masquer le menu

Day 25, demandez le programme

- 21 juin 2010 - Par Benjo DiMeo

Allez, on va profiter du calme relatif régnant dans l'Amazon Room pour s'en aller un peu plus tôt que d'habitude. Laissons Davidi, Ludovic, et Antony potter jusqu'à plus soif : on retrouvera les survivants lundi après-midi.

Midi (21 heures en France) : Event #39 – Shootout No Limit Hold'em 1,500$ (Day 1)
Il s'agit du deuxième tournoi Shootout des WSOP. On se souvient que Nicolas Levi avait atteint la cinquième place du premier. Cette fois, le buy-in tombe de 5,000 à 1,500 dollars, ce qui devrait garantir un field très large. Petit rappel concernant les tournois Shootout : le principe est d'éliminer tous les joueurs présents à sa table de départ pour passer à l'échelon suivant... et recommencer une seconde fois pour atteindre la finale. C'est comme gagner trois SNG à la suite, quoi. Nicolas Levi et Manuel Bevand feront partie des joueurs au départ.

14h30 : Event#36 – No Limit Hold'em 1,000$ (Day 2)
On retrouvera les survivants des deux journées de départ (Day 1A et 1B), parmi lesquels pas mal de français – nous ferons le point sur leurs positions peu avant le coup d'envoi.

15h : Event #37 – HORSE 3,000$ (Day 3 et finale)
Fin de tournoi interminable en perspective : ils sont encore 47 au moment où nous quittons le Rio (00h20). L'objectif d'atteindre la table finale ce soir est bien entendu illusoire, et c'est avec deux ou trois tables encore actives que l'on reprendra la partie lundi. Parmi les chip-leaders : Scott Seiver, les français Alex Luneau et David Benyamine, Jeff Lisandro, et Dan Heimillier, encore lui. A la gagne, il y aura la coquette somme de 329,840 dollars.

15h : Event #38 – World Championship Pot Limit Hold'em 10,000$ (Day 2)
Six français (plus notre belge préféré) sont encore en course à trois heures de la fin du Day 1 : nous espérons tous les retrouver au départ du Day 2 lundi après-midi.

17h : Event #40 – Razz 2,500$ (Day 1)
Si vous faites partie des sadomasochistes détestant les paires, les brelans et les fulls et ne jurant que par les combinaisons de cartes les plus dégueulasses du poker, ne manquez pas la journée de lundi : il s'agit plus ou moins du seul tournoi de Razz du circuit !

Benjo

Moonlight

- 21 juin 2010 - Par Harper

Event #37 – HORSE 3,000$ (Day 2)

Coverage par Winamax

Ne cherchez pas son palmarès sur la toile, aucune donnée n'est recensée. Oh, non pas qu'il n'ait jamais fait de tournois, mais Alexandre Luneau n'a jamais atteint l'argent ! « Un simple mauvais joueur » se dit-on au premier coup d'œil. Mais il n'en est rien : celui qui se fait surnommer « Alexonmoon » est un des plus importants High-Stakers français en ligne, où il arpente les tables de No-Limit où les blindes sont de 50$/100$. Depuis quelques mois, Alex s'est également mis aux autres variantes, afin de prendre de l'avance sur ses adversaires qui seront bien obligés de s'y mettre lorsque le No Limit sera maitrisé de tous. Et cela paye : il n'est pas rare de retrouver Alexandre autour des tables de Mixed Games à 400$/800$. Vous l'avez compris : le garçon est à prendre au sérieux. Et, de plus, il va pouvoir arrêter de se faire chambrer : en ce 20 juin 2010, Alexandre Luneau vient d'atteindre pour la première fois de sa carrière l'argent dans un tournoi !

Il figure effectivement parmi les 48 payés du HORSE à 3,000$. Mais avant de continuer avec les bonnes nouvelles, débarrassons-nous des mauvaises : Antoine Amourette, Régis Burlot, Laurent Lefrancq et Sebastien Sabic (éliminé à deux places de l'argent) repartent les mains vides. Repassons du côté des bonnes. En plus d'être assuré de repartir avec un minimum de 5,791$, Alex Luneau peut légitimement espérer faire mieux : il possède un tapis deux fois supérieur à la moyenne. Deuxième tricolore payé : David Benyamine, qui a effectué une spectaculaire remontée pour se placer dans le premier tiers du tableau. Nos deux français auront affaire à une sacré opposition pour rallier la finale : David Baker, Scott Seiver, Chad Brown, Dan Heimiller ou encore John Juanda sont également entrés dans l'argent.

