Bleu Blanc Rouge

- 5 juin 2010 - Par Harper

Event #12 : Limit Hold'em 1,500$ (Day 1)

C'est un total de 625 joueurs qui a pris part à la première épreuve entièrement consacrée au Limit de ces World Series. Parmi eux, 63 repartiront payés, prenant un minimum de 2,742$ pendant que le vainqueur empochera 189,870$. Voilà, les détails techniques, c'est réglé. Ah, si, encore un point : le nombre de joueurs restants, 492. Hé oui, tant que ça ! Le Limit est ce qu'il est : il est impossible d'envoyer tapis à tout va. Du coup, le rythme des éliminations est plus lent. Ce qui ne garantit en rien une plus belle structure : le tapis de départ est désormais équivalent à dix gros bets. J'ai bien peur que parmi les premiers sortants se trouve Gabriel Nassif : je n'ai pas retrouvé trace de Yellowhat en deux passages entre les tables. Un signe qui trompe rarement. Mais, vous allez le voir, la délégation française reste bien représentée.

Coverage par Winamax

Débutons par Marc Inizan. Arrivé parmi les premiers sur Las Vegas, « LocSta » en a profité pour s'adonner à d'autres occupations que le poker, comme se rendre à Los Angeles pour assister à un match des Lakers. Depuis, c'est tournois, tournois, et tournois. Après un premier donkament sur les World Series soldé par un échec, Marc s'est tourné vers le casino Venitian, où sont organisés des tournois moins chers avec une structure respectable. Il a ainsi terminé dans l'argent d'un 1,000 dollars, manquant une énorme performance à cause d'une rencontre malchanceuse. Mais, le Limit, sur quels critères ? « Oh, c'est plus pour passer le temps, j'y joue très rarement » confie Marc, qui a commencé par perdre un pot énorme avec As-Roi en main sur un flop K-K-Q tombé contre... Roi-Dame. Présent à la table de George « jorj95 » Lind et Alex Kravchenko, Marc a depuis comblé son retard et même réalisé un petit profit pour pointer à 7,000, un tapis supérieur à la moyenne.

Coverage par Winamax

« Ne t'en fais pas, je vais tenir un peu plus d'une heure ! » s'est amusé Rui Cao en me voyant me dépêcher de le prendre en photo. Il faut dire que depuis sa première apparition express dans un tournoi à 1,500 dollars, je ne prends plus le moindre risque. « Gohanounet », auteur de deux ITM aux World Series l'an dernier, compte bien remettre le couvert, et même aller chercher une ou deux tables finales cette année. Le membre de la communauté Limpers et grand ami du Team Winamax a pris un bon départ : il possède un tapis de 8,000.

Quelques tables plus loin (à l'opposé de la salle à vrai dire) se trouve un troisième tricolore : Fabrice Soulier. « Je me sens beaucoup mieux que lors des premiers tournois » confie Fabsoul. « J'ai préféré ne pas jouer hier pour me consacrer à des cash games au Bellagio : ce fut juteux et cela m'a remis en confiance. Je me sens sur une bonne dynamique, reste à voir ce que cela va donner à la table ! » Pour l'instant, rien de formidable : Fabrice pointe à 2,000.

Coverage par Winamax

« Je vois des bets qui sont morts... »

Et comme elle a un drapeau français sur l'épaule, on ne pas se priver de parler d'elle : Vanessa Rousso est l'actuelle chipleader avec un tapis de 13,000. Alors, hein, qui c'est les plus forts ? Sinon, en vrac : Daniel Negreanu possède le tapis moyen, tout comme Jeff Sarwer, Lauren Kling, Jimmy « Gobboboy » Fricke et Barry Greenstein. Phil Ivey ? Oh, il a une bonne douzaine de mille pour se placer en seconde position, standard. Sinon, j'ai vu quelque chose de très étrange... En quittant la Pavillon Room, Tom Dwan disputait l'Event #11, où il est d'ailleurs pratiquement chipleader. En débarquant dans l'Amazon Room, je vois ce même Tom Dwan au beau milieu de l'Event #12, avec un honorable tapis dans la moyenne. Mais, sérieusement, comment font ces types ?

Harper