masquer le menu

Day 8, demandez le programme

- 4 juin 2010 - Par Benjo DiMeo

Midi (21 heures en France) : Event #11 – No Limit Hold'em 1,500$ (Day 1)
Seat open ! Seat open ! Seat open ! Seat open ! Seat open !

14H30 : Event #8 – No Limit Hold'em 1,500$ (Day 3 et finale)
Phil Hellmuth est toujours en course à l'heure où nous quittons le Rio. Voyons si l'enfant terrible du poker peut atteindre la finale de vendredi et ainsi tenter de décrocher son douzième bracelet en Hold'em.

14h30 : Event #9 – Pot Limit Hold'em 1,500$ (Day 2)

15h : Event #10 – World Championship Stud (Day 2)
Bet, raise, call, reraise, bet, fold, call, raise, on peut faire tapis ? Non, ok, alors call, t'as quoi ? Ah, ok.

17h : Event #12 – Limit Hold'em 1,500$ (Day 1)
Pour le premier tournoi des WSOP 2010 en Hold'em joué à enchères fixes, on commence en douceur avec une épreuve à petit budget.

Benjo

Jeu à deux cartes fermées : le point

- 4 juin 2010 - Par Harper

Event #8 : No Limit Hold'em 1,500$

Coverage par Winamax

Dans la vraie vie, ce jeune homme a des yeux

Rarement autant de spectateurs ne s'étaient massés derrière les tribunes d'une fin de 1,500$. Il faut dire qu'un des pionniers du poker est encore en course : Phil Helmuth himself. Alors qu'ils ne sont plus que 47 joueurs en course, Phil possède actuellement le troisième tapis, assis derrière 450,000 pour une moyenne à 220,000. Phil va-t-il réussir l'exploit d'atteindre la finale d'un tournoi ayant réuni plus de 2,300 joueurs ? Pour l'en empêcher, une flopée de randoms, mais aussi Steve Sung (photo), qui a réussi à faire revenir son tapis dans la moyenne. Et ce n'est pas comme si ce garçon n'était pas familier de ce genre d'évènements : l'an dernier, il venait à bout de 6,011 adversaires pour remporter un bracelet et 771,338$.

Event #9 : Pot Limit Hold'em 1,500$

Coverage par Winamax

Pour voir plus de Liv Boeree, il faudra être sage, et revenir suivre les WSOP tous les jours sur Winamax...

Vous vous souvenez de ce passage où je vous disais que ce tournoi de Pot-Limit allait être celui de professionnels ? Ouais ? Hé bien oubliez tout. Oui, oui, tout. Effacez l'historique, supprimez les cookies, je ne veux plus entendre parler de ça... Messieurs dames, welcome to randomland ! Bon, j'exagère un peu : c'est juste que mes quatre chouchous du tournoi (David Jaoui, Stephen Chidwick, Lex Veldhuis et Corwin Mackey) sont sortis. Au delà, il reste toujours Justin Bonomo, Liv Boeree et Tom McEvoy en position de shortstacks, candidats tous désignés à faire la bulle alors qu'ils qu'il reste 71 joueurs pour 63 payés. Mais aussi Joe Serock, Chad Batista et Scott Montgomery, qui sont au dessus de la moyenne. Sans oublier le ventre mou où se trouvent Christian Harder et Jonathan Little. Bref, un finalement bien beau tournoi dont il faudra suivre la route vers la finale demain avec attention.

Harper

Blanche-Neige et les Sept Studs

- 4 juin 2010 - Par Benjo DiMeo

Gutted Rutter

Pour ceux qui se demandent ce qu'est un setup/bad-beat en Stud, voici un exemple parfait...

Scott Clements a trouvé un KCarreau en guise de première carte cachée : il relance. A sa gauche, Stuart Rutter (tout juste remis de sa troisième place dans le Shootout) paie avec un JTrèfle, et un random assis à côté sur-relance en montrant un 2Coeur. C'est payé par Clements et Rutter.

