masquer le menu

Day 6, demandez le programme

- 2 juin 2010 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

05 heures 06 à Las Vegas. Les WSOP 2010 viennent de connaître leur première journée sans fin. Il y en aura surement d'autres. Avec la fin du Poker Player's Championship, c'est un premier chapitre du festival qui se termine. Place à la routine, désormais : chaque jour verra défiler un ou deux nouveaux vainqueurs. Certains inoubliables, d'autres qui ne resteront pas dans les mémoires. A mesure que le contigent français présent au Rio grossira, les résultats français vont commencer à s'empiler, et les grosses performances sont au coin de la rue. Pourquoi pas dès mercredi, avec la première table finale de l'été pour le Team Winamax ?

Le sixième jour des WSOP sera presque entièrement consacré au No Limit Hold'em, avec deux finales turbo, le démarrage d'une nouvelle loterie, le second tour du Shootout, et, pour faire bonne mesure, un peu de Deuce to Seven.

Midi (21 heures en France) : Event #8 – No Limit Hold'em 1,500$ (Day 1)
Alors, il s'agit d'un tournoi multitables et, euh, il y aura beaucoup de joueurs... Bon, je crois qu'à peu près tout le monde a compris le principe, désormais : c'est la troisième boucherie des WSOP après seulement six jours. Cependant, ce tournoi bénéficiera d'une attention toute particulière, en raison de la présence d'une jeune joueuse norvégienne de 21 ans faisant ses débuts aux WSOP de Las Vegas, trois ans après son sacre à Londres.

14h30 : Event #3 – No Limit Hold'em 1,000$ (Finale)
Harper vous en a déjà touché un mot. Une bande de joueurs dont personne n'a jamais entendu parler (à part leurs mamans) va se battre pour la breloque et un premier prix de 625,872 dollars.

14h30 : Event #5 – No Limit Hold'em 1,500$ (Day 3 et Finale)
23 joueurs pour un tournoi qui va trouver sa conclusion mercredi. Le chip-leader est le canadien (probablement québécois) Vincent Jacques. Derrière, on reconnaît notre ami anglais Praz Bansi, en quête d'un second bracelet.

14h30 : Event #6 – Shootout No Limit Hold'em 5,000$ (Day 2)
Un casting absolument sickissimme de 36 joueurs va tenter de se qualifier pour la finale. Six tables de six vont reprendre la partie individuelement, pour déterminer six finalistes. Parmi les prétendants, on retrouve Stuart Rutter, Dario Minieri, Maxim Lykov, Neil Channing, John Duthie, Chris Bell, et Chad Brown. Vous en voulez encore ? Allez : Tom Dwan, Joseph Elpayaa, Chris Ferguson, Aaron Gustavson, Blair Hinkle, David « Chino » Reem et Eugene Katchalov. Pas rassasié ? Une dernière louche : Justin Smith, Max Pescatori, Tommy Vedes, et Keven Stammen. Ah, j'allais oublier : Nicolas Levi, pour le premier cash du Team Winamax aux WSOP 2010. Pfffiou, hé bé.

15h : Event #7 – Deuce to Seven Triple Draw Limit 2,500$ (Day 2)
Ils étaient 291 au départ, ils ne seront que 98 à revenir pour le Day 2, parmi lesquels le français Sébastien Sabic avec trois ou quatre jetons, ce qui ne représente pas des masses, et des tas de joueurs que vous connaissez et chérissez comme Isaac Haxton, Jeff Lisandro, Jean-Pierre Chevènement ou encore Sorel Mizzi.

Benjo

It's a family affair !

- 2 juin 2010 - Par Benjo DiMeo

Jeton par jeton, le clan Mizrachi remporte le Poker Player's Championship

Coverage par Winamax

Décidément, rien n'était écrit d'avance au cours de la finale du plus gros et prestigieux tournoi de l'année. Bien sur, la victoire de Michael Mizrachi ne surprendra personne ayant suivi le bonhomme depuis son apparition fracassante sur le circuit pro en 2005. Mais pour en arriver là, celui qu'on appelle le Grinder a du survivre à un parcours semé d'embuches.

