masquer le menu

Day 9, demandez le programme

- 5 juin 2010 - Par Benjo DiMeo

Nous quittons le Rio alors que deux boucheries – Limit et No Limit – terminent leur premier tour, une finale suit son cours, une autre se prépare, et une troisième est déjà prête pour demain.

Midi (21 heures en France) : No Limit Hold'em 1,000$ (Day 1A)
J'ai arrêté de compter le nombre de donkaments qui se sont déjà joués en seulement une semaine de WSOP. Par contre, je suis à peu près certain que celui de dimanche est le deuxième se jouant avec deux journées de départ.

14h30 : Pot Limit Hold'em 1,500$ (Finale)
Julie Farkas fut malheureusement la « bubble girl » de la table finale, laissant JJ Liu seule pour représenter les espoirs féminin au milieu de huit randoms testostéronés.

14h30 : No Limit Hold'em 1,500$ (Day 2)
Voir le compte rendu d'Harper publié un peu plus tôt. Un peu moins de 300 joueurs vont prendre le départ du second tour. 270 seront payés, parmi lesquels, on l'espère, les français ElkY, Antoine Amourette, Norith Chheng, Cédric Adam.

15h : World Championship Stud 10,000$ (Day 3 et finale)
Le « main par main » bat son plein au moment de notre départ : ils sont 17 pour 16 places payées. Le français Édouard Minot possède toujours un tapis confortable pour se battre face à des cracks tels que Dario Alioto, Men N'Guyen, Brandon Adams, Dan Heimiller, Eric Buchman, ou encore cette barre de Nikolay Evdakov. Surprise, Michael Mizrachi porte toujours la flamme de chip-leader, et son dauphin Vladimir Schmelev est toujours de la partie. Voilà qui promet pour la finale.

15h : Limit Hold'em 1,500$ (Day 2)
198 joueurs ont survécu sur les 625 qui avaient pris le départ. Jameson Painter est chip-leader avec 47,600. Quelques têtes connues au sommet du classement : David William, Jeff Madsen... Aucun joueur français n'est encore en course à notre connaissance.

17h : Deuce to Seven No Limit 1,500$ (Day 1)
Radicalement différent de la version à enchères fixes, le Deuce to Seven joué en No Limit n'offre qu'un seul tirage et garantit des sensations fortes. Peut-être déjà lassée des loteries en Hold'em, Annette Obrestad a annoncé son intention de jouer l'épreuve, histoire de varier les plaisirs et engranger un peu d'expérience.

Benjo

Event #11 : No Limit Hold'em 1,500$ (Day 1)

- 5 juin 2010 - Par Harper

La première journée de ce énième donkament touche à sa fin. Des 2,563 entrants, seuls un peu moins de 300 ont survécu. Alors que seulement 270 seront payés, on peut imaginer la tronche de ceux qui sont allés se coucher avec moins de trois blindes. Ha, ha. Trêves de moqueries, intéressons-nous à la partie haute du tableau.

Coverage par Winamax

Vous avez été sages et fidèles à Winamax : vous voilà récompensés ! Ce Day 8 est un grand jour : c'est l'heure de la première photo de Liv Boeree. La britannique a terminé la journée à toute allure et possède un tapis équivalent à deux fois la moyenne. Également bien en jambes (enfin, en mains) : Eric Lindgren, Blair Hinkle et Neil Channing. Tom Dwan a lui perdu de sa superbe pour terminer dans la moyenne. Côté français, je nous ai déniché quatre représentants.

Coverage par Winamax

Et le premier n'a pas fait semblant de monter des jetons : Antoine Amourette possède un tapis de 66,000 (deux fois la moyenne). « C'est plus simple quand tes mains tiennent » s'est amusé Solody, vainqueur d'une confrontation entre deux dames et As-Dix ayant permis à son tapis de doubler. Pour le reste, c'est beaucoup de grinds et de petits pots remportés. Tout l'inverse de Bertrand Grospellier, qui a connu une dernière heure catastrophique pour retomber à une dizaine de blindes. Enfin, deux français qui m'étaient inconnus jusqu'à maintenant sont également présent avec un tapis dans la moyenne : Cédric Adam et Norith Chheng. La partie reprendra samedi à 14 heures 30.

