masquer le menu

Day 5, demandez le programme

- 1 juin 2010 - Par Harper

Midi (21 heures en France) : Event #6 – No Limit Hold'em Shootout 5,000$ (Day 1)
Le premier vrai tournoi intéressant en Hold'em (excusez-nous auprès des employés de casino et des joueurs de boucheries) va débuter. Au programme : un Shootout. Le principe : éliminer tous les joueurs présents à sa table de départ pour passer à l'échelon suivant... et recommencer pour atteindre la finale. Nicolas Levi et Davidi Kitai seront au départ de cette épreuve qui rassemblera une majorité de pros.

14h30 : Event #3 – No Limit Hold'em 1,000$ (Day 3)
Une petite centaine de joueurs va tenter de se qualifier pour la finale de ce turbo. Depuis les éliminations d'Allan Faure et Brian Benhamou (qui ont atteint les places payées), plus aucun français ne peut y prétendre. Nous retrouverons en revanche des joueurs comme Men Nguyen, Jonathan Aguiar ou encore l'actuel chipleader Drew Crawford.

14h30 : Event #5 – No Limit Hold'em 1,500$ (Day 2)
La deuxième journée de cet autre tournoi turbo aura un objectif simple : voir ses 243 survivants (sur 2,099 entrants) atteindre l'une des 216 places payées puis la table finale, bien plus tard dans la nuit. L'actuel haut du classement est dominé par les joueurs en ligne comme Chris Moorman, Christian Harder et Shaun Deeb, qu'il sera intéressant de suivre.

14h30 : Event #2 – The Poker Player's Championship 50,000$ (Table finale)
Le second bracelet de ces World Series of Poker 2010 va être remis ce mardi. Nous vous avons déjà présenté en détail cette finale : elle s'annonce passionnante !

14h30 : Event #4 – Omaha High-Low 1,500$ (Table finale)
Si la table finale de ce tournoi était censée démarrer à 15 heures, le fait qu'il reste encore une quarantaine de joueurs en course à deux heures du matin risque de bousculer ce programme. Quand la partie reprendra, il est probable qu'on soit encore en demi-finales. Pour Huck Seed, Jeff Madsen, David Back, Ylon Swhartz ou autre Dan Heimiller, encore en course, l'objectif mardi sera donc dans un premier temps derallier la finale, puis ensuite de jouer jusqu'à obtenir un vainqueur, qui empochera 237,000$.

15h : Event #4 – 2-7 Triple Draw Limit (2,500$)
Cette variante atypique devrait attirer les Phil Ivey, Tom Dwan et consorts qui, dans leur quête au bracelet, privilégient ces petits fields. Côté français, Alexandre « Alexonmoon » Luneau et Sebastein « seb86 » Sabic feront leur entrée dans la compétition.

Player's Championship : présentation des finalistes

- 1 juin 2010 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

Robert Mizrachi (USA) 3,125,000 de tapis
Gains en tournois live : 3,457,230$ - Bracelets : 1
J'ai toujours eu cette théorie concernant les frères Mizrachi : bien que Michael soit sur le devant de la scène avec deux victoires WPT très médiatisées, c'est l'homme de l'ombre Robert qui est le meilleur des deux. Un peu comme à la grande époque d'Oasis : on ne voyait que Liam Gallagher, mais Noël était celui qui faisait tout le boulot. Oui, j'ai des références musicales de chiotte, et j'assume. Robert Mizrachi, c'est un palmarès qui s'enrichit de mois en mois, avec comme moments marquants une victoire aux Master Classics d'Amsterdam (2004), un bracelet en PLO (2007), quatre finales aux WSOP, et deux finales WPT. Un joueur d'un stoïcisme effrayant : la solidité à l'état pur. Il faudra se lever de bonne heure pour aller le chercher : Robert entamera la table finale en position de chip-leader.

Coverage par Winamax

David Baker (USA) 3,095,000 de tapis
Gains en tournois live : incertains – Bracelets : 0
J'ai mis « incertains » dans la case des gains, car trois « David Baker » sont listés sur la base de données Hendon Mob. Je me souviens très bien du joli résultat de ce Baker là aux Bahamas en 2009 (16ème), mais cette performance est attribuée à un autre joueur sur le site en question. Ce que l'on sait avec certitude, cependant, c'est que Baker fait des ravages sur Internet sous le pseudonyme de « Bakes », avec une liste de gains à six chiffres longue comme le bras. Avec plus de trois millions de tapis, son expertise en MTT No-Limit fera de lui l'un des gros favoris pour le titre.