Chacun des finalistes faisait virtuellement figure de favori, tant le concentré de talent réuni autour de la finale était élevé. Mais au cours d'une partie qui s'est étalée jusqu'aux petites heures du matin, les pronostiqueurs furent forcés de changer leurs prédictions à plusieurs reprises.

Avant le départ, on se demandait quels étaient les meilleurs joueurs de No Limit Hold'em présents autour de l'ultime table. Parmi les réponses qui revenaient le plus souvent, il y avait Mikael Thuritz, le génie suédois, Daniel Alaei, le pro tout terrain, et David Baker, le gamin du net. Que nenni : tous avaient quitté l'estrade avant la pause-dîner. Robert, l'ainé du clan Mizrachi, n'aura pas réussi à tenir au dela de la cinquième place. Et John Juanda ? Pas pour cette fois : l'homme le plus titré de ce casting poids-lourd s'est révélé fantomatique tout au long de la partie.

Coverage par Winamax

En début de soirée, à la stupéfaction générale, un vainqueur idéal s'était dessiné. Stupéfaction, car l'expert des high-stakes David Oppenheim était de son propre aveu l'un des joueurs les moins expérimentés de la table finale, et possédait le plus petit tapis au moment du coup d'envoi. Créatif en diable, Oppenheim avait réussi à se sortir des profondeurs du classement pour émerger en position de chip-leader, profitant d'une erreur de jugement de Michael pour lui prendre la quasi-totalité de son stack.

A ce moment, le Grinder semblait promis à une élimination rapide. Mais Mizrachi avait encore de la ressource, porté par le soutien des amis et de la famille entière massée sur les gradins. Petit à petit, Michael a reconstitué son stack meurtri, profitant d'une baisse de garde d'Oppenheim. Là encore, la surprise allait être de taille : ce dernier allait rapidement passer du statut de futur vainqueur à celui d'éliminé.

Coverage par Winamax

Pour le tête à tête final, l'affaire semblait réglée d'avance. On avait affaire à un combat mesurant un joueur professionnel, ayant remporté l'essentiel de ses sept millions de gains de carrière en No Limit, faisant face à un riche amateur russe venu de nulle part, ayant monté une énorme bankroll à Moscou en jouant au... Stud en Pot Limit.

Une fois de plus, les observateurs allaient devoir réviser leur jugement. Vladimir Schmelev a littéralement marché sur la table une heure durant, ne laissant aucun répit à Mizrachi. Si ce n'avait été pour une traîtresse rivière lors d'une confrontation à tapis préflop où il paraît largement favori, c'est Schmelev qui se serait emparé du trophée ce soir.

Galvanisé par ce salutaire coup du destin, Mizrachi allait reprendre les choses en main une dernière fois, repartant de zéro, et clouant son adversaire sur place avec une série de coups de marteaux dévastateurs. Un dernière confrontation chanceuse allait achever le travail, sous les cris et les larmes de la famille Mizrachi toute entière. Maman a pleuré. L'épouse se retenait. Le frangin souriait, ému, la déception de sa propre élimination passée. Une affaire de famille, et un grand champion, qui remporte ce soir à Las Vegas son premier bracelet aux World Series of Poker, l'un des plus beaux qui soient, récompensant un vrai joueur de cartes tout-terrain.

Coverage par Winamax

Coverage par Winamax

Les quatre frères Mizrachi (à droite, la maman)

Résultats
Poker Player's Championship 50,000$

Coverage par Winamax

Vainqueur : Michael Mizrachi (USA) 1,559,046 $
Runner-up : Vladimir Schmelev (Russie) 963,375 $
3. David Oppenheim (USA) 603,348 $
4. John Juanda (USA) 436,865 $
5. Robert Mizrachi (USA) 341,429 $
6. David Baker (USA) 272,275 $
7. Daniel Alaei (USA) 221,105 $
8. Mikael Thuritz (Suède) 182,463 $

Benjo

Du grand Banzi-tisme

- 2 juin 2010 - Par Harper

Event #5 : No Limit Hold'em 1,500$ (28 restants sur 2,099 entrants)

Un rapide tour de la zone orange de l'Amazon Room, où se déroule le Day 2 de l'Event #5, nous permet de voir que hormis Praz Bansi, seule une joyeuse bande de randoms lutte pour la victoire. Oh, il y a bien un certain Vincent Jacques en course, qui nous a donné quelques instants l'espoir qu'un tricolore soit présent mais en vain : il s'avère être canadien.

