masquer le menu

Day 38, demandez le programme

- 4 juillet 2010 - Par Benjo DiMeo

Les tournois préliminaires des WSOP 2010 se concluent aujourd'hui... On espère que le final sera beau, avec la présence en table finale d'un Ludovic Lacay en grande forme avec un énorme tapis.

11H : Tournament of Champions – All Star Event (Finale)
Ils ne sont plus que 17 sur les 27 qui étaient au départ. Le tournoi se terminera aujourd'hui, avec un demi-million de dollars promis au vainqueur. Mike Matusow est notre chip-leader, suivi de Huck Seed, Johnny Chan, Scotty N'Guyen et Joe Hachem. Notre ElkY national pointe en dernière place du classement.

14H30 : Event #54 – No Limit Hold'em 1,000$ (Day 3)
La dernière boucherie hebdomadaire des WSOP 2010 avait réuni 3,844 joueurs. Parmi les 87 survivants, je n'ai reconnu que Florian Langmann avec un petit tapis et... c'est tout. Pour le reste, une flopée de visages inconnus. J'espère que parmi eux, un talentueux français encore jamais aperçu sur le circuit s'est glissé. Nous l'apprendrons demain en consultant les chipcounts. L'objectif de dimanche sera d'atteindre la table finale à neuf.

Les français suivants ont été éliminés dans l'argent :

149e : Stéphane Keuleyan – 3,182$
173e : Aristide Toubbe – 2,733$
194e : Gregory Dartois - 2,733$
250e : Stevens Dodo - 2,387$
265e : Claude Narcisse – 2,387$
273e : Cédric Mougey - 2,110$
295e : Ruimanuel Botelho – 2,110$
357e : Benoit Rossignon - 1,868$
369e : Olivier Amagat - 1,868$
379e : Marc Szymanski - 1,868$

15H : Event #56 – No Limit Hold'em 2,500$ (Day 3)
Il s'agissait pour beaucoup du tournoi de la dernière chance avant le Main Event. Aurélien Guiglini y a pris part et a atteint l'argent avant de sauter sur un coup malheureux. A l'heure où nous quittons le Rio, ils sont encore 105 en course, parmi lesquels quelques français. Slimane Mamèche possède un tapis dans la moyenne, Germain Gillard est petit tapis et Benjamin Pollak bien en jambe avec 190,000 (pour une moyenne à 110,000). Le chipleader est actuellement James « mig.com » MacKey avec quatre fois le tapis moyen. Isaac Baron, Melanie Weisner et David Singer sont toujours en course. L'objectif du jour était d'atteindre la finale mais, comme vous pouvez le voir, on en est loin. Le Day 3 devrait donc permettre d'atteindre cet objectif, pendant que la finale se déroulera vraisemblablement durant le Day 1A du Main Event.

16H : Event #55 – World Championship Pot Limit Omaha 10,000 (Finale)
La deuxième finale de l'été pour le Team Winamax ! Ludovic Lacay entamera la dernière table avec le second tapis face à des joueurs comme Alex Kravchenko, Daniel Alaei et Miguel Proulx. Découvrez la présentation des finalistes en cliquant ici, et les impressions de Ludovic Lacay ici.

Benjo et Harper

Ludovic Lacay en table finale du Pot Limit Omaha à 10,000 dollars

- 4 juillet 2010 - Par Benjo DiMeo

Le bracelet sera joué dimanche à 16 heures

Boum ! Pam ! Bang ! En trois petites minutes explosives, trois éliminations se sont produites presque simultanément : la table finale est prête ! Et, après consultation des joueurs, une décision a été prise : elle se jouera dimanche après-midi à partir de 16 heures, heure locale (une heure du matin en France). C'est Daniel Alaei qui a pesé dans la balance, indiquant qu'il n'avait guère envie de renquiller pour – probablement – six heures de partie supplémentaires après avoir déjà joué plus de dix heures. Pour nous reporters, cela signifie qu'il faudra travailler la veille du Main Event, un sacrilège pour tout bon membre des médias qui se respecte, avec toutes les fêtes qui sont organisées le 4 juillet, jour de fête national aux Etats-Unis.

