky à Mike Leah, qui lui répond par un mouvement positif de la tête. Mike Gorodinsky semble au fond, il le sait, il est mal tombé.

AA chez Mike Leah, contre KK chez Gorodinsky, il fallait bien ce genre de rencontre pour éliminer un joueur dans ce tournoi. Mais si seulement Gorodinsky n'avait vécu que ça, bon, à la limite, c'est dur, mais ça passe. Sauf qu'il va prendre cher niveau émotion puisque le flop a apporté en door card, un K... suivi d'un A et d'un 3. Mike Leah avait deux chances d'éliminer Mike Gorodinsky, après que celui ait trouvé son Roi, il lui fallait frapper un As : "J'avais As-Quatre dans les mains", insiste alors un peu lourdement Yehuda Buchalter, pour bien signifier à Mike Leah à quel point il a eu de la réussite sur ce coup là. Le Canadien s'est contenté de mettre son doigt devant sa bouche, comme pour signifier à Buchalter qu'il n'était pas obligé d'en rajouter, que tout le monde avait bien compris que Mike Leah s'en était à peu près bien sorti.

"Congratulations guys, you are all in the money !"

Le floor fait cette annonce et là... et là, rien du tout. Pas un applaudissement, par un cri plus haut que l'autre, seul Jean Robert Bellande poussait la chansonnette assez fort, comme on peut le deviner sur la photo, sur un air de Whitney Houston (i will always love you, ça c'était plus dur à deviner en regardant cette photo), le tout avec un petit verre... pardon une grande bouteille plutôt à la main, de Petrus 2006, un vin de grande qualité, qui doit couter entre 2 000 et 3 000€ pièce. Un joli spew en règle, quand on sait que ce genre de bouteille DOIT se savourer. Mais bon les Américains et la valeur du vin, ça fait deux. 

La partie se déroulera pendant encore quelques minutes, le temps de finir le niveau en cours. Deux joueurs ont disparu depuis l'éclatement de la bulle, notre fameux Yehuda Buchalter, suivi de Randy Ohel. 

Qui reste-t-il ? Oh, que des fishs, vous verrez : Phil Ivey, Shaun Deeb, Michael Mizrachi, Brian Rast, Aaron Katz, Mike Leah, Benny Glaser, Greg Mueller, Dan Smith, John Hennigan, Jean-Robert Bellande et Chris Vitch !

Vous en reprendrez bien une dernière tournée demain ?

gorodinsky
La bulle pour Mike Gorodinsky, qui n'a pas très bien vécu ce setup pour finir

hennigan
John Hennigan passe cette bulle, comme abasourdi, en étant plutôt très très short

mizrachi
Et pendant ce temps, Michael Mizrachi, chipleader du tournoi, fait autant de bruit avec ses jetons en main, que Jean Robert Bellande avec son Petrus 2006. Il l'a torché comme un malpropre, mon coeur de Français a légèrement saigné.