Coverage par Winamax

C'est donc vers la table de Praz que je me suis tourné. Et il n'a pas tardé à se mettre en action. Auteur d'une relance avant le flop à 26,000 (sur blindes 6,000/12,000) avec QCoeurJCoeur, il trouve alors un flop parfait : KCoeur9Coeur5Coeur et va prendre trois street de value : 30,000 au flop, 70,000 sur le tournant QCarreau et 175,000 sur la rivière, un 5Carreau. Ce pot propulse le britannique, troisième du dernier Main Event des World Series Europe, derrière un tapis de 700,000, le double de la moyenne. Soutenu par son ami de toujours James Akenhead, Praz sera à suivre de très, très près. Les joueurs étaient censés atteindre la finale ce soir mais vu l'état d'avancement de la partie, ils devraient logiquement s'arrêter sur le coup des trois heures du matin.

Harper

On ne l'appelle pas le Grinder pour rien

- 2 juin 2010 - Par Benjo DiMeo

Retournament de situation dans le Player's Championship

Trois heures après l'élimination de John Juanda en quatrième place, on tient le tête à tête final, et nous sommes bien forcés d'admettre que la troisième place du podium n'est pas celle à qui on s'attendait. On s'attendait plus à voir le short-stacké Michael Mizrachi, ou le moins expérimenté Vladimir Schmelev tomber aux portes du heads-up, plutôt que le chip-leader David Oppenheim !

Mais non. Le sacre en tournoi de ce phénoménal joueur de cash-games devra attendre. La chute du new-yorkais s'est faite lentement, petit à petit, jeton par jeton, et a coïncidé avec la spectaculaire remontée de Michael Mizrachi pour qui tout a fonctionné à merveille après la sortie de Juanda. Le Grinder a bluffé, payé des bluffs, trouvé de belles mains, et pratiqué un poker agressive, son énergie décuplée par le soutien de son clan, criant et chantant à chaque pot remporté par leur champion.

Coverage par Winamax

Après une ultime et cruelle coin-flip perdue sur la rivière (ESPN faisant durer la torture en pausant l'action trente secondes entre le flop, le turn et la rivière, quelle souffrance) David Oppenheim est éliminé en troisième place, remportant 603,348$, le plus gros gain de sa carrière en tournoi. Il laisse place au dernier tête à tête entre Michael Mizrachi (10,4 millions) et Vladimir Schmelev (6,8 millions)

Benjo

Les meilleurs flippers de l'ouest

- 2 juin 2010 - Par Harper

Event #3 : No Limit Hold'em 1,000$

Que la route fut longue pour les neuf joueurs ayant atteint la finale de l'Event #3... Débutant le tournoi il y a quatre jours, chacun a dû en moyenne multiplier son tapis par 500 pour rejoindre cette ultime table : ils étaient effectivement 4,345 au départ ! Les finalistes sont comme prévus de bons randoms américains comme on les aime : seuls Dash Dudley et Gabe Costner dépassent la barre des 100,000 dollars de gains en tournoi. Le vainqueur de ce donkament empochera 625,872$. La finale se disputera mercredi à partir de 15 heures.

Coverage par Winamax

Siège 1 : Dash Dudley (USA) 1,355,000
Siège 2 : Bart Davis (USA) 1,355,000
Siège 3 : Nicholas Mitchell (USA) 1,280,000
Siège 4 : Deepak Bhatti (USA) 400,000
Siège 5 : Gabe Costner (USA) 1,830,000
Siège 6 : Richard Rice (USA) 700,000
Siège 7 : Aadam Daya (Canada) 2,855,000
Siège 8 : Isaac Settle (USA) 970,000
Siège 9 : Cory Brown (USA) 2,315,000

Blindes 20,000/40,000 ante 5,000