Mais qu'importe : c'est avec le sourire que nous serons présents au Rio dimanche... Notre ami du Team Winamax Ludovic Lacay disputera demain sa première table finale aux WSOP !

Mais revenons un instant sur les évènements qui ont précipité la fin de la journée... Après une pause inhabituellement longue due à une panne informatique dans l'Amazon Room, les joueurs sont revenus s'assoir pour débuter un nouveau round aux blindes 15,000/30,000. A ce moment, la moyenne n'était que d'une trentaines de blinde par joueur... Tout le monde s'attendait à un dénouement rapide, mais personne n'aurait pu prévoir que tout serait terminé en trois minutes. Sur le podium télévisé, Danny Wong a trouvé deux Rois pour envoyer au milieu son petit tapis, mais Matthew Wheat a trouvé un flop miracle pour l'éliminer en douzième place. Au même moment, Ludovic Lacay éliminait Alessio Isaia sur une classique confrontation entre les As et les Rois. Les superviseurs n'ont même pas eu le temps de mettre en pause la partie pour constituer la pré-table finale : dès la main suivant l'élimination de Wong, Jason Mercier engageait ses derniers jetons sur un flop As-K-10, et sa paire de Dames ne put rien faire contre la quinte floppée de Daniel Alaei.

Tout ceci en trois petites minutes...

Plan de la table finale

Siège 1 : Ludovic Lacay (Team Winamax) 2,279,000
Siège 2 : Daniel Alaei 1,800,000
Siège 3 : Miguel Proulx 2,440,000
Siège 4 : Matthew Wheat 745,000
Siège 5 : Ville Mattila 490,000
Siège 6 : Trevor Uyesugi 435,000
Siège 7 : Alexander Kravchenko 330,000
Siège 8 : Stephen Pierson 570,000
Siège 9 : Dmitry Stelmak 1,285,0000

Blindes : 15,000/30,000
Tapis moyen : 1,155,000


Les prix restant à être distribués

Vainqueur 780,599 dollars
Runner-up 482,265$
3e. 354,218$
4e. 262,208$
5e. 195,631$
6e. 147,138$
7e. 111,524$
8e. 85,180$
9e. 65,568$

Présentation des finalistes
par ordre de tapis

Coverage par Winamax

Miguel Proulx (Canada) 319,499$ de gains – 1 bracelet
Miguel Proulx fait partie des nombreux québécois ayant marché sur les WSOP cet été. Proulx a déjà remporté un bracelet il y a trois semaines, c'était en... Pot Limit Omaha, la version à 2,500 dollars l'entrée. Le voilà de nouveau en finale, avec le chip-lead, qui plus est. Largement suffisant pour le placer parmi les gros favoris. Ludovic Lacay n'aura pas la position sur Miguel, ce qui pourrait lui causer des problèmes dimanche.

Ludovic Lacay (Team Winamax) 1,531,380$ de gains
Après quatre années d'efforts, voilà enfin Ludovic Lacay en table finale d'un tournoi des WSOP, après y avoir gouté à trois reprises lors des tournois EPT et WPT. Ludovic disputait cette semaine son deuxième tournoi de Pot Limit Omaha seulement, démontrant que lorsqu'on est un bon joueur de cartes, on peut se débrouiller à n'importe quel jeu. Une sixième place dimanche assurerait à Ludovic la première place du classement des gains français avant le Main Event. L'an dernier, Cuts avait terminé en seconde place du classement global des WSOP tricolores, juste derrière Antoine Saout. Bien sur, ce qu'on l'on espère plus que tout, c'est une victoire... Rapide, si possible, histoire que nous pussions aller fêter dignement tout ça en cette veille de Main Event.

