masquer le menu

Day 7, demandez le programme

- 3 juin 2010 - Par Benjo DiMeo

Midi (21 heures en France) : Event #9 – Pot Limit Hold'em 1,500$ (Day 1)
Une boucherie où l'on a pas le droit de 3-bet cent grosses blindes à tapis avant le flop. Du coup, il devrait y avoir un peu moins de monde.

14h30 : Event #6 – Shootout No Limit Hold'em 5,000$ (Finale)
Un deuxième bracelet pour le Team Winamax ? J'en veux j'en veux. Afin de pouvoir y parvenir, Nicolas Levi devra battre des joueurs de classe mondiale, notamment Neil Channing et Stuart Rutter.

14h30 : Event #8 – No Limit Hold'em 1,500$ (Day 2)

15h : Event #7 – Deuce to Seven Triple Draw 2,500$ (Finale)


17h : Event #10 – World Championship Stud 10,000$ (Day 1)
Le plus gros tournoi de Stud de l'année, et pour ainsi dire le seul tournoi de Stud de l'année car ce jeu est mort. Un peu plus de cent joueurs sont attendus pour décider de qui à la plus grosse en poker a trois cartes fermées et quatre ouvertes.

Le cercle de minuit

- 3 juin 2010 - Par Benjo DiMeo

Le point sur les épreuves en cours

Coverage par Winamax

Je quitte le Rio de manière précipitée, le In-N-Out Burger fermant ses portes dans trente minutes. Peu probable que je revienne dans l'Amazon Room avant demain. Voici un petit point sur les épreuves du soir :

Event #3 : No Limit Hold'em 1,000$ (Finale)
Un tête à tête interminable est en train d'opposer Aadam Daya et Deepak Bhatti. Ce dernier s'accroche désespérément à ses sept blindes depuis une heure. « Ils ne relancent jamais préflop », souffle une confrère. N'oublions pas qu'un bracelet, et 625,000 dollars sont en jeu.

Event #5 : No Limit Hold'em 1,500$ (Finale)
Je vous faisais la présentation des finalistes un peu plus tôt : la partie fut assez rapide, et le tête à tête final s'apprête à commencer. Il verra s'affronter deux joueurs disposant d'un large contingent de supporters enthousiastes : Vincent Jacques (Québec) et Praz Bansi (Royaume-Uni). Les tapis sont équilibrés.

Event #6 : Shootout No Limit Hold'em 5,000$ (Second tour)
Quatre heures après la qualification de Nicolas Levi, toutes les tables ont terminé leurs tours respectifs, à l'exception d'une seul : un match marathon oppose Joseph Elpaaya et Cary Katz.

La table finale s'annonce des plus alléchantes, avec la présence d'un joueur du Team Winamax et deux excellents et joviaux joueurs anglais. Le casting :

Stuart Rutter
Neil Channing
Nicolas Levi (Team Winamax)
Brent Hanks
Joshua Tieman
Joseph Elpayaa ou Cary Katz

Event #7 : Deuce to Seven Triple Draw 2,500$ (Day 1)
Voir ci-dessus (ou ci-dessous, selon le site sur lequel vous consultez ce reportage)

Event #8 : No Limit Hold'em 1,500$ (Day 1)
On approche de la fin de la partie. Après huit heures de jeu, ils sont encore un peu plus de 350 joueurs (sur 2,341 au départ) à se battre pour leur survie. On vous en dira plus jeudi.

Benjo

Ils sont tombés bien bas

- 3 juin 2010 - Par Benjo DiMeo

Event #7 : Deuce to Seven Triple Draw 2,500$

La bulle a éclaté en milieu de soirée dans l'épreuve de Deuce to Seven jouée en Limit. C'est Tony G qui en a frais, assistant médusé au spectacle de short-stacks doublant leur tapis à plusieurs reprises, tandis que le sien fondait inexorablement.

Trente joueurs sont rentrés dans l'argent. Parmi ceux ayant déjà récupéré leurs gains, on compte David Singer, Raymond Davis, Hoy Corking et Greg Mueller. Ils sont encore 19 répartis autour de quatre tables : il n'y aura que six places en finale.

