masquer le menu

Day 34, demandez le programme

- 30 juin 2010 - Par Benjo DiMeo

Avec six épreuves en simultané, dont trois finales, la journée de mercredi devrait ramener un peu d'excitant dans l'Amazon Room après quelques tournois assez mornes ces derniers jours... Notre attention sera focalisée en priorité sur le tournoi de midi, que nous attendions avec impatience depuis le début des WSOP.

Midi (21 heures en France) : Event #52 – Short-Handed No Limit 25,000$ (Day 1)
Il s'agit d'une toute nouvelle épreuve jamais organisée auparavant, et c'est peu dire qu'elle est très attendue, à la fois par les joueurs, les médias, et toi, public aimé. Tous les ingrédients d'un tournoi explosif sont réunis : un buy-in colossal qui ne devrait attirer que les joueurs les plus fortunés et/ou surs de leur talent, un format garantissant une action non-stop du début à la fin avec six joueurs par table seulement, et des relances illimitées sur chaque tour d'enchère dans la variante la plus populaire du poker, le Hold'em. Pas de doute, il s'agit bien du tournoi le plus difficile des WSOP, voire-même de l'année : pour gagner, il faudra sortir le grand jeu, et la table finale ne comportera aucune erreur de casting. On espérera y retrouver les représentants du Team Winamax Davidi Kitai, Anthony Roux, Ludovic Lacay et Patrick Bruel. Le contingent français sera bien représenté. Nous pouvons dors et déjà vous confirmer la présence d'ElkY et Bruno Launais.

14H30 : Event #47 – No Limit Hold'em 1,000$ (Finale)
Le vainqueur du Snowfest Allan Baekke est LE grand favori de cette finale où le vainqueur repartira avec un million de dollars. Pour plus d'informations, lisez la présentation réalisée par Harper.

14H40 : Event #51 – Triple Chance No Limit Hold'em 3,000$ (Day 2)
Jamais nous n'avions eu autant de français au départ d'un Day 2. Ils sont effectivement dix à avoir parfaitement manié l'art du format Triple Chance. Parmi eux, le gang des « B » : Y. Brosolo (66,000), J. Brécard (42,000), C. Benzimra (67,600) et R. Burlot (33,000). A leurs côtés : Paul Testud (50,000), Ludovic Riehl (25,000), Guillaume Darcourt (80,000), Mickael Sebban (55,000), Julien Arneodo (25,000) et Cyrille Theret (43,600). Pour accompagner ce petit monde, une flopée de grands joueurs internationaux comme Tommy Vedes, Terrence Chan, Jim Collopy, Alessio Isaia, Neil Channing, Tom Dwan, Gavin Griffin ou encore Jan Skampa. Sur les 965 entrants, ils sont encore 185 en course. Parmi eux, 90 seront payés.

15H : Event #49 – No Limit Hold'em 1,500$ (Day 3 et finale)
Le dernier jour se jouera sans le moindre français. Giuseppe Zarbo et Jonathan Guez ont effectivement été éliminés, remportant chacun 11,603 dollars. Très honnêtement, la suite du tournoi sera sans grand intérêt : parmi les survivants, je ne reconnais que Mihai Manole, quatrième du dernier EPT Barcelone. L'air de rien, le vainqueur repartira enrichi de 609,493$, soit plus de 3,047 millions de Carambars achetés à l'unité chez Momo, mon épicier favori de Brive la Gaillarde.

15H : Event #50 – Pot Limit Omaha 5,000$ (Day 3 et finale)
A l'heure où nous quittons le Rio, la bulle n'a pas éclaté mais cela ne saurait tarder. Ils sont encore 48 pour 45 places payées. Parmi les joueurs restants, Robert Mizrachi (chip-leader), Men the Master (il a baissé), Jason Mercier, Ryan D'Angelo, Ross Boatman (short), Michael Piper, Joe Serock, Joe Beevers (short), José Barbero (big stack), Andy Black, Eric Liu, Annette Obrestad (dans la moyenne), Justin Smith... La dernière journée sera interminable, et plusieurs des joueurs cités précédemment vont probablement jongler entre cette épreuve et celle à 25,000 dollars. Bref, va y avoir du sport !

17H : Event #53 – Shootout Limit Hold'em 1,500$ (Day 1)
Étant donné que les meilleurs joueurs de Hold'em du monde seront au départ de l'Event #52, cette épreuve pourrait bien offrir la meilleure « value » en cette dernière ligne droite des WSOP. 571 joueurs avaient pris part à l'édition 2009 du tournoi, qui avait permis au canadien Greg Mueller de remporter son second bracelet de l'été. Parmi les français au départ, on devrait retrouver Gabriel Nassif, qui raffole de ce format enchaînant trois Sit-N-Go successifs.