Daniel Alaei (USA) 4,235,420$ de gains – 2 bracelets
A 27 ans, Daniel Alaei est considéré comme l'un des meilleurs joueurs de sa génération. C'est simple, il excelle partout : cash-game, tournoi, live, online, Hold'em, Omaha, Limit, No Limit : aucun format ne lui est étranger. Son palmarès en est la preuve : de solides prestations lors de l'émission High-Stakes Poker, deux bracelets (en Deuce to Seven No Limit et Omaha High-Low), un titre WPT en No Limit (Bellagio, décembre 2009) et une récente septième place lors du Player's Championship à 50,000 dollars. Alaei possède le troisième tapis au départ de la finale, et sera immanquablement à joueur à craindre.

Dmitry Stelmak (Russie) 347,078$ de gains
Avec des joueurs comme Vitaly Lunkin et Maxim Lykov, Stelmak fait partie de la dernière vague d'excellents citoyens russes ayant envahi le circuit ces dernières années. Se définissant plutôt comme un joueur live, Stelmak affiche 347,000 dollars de gains en deux ans de carrière, dont une récente 10ème place à San Remo lors de l'EPT, et une huitième place lors de l'épreuve High-Roller organisée aux Bahamas en janvier dernier.

Matthew Wheat (USA) 5,767$ de gains
Je n'ai jamais entendu parler de ce joueur américain, et à l'exception de deux petites places payées lors de tournois deepstack au Caesar's et au Venetian, son palmarès est vierge. En ligne, on peut trouver quelques résultats corrects grâce à Google, mais rien de bien transcendant. Matthew entamera la finale avec 25 grosses blindes.

Stephen Pierson (USA) 27,332$ de gains
On entre dans la zone « short-stack ». Je ne connais pas non plus Stephen, qui n'a qu'une place payée enregistrée officiellement à son palmarès : une 12ème place lors d'une épreuve No Limit lors des WSOP 2008.

Ville Mattila (Finlande) 64,915$ de gains
Probablement un joueur online, celui-là... Mais de nos jours, qui n'en est pas un ? Au palmarès live de Ville, quatre places payées, dont trois finales, aucune ne dépassant les 30,000 dollars de gains. Ville réalisera donc son meilleur résultat en live quoi qu'il arrive.

Trevor Uyesugi (Canada) 0$ de gains (?)
Nous ne savions rien, ou presque, sur Trevor Uyesugi. Google nous informe qu'il pourrait être canadien, et golferait à un niveau respectable. Mais côté poker... Que dalle. Ce manque d'infos n'est pas bien grave, au final : Trevor possède moins de quinze blindes pour aborder la dernière table.

Alexander Kravchenko (Russie) 3,391,301$ de gains - 1 bracelet
Avec seulement onze blindes, le joueur le plus terrifiant du circuit ne sera pas aussi menaçant que d'habitude en table finale. Alex Kravchenko, c'est un visage d'espion venu du froid cachant une véritable machine de guerre pokérienne. C'est surtout l'un des rares joueurs pour qui j'emploierais le terme « serrure » avec le plus grand respect : rares sont les joueurs pouvant survivre aussi longtemps avec un petit tapis sans perdre leur concentration et leur sang-froid. Sa prestation en table finale du Main Event 2007 est enseignée dans les écoles comme exemple de ce qu'un style « tight » peut avoir de bénéfique : Kravchenko avait tenu jusqu'en quatrième place sans jamais mettre la main sur un stack au dessus de la moyenne. Celui que l'on surnomme affectueusement « Teddy KGB » en raison de ses tendances à toujours porter la même veste Adidas rouge possède aussi un bracelet, remporté en 2007 lors d'une épreuve de Omaha High-Low. C'est la sixième place payée de Kravchenko cet été.