Clements : X-X-KCarreauQCarreau, Rutter X-X-JCarreau9Carreau, Random X-X-2CoeurKTrèfle

En Stud, le meilleur jeu affiché parle en premier. Clements checke, Rutter aussi. Le random mise. Clements sort du coup, et Rutter check/raise. C'est payé par le random.

Rutter X-X-JCarreau9Carreau6Coeur, Random X-X-2CoeurKTrèfleQCoeur

Au tour du random de parler en premier. Il mise. Rutter relance. Le Random 3-bet. Rutter réfléchit, et 4-bet. Je commence à m'y perdre avec tous ces raises, et le random aussi, qui demande « Est-ce que j'ai le droit de relancer encore une fois ? ». « Faites tapis, ça ira plus vite », rigole Tony G. « Paie, et vous continuerez au prochain tour », dit un autre. Le Random 5-bet (6,000 à ce stade, soit 20% du tapis de départ). Stuart ne peut plus remettre d'argent, et paie.

Rutter X-X-JCarreau9Carreau6Coeur5Pique, Random X-X-2CoeurKTrèfleQCoeur7Carreau

La dernière carte est donnée face cachée : le Random mise, Rutter relance, et le Random 3-bet à nouveau. Rutter commence à se douter de quelque chose, et paie, et n'engage pas plus d'une mise supplémentaire sur la septième et dernière carte.

L'anglais retourne J-J-T : il a vait trouvé un brelan de Valet dès le premier tour d'enchères, une main de départ extraordinaire. Mais le random retourne Q-J-Q pour un brelan trouvé sur la quatrième carte (le moment où l'action s'est emballée)

Rutter est dégouté, et perd un bon morceau de son stack sur ce coup.

Aces up no good

Coverage par Winamax

John Juanda n'a plus que 5,000 à son nom au moment où j'arrive à sa table pour le voir miser avec un tableau KTrèfle9Pique9Trèfle5Trèfle. Eric Drache (photo) paie avec TPique2Coeur6Carreau3Pique, et engage une dernière mise sur la septième carte. Juanda montre KCarreau9Trèfle3Coeur pour un full bien senti. Drache muck son ATrèfleACarreau6Coeur : le runner-up de l'édition 2009 avait démarré le coup avec deux As (une bombe), et trouvé deux paires sur la cinquième carte.

France - Angleterre

Coverage par Winamax

Le Devilfish, que je connaissais plutôt comme un joueur de No Limit Shorthanded plutôt qu'un dévôt du Stud affiche un tableau QCoeur7PiqueKCoeurQTrèfle , et mise contre David Benyamine qui détient 9Carreau4Trèfle9CoeurATrèfle Le français paie une dernière fois sur la rivière (en Stud, si on paie sur la 6e carte, c'est rarement pour passer sur la dernière, sauf si on a manqué un énorme tirage et que l'on ne peut même pas battre les quatre cartes visibles de son adversaire). Le Devilfish montre une paire de 7 cachée pour un full, et David jette ses cartes, en disant qu'il avait un full aussi, ce qui n'est possible que s'il avait 4-4-4 en guise de cartes cachées, pas sur donc que le commentaire doit être pris pour argent comptant.

Le point

Après cinq heures de partie, on a perdu seulement dix joueurs sur les 150 qui étaient au départ. Seize joueurs seront payés, le plus haut classé d'entre eux recevant 394,800 dollars pour ses efforts.

Benjo

Un de perdu...

- 4 juin 2010 - Par Harper

Event #9 : Pot Limit Hold'em 1,500$ (Day 1)

Dix de retrouvés ! Enfin, presque. On en tient un. C'est déjà pas mal. Après l'élimination de Michel Leibgorin, qu'on pensait être le dernier de nos représentants, nous avons réussi à repérer un autre tricolore, caché sous sa capuche et ses lunettes noires.