Harper

Event #38 – World Championship Pot-Limit Hold'em 10,000$ (Day 1)

- 21 juin 2010 - Par Benjo DiMeo

French vs French

Une bataille de blinde 100% tricolore : sur un flop 8Trèfle5Pique5Coeur, Clément Thumy mise 1,500 et Arnaud Mattern complète. Le turn est un 8Pique qui n'est pas misé par les deux joueurs. Rivière : KCoeur. Thumy mise 3,100 et Arnaud paie plus vite que l'éclair. Thumy montre ACarreauKTrèfle. « Jolie rivière », dit Arnaud en montrant un Roi que l'on devine assorti d'un kicker inférieur – la rivière a annulé le partage du pot.

Anto perd un flip (et un bouquin)

Antony Lellouche relance à 1,350 en début de parole. Derrière, Barry Greenstein annonce « pot » en envoyant un jeton de 5,000. Barry est très short-stack, cette mise représente la moitié de son tapis. La parole revient à Antony qui sur-relance immédiatement pour mettre Barry all-in. Ce dernier paie tout aussi vite, et les jeux sont retournés. C'est le coin-flip le plus classique du Hold'em : As-Roi contre deux Dames. Le tableau ne change rien à la situation et la paire de Barry lui permet de doubler son petit tapis. Son livre « Ace on the River » qu'il offre à chacun de ses bourreaux depuis trois ans n'a donc pas encore trouvé preneur ce soir.

Antony contre Sorel Mizzi : confrontation sanglante

Coverage par Winamax

Sur un turn TPique7Trèfle6Trèfle8Pique, Antony Lellouche est de petite blinde et mise 1,500. Sorel Mizzi est au cut-off et relance à 4,400. Petite pause chez le joueur du Team Winamax, puis call. La rivière est un 8Carreau. Antony checke. Mizzi mise 10,800. Antony check/raise à 25,000. C'est quasiment l'intégralité du tapis de Mizzi, à quelques milliers près. On comprend donc la très longue réflexion qui va suivre. Plusieurs minutes s'écoulent, pendant lesquelles Antony reste de marbre, écouteurs sur les oreilles et lunettes de soleil sur le nez. Annie Duke soupire, Sam Simon est désintéressé, et Allen Kessler me regarde comme si j'étais un martien. Finalement, Mizzi souffle de manière résigné, et lance les jetons roses de 5,000 au milieu de la table.

Antony retourne aussitôt une paire de Dix pour un full superbement joué sur la rivière.

Delayed donk-bet

Ludovic Lacay défend sa grosse blinde face à une relance de Sam Stein au bouton. Stein est le runner-up du NAPT, vous vous rappelez peut-être qu'il avait complètement craqué en heads-up face à Tom Marchese. Toujours est-il que le flop tombe KPiqueQCarreauTCoeur. Ludovic checke, et Sam refuse de c-bet. Du coup, Cuts en profite pour envoyer une petite mise sur le turn 9Carreau, et s'adjuge le pot sans showdown.

Chip-counts

Faisons un point complet sur nos francophones après cinq heures de partie. Thomas Bichon et ElkY ont disparu sans laisser de trace (ni d'explications sur leur élimination), de même que Hugo Lemaire, qui n'avait pas survécu à la pause-dîner.

Antony Lellouche (Team Winamax) 80,000
Ludovic Lacay (Team Winamax) 80,000

Arnaud Mattern 55,000
Clément Thumy 47,000
Marc Inizan 31,000
Davidi Kitai (Team Winamax) 15,000
Bruno Fitoussi 12,000
ElkY, Hugo Lemaire, Thomas Bichon : OUT

Tableau de bord
189 joueurs restants (sur 268 au départ)
Blindes : 300/600
Tapis moyen : 42,500

Benjo

Statu quo

- 21 juin 2010 - Par Harper

Event #38 – World Championship Pot-Limit Hold'em 10,000$ (Day 1)

Amputé de moitié

Peu avant la pause, Davidi Kitai a perdu la moitié de son tapis. Voilà pour les faits. Maintenant, les explications. Avec 5Carreau5Pique, Davidi relance à 1,050 et est payé par le bouton, un joueur « qui [l']énerve. » Le flop 3Carreau4Pique6Pique est favorable mais Davidi décide néanmoins de checker avant de payer la mise de 1,800 de son adversaire. Même scénario sur le tournant QPique pour 4,800. La rivière est le 2Carreau : Davidi vient de toucher une quinte ! Il décide néanmoins de sagement checker, puis de payer une mise de 10,800. Il ne pouvait plus mal tomber : son adversaire révèle APiqueTPique pour une couleur. Il reste 22,000 au pro Winamax.