Harper

Faites entrer ces dames

- 5 juin 2010 - Par Benjo DiMeo

Event #9 : Pot Limit Hold'em 1,500$ (Day 2)

Avec l'arrivée en fanfare d'Annette Obrestad au Rio et les triomphes récents de Liv Boeree (EPT) et Vanessa Selbst (NAPT), les médias attendent avec excitation la prochaine performance féminine dans un gros tournoi.

Après huit épreuves où l'ensemble des finalistes furent de sexe masculin, on tient ce soir le nom de la (ou des) première(s) finaliste(s) des WSOP 2010, dans l'épreuve de Pot Limit Hold'em à 1,500$. J'ajoute des parenthèses car nous avons actuellement deux joueuses autour d'une table de dix, pour seulement neuf places en finale.

Coverage par Winamax

Si Melissa Hayden, compagne de longue date d'Allen Cunningham (à gauche) vient malheureusement d'être éliminée, JJ Liu (à droite) est toujours en course pour représenter les filles. Avec plus de 2,2 millions de dollars de gains, l'américaine d'origine taiwanaise possède un palmarès qui a fait baver bien des mecs. C'est au WPT que JJ a remporté ses plus beaux succès, avec une victoires dans l'édition Ladies et deux finales à San Jose en 2007 et au Bellagio en 2005.

Coverage par Winamax

Le nom de Julie Farkas résonne un peu moins à nos oreilles. Venue de New Mexico, cette jeune joueuse est une amatrice accomplie qui réalise son deuxième et meilleur résultat aux WSOP après un petit ITM lors d'une boucherie en 2009.

JJ Liu entame la finale à dix en position de chip-leader, et sera donc une canditate très sérieuse pour la victoire finale. La partie s'arrêtera dès la prochaine élimination, les neuf joueurs restants revenant samedi pour tenter de décrocher le bracelet et le premier prix de 197,470 dollars.

Benjo

Bleu Blanc Rouge

- 5 juin 2010 - Par Harper

Event #12 : Limit Hold'em 1,500$ (Day 1)

C'est un total de 625 joueurs qui a pris part à la première épreuve entièrement consacrée au Limit de ces World Series. Parmi eux, 63 repartiront payés, prenant un minimum de 2,742$ pendant que le vainqueur empochera 189,870$. Voilà, les détails techniques, c'est réglé. Ah, si, encore un point : le nombre de joueurs restants, 492. Hé oui, tant que ça ! Le Limit est ce qu'il est : il est impossible d'envoyer tapis à tout va. Du coup, le rythme des éliminations est plus lent. Ce qui ne garantit en rien une plus belle structure : le tapis de départ est désormais équivalent à dix gros bets. J'ai bien peur que parmi les premiers sortants se trouve Gabriel Nassif : je n'ai pas retrouvé trace de Yellowhat en deux passages entre les tables. Un signe qui trompe rarement. Mais, vous allez le voir, la délégation française reste bien représentée.

Coverage par Winamax

Débutons par Marc Inizan. Arrivé parmi les premiers sur Las Vegas, « LocSta » en a profité pour s'adonner à d'autres occupations que le poker, comme se rendre à Los Angeles pour assister à un match des Lakers. Depuis, c'est tournois, tournois, et tournois. Après un premier donkament sur les World Series soldé par un échec, Marc s'est tourné vers le casino Venitian, où sont organisés des tournois moins chers avec une structure respectable. Il a ainsi terminé dans l'argent d'un 1,000 dollars, manquant une énorme performance à cause d'une rencontre malchanceuse. Mais, le Limit, sur quels critères ? « Oh, c'est plus pour passer le temps, j'y joue très rarement » confie Marc, qui a commencé par perdre un pot énorme avec As-Roi en main sur un flop K-K-Q tombé contre... Roi-Dame. Présent à la table de George « jorj95 » Lind et Alex Kravchenko, Marc a depuis comblé son retard et même réalisé un petit profit pour pointer à 7,000, un tapis supérieur à la moyenne.

Coverage par Winamax

« Ne t'en fais pas, je vais tenir un peu plus d'une heure ! » s'est amusé Rui Cao en me voyant me dépêcher de le prendre en photo. Il faut dire que depuis sa première apparition express dans un tournoi à 1,500 dollars, je ne prends plus le moindre risque. « Gohanounet », auteur de deux ITM aux World Series l'an dernier, compte bien remettre le couvert, et même aller chercher une ou deux tables finales cette année. Le membre de la communauté Limpers et grand ami du Team Winamax a pris un bon départ : il possède un tapis de 8,000.

