masquer le menu

Day 26, demandez le programme

- 22 juin 2010 - Par Benjo DiMeo

C'est encore une journée historique qui s'achève aux WSOP. Mardi, nous suivrons de près nos deux français encore en course pour le bracelet dans l'épreuve de Pot Limit Hold'em.

Midi (21 heures en France) : Event #41 – Pot Limit Omaha High-Low 1,500$
L'une des deux épreuves de PLO8 au programme des WSOP. Les français sont friands de cette variante riche en action et devraient donc être nombreux au rendez-vous.

14H30 : Event #36 – No Limit Hold'em 1,000$ (Day 3)
On est tombé à 38 joueurs, dont une grande majorité de randoms. On reconnaît tout de même le récent finaliste de la PCA Ryan D'Angelo parmi les big stacks. L'objectif mardi sera d'atteindre la table finale à neuf. Cela ne devrait pas prendre trop longtemps.

14H30 : Event #39 – Shootout No Limit Hold'em 1,500$ (Day 2)
Ils étaient 1,400 au départ, disputant 140 tournois Sit-N-Go simultanément. Le premier tour a désigné 140 vainqueurs, qui reviendront mardi pour disputer un second SNG, et tenter de décrocher l'une des 14 places pour le troisième tour. Parmi eux, le belge Patrick Hanoteau (finaliste du PLO à 2,500$), Fatima de Melo, Michael Binger, Paul Magriel, Isabelle Mercier (tout juste arrivée à Vegas), Annette Obrestad, Robert Mizrachi, Édouard Balladur, Terrence Chan, Jeff Sarwer, Chau Giang, JC Tran... Et au moins un français : Adrien Allain, le vainqueur de l'Asian Poker Tour de Macau. Tous ces joueurs sont déjà dans l'argent, assurés de repartir avec un chèque minimum de 5,632 dollars.

15H : Event #38 – World Championship Pot Limit Hold'em 10,000$ (Day 3 et finale)
La dernière journée verra 26 joueurs s'affronter pour le bracelet. Au sommet, Petter Jetten avec 684,000. Clément Thumy est second avec 616,000. Samuel Stein (runner-up du NAPT Venetian) et Tom Marchese (vainqueur du NAPT Venetian) occupent les places suivantes. Marc Inizan est sixième avec 492,000.

15H : Event #40 – Razz 2,500$ (Day 2)
On a perdu la moitié des 365 partants seulement (dont Alex Luneau) : la deuxième journée sera longue.

Benjo

Phil harmonique

- 22 juin 2010 - Par Harper

Ivey obtient son huitième bracelet dans l'Event #37 – HORSE 3,000$

C'est fait ! Au terme d'une finale longue de huit heures, Phil Ivey est allé décrocher le huitième bracelet de sa carrière. « J'ai pris mon temps, remporter ce tournoi me tenait vraiment à cœur » a confié Phil quelques secondes après sa victoire. Il a ainsi adopté deux phases tactiques en finale : une première d'observation, où il a laissé s'éliminer les petits tapis sans prendre le moindre risque, puis un passage à l'attaque une fois tombé sous les quatre joueurs. « C'était une table très difficile » reconnaît l'américain, « face à des joueurs comme Jeff Lisandro, qui a remporté trois bracelets en Stud l'an dernier, il faut savoir s'adapter et élever son niveau de jeu. »

C'est ce qu'il a fait, changeant de rythme en permanence. Une fois arrivé en face à face, il n'a plus laissé la moindre once de chance à Bill Chen. Malgré un large déficit en jetons (il n'a démarré qu'avec un quart du total), Phil a su trouver les ressources et les failles de son adversaire pour l'exploiter au maximum. Au terme d'une dernière main de Razz, il obtenait son huitième bracelet et 329,840$. Si Phil Ivey n'ajoute toujours pas de victoire en Hold'em à son palmarès WSOP, il vient en revanche de mettre une sacré claque à de nombreux joueurs du circuit.

« J'ai quelques paris en cours, oui... » sourit Phil. Notamment face à Tom Dwan, n'est-ce pas ? « Rien n'est terminé. Mon pari face à Tom est valide sur toute la durée des World Series. J'ai donc pris la tête, mais ce n'est pas fini. » Un montant pour nous faire rêver ? « Oh non... ! » Un pari est néanmoins assurément plié : il y a tout juste un an, Howard Lederer donnait trois ans à Phil Ivey pour remporter trois bracelets. C'est chose faite, moins de douze mois plus tard. « Gloups » s'est exprimé Howard Lederer quelques secondes après la victoire de Phil sur son Twitter, réalisant que quelques millions allaient s'envoler de son compte dans les heures suivantes.

Coverage par Winamax

Difficile de s'étonner de la victoire de Phil Ivey. Ce garçon est le meilleur joueur du monde, c'est indéniable. Il y a quelques années, il déclarait pouvoir être capable de gagner 30 bracelets. Mais comment conserver la motivation nécessaire sur chaque tournoi ? « Tant que des joueurs seront prêts à parier contre moi, je continuerai de gagner des bracelets... » Âgé de tout juste 33 ans, on ne peut que prendre les propos de l'américain au sérieux.

Harper

Pot Limit Hold'em 10,000$ : fin du Day 2

- 22 juin 2010 - Par Benjo DiMeo

26 joueurs, dont Marc Inizan et Clément Thumy

Les places payées ont été atteintes peu avant trois heures du mat, heure officielle de la fin des Day 2 aux WSOP. Ce qui signifie que l'on a pas joué très longtemps ensuite, juste le temps pour Mike Matusow de sauter en 27e place, mis au tapis par Marc Inizan sur un petit bad-beat.