Ce n'est qu'un au revoir

Des joueurs comme Roland de Wolfe, Tom Dwan ou encore nos frenchies Hugo Lemaire et Bertrand Grospellier ont été éliminé. A plus les gars.

Les organismes travaillent

Day 24 des World Series of Poker. La plupart des entrants de ce Championship sont au Rio tous les jours depuis près d'un mois désormais. Certains commencent donc à fatiguer : étirements, réveil musculaire, massages : ces scènes de relaxation sont de plus en plus présentes autour des tables. Même Bruno Fitoussi, pourtant tout juste arrivé sur Vegas, le dit : « c'est long et éprouvant. Musique et lecture sont obligatoires. » Du côté du Team Winamax, Antony Lellouche écoute de la musique en permanence depuis le début de la journée, Ludovic Lacay en alternance et Davidi Kitai jamais. Voilà pour les statistiques du jour.

Deux tonneaux

Au cut-off, Clément relance à 1,125. Il est payé par Joao Barbosa de petite blinde. Clem2511 va alors envoyer deux banderilles : 1,525 sur le flop 9Carreau5Coeur2Trèfle puis 3,075 sur le tournant KTrèfle. Par deux fois, Joao paie, avant que la rivière, un 6Pique, ne soit checkée par les deux joueurs. Le portugais révèle alors APiqueQCarreau, une main qui s'avère insuffisante face au 8Trèfle9Pique de Clément, qui grimpe à 50,000.

Tank'n'call

Sur un tableau APique9Trèfle7Coeur4CarreauKCarreau et alors que le pot contient 4,000, Davidi Kitai doit faire face à une mise de 2,350. Il va alors hésiter. Un peu. Longtemps. Beaucoup. Puis va payer. Son adversaire révèle QCarreau9Coeur pour un value bet bien senti et le belge chute à 13,500. Ses compères du Team Winaamx se portent mieux : 46,000 chez Antony, 105,000 chez Ludo.

Tableau de bord
207 joueurs restants (sur 268 entrants)
Blindes 300/600
Tapis moyen : 38,841

Harper

Ultimo mano a mano

- 21 juin 2010 - Par Benjo DiMeo

Event #35 : World Championship Heads-Up 10,000$ (Finale)

Après avoir battu Ludovic Lacay en quarts de finale, Alexander Kostritsyn aura été rapidement battu par Ernst Schmejkal, le tombeur de Vanessa Rousso. De son côté, Ayaz Mahmood aura battu l'excellent Faraz Jaka puis Jason Somerville pour se qualifier en finale.

L'ultime duel du World Championship Heads-Up oppose donc les joueurs suivants :

Coverage par Winamax

Ayaz Mahmood

vs

Ernst Schmejkal


Coverage par Winamax

Ayaz Mahmood est un pro old-school basé au Texas. Son palmarès comporte une jolie collection de places payées depuis 2003, principalement aux WSOP où il a cashé 17 fois. Il s'agit de sa quatrième finale : jamais Mahmood n'a été aussi proche du bracelet.

Ernst Schmejkal est un jeune professionnel allemand faisant ses grands débuts sur le circuit des tournois live. Mes collègues teutons ne tarissent pas d'éloge à son sujet. C'est la première place payée « en dur » de la carrière d'Ernst : le voilà en position pour décrocher un bracelet. Belle entrée en matière !

Il s'agit d'un des plus gros prize-pools des WSOP... Le second recevra 386,636 dollars, tandis que le vainqueur repartira avec un bracelet, la gloire, et plein de pognon : plus de 625,000 dollars.

Le tournoi s'est joué jusque là sous le système de l'élimination directe. Pour la finale, les joueurs auront le droit à l'erreur : le gagnant sera désigné en deux sets gagnants.

Benjo