Quelques tables plus loin (à l'opposé de la salle à vrai dire) se trouve un troisième tricolore : Fabrice Soulier. « Je me sens beaucoup mieux que lors des premiers tournois » confie Fabsoul. « J'ai préféré ne pas jouer hier pour me consacrer à des cash games au Bellagio : ce fut juteux et cela m'a remis en confiance. Je me sens sur une bonne dynamique, reste à voir ce que cela va donner à la table ! » Pour l'instant, rien de formidable : Fabrice pointe à 2,000.

Coverage par Winamax

« Je vois des bets qui sont morts... »

Et comme elle a un drapeau français sur l'épaule, on ne pas se priver de parler d'elle : Vanessa Rousso est l'actuelle chipleader avec un tapis de 13,000. Alors, hein, qui c'est les plus forts ? Sinon, en vrac : Daniel Negreanu possède le tapis moyen, tout comme Jeff Sarwer, Lauren Kling, Jimmy « Gobboboy » Fricke et Barry Greenstein. Phil Ivey ? Oh, il a une bonne douzaine de mille pour se placer en seconde position, standard. Sinon, j'ai vu quelque chose de très étrange... En quittant la Pavillon Room, Tom Dwan disputait l'Event #11, où il est d'ailleurs pratiquement chipleader. En débarquant dans l'Amazon Room, je vois ce même Tom Dwan au beau milieu de l'Event #12, avec un honorable tapis dans la moyenne. Mais, sérieusement, comment font ces types ?

Harper

Cinq épreuves, cinq photos

- 5 juin 2010 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

Event #8 – No Limit Hold'em 1,500$ (Day 3 et finale)
Ce n'est pas parce qu'une finale est composée uniquement de randoms qu'elle n'intéresse personne. Bien souvent, famille et amis sont nombreux à se presser autour de la table. Ici, sur le second podium ESPN, une centaine de spectateurs surexcités applaudit au moindre geste de leurs favoris. Un joueur québécois du nom de Pascal LeFrancois est largement en tête devant ses six adversaires. Après la seconde place de Vincent Jacques contre Praz Bansi il y a deux jours, c'est la seconde fois consécutive qu'un joueur venue de la province du Québec est en passe de décrocher un bracelet WSOP.

Coverage par Winamax

Event #12 – Limit Hold'em 1,500$ (Day 1)
Pendant les pauses-dîner, le règlement des WSOP stipule que chacune des tables encore actives doit rester sous la surveillance d'un croupier. Pas le métier le plus passionnant du monde, vous en conviendrez. Dans quelques minutes, ils seront un peu moins de 500 à reprendre place. A la cloture des inscriptions, quelques heures plus tôt, les organisateurs avaient annoncé un chiffre de participation officielle de 625 joueurs,

Coverage par Winamax

Event #10 – World Championship Stud (Day 2)
Freddie Ellis (tenant du titre) et Doyle Brunson : au moins cent années passées à jouer au poker sont réunies sur ce cliché. Les deux anciens possèdent des tapis confortables, alors que les places payées pointent à l'horizon.

Coverage par Winamax

Event #9 – Pot Limit Hold'em 1,500$ (Day 2)
Les 17 joueurs restants ont été envoyés en pause. La table finale approche, et le tableau de bord posté près des tables témoigne des excellentes structures dont bénéficient les joueurs des WSOP : le tapis moyen est de trente blindes à l'approche de la finale, ce qui est inespéré pour un tournoi à buy-in faible comme celui-ci. Après l'élimination du champion du monde 1983 Tom McEvoy, quelques têtes de série subsistent comme Joe Serock, la compagne d'Allen Cunningham Melissa Hayden, et JJ Liu, l'un des plus efficaces joueuses du monde en tournoi.

Coverage par Winamax

Event #11 – No Limit Hold'em 1,500$ (Day 1)
Bien que 80% des participants à la boucherie du jour aient été déjà envoyés à l'abattoir en huit heures de jeu, les 550 joueurs restants occupent encore une portion respectable de la Pavilion Room.

Benjo