It's a family affair !

- 2 juin 2010 - Par Benjo DiMeo

Jeton par jeton, le clan Mizrachi remporte le Poker Player's Championship

Coverage par Winamax

Décidément, rien n'était écrit d'avance au cours de la finale du plus gros et prestigieux tournoi de l'année. Bien sur, la victoire de Michael Mizrachi ne surprendra personne ayant suivi le bonhomme depuis son apparition fracassante sur le circuit pro en 2005. Mais pour en arriver là, celui qu'on appelle le Grinder a du survivre à un parcours semé d'embuches.

Chacun des finalistes faisait virtuellement figure de favori, tant le concentré de talent réuni autour de la finale était élevé. Mais au cours d'une partie qui s'est étalée jusqu'aux petites heures du matin, les pronostiqueurs furent forcés de changer leurs prédictions à plusieurs reprises.

Avant le départ, on se demandait quels étaient les meilleurs joueurs de No Limit Hold'em présents autour de l'ultime table. Parmi les réponses qui revenaient le plus souvent, il y avait Mikael Thuritz, le génie suédois, Daniel Alaei, le pro tout terrain, et David Baker, le gamin du net. Que nenni : tous avaient quitté l'estrade avant la pause-dîner. Robert, l'ainé du clan Mizrachi, n'aura pas réussi à tenir au dela de la cinquième place. Et John Juanda ? Pas pour cette fois : l'homme le plus titré de ce casting poids-lourd s'est révélé fantomatique tout au long de la partie.

Coverage par Winamax

En début de soirée, à la stupéfaction générale, un vainqueur idéal s'était dessiné. Stupéfaction, car l'expert des high-stakes David Oppenheim était de son propre aveu l'un des joueurs les moins expérimentés de la table finale, et possédait le plus petit tapis au moment du coup d'envoi. Créatif en diable, Oppenheim avait réussi à se sortir des profondeurs du classement pour émerger en position de chip-leader, profitant d'une erreur de jugement de Michael pour lui prendre la quasi-totalité de son stack.

A ce moment, le Grinder semblait promis à une élimination rapide. Mais Mizrachi avait encore de la ressource, porté par le soutien des amis et de la famille entière massée sur les gradins. Petit à petit, Michael a reconstitué son stack meurtri, profitant d'une baisse de garde d'Oppenheim. Là encore, la surprise allait être de taille : ce dernier allait rapidement passer du statut de futur vainqueur à celui d'éliminé.

Coverage par Winamax

Pour le tête à tête final, l'affaire semblait réglée d'avance. On avait affaire à un combat mesurant un joueur professionnel, ayant remporté l'essentiel de ses sept millions de gains de carrière en No Limit, faisant face à un riche amateur russe venu de nulle part, ayant monté une énorme bankroll à Moscou en jouant au... Stud en Pot Limit.

Une fois de plus, les observateurs allaient devoir réviser leur jugement. Vladimir Schmelev a littéralement marché sur la table une heure durant, ne laissant aucun répit à Mizrachi. Si ce n'avait été pour une traîtresse rivière lors d'une confrontation à tapis préflop où il paraît largement favori, c'est Schmelev qui se serait emparé du trophée ce soir.

Galvanisé par ce salutaire coup du destin, Mizrachi allait reprendre les choses en main une dernière fois, repartant de zéro, et clouant son adversaire sur place avec une série de coups de marteaux dévastateurs. Un dernière confrontation chanceuse allait achever le travail, sous les cris et les larmes de la famille Mizrachi toute entière. Maman a pleuré. L'épouse se retenait. Le frangin souriait, ému, la déception de sa propre élimination passée. Une affaire de famille, et un grand champion, qui remporte ce soir à Las Vegas son premier bracelet aux World Series of Poker, l'un des plus beaux qui soient, récompensant un vrai joueur de cartes tout-terrain.

Coverage par Winamax

Coverage par Winamax

Les quatre frères Mizrachi (à droite, la maman)

Résultats
Poker Player's Championship 50,000$

Coverage par Winamax

Vainqueur : Michael Mizrachi (USA) 1,559,046 $
Runner-up : Vladimir Schmelev (Russie) 963,375 $
3. David Oppenheim (USA) 603,348 $
4. John Juanda (USA) 436,865 $
5. Robert Mizrachi (USA) 341,429 $
6. David Baker (USA) 272,275 $
7. Daniel Alaei (USA) 221,105 $
8. Mikael Thuritz (Suède) 182,463 $

Benjo