Benjo et Harper

Maintenant, faut doubler

- 30 juin 2010 - Par Harper

Event #49 : No Limit Hold'em 1,500$ (Day 2)

C'est une bien belle bande de randoms qui est en train de s'affronter dans l'Event #49. Fort heureusement, présents pour nous faire vibrer, deux français sont encore dans la course alors qu'il ne reste plus que 55 joueurs. L'unique petit problème (relativisons – ils sont déjà assurés de repartir avec 8,033 dollars) : ils sont tous les deux shortstacks. Mais je parle pas du petit bermuda là. Non, non, le vrai short. Il reste 130,000 à Jonathan Guez et 85,000 à Giuseppe Zarbo, soit quinze et dix blindes. Autant dire que s'ils ne parviennent pas à doubler dans la prochaine demi-heure, leurs espoirs d'atteindre la finale seront anéantis. Mais, histoire de terminer sur une phrase bateau (ça faisait longtemps) : tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir.

Harper

J'en boirais des tonneaux

- 30 juin 2010 - Par Harper

Event #51 : Triple Chance No Limit Hold'em 3,000$ (Day 1)

Coverage par Winamax

Hey, bonjour à toutes et à tous, vous qui vous levez ! Ici, il est un peu plus de 23 heures, et le moment est venu de faire un rapide point sur l'Event #51. Jetons tout d'abord un œil au dossier des portés disparus.

J.-P. Pasqualini ?
V. Messina ?
N. Poloniato ?
P. Dierick ?

Mouais, tous absents. Il semblerait bien que tous nos amis soient éliminés. Les trois premiers n'avaient pas une montagne de jetons devant eux. En revanche, je suis plutôt étonné de voir que notre qualifié Winamax ait subi un tel sort. Espérons qu'il ressorte malgré tout heureux de cette expérience.

Deux qui aimeraient changer de table au plus vite : Julien Brécard (35,000) et Régis Burlot (12,000). « Forceps » a perdu la moitié de son tapis en misant sur un tournant 2Coeur2Pique4Trèfle7Trèfle, puis sur une rivière QPique. Son adversaire l'a payé avec QCarreau7Carreau et Régis a retourné 5Carreau6Carreau pour un bluff complet. Ludovic Riehl n'a pas été gâté non plus par le tirage au sort : il évolue à la droite de Tom Dwan, qui culmine déjà derrière un tapis de 80,000. Néanmoins, « frenchietouch » semble appliqué et choisir soigneusement ses spots : il pointe à 25,000.

Attention... 3, 2, 1 : c'est parti pour la tournée française : Damien Rony (14,000), Mario Cordero (27,000), Christophe Benzimra (40,000), Guillaume Darcourt (60,000), Julien Arneodo (25,000), Mickael Sebban (40,000), Yann Brosolo (40,000), Paul Testud (35,000), et... c'est tout. Ce qui est déjà pas mal après neuf heures de jeu.

Tableau de bord
261 joueurs restants (sur 965 entrants)
Blindes 400/800 ante 100
Tapis moyen : 33,276

Harper

Allan Baekke en finale

- 30 juin 2010 - Par Harper

Event #47 : No Limit Hold'em 1,000$ (Day 3)

Coverage par Winamax

C'est fait ! Débutant la journée dans les profondeurs du classement, Allan Baekke a su refaire son retard pour atteindre la finale. Et de quelle manière : le danois débutera en seconde position ! Véritable révélation de l'année sur les European Poker Tour, Allan semble donc avoir toutes les cartes en main pour aller chercher son premier titre WSOP. C'est avant tout en ligne qu'Allan s'est fait un nom, battant toutes les limites de Sit-and-go Heads-up (jusqu'à 5,000 dollars) sous le pseudo de « Sifosis ». Et puis il s'est rendu à Snowfest sans prétention, histoire de disputer l'European Poker Tour. Une semaine plus tard, il repartait avec le titre et les 445,000 euros l'accompagnant. Avançons de quinze jours dans le temps pour le retrouver autour des deux dernières tables de l'EPT San Remo : il n'allait échouer qu'en douzième place. Ne doutez plus : cet homme est en forme et sera des plus difficiles à arrêter.

Pour s'imposer, Allan devra passer outre Adam White, l'actuel chipleader. L'américain est déjà passé tout proche d'un bracelet en... 2005, atteignant la seconde place d'un tournoi à 1,500 dollars. Le meilleur résultat de Shawn Busse est intervenu il y a tout juste deux mois à San Remo. Une série de tournois fut organisé parallèlement à l'EPT et Shawn a atteint la quatrième place d'un 2,000 euros, en empochant 70,000. Propre. Poursuivons avec Owen Crowe, qui, pour sa huitième place payée aux World Series, dispute déjà sa troisième finale. C'était à l'occasion du même genre de boucherie qu'il avait réalisé son meilleur résultat : c'était l'an dernier, atteignant la cinquième place d'un 1,500$ pour 145,199 dollars. Le russe Ilya Andreev est la grande inconnue de cette finale. Seule référence à son palmarès : une septième place dans un tournoi disputé en Egypte. Bon, la mafia est peut-être derrière tout ça : je ne vais pas pousser l'enquête plus loin. J'ai une mauvaise nouvelle à annoncer à Chuan Shi : il n'est pas le seul à s'appeler ainsi. Du coup, entre la liste de commerciaux, vendeurs de sushis et autres informaticiens qui m'est proposé, je ne sais trop faire le tri. Bonne chance, Chuan. Troisième place payée aux World Series pour Jason Mann. L'américain avait manqué d'un rien une finale en 2006, terminant dixième. C'est désormais oublié, même s'il débutera avec un des plus petits tapis. Hormis une deuxième place obtenue dans un turbo joué en famille, rien à signaler du côté de Pekka Ikonen. Terminons notre tour d'horizon par Wenlong Jin, qui signe sa seconde place payée aux World Series. Il débutera avec le plus petit tapis. Une table finale relevée, donc, qui reprendra à l'occasion du Day 34 (demain, quoi) à 14 heures 30 (locale).

