masquer le menu

Le jubilé de Texas Dolly ?

- 12 juin 2018 - Par Tapis_Volant

La légende Doyle Brunson annonce qu'il dispute aujourd'hui le dernier tournoi de poker sa carrière
Event #23 : 2-7 Draw Lowball 10 000$ (Day 2)

En constatant la baisse de la fréquentation lors du Day 1, on pensait le format 2-7 Draw Lowball en complète désuétude. Mais c’était sans se douter que certains amateurs éclairés de cette variante avaient un plan : late reg au Day 2 et commencer ce tournoi à 10 000$ avec seulement vingt blindes et décrocher un bracelet plus facilement qu’en s’inscrivant sur une loterie à 2 000 joueurs. Faut dire qu’avec seulement quarante survivants à la fin du Day 1, le bracelet semblait presque tout proche.

Parmi ces inscriptions de dernière minute, Brian Rast, Phil Ivey, Phil Hellmuth, Ben Yu, James Obst, Robert Mizrachi, Matthew Ashton (vainqueur du Player’s Championship en 2013) et surtout Todd et Doyle Brunson.

Doyle_Brunson

Avant de s’inscrire au tournoi, « Texas Dolly » l’avait annoncé sur Twitter, en précisant que ce serait probablement le dernier tournoi qu’il jouerait de sa vie. Annoncé mort à plusieurs reprises sur les réseaux sociaux et âgé de 85 ans, Doyle Brunson est pourtant l'un des piliers de la Bobby’s Room pendant les World Series of Poker, disputant de grosses parties de cash-game avec les meilleurs joueurs du monde. Mais quand son fils lui a annoncé qu’un tournoi de 2-to-7 avait lieu au Rio, il n’a pas fallu longtemps à Doyle pour se rappeler aux bons souvenirs de ces années où il faisait la course aux bracelets contre Johnny Chan et Phil Hellmuth.

Même si Phil Hellmuth s’est depuis bien éloigné avec un record de 14 bracelets, Doyle Brunson fut longtemps - en compagnie de Johnny Chan - co-détenteur du record avec 10 bracelets WSOP, dont deux victoires sur le Main Event en 1976 et 1977. Légende parmi les légendes, Doyle continue à faire rêver les fans et à fasciner les observateurs du monde du poker, il suffit de constater l’enthousiasme des journalistes quand il est arrivé au volant de sa voiturette pour rejoindre le field du tournoi !

Loin d’être dépassé sur cette variante où il faut pourtant avoir le coeur bien accroché, Doyle Brunson s’est même permis le luxe de passer une grosse partie de la journée dans le fauteuil de chipleader. Retombé depuis dans le ventre mou du classement suite à une confrontation perdue contre Paul Volpe, Doyle Brunson n’est plus très loin de réaliser sa 37e place payée sur les World Series of Poker. Pour l’anecdote, sa première place payée, c’était déjà sur une épreuve de 2-7 Draw Lowball, c’était en 1976 et Doyle s’était imposé sur un field de 26 joueurs, signant la première de ses 7 places payées dans cette variante.

Ungar_Brunson

Doyle Brunson avec Stu Ungar en 1980

Son dernier bracelet WSOP date de 2005, quand il avait triomphé de Minh Ly et Scotty Nguyen sur un Event No Limit Hold’em 6-Max à 5 000$. L’auteur de la bible de du joueur de poker « Super System » est tout proche de la barre des 3 millions de dollars de gains sur les WSOP et pourrait y arriver en finissant dans le Top 4 d’un tournoi sur lequel on retrouve encore quelques adversaires redoutables comme Brian Rast, Dario Sammartino, Robert Mizrachi, Erik Seidel, Paul Volpe ou encore Todd Brunson.

Pour le spectacle, on ne vous cache pas qu’un heads-up impliquant Brunson père et fils nous ferait bien plaisir. Plaisantant avec Mike Gorodinsky, un autre régulier de la Bobby's Room, Doyle lui donnait rendez-vous au Bellagio après ce tournoi de Deuce to Seven. Même si c'est probablement la dernière fois qu'on le voit sur un tournoi de poker, Doyle Brunson n'a pas encore dit son dernier mot et va probablement continuer à raser la Bobby's Room pendant quelques années.