Hand Histories

- 2 juillet 2010 - Par Benjo DiMeo

Event #55 : World Championship Pot Limit Omaha 10,000$ (Day 1)

Je me dirige vers la zone Bleue de l'Amazon Room au moment où les superviseurs lancent la dernière pause du Day 1. L'occasion de retrouver nos joueurs en terrasse, histoire de prendre un relatif bol d'air dans la chaleur nocturne du désert.

« Je monte doucement », raconte Ludovic Lacay, qui pointe à 41,000, soit la moyenne après six heures de jeu. « Je vois beaucoup de flops, je joue en position, mais j'ai pour l'instant joué très peu de gros coups. Ah, il y a quand même eu une jolie main contre Albert Gardes. Je paie au bouton avec 9-9-8-8, le flop vient As-T-8, et il check/call deux « barrels ». »

Coverage par Winamax

Antony Lellouche a le sourire. « Pour une fois que je démarre bien », dit-il. « J'ai 53,000. J'ai eu beaucoup de mains jouables, mais j'ai souvent manqué le flop. » Des mains intéressantes à raconter ? « Oui, j'ai une table sympathique avec beaucoup d'action. Un exemple... Dario Alioto limpe, un autre joueur aussi. Je suis au bouton avec ATrèfleKPique8Pique5Carreau. Pas une main pour limper : soit on passe, soit on relance pour isoler. Je prends l'option agressive : « pot », pour 2,200. Je suis payé deux fois. Je trouve deux paires sur le flop 5Coeur8Carreau3Pique. Alioto donk-bet 6,000. Je fais tapis pour 16,000. Il jette ses cartes, ce qui est très étrange, il devait vraiment avoir une belle merguez. »

Après ce coup, Antony passe à 29,000, prend quelques jetons par ci par là, et possède 33,000 quand survient le coup suivant :

« David Chiu est un peu en tilt... C'est un excellent joueur, mais il vient de perdre un gros coup et on sent que ça l'énerve un peu. Il limpe, Alioto fait de même, et Jen Harman aussi. J'ai JPique9Pique7Carreau6Carreau. Là, c'est plus dur de relancer, on est pas en cash-game. Je limpe, les blindes aussi, on est six joueurs sur le flop 9TrèfleTCarreau3Carreau. Ce n'est pas un bon flop contre beaucoup de joueurs, mais heads-up, c'est correct. Tout le monde checke, je mise 1,600. Chiu me paie très vite, je le mets sur une grosse paire, les Rois peut-être, plus le tirage carreau. Le croupier s'apprête à retourner le turn, mais Harman proteste, elle n'a pas eu le temps de parler. Elle paie. Là, je me dis, c'est tirage carreaux max ou rien. Sur le turn, je trouve la carte Joker : le 9, qui me donne le brelan. Ils checkent tous les deux. Certaines des cartes de quinte me donnent un full, je mise donc un petit 3,200 pour value. Chiu paie, et Harman passe. La rivière est un parfait 2Trèfle. Je mise 8,000, et il check/call tellement vite que je crois avoir perdu. Mais non, je montre mon 9, et ça suffit pour gagner. »

Il semblerait que Bruno Fitoussi, Rui Cao et Antoine Arnault nous aient quittés... Même topo pour Jerôme Zerbib, dont l'élimination m'a été confirmée par Stéphane Albertini. David Benyamine figure parmi les leaders avec 90,000, trois fois le tapis de départ.

Il reste deux heures à jouer avant la fin du Day 1.

Coverage par Winamax

David Benyamine a t-il attendu la toute fin des WSOP pour réaliser la perf' que l'on attend de lui ? Allons, allons, ne nous emballons pas, le tournoi n'en est qu'à son commencement !

Pour le reste :

Thomas Bichon 64,000
Fabrice Soulier 59,000
Antony Lellouche (Team Winamax) 55,000
Ludovic Lacay (Team Winamax) 41,000
Patrick Bruel (Team Winamax) 38,000

Mesbah Guerfi 36,000
Albert Gardes 32,000
Stéphane Albertini 14,000
Roger Hairabedian 2,000

Tableau de bord
234 joueurs restants (sur 346 au départ)
Blindes : 250/500
Tapis moyen : 44,000

Benjo