Le pot de l'amitié

- 3 juillet 2010 - Par Benjo DiMeo

Event #55 : World Championship Pot Limit Omaha 10,000$ (Day 2)

Coverage par Winamax

Avec un tapis de 300,000, Fabrice Soulier était radieux à la pause, tout en confiant : « Tout peut aller très vite dans ce jeu », aussi bien dans un sens que dans l'autre. Illustration cinq minutes plus tard. Sur un tournant 3Pique2Pique8Carreau6Carreau, Fabrice attaque à hauteur de 22,000 contre deux joueurs. Il est payé une fois. La rivière est un 3Carreau, le genre de cartes qui fait déclencher toutes les alertes : « Attention, couleur possible » ou « Attention, ça sent le full à plein nez. » Et lorsque son adversaire prend l'initiative de miser 51,500, Fabrice sait qu'il est très souvent battu. Il engage néanmoins la somme avec il me semble A-A-x-x dont deux carreaux. Son adversaire retourne Q-Q-8-8 pour un full et prend le pot. Fabrice chute alors à 200,000, mais se refait une santé la main suivante en check-raisant Vivek Rajkumar sur un flop A-2-3 après avoir défendu sa grosse blinde. Vivek passe et Fabrice se repositionne dans le peloton de tête.

De son côté, Tom Dwan a repris quelques jetons à Alessio Isaia, qui l'avait « suckouté » plus tôt dans la journée. Il pointe désormais à 420,000, un tapis le plaçant en position de chipleader. Il faut dire que Durrrr est quelque peu vexé. La raison ? Eli Elezra lui a appris que la côté donnée pour voir Phil Ivey remporter un bracelet était à 2,7/1, tandis que la sienne est de 3,25/1. « Vous êtes sérieux ? Mais des gens ont acheté à ce prix là ? » a halluciné Tom, tout en faisant ses yeux ronds.

Harper

Je retrouve Antony avec un tapis considérablement amoindri. Il ne reste plus que 75,000 au jouer du Team Winamax. Que s'est-il passé ? « Je suis passé de 180,000 à 150,000 en jouant plusieurs petit coups. J'en perds un autre contre Jason Lester. Il relance à 7,000, je pot pour 25,000 avec APiqueKPiqueKCarreau5Trèfle, il 4-bet, et je suis obligé de passer. Après, je trouve As-Q-J-T au cut-off, je relance à 5,500. La grosse blinde pot pour 17,000. Il a 70,000 de tapis, je paie. Flop 9-T-Q. Il checke, je mise un tiers du pot, soit 13,000. Il pot à tapis, je paie, et je suis plus ou moins drawing dead contre son As-J-Q-Q. »

De son côté, Ludovic Lacay expérimente les joies d'un gros stack, en gagnant de nombreux coups sans s'embarquer dans de grosses coin-flip à haut risque potentiel. Son objectif : éviter les showdowns, et agresser un maximum.

Je l'ai vu limper pour 3,000, et payer la relance à 16,500 d'un short-stack. Un joueur placé entre les deux fait de même, et le flop tombe QCarreauQPique8Carreau. Tout le monde checke. Sur le turn, un TCarreau, Ludovic mise 15,000. Il est payé par son voisin de gauche, mais pas par le relanceur initial.

La rivière est un 5Coeur et Ludovic attaque à nouveau, poussant un bon gros 47,000 au milieu. Son adversaire passe après deux bonnes minutes de considérations.

Un peu plus tard, Ludovic défend sa grosse blinde face à une relance de Chau Giang. Le flop est QPiqueJTrèfle6Trèfle. Ludovic checke, et Giang mise 11,000. Ludovic complète le croupier retourne un ACoeur en guise de turn. Ludovic mise 26,000, et Giang complète, pas sur de lui. « Combien il te reste ? », demande Ludovic tandis que la rivière KCoeur est retournée. La réponse est 75,000. Ludovic checke. Giang fait de même. Ludovic retourne TPique9Pique9Trèfle7Trèfle pour la quinte du dessous. Giang contemple ses cartes une bonne minute, comme si il avait du mal à s'avouer vaincu. « Brelan d'As ? », demande Ludo. Giang hoche la tête en rendant ses cartes au croupier.

Ils sont partis pour Bustoville : Annette Obrestad, Julian Gardner, Noah Boeken, Chris Bell...

Tableau de bord
66 joueurs restants (sur 346 au départ)
36 places payées
Blindes : 2,000/4,000
Tapis moyen : 157,000

Benjo