Benjo

« J'ai confiance : cela va aller plus loin encore »

- 4 juillet 2010 - Par Harper

Ludovic Lacay représentera le Team Winamax en finale du World Championship Pot Limit Omaha

Le trajet de Ludovic Lacay vers la finale du Pot Limit Omaha s'effectua sur un long fleuve tranquille. Jamais inquiété, le joueur du Team Winamax a parfaitement géré sa barque, ne s'impliquant dans aucun gros pot pour éviter de chavirer. Arrivé à quai avec le deuxième tapis, c'est dans la sérénité que Cuts aborde la finale. Entretien.

Tu as débuté la journée avec le quatrième tapis. Quelle était ta stratégie ?
« Jouer small ball. Il y avait de nombreux tapis moyens et la profondeur était limité : l'objectif était donc de ne pas entrer dans de trop gros coups. J'ai eu la chance d'avoir deux tables très serrées. Ainsi, je me suis principalement attelé à voler les blindes ou à voler les coups au flop. Quelques fois, je me suis laissé aller à des 2-barrel, mais ce fut très rare. Autre tactique : tenter de toucher une main dans les pots assez gros, notamment en payant des relances de gros tapis en position avec des mains comme 5-6-7-8. Malheureusement, je n'ai jamais réussi à le faire. Je me suis donc limité aux vols de blindes et j'ai remporté ce coup important contre Binger (ndlr : Quinte contre brelan) qui m'a permis de grimper à 700,000. Ensuite, ce fut du grind, ce qui m'a donné la possibilité de me maintenir à un million. »

Vous êtes passés de douze à neuf joueurs en à peine cinq minutes. Reviens sur ce dénouement.
« J'ai commencé à attaquer les gros tapis, ce qui m'a permis de grimper à 1,3 million, un tapis tout à fait confortable. Je reviens ensuite de la pause et Alessio Isaia, qui possède un tapis de un million, relance au cut-off avec A-K-K-J en jouant une couleur. Je fais « pot » par dessus au bouton avec A-A-3-4 et également une couleur. Et là, il répond en envoyant son tapis. Je paie, bien sûr. C'est un coup classique de Pot-Limit Omaha. Le flop est venu A-Q-5 avec ma couleur. Même s'il touchait le dix pour la quinte, je jouais encore les 2 et les piques. Mais il n'a pas touché et deux joueurs ont sauté dans le même temps sur l'autre table, me voilà en finale ! »

Coverage par Winamax

Une finale ou tu seras entouré de bons joueurs : as-tu déjà porté attention à ta position ?
« Ma position n'est pas idéale : j'ai Daniel Alaei à ma gauche, ce qui n'est pas forcément pour plaire. Néanmoins, ce n'est pas grave pour le début : nous serons neuf à la table et cela devrait jouer relativement serré. Avec cette profondeur, il n'y aura pas de 3-bet light, je ne suis donc pas inquiet. »

Tu sembles aborder la finale sans pression et être très détaché d'un exploit pourtant tout proche...
« A vrai dire, je suis déjà content d'être là : être deuxième en jetons au début de la finale, c'est très bien. Et comme je ne cesse de le dire, c'est du Omaha : tout peut arriver. C'est seulement mon deuxième tournoi dans cette variante après le 5,000 dollars donc honnêtement, je n'ai pas la moindre pression. Je trouve que dans ce jeu, tous les spots sont assez faciles à jouer. Ce n'est marginal que dans certaines situations : faire un bluff ou pas mais, généralement, je n'ai pas trop peur de jouer ces spots donc rien ne me fait vraiment peur. En Hold'em, c'est différent. J'ai tellement une haute estime de mon jeu que je n'ai pas envie d'échouer. La défaite y est très dure. Ici, nous sommes en Omaha : je suis déjà satisfait de ma performance et puis... J'ai confiance. Je sais que cela va aller plus loin encore. »

Harper

Une nouvelle finale pour le Team Winamax ?