« Est-ce que le Rio va fermer, maintenant que j'ai fait un ITM ? », a t-il demandé juste après la bulle. Après avoir été éliminé, le refrain changeait quelque peu : « D'un côté, la vie de Mike Matusow, et de l'autre [pointant du doigt vers la table finale du HORSE] la vie de Phil Ivey. »

Allen Kessler, Sandra Naujoks, Vitaly Lunkin, Dani Stern Amnon Fillipi et Tom Marchese font partie des joueurs payés qui reviendront demain pour tenter d'accrocher une place en finale. Jim Collopy a sauté juste avant la bulle, mais l'autre favori des reporters Winamax se défend bien avec 572,000.

Nos deux français terminent avec des tapis relativement équivalents, au dessus de la moyenne. Des tapis qu'ils ont monté de manières diamétralement opposées. Marc Inizan a joué serré, chose inhabituelle chez lui, et Clément Thumy a attaqué sans relâche (chose habituelle chez lui).

« Je suis content », a dit Marc après la conclusion de la partie. « Hier, au Day 1, je n'avais pas de cartes, je me faisais sur-relancer dès que je bougeais, mais j'ai attendu. Je suis resté patient au lieu de tenter un move. Aujourd'hui, j'ai continué de jouer serré, et je pense que je vais continuer demain. »

Coverage par Winamax

Vous le savez déjà si vous avez lu nos articles tout au long de la journée : Clément Thumy nous a offert en de Day 2 une éclatante démonstration d'agressivité. Thumy s'en excuse presque : « Personne ne bougeait, j'étais obligé de relancer toutes les mains ! »

Sa progression continue a subi un petit coup d'arrêt vers la fin de la journée, sur un spot difficile contre un joueur amateur. C'est ainsi qu'au lieu de dépasser le million, Clément doit se contenter de « seulement » 616,000, tandis que Marc termine avec 492,000.

La machine à résultats français tourne à plein régime depuis la victoire de Vanessa Hellebuyck dans le Ladies Event. Chaque journée apporte son lot de nouvelles excitantes à propos des tricolores de Las Vegas. Mardi, ce sera au tour de Marc et Clément de tenter de se faire une place au soleil.

Rendez-vous à 15 heures (minuit en France) pour la troisième et dernière journée de l'Event #38 !

Tableau de bord
26 joueurs restants (sur 268 au départ)
9 places en finale
Prochain sortant : 21,665$
Blindes : 6,000/12,000
Tapis moyen : 309,000

Benjo

A un fil

- 22 juin 2010 - Par Harper

Event #37 – HORSE 3,000$ (Finale)

Coverage par Winamax

Peu après l'élimination de John Juanda en troisième position (129,553$), Phil Ivey a pris les choses en main en Heads-Up. Discret tout au long de la finale, l'américain a élevé son niveau de jeu en un clin d'oeil pour mettre Bill Chen la tête sous l'eau. Résultat après une heure de jeu : débutant avec un quart des jetons, Phil en a désormais les trois quarts. Vous avez dit « génie » ?

L'état des tapis
Phil Ivey 3,300,000
Bill Chen 1,000,000

Harper

Une nuit dans la jungle

- 22 juin 2010 - Par Benjo DiMeo

Event #38 – World Championship Pot Limit Hold'em 10,000$ (Day 2)

01H59.

Un tournoi de poker, c'est avant tout une affaire de pouls. C'est un cœur qui alterne entre des périodes d'accélération et d'endormissement. Des hauts, des bas. Montée, descente. Excitation et monotonie.

A quatre éliminations des places payées, l'heure est au ralentissement. La tension est rentrée, mesurée, elle flotte autour des joueurs tel un voile. Les visages sont fermés. Les bouches aussi. On économise ses gestes. Les chip-leaders laissent leur jetons faire la conversation. Les petits tapis en difficulté se protègent, attendent l'occasion parfaite pour tenter le tout pour le tout.

Clément Thumy est aux aguets. C'est un prédateur, un carnivore pas rassasié malgré les nombreuses proies déjà dévorées ces deux derniers jours. Chaque relance ressemble à un nouveau coup de griffe, chaque 3-bet est une morsure supplémentaire dans la chair des animaux apeurés qui lui font face. Le français relance un minimum de quatre fois par tour. De temps en temps, la proie se retourne sur l'agresseur, et revient à la charge avec une sur-relance. Mais plus souvent que jamais, Thumy est au sommet de la chaîne alimentaire. La tigresse Sandra Naujoks l'a fait reculer un peu plus tôt, doublant son tapis sur un classique coin-flip entre As-Roi et deux Dames.

Mais les jetons perdus ont été récupérés depuis longtemps. Thumy joue plus de coups que chacun de ses adversaires réunis. Après avoir payé une relance de Thumy, Naujoks mise une fois tombé le flop QTrèfle9Trèfle5Carreau. Thumy check/raise aussitôt avec une poignée de jetons roses de 5,000. Reculer pour mieux sauter. Naujoks se couche, vaincue. Thumy est plus que jamais chip-leader avec plus de 800,000 devant lui.

A la table d'à côté, une bataille de blindes fait rage entre Tom Marchese et Marc Inizan. Sur le turn JTrèfle8CoeurATrèfle8Carreau, Marchese mise et Inizan suit. La rivière est un 6Coeur. Marchese hésite, recompte ses jetons, puis mise 55,000, l'air pas rassuré. Troublé, Inizan paie rapidement. Marchese retourne JPique8Trèfle pour un full, ayant enfilé un masque de faiblesse pour mieux tromper son adversaire.

Michael Thuritz, le finaliste du Player's Championship, vient de sortir en 32e place.

Tableau de bord
31 joueurs restants (sur 268 au départ)
27 places payées
Blindes : 5,000/10,000
Tapis moyen : 259,000

Benjo