masquer le menu

Sense and simplicity

- 10 juin 2010 - Par No Soucy

Carter Phillips remporte l'Event #16

L'épreuve de No Limit Hold'em Short-Handed à 1,500 dollars a été remportée ce soir par un joueur texan de 59 ans, assez tight et n'ayant jamais ouvert de compte sur Internet. Détendez vous, je plaisante. C'est bien entendu un gamin de 21 ans adepte du poker en ligne qui a décroché le titre.

Avec Carter Phillips, le poker semble facile. Aussi facile qu'un 5-bet à tapis avec Roi-5 dépareillés... Ce bon garçon bien élevé de l'Amérique rurale est tombé amoureux du poker lors de sa première année de fac.
Compétitif en diable après une jeunesse passée sur les terrains de football, le Hold'em lui apparut comme une révélation. Trois ans plus tard, le voilà détenteur d'un titre EPT et d'un bracelet WSOP.

Ecoutons les réactions de l'ami Phillips quelques minutes après son triomphe rapide et sans bavures dans l'Event #16.

Coverage par Winamax

Comment tu te sens ?

C'est encore mieux que je l'aurais cru ! Quand j'ai atteint 21 ans, le bracelet était mon objectif premier. Avant ma majorité, j'ai pas mal joué en Europe, où j'ai réussi à gagner un EPT. Mais gagner à domicile, dans mon pays, cela signifie beaucoup plus.

Déjà deux titres, plusieurs résultats aux Bahamas, Prague, Vina Del Mar, Tunica... Tu es manifestement un bon joueur de poker, à seulement 21 ans.
Comment tu en es arrivé là ?


Je n'ai commencé à prendre le poker au sérieux qu'une fois atteint 18 ans, et je suis passé pro il y a un an et demi. A partir de là, j'ai juste travaillé, travaillé, travaillé. J'ai beaucoup joué en ligne, j'ai fait beaucoup de volume. Tout s'est passé très vite.

Quand tu dis avoir travaillé, cela veut dire quoi, en pratique ?

Les sites de coaching en ligne sont très bien, mais le plus important est l'échange, le partage d'infos avec les amis. D'ailleurs, Craig Bergeron, celui qui a terminé troisième, est quelqu'un avec qui je parle de poker depuis des années. C'est crucial pour progresser.

Le fait de partager une table avec un ami, cela rend les choses plus difficiles ?

Oui, sans doute, à deux ou trois occasions, cela a produit une dynamique bizarre, il a joué certains coups spécifiquement parce qu'il sait comment je joue. Mais pour la majeure partie, j'ai tenté d'ignorer le fait que nous soyons amis, et joué mon jeu habituel. Bien sur, j'avais envie que Craig aille le plus loin possible. On a fait le circuit EPT ensemble, on a partagé des chambres d'hôtel, tout ça.

Comment tu compares ta victoire à Barcelone avec celle-ci ?

Le fait que le tournoi était short-handed l'a rendu incroyablement difficile vers la fin. La deuxième table que j'ai eue aujourd'hui était de loin la plus difficile que j'ai jamais eue à jouer durant toute ma carrière. Je pense que les tournois de l'European Poker Tour sont un poil plus faciles, surtout comparés aux tournois 6-max, qui attirent les meilleurs joueurs.

Une main clé de la finale a été joué avec un Roi et un 6...

OK, en fait, la dynamique de la table a été établie dès la toute première main de la table finale. J'ai ouvert au bouton avec QTrèfle5Carreau, on m'a 3-bet, j'ai 4-bet, et mon adversaire a passé. Le ton été donné tout de suite. Donc après, quand j'ai ouvert à nouveau au bouton, avec KCarreau6Pique, et qu'il m'a 3-bet à nouveau, je me suis dit qu'il n'avait rien, il relançait parce qu'il était sur que je n'allais pas tenter un move à nouveau. En même temps, je savais qu'il n'allait pas me croire si j'envoyais un 4-bet. Donc j'étais prêt à 6-bet son 5-bet, et ça a marché ! [rires]

C'est la norme, de jouer comme ça en Short Handed ? Il faut faire ça tout le temps pour aller au bout ?

Non, ce n'est pas standard. Mais je suis probablement un des joueurs les plus agressifs, je gagne en prenant des risques, et je perds en prenant des risques.

C'était l'une des plus jeunes tables finales des WSOP cette année. Ce n'est pas un hasard...

Les jeunes joueurs d'Internet sont généralement plus agressifs, et c'est la marche à suivre pour gagner. Les blindes tournent plus vite, il faut tenir le rythme, jouer plus de mains...

C'est quoi, la suite ?

Faire la fête ce soir, et jouer tous les tournois de No Limit des WSOP, et peut-être remporter un autre bracelet ! Après, mon vrai objectif, c'est de devenir le premier double champion EPT, ces tournois ont une ambiance particulière, c'est toujours excitant d'en disputer un.

Benjo