- 4 juillet 2010 - Par Benjo DiMeo

Event #55 : World Championship Pot Limit Omaha 10,000$ (Day 3 et finale)

C'est calme... Très calme. A trois places de la finale, personne ne veut sauter. Plutôt compréhensible. Nous avons tout de même perdu les plus faibles en jetons, comme Jason Lester, Phil Hellmuth, Tony Cousineau ou encore Ben Blackmore. Mais avec une moyenne dépassant à peine les trente blindes, aucun des gros tapis n'osent s'engager dans un énorme pot, ni avec un tirage, ni avec une overpaire. Le résultat, ce sont des mains de ce type : Dmitry Stelmak relance en milieu de parole à 60,000 (sur blindes 12,000/24,000) et voit Ludovic Lacay paye au bouton.

2Carreau7Coeur4Trèfle

Dmitry continue son offensive en envoyant 80,000. Le joueur du Team Winamax répond en relançant à 256,000. La seule réponse possible du russe, s'il ne veut pas se contenter de payer, est d'envoyer son tapis. Alors que nous ne sommes qu'au flop, que le pot n'est pas sur-relancé et que ce sont les deux joueurs les plus profonds de la table ! Les faits sont donc là : la structure a rattrapé les joueurs. L'objectif, donc : prendre un minimum de risques et éviter les mauvais coups. Ici, Ludovic a obtenu un fold de la part du russe. Il continue de parfaitement gérer son tournoi et pointe désormais à 1,13 million, un tapis le plaçant en troisième position.

Harper

Et ce n'est pas fini... Plus tard, Ludovic complète 24,000 de petite blinde après que tous les joueurs aient passé. De grosse blinde, Ville Mattila mini-relance à 48,000. C'est payé par Ludovic. Le flop est KPique8Coeur5Carreau et Ludovic checke. « Pot ! », dit Ville. « 96,000 au total », dit le croupier d'une voix monotone. Ludovic réfléchit, et dit « Pot ! » à son tour. Le croupier se gratte la tête, et annonce une relance pour plus de 300,000 au total. Ville abandonne rapidement.

La pause est annoncée, et Ludovic rejoint le clan français. On lui demande ce qu'il avait. « 3-6-7-8, l'open-ended et la paire de 8 », répond t-il.

Ludovic possède 1,305 millions, ce qui le place en troisième position au classement derrière Dmirty Stelmak et Miguel Proulx.

Coverage par Winamax

Ludovic encouragé par ses amis Antony Lellouche et Cyril Bensoussan. Aurélien Guiglini, Anthony Roux, Stéphane Matheu et de nombreux joueurs français sont également présents pour soutenir Cuts

Jason Mercier n'a plus que 520,000 après avoir perdu un gros coup contre Daniel Alaei. Il s'agit d'une bataille de blindes dans un pot non relancé. Sur le flop ATrèfle3Carreau8Coeur, Jason donk-bet et Daniel relance. C'est payé. Le turn ACoeur est checké. La rivière est un JCoeur, et Jason checke. Daniel mise 150,000, et Jason réfléchit plusieurs minutes avant de payer. Alaei lui montre ACarreauJCarreau4Trèfle2Coeur pour la meilleure main possible. A voir la tête dégoutée de Mercier, on peut suspecter qu'il avait As-3.

Benjo

Tableau de bord
12 joueurs restants (sur 346 au départ)
Blindes : 15,000/30,000
Tapis moyen : 865,000
Prix garanti : 50,867$

L'Apocalypse n'aura pas lieu (en tout cas pas tout de suite)

- 4 juillet 2010 - Par Benjo DiMeo

Event #55 : World Championship Pot Limit Omaha 10,000$ (Day 3 et finale)

La communauté des pros high-stakes de Las Vegas peut souffler : Tom Dwan les aura fait suer jusqu'à la dernière minute des WSOP, mais n'aura finalement pas réussi à se qualifier en table finale.

De retour de pause-dîner avec trente blindes, Dwan a perdu tous les coups qu'ils a joué, son tapis s'effritant blinde par blinde à coups de flops manqués et continuation-bets payés par ses adversaires, le forçant à abandonner sur le turn.