Coverage par Winamax

John Juanda (USA) 2,620,000 de tapis
Gains en tournoi live : 9,730,882 – Bracelets : 4
Si vous n'avez pas lu la ligne du dessus, je vais répéter, avec un peu d'emphase : nom d'un chien, neuf millions de dollars de gains de carrière ! Regardez le palmarès en tournoi de John Juanda, et vous y découvrirez l'histoire d'un joueur ayant progressé les échelons avec patience, discipline et régularité, depuis ses premiers tournois à petit buy-in sur la côte Ouest en 1997 jusqu'à sa consécration au Main Event des WSOP Europe 2008, en passant par les premières visites aux World Series à la fin du siècle dernier, trois bracelets en Lowball, PLO et Stud, et une quantité incalculable de finales WPT. John Juanda, c'est un calme de Bouddha, et un professionnalisme à toute épreuve. Ce type-là ne s'est jamais broke. En finale, son gros tapis et son expérience en No-Limit de tournoi le placent parmi les candidats sérieux à la victoire.

Coverage par Winamax

Michael Thuritz (Suède) 2,300,000 de tapis
Gains en tournois live : 1,171,199$ - Bracelets : 0
Pour représenter l'Europe, un joueur discret sur lequel je ne sais pas grand chose. Je croise ce suédois aux allures d'éternel étudiant depuis mes débuts sur le circuit, mais de manière très dispersée : un tournoi par ci par là, entrecoupées par de longues périodes d'absence. Ce qu'il se passe durant ces périodes, je n'en sais trop rien : cash-game online ? Paris sportifs ? En tournoi, Thuritz a eu quelques beaux succès, comme une troisième place au London Open en 2005 (200,000$), une victoire dans un gros tournoi de PLO au Bellagio en 2009 (162,000$). Mais son meilleur résultat financier est une... 41ème place, qui lui rapporta 247,000 dollars. Non ? Si : c'était au Main Event des WSOP 2007, qui reste à ce jour le plus gros tournoi de l'histoire du poker, avec plus de 8,500 participants.

Coverage par Winamax

Michael Mizrachi (USA) 2,175,000 de tapis
Gains en tournois live : 7,118,043$ - Bracelets : 0
Longtemps connu comme un gros joueur de cash-game Limit en ligne, Michael Mizrachi a opéré en 2006 une des plus réussies transitions vers les tournois live, enchainant deux victoires et une seconde place sur le circuit WPT en l'espace d'une petite année. Du côté des WSOP, le palmarès de Michael reste vierge de tout résultat majeur. L'erreur sera peut-être corrigée mardi. Le No Limit est son meilleur jeu : cela tombe bien, on ne jouera qu'à ça en No Limit.

Coverage par Winamax

Vladimir Schmelev (Russie) 1,925,000 de tapis
Gains en tournois live : inconnus – Bracelets : 0
« La seule chose que l'on sait à propos de lui, c'est qu'il est riche », explique mon collègue Dr. Pauly. « Et en Russie, il n'y a que deux moyens de s'enrichir : rejoindre la Mafia, où graisser la patte de la Mafia ». Il ne plaisante qu'à moitié. Et c'est tout ce qu'on pourra dire à propos du mystérieux Vladimir Schmelev, débarqué de nulle pour disputer le plus gros et le plus difficile tournoi de l'année au milieu des pros, ayant navigué avec sang-froid à travers quatre jours de partie pour se qualifier en table finale. Est-ce que le random va faire la différence face aux super-pros ?

Coverage par Winamax

Daniel Alaei (USA) 1,705,000 de tapis
Gains en tournois live : 4,014,315$ - Bracelets : 2
Le joueur le plus complet de cette table : tournois, cash-games, No-Limit, Limit, Pot-Limit, peu importe le format, Alaei excelle. Là encore, on tient un joueur abouti, , illisible et parfaitement maître de ses émotions. Son palmarès est en train de lentement mais surement se transformer en une carte routière du poker tout-terrain : un bracelet en Deuce to Seven en 2006, une 25e place au Main Event des WSOP en 2007, un bracelet en Omaha High-Low en 2009, et enfin, une victoire en No-Limit lors du WPT du Bellagio en décembre dernier. Une victoire mardi complèterait admirablement le tableau.

