masquer le menu

Day 12, demandez le programme

- 8 juin 2010 - Par Harper



A noter qu'à l'heure où nous quittons le Rio, le face à face opposant Yan Chen à Mike Wattel dans la finale du Deuce to Seven est toujours en cours. Les deux compères se battent pour 92,817 dollars.

Midi (21 heures en France) : Event #17 – No Limit Hold'em 5,000$ (Day 1)
La première réelle épreuve de NLH va débuter. Et elle est sacrément attendue par les professionnels : avec une profondeur de tapis respectable, ceux-ci vont être capables de pleinement s'exprimer. L'an dernier, 655 joueurs étaient au départ.

14h30 : Event #13 – No Limit Hold'em 1,000$ (Day 3)
Plus aucun français ne figure dans le tournoi. En revanche, des joueurs comme Shaun Deeb, Victor Ramdin ou William Reynolds, tous munis d'importants tapis, seront à suivre de près dans l'accession à la finale.

14h30 : Event #16 – No-Limit Hold'em Short-Handed (Day 2)
A notre départ du Rio, 250 joueurs étaient encore en course. Parmi eux, deux français : François Balmigère et Rui Cao, ce dernier possédant un très confortable tapis. L'objectif de la journée sera d'atteindre la finale dans un tournoi où le vainqueur repartira avec 482,774$.

15h : Event #15 – World Championship Stud High-Low 10,000$ (Day 3 et finale)
Le très relevé field de cet événement va atteindre les seize places payées dans la nuit. Parmi les chipleaders figurent actuellement Dario Minieri, George Lind, Mike Sexton, Dan Heimiller, Barry Greenstein ou encore Jason Mercier. Au programme mardi : la lutte pour le bracelet.

Les Queens couinent

- 8 juin 2010 - Par Harper

Event #16 : Short-Handed No Limit Hold'em 1,500$ (Day 1)

Débutons par les mauvaises nouvelles : Anthony Roux est éliminé. Et oui. Sa sortie est simple : avec une paire de dames, Tall part à tapis avant le flop contre une paire de neufs. Le pot contient alors 28,000, soit plus que l'actuelle moyenne. Le tableau ? 4-5-6-7-8, apportant une giga-quinte à son adversaire. Voilà le joueur du Team Winamax éliminé.

Coverage par Winamax

Côté français, après la sortie d'Hugo Lemaire, j'ai pu repérer deux des nôtres encore en course : les deux Limpers François Balmigère et Rui Cao. « Balmix » a toujours un tapis dans la moyenne pendant que « Gohanounet » figure parmi les chipleaders avec 57,000 : « Ma table est vraiment belle, il n'y a qu'un joueur qui ose me contrer et, malheureusement, il est à ma gauche » confie Rui. On lui fait toute confiance pour lui montrer de quel bois il est capable de se chauffer.

Coverage par Winamax

Sur la scène internationale, le « génie » (dixit Davidi Kitai) Maxym Lykov (photo) possède un monstrueux tapis. Carter Phillips, Praz Bansi, Jim Collopy et Jerry Yang sont encore dans le coup, alors que nous ne sommes plus qu'à une centaine de places de l'argent.

Harper

Seuls au monde

- 8 juin 2010 - Par Harper

Event #13 : No Limit Hold'em 1,000$ (Day 2)

Ne cherchez plus les français : il sont tous éliminés. Moui, assez triste comme accroche. Mais que voulez-vous. Peu de temps après l'explosion de la bulle, Fred Brelot et Michael Leibgorin nous quittaient, empochant chacun un poil plus de 1,800 dollars.

Coverage par Winamax

Pour Claire Renaut, c'est le pactole ! Qualifiée pour à peine cent dollars, elle en remporte 2,025 : « Ce n'est vraiment pas pour l'argent » confie Claire, radieuse, « c'est juste le bonheur de désormais posséder une ligne estampillée WSOP sur mon palmarès ! » Ce tournoi a perdu pas mal de son intérêt depuis la sortie de nos frenchies. A suivre tout de même : la progression de Shaun Deeb et William Reynolds, qui font parti des chipleaders alors qu'il ne reste plus que 164 joueurs sur les 3,042 entrants de ce tournoi. Pour rappel, le vainqueur empochera 472,479$.