Coverage par Winamax

Le chip-leader s'appelle Raphael Zimmerman (photo). J'ai reconnu quelques cadors du genre David Chiu, Allen Kessler, Ted Forrest et Eli Elezra, qui n'avait qu'une grosse blinde pour se défendre au moment du main par main. L'habitué de la Bobby's Room a depuis réussi à se constituer un tapis un peu plus confortable.

Benjo

Nicolas Levi : « Aller au bout »

- 3 juin 2010 - Par Harper

Finale de l'Event#6 : No Limit Hold'em Shootout 5,000$

Nicolas, c'est fait ! Tu es en finale de ce 5,000$ shootout !
(en chantant) On est en finale, on est en finale ! (rires) Je suis content et lessivé à la fois... Je vais aller me reposer – quoi que, on va aller boire un verre, c'est tout de même mérité ! C'était éprouvant, le niveau était vraiment impressionnant. Mais je ne vais pas m'arrêter là : l'objectif est d'aller au bout demain.

Une table avec Dario Minieri, Tom Dwan, James Akenhead... Quel était ton état d'esprit à l'heure de commencer ce deuxième tour ?
Ma seule angoisse dans le tirage au sort était de tomber contre Tom Dwan. Cela n'a pas loupé ! Je suis arrivé à la table avec une dizaine de minutes de retard : il est inutile de jouer avec des tapis profonds contre ces artistes. Je les sais meilleurs que moi dans cette situation. Mon objectif était donc d'attendre l'augmentation des blindes car, avec mon expérience du sit-and-go, c'est une phase de jeu où je pense avoir une edge sur eux. Grâce à ce petit retard, j'ai créé un effet de surprise avec mon As-Roi et ai pu doubler dès ma première main sur Durrrr !

Coverage par Winamax

Une fois ton tapis doublé, quelle était ta stratégie ?
Le but était de me mettre en position d'attente mais cela n'a pas vraiment fonctionné et j'ai pas mal reperdu... Je ne saurais pas vous dire comment. Je fais parti de ces rares joueurs qui arrivent à totalement faire le vide après leurs coups perdus et très généralement, je les oublie complètement. Je me souviens juste du moment clé, à trois joueurs restants, lorsque j'envoie tapis en 4-bet avec une très bonne fold equity et une bonne image avec Valet-Huit. Blair me paie et je remporte une heureuse confrontation contre As-Roi.

Derrière, Blair élimine Bell et le face à face débute alors que vous avez le même tapis...
Nous sommes restés très proches pendant plus de trois heures. Autant contre Noah Boeken, j'avais repéré quelques situations où il était exploitable, autant avec Blair, puis le temps avançait et plus mon tapis diminuait. Au bout d'un moment, il s'est mis à 3-bet toutes les mains... Je me suis alors dit que je n'allais pas 4-bet tout de suite, car la profondeur permettait un 5-bet à tapis trop évident. J'ai donc attendu une main pour me commit, avec laquelle j'étais prêt à disputer un coin flip : ce fut avec cette paire de quatre.

La finale ne sera pas plus facile, avec des joueurs comme Neil Channing ou Brent Hanks qui sont déjà qualifiés.
Neil est un ami de longue date, et jouer face à lui va me procurer un sentiment extra-ordinaire. Ce sera aussi le cas avec Joseph Elpayaa, s'il parvient à se qualifier (ndlr : il est actuellement en tête de son heads-up). Pour le reste, je n'ai pas envie de me faire de films, mais juste profiter de l'instant présent. Il y aura bien le temps demain de penser au reste !

Tu as été soutenu toute la journée par le clan Winamax : Patrick Bruel, Davidi Kitai, Stéphane Matheu... Cela aide ?
C'est indescriptible. Voir leurs réactions sur mon énorme bluff à la rivière avec Valet-Cinq fut un réel sentiment de bonheur. Je suis très fier d'avoir passé ces deux longues journées et il est clair que sans le soutien du clan Winamax, j'aurais pu craquer à certains moments. N'oublions pas non plus tous les messages sur les forums, que je me fais un plaisir de lire chaque soir... Je ne remercierais jamais assez tout le monde !

Harper

Nicolas Levi en finale de l'Event #6 !

