masquer le menu

Adam Friedman, à l'expérience

- 11 juin 2018 - Par Veunstyle72

En deux heures et demi, Adam Friedman a plié la partie pour empocher son second bracelet WSOP
Event #18 - Dealers Choice 6-Handed 10 000$ (Day 4 et finale)

Adam Friedman

Il était écrit qu'aujourd'hui au Rio, un avis de tempête de bracelets allait sévir tout l'après midi. Catherine Le Board ne s'est pas trompée dans ses prévisions, puisque dès 15h30, c'est l'Américain Adam Friedman qui pouvait finalement soulever le bracelet, le deuxième de sa carrière, et une fois de plus, il s'agit d'un tournoi de variantes.

Découvert en 2005, l'année ou Joe Hachem devenait champion du monde sur le Main Event, Adam Friedman réalisait quant à lui, le premier ITM de sa carrière, en terminant 43e (sur 5619 joueurs) pour un joli billet de 235 000$. Les images de ce jeune homme s'écroulant littérallement, en pleurs, après avoir perdu avec deuxième nut flush contre nut flush, font également partie de ces instants de ces WSOP qui font tant vibrer les gens. (La vidéo est de mauvaise qualité, elle date d'il y a 13 ans, mais ça n'empêche pas de voir toute la frustation sur le visage du jeune homme)

Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis, et ce jeune homme si sensible et fragile s'est solidement endurci niveau poker, pour devenir un joueur reconnu par beaucoup comme un véritable spécialiste des variantes. Avec cette nouvelle victoire aujourd'hui, qui lui rapporte 293 275$, Friedman s'approche tranquillement de la barre des 2,5 millions de dollars glanés sur des tournois live. Et surtout, il possède désormais deux bracelets, puisqu'il s'était déjà imposé au Rio, il y a 6 ans de cela. A l'époque, Gaëlle Baumann ne le savait pas encore pas exemple, mais elle allait devenir soudainement quelqu'un de très connue dans tous les Etats-Unis. Vous imaginez comme ça fait déjà un moment ? Et bien Adam Friedman lui, avait déjà décroché son premier gros trophée... sur un 5 000$ Stud Hi Lo.

A ces jeux là, on dit que la variance est bien moindre qu'en NLHE, et que seuls les joueurs talentueux arrivent toujours à tirer leur épingle du jeu. Cet après midi, dans sa quête du bracelet, Adam Friedman a d'abord vu le Russe Alexey Makarov quitter le navire en 3e position, éliminé Stuart Rutter. Un temps chipleader, l'Anglais rêvait lui aussi d'or et de succès, pour sa première, mais devra encore patienter un peu.

Après avoir remporté les premiers coups de la journée en Deuce-to-Seven Single Draw, c'est dans cette même variante que Friedman se faisait voler son chiplead par Stuart Rutter. L'Anglais en profitait même pour éliminer Makarov, sur un coup de Pot Limit Deuce-to-Seven Triple Draw, avec 7-6-5-4-2 servi, pour ce qui s'apparente à l'une des meilleures combinaisons à ce jeu. Le Russe avait pourtant demander au croupier de servir du Stud Hi-Lo... avant de changer d'avis et de demander du PLO... pour se tourner finalement vers le 2-7 triple Draw. Mauvaise idée, cette main fut la dernière de son tournoi.

Le tête à tête aura duré moins d'une heure. Du Pot Limit Holdem, du Stud Hi Lo, du PLO et même du Badacey auront été disputés durant ce face à face, et c'est sur une main de Stud Hi Lo que s'est conclu le tournoi. Rutter jouait pour un lo et la moitié du pot, Friedman détenait deux paires pour un Hi, mais Stuart Rutter n'améliorait finalement jamais sur son dernier tirage. 

Joie mesurée, mais joie quand même, le premier bracelet de la journée est tombé au poignet d'Adam Friedman, et c'est tout sauf immérité.