Harper

Récidivistes

- 8 juin 2010 - Par Harper

Event #16 :Short-Handed No Limit Hold'em 1,500$ (Day 1)

Les contrevenants continuent de sévir : sur les 1,663 entrants du jour, ils ne sont plus que 384 à pouvoir prétendre à l'une des 162 places payées. Rendez-vous compte : en six heures de jeu, nous avons perdu plus de trois quarts des entrants ! Qui se régale au milieu de tout ce petit monde ? Anthony Roux ! Tallix, pour son premier tournoi de la série, a réussi à monter un tapis de 19,000 qui le place dans la moyenne. Son dernier fait d'arme ? Une rencontre à tapis avant le flop entre son TPiqueTCoeur et 6Trèfle7Trèfle. Facile en apparence... Mais lorsque le tournant 8TrèfleACarreau2Carreau9Trèfle est apparu, on a tremblé. Oh oui, m'sieurs dames, on ne faisait pas vraiment les barbots. La rivière est heureusement ce bon vieux valet de pique et Anthony « engrange du pion. » C'est ça qu'on veut voir.

Coverage par Winamax

Bon, j'avoue... Je triche. C'est une photo d'archive. C'est pas de ma faute si j'ai oublié mon appareil photo dans la salle de presse. Hein ? Quoi ? Oui, bon, OK, c'est de ma faute.

Je ne pense pas vous étonner en vous disant que Rui Cao possède un tapis dans le top 10 du tournoi. Avec plus de 50,000, Rui écrase littéralement sa table. Je l'ai notamment vu défendre sa blinde derrière une relance à 775 du joueur premier de parole. Il décide alors de check-call une mise de 1,050 sur un flop KCarreau3Pique4Trèfle, puis place un check-raise sur un tournant 7Trèfle de 2,425 à 6,550. Son adversaire passe, et Rui me montre (plus ou moins) discrètement une paire de cinq. La main suivante, il place un 3-bet et remporte la main sans encombre. J'ai préféré partir à ce moment-là, de peur de voir mon carnet se remplir beaucoup trop rapidement.

Un autre tricolore a réussi à monter un tapis sympathique : François Balmigère. « Balmix » pointe à 17,000 après six niveaux, ce qui le rapproche de la moyenne. Pour Hugo Lemaire, la partie est plus compliquée : « J'ai payé deux mises avec une hauteur roi puis j'ai couché ma main à la rivière devant un nouvel assaut... Il m'a montré une hauteur huit, j'étais vraiment à deux doigts de payer. Me voilà tombé à vingt blindes. » Pendant ce temps, des mecs comme JP Kelly, Jan Skampa et son pote Martin « JeruncommeJesusdepuisunan » Kabrhel ou encore Andrew Lichtenberger possèdent une montagne.

Harper

Avis à la population désargentée

- 8 juin 2010 - Par Benjo DiMeo

Aux WSOP, il n'y a pas que les WSOP ! Ouh là, c'est nul comme attaque. Mal barrée cette news. Bon, en fait je pensais faire un peu de pub à l'intention de nos lecteurs se rendant à Las Vegas cet été, mais n'ayant pas forcément le budget pour disputer une épreuve officielle des championnats du monde. Tout de même, mille dollars minimum, je suis sur que cela représente une somme conséquente pour la plupart d'entre vous. Si vous êtes coincés au Rio sans les pesetas nécessaires pour jouer avec les grands, je ne saurais trop vous conseiller de vous rendre dans la Pavilion Room à treize heures. Une toute nouvelle épreuve deep-stack à destination des joueurs les moins fortunés vient d'y être lancée.

Pour un investissement de 200 dollars, vous pourrez prendre part à une bonne vieille épreuve de No Limit avec un tapis de départ de 15,000, des blindes à 25/50 et des rounds de trente minutes. Je ne sais pas si ces structures rivalisent avec celles proposées par les rois du deep-stack de Las Vegas, le Venetian, mais toujours est-il que la « value » de ces tournois est excellente : les touristes sont légions à s'y assoir après avoir fait un petit tour dans l'Amazon Room pour demander un autographe à Chris Ferguson et pris une photo avec Annie Duke.

Et, bonus de taille, vous pourrez jouer avec Kara Scott !

Coverage par Winamax

« Busto ! », rigole Kara pour expliquer sa présence dans cette épreuve. La regrettée présentatrice de l'EPT (désormais chez High Stakes Poker) possède un tapis de cent blindes alors que plus de la moitié des 210 participants se sont fait sortir.

Benjo