Coverage par Winamax

David Oppenheim (USA) 460,000 de tapis
Gains en tournois live : 794,601$ - Bracelets : 0
David Oppenheim possède le plus maigre palmarès en tournoi parmi les sept professionnels de cette finale. Malgré cela, je le considère comme l'un dix meilleurs joueurs de Mixed Gamed parmi les 116 joueurs ayant pris part à l'épreuve. Oppenheim a fait ses débuts sur la côte Est, à New York, où le Stud était (et reste) le jeu dominant. Depuis son installation à Las Vegas, il s'est fait la réputation de l'un des meilleurs joueurs de Limit du monde, avec le Bellagio comme bureau de travail. En tournoi, Oppenheim se contente de jouer les plus grosses épreuves de Vegas et Los Angeles. Il compte à son palmarès une table finale au WPT en 2003, et trois finales aux WSOP, dont deux en Stud. Son petit tapis, et le fait que la finale soit jouée en No Limit ne joueront pas à son avantage lundi.

Benjo

La table finale du Player's Championship

- 1 juin 2010 - Par Harper

La famille Mizrachi au complet

Particularité non négligeable dans cette finale : deux frangins débuteront la partie ensemble. Il s'agit des Mizrachi, et ils possèdent des tapis plus qu'honorables : Mikael dans la moyenne pendant que Robert est chipleader ! La dernière fois que deux frères s'étaient retrouvés côte à côte en finale d'un tournoi des World Series of Poker a eu lieu en 2002 à l'occasion d'un Pot Limit Omaha à 1,500$ : il s'agit de Barny et Ross Boatman qui avait alors terminé neuvième et septième.

Siège 1 : David Baker (USA) 3,095,000
Siège 2 : Mikael Thuritz (Suède) 2,300,000
Siège 3 : Vladimir Schmelev (Russie) 1,925,000
Siège 4 : John Juanda (USA) 2,620,000
Siège 5 : Daniel Alaei (USA) 1,705,000
Siège 6 : Mikael Mizrachi (USA) 2,175,000
Siège 7 : David Oppenheim (USA) 460,000
Siège 8 : Robert Mizrachi (USA) 3,125,000

Blindes: 15,000/30,000, ante 7,000 (à confirmer)

La répartition des prix
Vainqueur : 1,559,046$
Runner-up : 963,375$
Troisième : 603,348$
. 436,865$
. 341,429$
. 272,275$
. 221,105$
. 182,463$

Harper

Nick, ça pique

- 1 juin 2010 - Par Harper

Event #2 : Player's Championship 50,000$

Coverage par Winamax

Candidat le plus probable à l'élimination, Nick Shulman a tenu son rôle à merveille en échouant en neuvième place, aux portes de la finale. Oui, c'est triste, mais c'est comme ça. Nous sommes en Stud Hi/Lo et John Juanda, avec (5Coeur6Coeur)-7Trèfle (suite du tableau : TPique4PiqueTCoeur-X), relance à 60,000. Nick paie avec (2Carreau5Carreau)-6Trèfle (suite du tableau : JPique2Trèfle8Carreau-X) puis attaque pour 60,000 sur sa quatrième. John paie et fera de même sur la cinquième lorsque Nick envoie le reste de son tapis pour 81,000. John trouve un dix au tournant qui lui donne une paire : c'est suffisant pour éliminer Nick, qui termine neuvième pour 152,739$. On tient la table finale de ce Player's Championship !

L'ultime table

- 1 juin 2010 - Par Harper

Event #2 : Player's Championship 50,000$

La table finale du Player's Championship sera connue dès la prochaine élimination ! Alexander Kostritsyn s'est effectivement incliné en dixième place (152,739$), poussant son maigre tapis de quatre blindes au bouton avec Dame-Trois. John Juanda a ouvert As-Neuf en petite blinde, a payé le russe et s'est imposé au terme d'un tableau sans appel : 9-8-2-2-9. Les neuf joueurs se sont réunis autour d'une même et unique table : ils vont jouer jusqu'à tomber à huit, après quoi ils reviendront mardi à 15 heures pour le grand dénouement de ce tournoi. Qu'il est beau de voir s'installer deux frangins comme les Mizrachi à une place près sur l'ultime table d'un des plus beaux et importants tournois de la saison... Ce n'est qu'un point parmi des centaines d'autres qui vont faire que cette finale va être attrayante : nous allons nous ré-ga-ler. Mais en attendant, il nous faut trouver un éliminé : avec un tapis de vingt blindes de No Limit Hold'em, Nick Shulman est le plus sérieux candidat.