Coverage par Winamax

Il s'agit de David « Rayons X » Jaoui. « J'adore prononcé le mot ''pot'' ! » s'amuse le parisien, monté à un tapis de 22,000, près du double de la moyenne, juste avant la pause repas. Depuis, les affaires se sont corsées : « J'ai fait de la merde » résume simplement David, « j'ai payé mon voisin avec une hauteur as sur un tableau Q-4-4-6-4 et il s'est avéré qu'il avait la dame... Le montant qu'il a misé représentait la moitié de son tapis, il bluffe rarement dans ces conditions... Mais voilà, c'était le retour de la pause diner et j'étais moins concentré, cela m'apprendra ! » Avec un tapis de 15,000, David possède l'actuelle moyenne, alors qu'il ne reste plus que 180 joueurs sur les 650 entrants. Parmi eux, 63 repartiront avec un minimum de 2,852$, pendant que le vainqueur empochera 197,435$.

Parmi les joueurs encore en course, des tas de visages qu'on adore retrouver, comme l'actuel chipleader Chad « lilholdem954 » Batista, ou encore deux de ses amis qui détruisent également tout en ligne : Stephen « stevie444 » Chidwick et Corwin « mig.com » Mackey. Ils sont également là : Liv Boeree, Lex Veldhuis, Tom McEvoy, Justin Bonomo, Steve Zolotow, Joe Serock... Et si, après la victoire de Praz Bansi lors de l'Event #3 et le deep run de Phil Helmuth dans l'Event #8, cette année était celle des professionnels dans les boucheries ?

Harper

Vocalises

- 4 juin 2010 - Par Harper

Event #8 : No Limit Hold'em 1,500$

C'en est terminé des espoirs français dans l'Event #8. Ludovic Agier, dernier tricolore en course, vient d'être éliminé à l'issue d'une confrontation entre ses deux dames et une paire de rois. Pour connaitre un peu plus Ludovic, il n'y a qu'à écouter Yazza-Césaire Josué, président du Martinique Poker Club dont les deux joueurs sont issus : « il est très attachant, et surtout très compétent ! Avec cette 106ème place et les 3,792$ qui vont avec, il devrait faire d'autres épreuves dans les semaines à venir... Il sera à suivre de près ! » Nous n'y manquerons pas.

Coverage par Winamax

Le tournoi ne compte lui plus que 82 joueurs en course, parmi lesquels... Phil Helmuth. Vous voulez savoir ce que vivent ses camarades de jeu toute la journée ? On embarque. Cette scène intervient alors que je suis posté à la table depuis trente secondes. Allez, je lui accorde quarante secondes. Un random relance à 7,000 et se voit payé par un autre random. Que se passe-t-il alors ? Un random fait tapis pour 9,700. La parole revient à Phil qui immédiatement lâche : « Floor table 362 ! » Celui-ci arrive en courant (on ne fait pas attendre Monsieur Phil) et doit répondre à la demande suivante : « Si je me contente de payer, est-ce que random pourra relancer ? » La réponse est sans appel : « Il ne pourra pas relancer. »

L'américain, sourire aux lèvres, paie alors la mise, comme les deux randoms. Le flop est 2Carreau4Pique8Pique et la parole arrive au dernier random, qui envoie 11,000. « Qu'est-ce que tu me fais ? Mais qu'est-ce qu'il se passe ici ? Pourquoi tout le monde veut se jouer de moi ? » Il enlève alors ses lunettes et poursuit : « C'est bien la dernière fois que je passe contre toi, note ça ! » Pour l'anecdote, le random qui a misé avait une paire de six et le shortstack As-Quatre. La rivière ? Un as. Ha ha.

Phil possède un tapis dans la moyenne et à sa table se trouve également Steve Sung, shortstack. Jean-Robert Bellande a lui été éliminé.

Harper