masquer le menu

Le million attendra encore un peu

- 15 juin 2018 - Par Veunstyle72

Guillaume Diaz est éliminé 36e pour 10 703$
Event #28 - NLHE 6-Handed 3 000 $ (Day 2)

Le rush de Guillaume Diaz a malheureusement connu un petit coup d'arrêt aujourd'hui, après son élimination en 36e position de ce magnifique tournoi 6-max à 3 000 l'entrée. Pour ce parcours, volatile38 encaisse une nouvelle liasse de billets de 10 000$, c'est la 3e en moins de 24h qui file dans ses poches, de quoi tout de même le satisfaire un peu.

Que s'est-il passé Guillaume pour que ce tournoi s'arrête à la 36e place aujourd'hui ?
Il s'est passé pas mal de choses en fait. C'était assez linéaire jusqu'au dinner break, puisque j'avais toujours entre 40 et 80 blindes. J'avais une bonne table qui n'allait pas casser, c'était assez calme. Et puis au retour de diner, j'étais un peu card dead, je perdais tous les pots, jusqu'à ce pot perdu, alors que j'étais couvert. J'ai décidé de check/raise A2 depuis la grosse blinde sur AJ6 avec un flush draw. Sauf qu'il avait deux valets. Voilà voilà...

Un peu déçu, j'imagine, t'arrives à être un peu content quand même ?
Ça va, ça reste toujours cool mais... il était merveilleux, très excitant ce petit 6-max, donc si, je suis un peu déçu d'avoir bust, mais ce n'est pas grave.

Et donc ton plan cette année, c'est de prendre de l'argent tous les jours à Las Vegas ?
C'est ça ! J'aimerais bien, jour de paye tous les jours, c'est un plan que j'aime bien. 

Par rapport à tes objectifs fixés cette année, on est comment ?
J'ai pas mal d'objectifs en effet, un objectif bracelet, un objectif "2 tables finales", un objectif de gains... on est encore loin de tout ça, mais c'est en approche petit à petit, sur chaque tournoi. 

Et donc, quel est le prochain tournoi sur lequel tu vas gagner de l'argent ?
Je ne sais pas encore. Pas demain je pense. Il y a un tournoi à 5 000$ au Venetian, mais je ne sais pas si je vais le jouer, et sinon pour les WSOP, il faut encore que je regarde le programme

Yorane Kerignard, dernier porte drapeau Français

yorane kerignard

Quand il n'y en a plus, il y en a toujours encore : c'est désormais Yorane Kerignard qui est en mission, une grosse mission, celle de nous faire vibrer pendant encore toute la soirée, et surtout demain, quand on approchera de la finale. Après l'élimination de Guillaume Diaz, Jonathan Cohen, Cliff Josephy et Peter Nigh ont pris la porte. A 32 joueurs restants, Yorane affiche un tapis de 320 000 pour une moyenne à 400 000. 

"Il faut que j'arrête les bétises", me glissait-il discrètement, planqué dans son hoodie, "Je joue trop tricky la paire de Valets à chaque fois, et ça ne me réussit pas. Bon, mon adversaire n'était pas obligé de chatter non plus river, mais quand même. Ça m'apprendra. Ah oui, et j'ai aussi perdu A9 contre K9 sur AK9. Il a trouvé un Roi river... ça ne m'a couté que 60 000".

Ces petits whines, c'était juste avant ces deux coups qui sont arrivés coup sur coup. Sur le premier, c'est suite à un open UTG à 18 000 (sur 4 000/8 000/ ante 1 000), que Yorane décide de défendre sa BB. Un flop Q3T s'écrase au milieu de la table, et les deux joueurs s'accordent sur un check. Puis sur une turn 3, Yorane prend les devants, en misant 24 000. Son adversaire est curieux et veut découvrir la river : T. Cette fois Yorane s'empare d'un peu plus de jetons, 45 000, et jette ses jetons au milieu. Le copain en face se gratte un court moment, et pose la somme réclamée. Yorane va alors retourner Q3 pour un full pas rassurant quand même.

Un autre adversaire à table lui a alors dit "ça aurait été drôle qu'il te relance, non ?" "J'étais en train de prier pour qu'il ne relance pas !" lui a répondu Yorane, entrainant des rires de tous les autres joueurs de la table. C'est beau aussi quand l'ambiance est bonne alors même que les enjeux deviennent extremement important.

enio bozzano
Enio Bozzano est un Brésilien heureux, comme tous Brésiliens qui jouent les WSOP j'ai l'impression. On l'a entendu pousser quelques cris de joie après qu'il se soit chargé d'éliminer Peter Nigh, dans une confrontation entre son AT et le AA de Peter. Le Brésilien a trouvé une quinte backdoor et n'a pas manqué d'exprimer sa satisfaction : "Il est très gentil ce garçon", me précise alors Andre Akkari, non loin de là, "il n'est pas du tout professionel. Mais attention, il sait jouer quand même !" Sur ce coup là, ce n'est pas le talent qui a fait le job, mais je pense qu'il s'en moque pas mal et préfère encaisser les jetons et lâcher de grands sourires

erik seidel
On parlait de légende hier, avec Doyle Brunson. Cette légende là n'est pas mal non plus, et contrairement à Doyle, on risque bien de la voir pendant encore très longtemps : Erik Seidel est toujours présent, avec un tapis qui doit approcher les 300 000

tony dunst
Du côté de Tony Dunst en revanche, je crois qu'on est en train de réaliser qu'il ne sera pas facile à gagner ce tournoi...