- 3 juin 2010 - Par Harper

Le joueur du Team Winamax se défait de Blair Hinkle pour atteindre l'ultime table

La magie d'un shootout ne peut mieux s'opérer qu'en heads-up. C'est là où toute la différence se fait, où de l'oubli d'une seconde place vous passez à la consécration d'atteindre la finale. C'était tout l'enjeu du match entre Nicolas Levi et Blair Hinkle. Le second allait repartir avec 16,000$, le premier avec un minimum de 70,000, et surtout la possibilité d'aller chercher un bracelet jeudi.

Coverage par Winamax

Chacun des joueurs possédaient un tapis équivalent d'une centaine de blindes au début des hostilités. Soutenu par Stéphane Matheu, Davidi Kitai et Patrick Bruel, tout juste arrivé sur Las Vegas, Nicolas s'est senti pousser des ailes. Dans un pot non attaqué jusqu'à la rivière, on l'a ainsi vu miser 7,500 sur un tableau TCoeur7CoeurTPique3Pique9Pique. Blair a relancé à 30,500, une mise à laquelle Nicolas a répondu par une nouvelle sur-relance, pour 80,000. Après trois longues minutes d'hésitation, l'américain a passé, laissant Nico dévoiler JCoeur5Coeur pour un bluff parfaitement exécuté.

Coverage par Winamax

Si la symphonie était parfaitement rodé dans les pots importants, le problème était le suivant : Blair est un formidable « grinder », qui se saisit de toutes les blindes, et n'hésite pas à 3-bet à foison. « Il va falloir être tricky, confiait le joueur du Team Winamax à la pause. Je vais jouer en ligne mais en faisant des montants qui vont le déstabiliser. » Bilan : Nicolas a pu attraper un important nombre de bluffs, comme lorsqu'il a payé cette mise de 30,000 dans un pot de 50,000 sur une rivière QCarreau7CarreauKCoeur3CarreauTCarreau. Sa main ? Un simple KTrèfle9Coeur, qui s'est avéré être suffisant.

Coverage par Winamax

Nouvelle démonstration de ces montants tricky : avec une paire de dames, Nicolas se contente de faire un min 3-bet derrière la relance de Blair, de 12,500 à 25,000. Ce dernier paie et c'est un flop de rêve qui s'ouvre pour Croc : Q-3-3. Il mise 36,000 et est payé. Le tournant est un dix, checké par les deux joueurs. C'est sur la rivière, un nouveau 3, que Nicolas Levi va extraire le maximum de value, en envoyant 66,500. Il est payé et montre bien évidemment la meilleure main.

Blair Hinkle se met alors à 3-bet toutes les mains, jusqu'à ce que Nicolas décide de contre-attaquer. Après s'être fait sur-relancer de 14,000 à 40,000, le pro Winamax place un 4-bet pour 112,000. Blair va alors longuement étudier le tapis de Nicolas (à qui il reste 300,000 derrière), avant d'annoncer : « All-in. » La réponse de Croc intervient en une seconde : « Call ! », tout en retournant 4Trèfle4Carreau. Blair a manqué de nez et est pris la main dans le sac avec TCoeur2Coeur. Le tableau 9Carreau6PiqueACoeurJCoeur5Carreau, malgré l'apparition d'un dangereux tournant, ne change rien et permet à Nicolas de posséder neuf dixième des jetons !

Coverage par Winamax

La suite est une formalité : Nico élimine Blair avec Roi-Dame contre Dame-Neuf. Les deux joueurs se congratulent pendant que le clan Winamax exulte : Nicolas Levi est en table finale d'un événement des World Series of Poker ! Et pas n'importe lequel : c'est un des tournois les plus relevés de la série, avec son lot de professionnels avertis et d'excellents joueurs en ligne. Pour atteindre cette ultime table, Croc aura du se défaire de joueurs comme Jeff Sarwer, Phil Helmuth, Noah Boeken, Dario Minieri, James Akenhead ou encore Tom Dwan ! Une performance d'exception qu'il faudra confirmer jeudi. Au bout de l'ultime table : 441,692$ et, surtout, un bracelet WSOP...

Harper