Il ne reste plus que 200,000 à Tom Dwan quand il relance à 70,000 depuis le cut-off. Il est payé Matthew Wheat de grosse blinde, et le flop tombe JTrèfle7Coeur6Coeur. Wheat checke, et met aussitôt Dwan à tapis après son bet de 20,000. « Pot ? Did you said pot ? », demande Dwan, qui pousse ses jetons immédiatement après avoir eu confirmation des intentions de son adversaire. Les jeux sont retournés :

Wheat possède KCoeur5Coeur8Carreau4Carreau pour un tirage « wrap » de quinte et la couleur possible.
Dwan montre QCarreau9Trèfle8Coeur7Carreau pour un open-ended superieur et une paire de 7.

Wheat est archi-favori avec 62,6% de chances de gagner (à quelques centièmes près). Le turn est un 2Trèfle qui ne change rien, et la rivière est un 8Pique qui donne la quinte à Wheat, éliminant Tom Dwan en 17e place .

Le Main Event est donc l'ultime chance pour le joueur le plus dégénéré du circuit de gagner plusieurs millions de dollars en paris contre la communauté des pros de Las Vegas. Durrr aura atteint l'argent quatre fois lors des tournois préliminaires, ayant disputé la quasi-totalité des 56 épreuves pré-Main Event. Une seule fois, il sera passé très, très près de réussir son insensé défi, lors d'une des boucheries à 1,500 dollars organisées lors de la deuxième semaine des WSOP. Il semble bien que cette année, Dwan devra régler l'addition aux Ivey, Lederer, Bloch et autres Matusow. Mais ne croyez pas une seconde qu'il va s'avouer vaincu. Il finira bien par le gagner, ce bracelet...

Benjo

Les amis de Blair Rodman manquent de nez. Vraiment. Alors que Blair part à tapis sur 3-J-7-7 avec 7-9-6-5 et qu'il fait face à J-7-4-2 (en clair, il ne peut plus gagner), un de ses potes, complètement bourré, arrive et s'écrie « Wouhou ! » tout en manquant de tomber sur la table, persuadé que Blair va gagner. Ce n'est que quand le croupier tend les jetons dans la direction inverse qu'il comprend que Rodman est éliminé. Il se contente alors de lâcher un « Ah » puis prend la sortie, rouge de honte.

Sinon, ce fut le calme plat à cette table durant le dernier niveau. Par deux fois, Ludovic Lacay a relancé à 45,000 premier de parole (sur blindes 10,000/20,000). Tout le monde a couché la première fois. Lors de la seconde, la BB (shortstack) a défendu. Le flop est 9Carreau2Carreau7Pique. Derrière un check de son adversaire, le joueur du Team Winamax envoie 100,000, suffisamment pour le mettre à tapis. Ce dernier, qui se rend compte qu'il n'avait rien à faire dans cette main, finit par passer. Notre Ludo pointe à 800,000, un tapis le maintenant dans le top 5.

Seul pot massif à la table : Alessio Isaia relance avant le flop. Ludovic Lacay hésite alors à sur-relancer 2-3-4-5 puis se ravise. Ville Mattila décide de payer en position.

2Pique4Pique4Carreau (Là, Ludo fait la tronche)

Allesio envoie 90,000 et est payé par Ville. Apparition du tournant : un 3Trèfle. Alessio checke puis paie une mise de 110,000. Et la rivière est... un TCoeur. Mouais. Alessio checke et Ville fait de même. L'italien révèle alors A-A-J-5 pour un excellent call au tournant avec une quinte. Il grimpe à 800,000.

Harper

PS : Jason Lester vient de nous quitter en 16ème place.

Tableau de bord
14 joueurs restants (sur 346 au départ)
Blindes : 12,000/24,000
Tapis moyen : 740,000
Prix garanti : 39,906 dollars