Nicolas Levi en finale de l'Event #6 !

- 3 juin 2010 - Par Harper

Le joueur du Team Winamax se défait de Blair Hinkle pour atteindre l'ultime table

La magie d'un shootout ne peut mieux s'opérer qu'en heads-up. C'est là où toute la différence se fait, où de l'oubli d'une seconde place vous passez à la consécration d'atteindre la finale. C'était tout l'enjeu du match entre Nicolas Levi et Blair Hinkle. Le second allait repartir avec 16,000$, le premier avec un minimum de 70,000, et surtout la possibilité d'aller chercher un bracelet jeudi.

Coverage par Winamax

Chacun des joueurs possédaient un tapis équivalent d'une centaine de blindes au début des hostilités. Soutenu par Stéphane Matheu, Davidi Kitai et Patrick Bruel, tout juste arrivé sur Las Vegas, Nicolas s'est senti pousser des ailes. Dans un pot non attaqué jusqu'à la rivière, on l'a ainsi vu miser 7,500 sur un tableau TCoeur7CoeurTPique3Pique9Pique. Blair a relancé à 30,500, une mise à laquelle Nicolas a répondu par une nouvelle sur-relance, pour 80,000. Après trois longues minutes d'hésitation, l'américain a passé, laissant Nico dévoiler JCoeur5Coeur pour un bluff parfaitement exécuté.

Coverage par Winamax

Si la symphonie était parfaitement rodé dans les pots importants, le problème était le suivant : Blair est un formidable « grinder », qui se saisit de toutes les blindes, et n'hésite pas à 3-bet à foison. « Il va falloir être tricky, confiait le joueur du Team Winamax à la pause. Je vais jouer en ligne mais en faisant des montants qui vont le déstabiliser. » Bilan : Nicolas a pu attraper un important nombre de bluffs, comme lorsqu'il a payé cette mise de 30,000 dans un pot de 50,000 sur une rivière QCarreau7CarreauKCoeur3CarreauTCarreau. Sa main ? Un simple KTrèfle9Coeur, qui s'est avéré être suffisant.

Coverage par Winamax

Nouvelle démonstration de ces montants tricky : avec une paire de dames, Nicolas se contente de faire un min 3-bet derrière la relance de Blair, de 12,500 à 25,000. Ce dernier paie et c'est un flop de rêve qui s'ouvre pour Croc : Q-3-3. Il mise 36,000 et est payé. Le tournant est un dix, checké par les deux joueurs. C'est sur la rivière, un nouveau 3, que Nicolas Levi va extraire le maximum de value, en envoyant 66,500. Il est payé et montre bien évidemment la meilleure main.

Blair Hinkle se met alors à 3-bet toutes les mains, jusqu'à ce que Nicolas décide de contre-attaquer. Après s'être fait sur-relancer de 14,000 à 40,000, le pro Winamax place un 4-bet pour 112,000. Blair va alors longuement étudier le tapis de Nicolas (à qui il reste 300,000 derrière), avant d'annoncer : « All-in. » La réponse de Croc intervient en une seconde : « Call ! », tout en retournant 4Trèfle4Carreau. Blair a manqué de nez et est pris la main dans le sac avec TCoeur2Coeur. Le tableau 9Carreau6PiqueACoeurJCoeur5Carreau, malgré l'apparition d'un dangereux tournant, ne change rien et permet à Nicolas de posséder neuf dixième des jetons !

Coverage par Winamax

La suite est une formalité : Nico élimine Blair avec Roi-Dame contre Dame-Neuf. Les deux joueurs se congratulent pendant que le clan Winamax exulte : Nicolas Levi est en table finale d'un événement des World Series of Poker ! Et pas n'importe lequel : c'est un des tournois les plus relevés de la série, avec son lot de professionnels avertis et d'excellents joueurs en ligne. Pour atteindre cette ultime table, Croc aura du se défaire de joueurs comme Jeff Sarwer, Phil Helmuth, Noah Boeken, Dario Minieri, James Akenhead ou encore Tom Dwan ! Une performance d'exception qu'il faudra confirmer jeudi. Au bout de l'ultime table : 441,692$ et, surtout, un bracelet WSOP...

Harper