Les tapis au départ de la finale
Adam White (USA) 1,685,000
Allan Baekke (Danemark) 1,633,000
Shawn Busse (USA) 1,203,000
Owen Crowe (Canada) 1,192,000
Ilya Andreev (Russie) 985,000
Chuan Shi (Chine, ou pas) 894,000
Jason Mann (USA) 893,000
Pekka Ikonen (Finlande) 626,000
Wenlong Jin (USA) 292,000

Blindes 12,000/24,000 ante 3,000
Prix assuré : 36,287 ; Vainqueur : 485,791$


Harper

La guerre des tranchées

- 30 juin 2010 - Par Harper

Event #51 : Triple Chance No Limit Hold'em 3,000$ (Day 1)

Avant d'attaquer les réjouissances, passage obligatoire par la rubrique nécrologique. Oui, je sais, ce n'est jamais facile à entendre. Il faudra être fort les enfants. Première victime : Arnaud Mattern, peu avant la pause diner. « Tombé à onze blindes, je fais tapis avec TCarreau7Carreau et suis payé par James Akenhead au bouton qui possède ATrèfle8Coeur. Le flop est ACarreauKCarreau7Pique mais la suite ne m'aide pas. » Cas suivant : Pierre Canali. Le français relance avec une paire de rois et se retrouve payé. Les tapis volent sur Q-J-3 : Pedro fait face à Dame-Valet.

Coverage par Winamax

Fort heureusement, certains de nos représentants ont su passer entre les mailles du filet pour monter un tapis. C'est notamment le cas de Nicolas Poloniato. Son nom ne vous dit rien ? C'est normal, Nico est un de ces jeunes loups du net, qui gagne sa vie en arpentant les tables entre 3$/6$ et 10$/20$ en ligne. Son pseudo ? « Polo-sériedechiffres. » Bon, bien sûr, il vous faut remplacer sériedechiffres par une série de chiffres, que j'ai oublié. Mais il ne m'en voudra pas le Polo : rencontré il y a une dizaine de mois, il est un de ces bons vivants du circuit, à qui il arrivera souvent de ne pas s'inscrire à un tournoi car « il est trop tôt. » Croyez-moi, c'est une pratique très courante du côté des professionnels. Toujours est-il que pour une de ses rares sorties de l'été, l'ami Polo pointe à 28,000, un tapis supérieur à la moyenne. Je l'ai notamment vu relancer avec APique8Pique pour deux blindes et demi en début de parole. La petite blinde a poussé un total de huit blindes et Nicolas fut obligé de payer, s'inclinant contre 9Pique9Trèfle malgré l'apparition d'un tirage couleur au flop.

Julien Brécard poursuit de son côté sa folle ascension, pointant désormais derrière un impressionnant tapis de 55,000. Son récent changement de table n'est néanmoins pas à son avantage : il doit désormais faire face à Régis Burlot (lui aussi en possession d'un beau tapis : 35,000), Andras Nemeth et quelques jeunes loups du net. D'autres français au dessus de la moyenne : Guillaume Darcourt (66,000 !), Mickael Sebban (40,000), Mario Cordero (30,000) ou encore Valentin Messina (28,000).

Pour nos qualifiés Winamax, la tendance est également à la hausse. Patrice Dierick m'a confié avoir « éliminé un joueur avec une paire de valets. » Le belge, dont le calme est impressionnant à la table, pointe à 32,000. Damien Rony, tombé à une dizaine de blindes, a lui aussi sorti la tête de l'eau : il est de retour à 16,000 et partage désormais la table de Julien Arneodo, de retour à 17,000 après avoir doublé avec une paire de rois contre As-Valet.

Christophe Benzimra (22,000), Yann Brosolo (20,000) et Jean-Paul Pasqualini (7,000) sont toujours dans le coup, au même titre que Vitaly Lunkin, Tom Dwan, Neil Channing, Jan Skampa, Martin Kabhrel ou encore Jim Collopy sur la scène internationale, pour ne citer qu'eux.

Tableau de bord
387 joueurs restants (sur 965 entrants)
90 places payées (moyenne de l'argent : 96,500)
Blindes 200/400 ante 50
Tapis moyen : 22,441

Harper